La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La transition énergétique : un défi à relever... Pierre YVROUD – Président du SDESM Pierre YVROUD – Président du SDESM S yndicat D épartemental des E nergies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La transition énergétique : un défi à relever... Pierre YVROUD – Président du SDESM Pierre YVROUD – Président du SDESM S yndicat D épartemental des E nergies."— Transcription de la présentation:

1 La transition énergétique : un défi à relever... Pierre YVROUD – Président du SDESM Pierre YVROUD – Président du SDESM S yndicat D épartemental des E nergies de S eine-et- M arne

2 La présentation du SDESM La Seine-et-Marne comptait en 2006, 17 syndicats délectrification de taille variable allant de 2 à 74 communes. La Seine-et-Marne comptait en 2006, 17 syndicats délectrification de taille variable allant de 2 à 74 communes. Le SIESM a été créé en 2007, par les 2 plus importants syndicats primaires. En 2008, 6 autres syndicats ont rejoint le SIESM. Le 1 er janvier 2014, les 5 autorités concédantes ont fusionné pour créer le SDESM. En 2008, 6 autres syndicats ont rejoint le SIESM. Le 1 er janvier 2014, les 5 autorités concédantes ont fusionné pour créer le SDESM.

3 L électrification Les raccordements des propriétés bâties au réseau public. Le renforcement des réseaux électriques. L enfouissement des réseaux (la basse tension, la moyenne tension, les communications électroniques, léclairage public). Les raccordements des propriétés bâties au réseau public. Le renforcement des réseaux électriques. L enfouissement des réseaux (la basse tension, la moyenne tension, les communications électroniques, léclairage public). La compétence première du SDESM est la maitrise douvrage de lensemble des travaux délectrification repartis selon trois types dopérations : ainsi que lexercice du contrôle du concessionnaire ERDF

4 Le Système dInformation Géographique Une autre compétence qui permet aujourdhui aux communes de bénéficier dun accès sécurisé au SIG. Cadastr e vectoris é. Mise à disposition de nos communes : Réseaux Basse Tension et Haute Tension Aérien fournis par ERDF. Réseau des Communication s Electroniques, Orange et France Télécom. Couche de léclairage public, géolocalisation des points lumineux de 170 communes (bientôt 270) avec la réalisation de la carte didentité de chaque point lumineux. Outil des services techniques : cartographie des réseaux secs.

5 Le BEPOS (Bâtiment à Energie POSitive) Pourquoi un BEPOS ? La réalisation dun espace dexposition permanent sur les économies dénergie et en particulier léclairage public performant. Un lieu de démonstration des économies dénergie et dutilisation des énergies renouvelables. L accueil des services de lactuelle structure départementale. La réalisation dun espace dexposition permanent sur les économies dénergie et en particulier léclairage public performant. Un lieu de démonstration des économies dénergie et dutilisation des énergies renouvelables. L accueil des services de lactuelle structure départementale. Ce BEPOS présente lutilisation de solutions techniques innovantes dans le domaine de la performance énergétique et de lutilisation des énergies renouvelables : Panneaux photovoltaïquesPuits canadien / provençal Champ de sondes géothermiques

6 L éclairage public La maintenance : pour les communes qui ne perçoivent pas la TCFE (Taxe sur la Consommation Finale dElectricité). (Taxe sur la Consommation Finale dElectricité). A ce jour, 280 communes bénéficient dun contrat de maintenance déclairage public, correspondant à points lumineux points lumineux ont été géolocalisés, identifiés et étiquetés. Lensemble des points lumineux à répertorier sera terminé fin 2015.

