La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM présentation à Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) Le 7 avril.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM présentation à Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) Le 7 avril."— Transcription de la présentation:

1 Le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM présentation à Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) Le 7 avril 2008 Le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM présentation à Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) Le 7 avril 2008

2 Positionnement de la Chaire de tourisme Transat Chaire de Tourisme Université du Québec à Montréal École des sciences de la gestion Bureau des gouverneurs Cercle de tourisme Réseau de veille en tourisme

3 Mission et objectifs de la Chaire de Tourisme Mission : –Contribuer à lessor et au rayonnement de lindustrie touristique québécoise par la recherche, la tenue dactivités de diffusion dinformation et le développement de la formation Objectifs : –Demeurer constamment à laffût de lévolution de lindustrie touristique à léchelle mondiale –Favoriser le développement des connaissances et la concertation entre les acteurs de lindustrie touristique –Améliorer la performance des ressources humaines par un meilleur soutien à la formation et au perfectionnement –Assurer une diffusion efficiente de linformation auprès des intervenants touristiques

4 Le tourisme au Québec : un (très) rapide état des lieux Au Qu é bec, le tourisme est un important moteur é conomique. En 2005, il repr é sente 2,7 % du PIB et figure au cinqui è me rang des produits d exportation. – entreprises – emplois – emplois directs, emplois indirects (3,4 % des emplois totaux du Qu é bec) Le produit int é rieur brut (PIB) attribuable au tourisme s é l è ve à 7,4 milliards de dollars (2,5 milliards venant des touristes é trangers) Industrie touristique compos é e de petites entreprises, r é parties sur l'ensemble du territoire qu é b é cois qui ont souvent une faible capitalisation et des probl è mes de financement Absence d innovation et de renouvellement de l offre : marginalisation du produit qu é b é cois à l é chelle nord- am é ricaine Positionnement faible et morcel é

5 Genèse du Réseau de veille en tourisme Forum de lindustrie touristique – 1997Forum de lindustrie touristique – 1997 Politique de développement touristique – 1998Politique de développement touristique – 1998 Traversée du désert – , mort dune vingtaine de centres de veille au QuébecTraversée du désert – , mort dune vingtaine de centres de veille au Québec Partenariat avec lAgence de développement économique pour les régions du Québec et Tourisme Québec – 2003Partenariat avec lAgence de développement économique pour les régions du Québec et Tourisme Québec – 2003

6 Mission du Réseau de veille Repérer, collecter, analyser et diffuser de linformation à valeur ajoutée afin daccroître la compétitivité de lindustrie et la vision prospective de ses dirigeants

7 Fonctionnement du Réseau de veille Équipe permanente de six personnes :Équipe permanente de six personnes : –Une chargée de veille –Trois analystes –Une édimestre –Un directeur Comment se fait concrètement la veille ?Comment se fait concrètement la veille ? –Recherche de signaux faibles (mega-revue de presse, réseaux, newsletters, publications gouvernementales [politiques, programmes], etc.) –Accès aux sources spécialisées (table des matières, études, recherches, etc.) –Expertise des partenaires –Recherche complémentaire

8

9 Que nous réserve lavenir ? « L'art de la prévision est extrêmement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir! » - Mark Twain

10 Un Réseau de veille ce nest pas … Des actualités (ou un amalgame de newsletter)Des actualités (ou un amalgame de newsletter) Une boîte de consultantsUne boîte de consultants Un producteur dindicateurs ou de statistiquesUn producteur dindicateurs ou de statistiques Un observatoireUn observatoire Un centre de veilleUn centre de veille

11 Le Réseau de veille, cest … Plus de abonnés Plus de 600 analyses en ligne Une fréquentation de visiteurs mensuellement Une première mondiale en tourisme De nombreuses entrevues auprès des médias nationaux (plus de 60 au cours de la dernière année) Un rayonnement hors de lindustrie touristique et hors- Québec Une demande croissante de transfert dexpertise en veille vers dautres secteurs

