La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RÉFORME DU LYCÉE Animations Mars 2010 Méthodes et Pratiques Scientifiques Collège des IA-IPR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RÉFORME DU LYCÉE Animations Mars 2010 Méthodes et Pratiques Scientifiques Collège des IA-IPR."— Transcription de la présentation:

1 RÉFORME DU LYCÉE Animations Mars 2010 Méthodes et Pratiques Scientifiques Collège des IA-IPR

2 Méthodes et pratiques scientifiques Permet aux élèves : de découvrir différents domaines des mathématiques, des sciences physiques et chimiques et des sciences de la vie et de la Terre, de découvrir des métiers et des formations dans le champ des sciences, de mieux connaître la nature des enseignements scientifiques, les méthodes et les approches croisées mises en œuvre. Lenseignement : repose sur lacquisition de notions et de compétences, comporte des apports des trois champs disciplinaires, permet de poursuivre le travail engagé au collège sur la démarche scientifique, prend appui sur une démarche de projet ; on demande à lélève un travail personnel ou déquipe qui devra obligatoirement intégrer une production (expérience, exploitation de données, modélisation).

3 Méthodes et pratiques scientifiques Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Anne Brondex Daniel Devallois Isabelle Mazzella Sandrine Miranda Claudie Richet Cathy Risch

4 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Les thèmes choisis (3 heures année) Les limites de la vision, La rétrogradation de Mars, La localisation d'un point, La maison zéro CO2, intégré au projet SCY (Science Created by You) en collaboration avec des chercheurs du LIG (Laboratoire Informatique de Grenoble). Les modalités de choix Proposer des situations de travail en autonomie. Proposer des situations de travail codisciplinaire. Positionner les mathématiques. Sujets maîtrisés par un au moins des enseignants impliqués ( Une envie marquée d'au moins un enseignant, un accord des autres enseignants). Fonctionnement Deux groupes de 18 élèves.

5 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Un exemple de situation : les limites de la vision L'acuité visuelleLa myopie

6 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Plan de la séquence Intervenants et horaires Préambule2 Heures (1 SVT, 1 SPC) 1. Une limite de lœil humain : lacuité visuelle12 Heures (7 SVT, 5 MATH) Conception d'un protocole de mesure, réalisation du protocole, acquisition de données SVT Modélisation mathématique ( Ajustement affine dun nuage de points )MATH Test expérimental du modèle mathématiqueSVT EvaluationSVT, MATH 2. Une maladie de lœil modifiant l'acuité visuelle : la myopie15 Heures (3 SVT, 4 MATH, 8 SPC) Modélisation de lœil normal, construction dun modèle ( usage de lentilles convergentes ), travail sur les paramètres ( obtention et netteté dune image ) SPC Fonctionnement de lœil / Lien objet – image SPC, MATH, SPC Lœil myope : comment corriger la myopie, prévoir la correction ?SVT, SPC, MATH EvaluationSVT, SPC, MATH Bilan horaire 29 Heures (11 SVT, 9 MATH, 9 SPC) dont 4 dévaluation

7 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Quelques éléments de réflexion tirés de cette expérimentation Des différences par rapport à l'organisation classique, nécessité : d'annualiser d'équilibrer d'enchaîner, d'alterner entre les matières d'ajuster à plusieurs : les contenus, les compétences, les critères, le planning. D'où l'obligation d'observer et de discuter pour : connaître les contraintes des autres matières, se mettre d'accord sur la notion d'autonomie, se mettre d'accord sur l'évaluation... trouver des solutions communes.

8 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois Quelques éléments de réflexion tirés de cette expérimentation Des conditions de mise en place de l'option : Importance dun temps de prise de contact entre les enseignants (construction dun projet, échange verbaux, observations mutuelles, aides mutuelles), Importance de la concertation, nécessité d'une personne faisant les liens, les mises à jour, qui sert de référent, assure la cohérence à l'intérieur des thèmes. Des points de blocage possibles : Un désaccord sur des points essentiels (autonomie, évaluation), Un manque de souplesse au niveau emploi du temps, absence de concertation, Des difficultés pour assurer la cohérence entre les matières/les thèmes.

9 Une expérimentation doption science (Article 34) Lycée Madame de Staël Saint Julien en Genevois et Méthodes et Pratiques Scientifiques Pourquoi avoir choisi cette expérimentation ? Elle prend appui sur le potentiel de létablissement, Les trois disciplines scientifiques sont intégrées, Elle vise lacquisition de notions et de compétences, Pour mettre en exergue une expérimentation réussie pour les élèves (orientation, proportion de filles), pour les professeurs. Mais elle se déroule dans un contexte particulier : Volume horaire de 3 heures hebdomadaires, Option de détermination, Mise en œuvre par une équipe expérimentée. Cela montre : Quil est possible de collaborer entre trois disciplines… Quil faudra sans doute rester modeste à la rentrée prochaine.


Télécharger ppt "RÉFORME DU LYCÉE Animations Mars 2010 Méthodes et Pratiques Scientifiques Collège des IA-IPR."

Présentations similaires


Annonces Google