7 L éclairage public La délégation de maitrise douvrage : Les communes peuvent déléguer la maitrise douvrage des travaux de création et de rénovation de leur réseau déclairage public, afin de bénéficier dun bordereau de prix attractifs et dune maitrise dœuvre gratuite. Pour que les communes puissent déléguer, les travaux doivent : Présenter un coût supérieur à 4000 HT. Présenter un coût supérieur à 4000 HT. Respecter la charte déclairage public. Respecter la charte déclairage public. Performance mécanique : bloc optique dindice de protection IP66 et IK08 minimum. Vasque lisse et transparente. Performance environnementale : coefficient ULOR <3% luminaires fonctionnels déclairage de voies de circulation et <15% dans les luminaires urbains déclairage dambiance. (le flux direct sortant des luminaires et dirigé vers le ciel). Performance énergétique : Appareillage avec platine électronique intégrant un abaissement de puissance et une source lumineuse claire tubulaire avec une efficacité minimale de 70 lumens/Watt. Performance mécanique : bloc optique dindice de protection IP66 et IK08 minimum. Vasque lisse et transparente. Performance environnementale : coefficient ULOR <3% luminaires fonctionnels déclairage de voies de circulation et <15% dans les luminaires urbains déclairage dambiance. (le flux direct sortant des luminaires et dirigé vers le ciel). Performance énergétique : Appareillage avec platine électronique intégrant un abaissement de puissance et une source lumineuse claire tubulaire avec une efficacité minimale de 70 lumens/Watt. Extrait de la charte :

8 L illustration phare La rénovation : Le Comité Syndical a réalisé un programme exceptionnel de travaux; remplacer des foyers lumineux équipés de lampe à vapeur de mercure ainsi que des diffuseurs type « boule » dans un objectif de développement durable : de maîtrise et dabaissement de la consommation des lampes énergivores. de réduction de la nuisance lumineuse. Réalisation : points lumineux HT. Réalisation : points lumineux HT. Cette opération a bénéficié de deux types de subventions : Auprès de lADEME pour 443 points lumineux répartis sur 35 communes sur lesquelles lintervention répond au critère du « facteur 2 » (réduction de plus de 50% des consommations). Certificats dEconomies dEnergie Pour les autres, des CEE (Certificats dEconomies dEnergie) sont mutualisés et négociés auprès dun « obligé » à partir de deux critères : le remplacement du point lumineux et linstallation dun dispositif dabaissement de puissance.

9 L éclairage public Les subventions : le SDESM incitera financièrement les communes à réaliser des économies dénergie. Lors dun prochain comité syndical les taux de financements seront définis pour les opérations suivantes : Une seule condition : Respecter la charte. les créations et extensions des réseaux déclairage public. le remplacement des sources existantes par des dispositifs déconomie dénergie.

10 La transition énergétique A linstar des grands syndicats dénergie, le SDESM a poursuivi la politique engagée par le SIESM afin dintervenir sur tous les segments de la transition énergétique : La sobriété énergétique : mise à disposition dun service de Conseil en Energie Partagé. Lefficacité énergétique et la maîtrise de la distribution : déploiement dune infrastructure de bornes de recharge pour véhicules électriques. La production dénergie renouvelable : La production dénergie renouvelable : projet création dune unité de méthanisation.

11 Le Conseil en Energie Partagé (CEP) Laction du conseiller en énergie : Les missions du CEP : o Réalisation d'un bilan énergétique de la commune sur la base des factures et des relevés de consommation des 3 dernières années et réalisation d'un conseil en orientation énergétique. o Réalisation de pré-diagnostics énergétiques sur le patrimoine immobilier de la commune. o Accompagnement de la commune dans la réalisation du plan d'action durant 3 années. Sensibiliser les communes et leurs élus aux conséquences de la dérégulation climatique et à la nécessaire réduction de la facture énergétique.

12 Infrastructure de recharge Déploiement de 150 à 200 bornes de recharge sur le département en 2014/ Déploiement de 150 à 200 bornes de recharge sur le département en 2014/ Installation dans les cœurs de villes et de villages. Installation dans les cœurs de villes et de villages. Borne à disposition du public. Borne à disposition du public. Charge accélérée. Charge accélérée. Gestion intelligente adaptée aux contraintes du réseau. Gestion intelligente adaptée aux contraintes du réseau. Interopérabilité avec les autres réseaux. Interopérabilité avec les autres réseaux.

13 Méthanisation Projet de territoire : La valorisation des déchets. Développement de synergie entre les différents acteurs locaux. Mobilité verte grâce à la création dune station de bio GNV destinée à alimenter le réseau des transports en commun de lagglo de MELUN. Création de filière dapprovisionnemen t et de traitement des digestats.


Télécharger ppt "La transition énergétique : un défi à relever... Pierre YVROUD – Président du SDESM Pierre YVROUD – Président du SDESM S yndicat D épartemental des E nergies."

Présentations similaires


Annonces Google