12 En quoi le RVT est-il unique ? Objectivité, impartialitéObjectivité, impartialité Répond à des besoins trans-sectoriels et supra- régional, tout en étant pertinent à léchelle microRépond à des besoins trans-sectoriels et supra- régional, tout en étant pertinent à léchelle micro Centré sur les besoins des cibles : remise en question et innovation perpétuelleCentré sur les besoins des cibles : remise en question et innovation perpétuelle Support aux différents niveaux (gouvernements, entreprises, associations régionales et sectorielles, organismes de support au développement, médias)Support aux différents niveaux (gouvernements, entreprises, associations régionales et sectorielles, organismes de support au développement, médias) Des résultats mesurables, des appuis multiples !Des résultats mesurables, des appuis multiples !

13 Opérer un Réseau de veille, de la théorie à la pratique ! La veille comme la nouvelle panacéeLa veille comme la nouvelle panacée Opérer un réseau de veille : dans lintérêt de tous …Opérer un réseau de veille : dans lintérêt de tous … Si cest gratuit, ça ne doit pas être bon …Si cest gratuit, ça ne doit pas être bon … –Corollaire, si cest bon, les entreprises paieront pour ! À laide de la technologie, la veille se fait toute seule !À laide de la technologie, la veille se fait toute seule !

14 Positionnement du RVT Producteurs de statistiques : Statistique Canada (EVI, EVC et Entrées aux frontières) Institut de la statistique du Québec (occupation hôtelière) Firmes internationales (IPK, PhoCusWright) Associations sectorielles et régionales Support à la mise en marché Structuration de loffre Indicateurs régionaux ou sectoriels (résultats mitigés) Centres de recherche et universités Production de recherche fondamentale Noyaux dinnovation et transfert vers lindustrie Moins performants en tourisme RVT : Veille : basée sur la prospective Décoder les signaux faibles de changement et prévoir leurs impacts : repères Un travail à temps plein quaucun autre organisme ne peut faire

15 Quelques experts Ralf Buckley, professeur, International Centre for Ecotourism Research, Griffith University (Australie) Klaus Weiermair, Directeur, Institute of Tourism and Service Economics, Université dInnsbruck (Autriche) Thomas P. Cullen, professeur, School of Hotel Administration, Cornell University (États-Unis) Frédéric Dimanche, professeur, CERAM Sophia Antipolis European School of Management (France) Michael Nowlis, consultant, Tourism Control Intelligence (France) Yves Tinard, professeur, École supérieure de management ESCP-EAP de Paris (France) Kaye Chon, Chair, Polytechnic Universitys School of Hotel & Tourism Management Jacques-Yves Toulemonde, consultant et directeur, ACTOURISM – Pôle tourisme du groupe grandir (France)

16 Pourquoi dans une université ? Pour le lectoratPour le lectorat –Neutralité –Crédibilité –Impartialité / apolitisation Pour les bailleurs de fonds :Pour les bailleurs de fonds : –Prestige –Rayonnement –« Faire faire » Pour luniversité :Pour luniversité : –Transfert dexpertise –Rayonnement

17 Sondage de satisfaction 2007 : répondants

18 Sondage de satisfaction 2007 (1 197 répondants)

19 Contribution du Réseau à ladoption de nouvelles pratiques daffaires Nous avons demandé aux abonnés si les analyses du RVT contribuent à ce quils adoptent de nouvelles pratiques d'affaires dans certaines fonctions Le RVT contribue à ladoption de nouvelles pratiques : Marketing et promotion (46 %) Stratégie de développement de produits ou de marchés (46 %) Service à la clientèle (46 %) Ressources humaines (23 %) Postes décisionnels affirment systématiquement que les analyses du RVT contribuent à ladoption de nouvelles pratiques d'affaires pour ces quatre fonctions

20 Merci de votre attention ! Pour plus dinformations : Paul Arseneault Directeur, Réseau de veille en tourisme


Télécharger ppt "Le Réseau de veille de la Chaire de tourisme Transat ESG UQAM présentation à Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM) Le 7 avril."

Présentations similaires


Annonces Google