La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Direction générale de loffre de soins - DGOS Etat des lieux des établissements de santé ayant une activité daddictologie Dr Cécile Anglade Journée du Collège.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Direction générale de loffre de soins - DGOS Etat des lieux des établissements de santé ayant une activité daddictologie Dr Cécile Anglade Journée du Collège."— Transcription de la présentation:

1 Direction générale de loffre de soins - DGOS Etat des lieux des établissements de santé ayant une activité daddictologie Dr Cécile Anglade Journée du Collège professionnel des acteurs de laddictologie hospitalière –

2 Direction générale de loffre de soins - DGOS Lenquête 2012 Dispositif entier : sanitaire et médico-social Exhaustive : 26 ARS Toutes dautorisations (MCO, SSR, PSY): 603 établissements Actualisation du questionnaire : réseaux de santé, prise en charge des addictions sans substance, conventions entre établissements, unités sanitaires des établissements pénitentiaires (et/ou SMPR)

3 Direction générale de loffre de soins - DGOS Une organisation territoriale Les acteurs et dispositifs de proximité Lappui aux médecins généralistes Les acteurs et dispositifs de recours Modalités daccès et articulation des prises en charge La coordination des acteurs

4 Direction générale de loffre de soins - DGOS La filière hospitalière Le niveau de proximité ELSA, consultation, lits de sevrage simples Le niveau de recours SSR, HDJ, unité de sevrages complexes Le niveau de référence unité denseignement et de recherche en addictologie liée au CHU

5 Direction générale de loffre de soins - DGOS Les structures de proximité Quantitativement : 314 établissements dotés dune ELSA 453 établissements dotés dune consultation daddictologie 249 établissements dotés de lits pour sevrages simples Un total de 166 établissements de niveau 1 : regroupant lensemble des structures ( ELSA+cs+lits de sevrages simples)

6 Direction générale de loffre de soins - DGOS Les structures de recours Quantitativement : 76 établissements dotés dun hôpital de jour 122 établissements dotés dune unité pour sevrages complexes (87 agréés) 87 établissements SSR avec mention addictologie Un total de 112 établissements de niveau 2 : regroupant lensemble des structures directement ou indirectement (par convention)

7 Direction générale de loffre de soins - DGOS Les établissements de référence Quantitativement : 14 ARS disposant dau moins 1 établissement avec dune unité denseignement et de recherche en addictologie (UERA) 12 ARS ayant mis en place 1 ETP de PH pour les addictions sans substance 10 ARS renseignant des ETP universitaires (env.16) 10 ARS indiquant une activité de formation en addictologie pour les acteurs sanitaires et médico-sociaux Un total de 25 établissements de niveau 3 : regroupant lensemble des structures (UERA, unité de sevrages complexes, hôpital de jour, SSR, ELSA, cs, lits de sevrages simples)

8 Direction générale de loffre de soins - DGOS Lévolution de lactivité hospitalière daddictologie MCO en 2012 Les MIGAC : cs hospitalières daddictologie : 52,35 M ELSA (FIR depuis 2013) : 47,27 M La T2A : 275,77 M Lactivité hospitalière daddictologie augmente globalement : Elle passe denviron séjours en 2010 à en Le volume économique correspondant passe denviron 235 M à 275 M. La moitié des séjours concerne un éthylisme aigu. Ce type de séjour concerne principalement des hommes avec un âge moyen de 43 ans. La part des hommes de moins de 18 ans est stable entre 2006 et 2012 (env. 20%). Dans le secteur ex-DG, la racine 20Z04 représente plus de 90 % des séjours des 2 racines (20Z02 et 20Z04)

9 Direction générale de loffre de soins - DGOS Lévolution de lactivité hospitalière daddictologie PSY en 2012 (DAF et OQN) Fréquence importante des comorbidités addictives chez les patients présentant des troubles psychiatriques chroniques avec conséquences pronostiques de la co-occurrence de conduites addictives et de troubles psychiatriques. Implication des établissements confirmée par lenquête : 70 ELSA, 90 cs, 50 établissements avec lits de sevrages simples et 50 avec unités de soins complexes, 32 HJ Ex. en ce qui concerne les seules pathologies liées à lalcool : -2,7 millions de journées -près de actes patients. A ce stade, lestimation précise des coûts liés à lactivité daddictologie (comorbidités addictives) nest pas individualisable.

10 Direction générale de loffre de soins - DGOS Lévolution de lactivité hospitalière daddictologie SSR en 2012 (DAF et OQN) Progression de lactivité entre 2009 et Par exemple : 2 millions de journées pour « pathologies liées à lalcool » ( patients) : journées avec « alcool » en GMD journées avec « alcool » en autre GMD. Comme pour la psychiatrie, lestimation précise des coûts nest pas individualisable.

11 Direction générale de loffre de soins - DGOS Point sur les hôpitaux de jour Problématique : lactivité réalisée dans les hôpitaux de jour (HDJ) daddictologie ne repose pas systématiquement sur la réalisation de plusieurs examens complémentaires mais sur la coordination dinterventions pluri professionnelles (médecins, IDE, psychologue notamment) dans le cadre dun projet de soins personnalisé avec le patient (Annexe V de la circulaire du 26/09/2008 relative à la filière de soins en adictologie). Dans ce cadre, les HDJ sont de structures de recours chargées daccueillir des patients nécessitant des sevrages ou des soins complexes. Dans 3 régions, les professionnels de quelques HDJ nous ont récemment remonté des difficultés concernant certains dossiers de patients examinés (ces contrôles et difficultés ne sont pas spécifique à laddictologie et concerne dautres pathologies telles que lobésité et le diabète). Afin de préciser les questions posées (au-delà du seul cas des addictions) et dy proposer des solutions pérennes, des travaux seront menés en 2014, en lien notamment avec les professionnels, les ARS et les institutions concernées.

12 Direction générale de loffre de soins - DGOS Focus sur quelques unes des perspectives du plan gouvernemental Amélioration des pratiques Formation initiale et continue des professionnels de santé Recommandations de bonnes pratiques de la HAS Appui à la médecine de premier recours Formation des médecins généralistes Appui aux médecins généralistes Amélioration de la prise en charge pour les personnes sous main de justice Évaluation de lorganisation de cette prise en charge (circulaire du 17/11/2010) Adaptation éventuelle de la prise en charge ( fonction des résultats de lévaluation)


Télécharger ppt "Direction générale de loffre de soins - DGOS Etat des lieux des établissements de santé ayant une activité daddictologie Dr Cécile Anglade Journée du Collège."

Présentations similaires


Annonces Google