La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Enzymologie Inhibition enzymatique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Enzymologie Inhibition enzymatique."— Transcription de la présentation:

1 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Enzymologie Inhibition enzymatique

2 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Prof. Jeffrey W. Keillor courriel : site-web : tél : local : F-516 période de disponibilité : par rendez-vous notes de cours et diapos disponibles sur ma page web

3 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition enzymatique inactivation dune enzyme (ralentissement de la réaction enzymatique) par la liaison dune petite molécule –différente que la dénaturation

4 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Types dinhibition réversible –compétitive –incompétitive –noncompétitive irréversible –par marqueur daffinité –par inhibition suicide

5 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition compétitive la liaison de linhibiteur, à lenzyme libre, empêche la liaison du substrat

6 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition compétitive alternative la liaison de linhibiteur, près du site actif, empêche la liaison du substrat par encombrement stérique la liaison de linhibiteur, près du site actif, induit un changement conformationnel qui empêche la liaison du substrat

7 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition compétitive lacide malonique ressemble à lacide succinique et inhibe la déhydrogénase de succinate lors de sa liaison : loxaloacétate est aussi un inhibiteur compétitif: HO 2 C-CO-CH 2 -CO 2 H

8 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique J. Biol. Chem. (2006) 281,

9 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équations pour linhibition comp. conservation de masse : [E] 0 = [E] + [ES] + [EI] substitution en fonction de ES : –état stationnaire : –constante dinhibition : K M augmente

10 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition compétitive

11 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition compétitive lignes se croisent sur laxe-y (1/V max )

12 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition compétitive lignes se croisent sur laxe-y (V max )

13 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Détermination de K i (compétitive) équation pour laugmentation de K M : ou les pentes LB (K M /V max )

14 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équation pour IC 50 (compétitive) équations de vitesse lorsque [I comp ] = IC 50 : N.B. : IC 50 > K i

15 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition incompétitive linhibiteur est lié par le complexe ES ne mène pas aux produits

16 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition incompétitive inhibition de la phosphatase alkaline par la L-phénylalanine: ne mène pas aux produits

17 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique J. Mol. Biol. (2005) 350, 441–451

18 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équations pour linhibition incomp. conservation de masse : [E] 0 = [E] + [ES] + [ESI] substitution en fonction de ES : –état stationnaire : –constante dinhibition : K M et V max diminuent [E] 0 = [ES] ++

19 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition incompétitive

20 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition incompétitive lignes parallèles

21 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition incompétitive lignes se croisent sur laxe-x (V max /K M )

22 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Détermination de K i (incompétitive) équation pour la diminution de V max : ou bien 1/K M

23 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équation pour IC 50 (incompétitive) équations de vitesse lorsque [I incomp ] = IC 50 : N.B. : IC 50 > K i

24 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition non-compétitive linhibiteur est lié par lenzyme libre et par le complexe ES ne mène pas aux produits

25 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition non-comp. inhibition de la bisphosphatase de fructose par le AMP : ne mène pas aux produits

26 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Proc. Natl. Acad. Sci. USA (1994) 91,

27 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équations pour linhibition noncomp. conservation de masse : [E] 0 = [E] + [ES] + [ESI] + [EI] substitution en fonction de ES : –état stationnaire, constantes dinhibition (K i et K i ') V max diminue; K M peut augmenter ou diminuer

28 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition non-compétitive simple laffinité de linhibiteur est indépendante de la présence de substrat (i.e. K i = K i ') –K M nest pas affecté –V max est diminué par le facteur de

29 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition non-compétitive simple

30 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition non-compétitive simple lignes se croisent sur laxe-x (-1/K M )

31 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique dinhibition non-compétitive simple lignes parallèles

32 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Détermination de K i (non-compétitive simple) équation pour la diminution de V max :

33 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition non-compétitive mixte laffinité de linhibiteur dépend de la présence de substrat (i.e. K i K i ') –V max est toujours diminué par le facteur de –K M est affecté selon K i et K i '

34 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition non-compétitive mixte lorsque K i < K i ', K M augmente et linhibition ressemble à linhibition compétitive : lignes se croisent entre les axes

35 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition non-compétitive mixte lorsque K i > K i ', K M diminue et linhibition ressemble à linhibition incompétitive : lignes se croisent en-dessous laxe-x

36 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Détermination de K i ' (non-compétitive mixte) équation pour la diminution de V max : ' '

37 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Détermination de K i (non-compétitive mixte) équation pour la variation de K M :

38 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équation pour IC 50 (non-comp. simple) équations de vitesse lorsque [I noncomp ] = IC 50 : N.B. : seulement Vmax est affecté par I; cet effet est indépendant de [S]

39 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphiques de Dixon façon alternative pour déterminer la valeur de K i en faisant un graphique de 1/v vs [I] pour linhibition compétitive et non- compétitive simple, les lignes se crosient où [I] = -K i pour inhibition incompétitive, les lignes sont parallèles et cest impossible de mesurer la valeur de K i de cette façon

40 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique de Dixon (compétitive) lignes se croisent où [I] = -K i

41 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique de Dixon (non-comp. simple) lignes se croisent où [I] = -K i

42 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Graphique de Dixon (incomp.) lignes ne se croisent pas

43 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mécanisme dinhibition le mode dinhibition peut donner des informations sur le mécanisme dinhibition faisons lanalyse cinétique détaillée du schéma suivant :

44 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mécanisme dinhibition état stationnaire pour E'S : état stationnaire pour E' : alors : donc : vitesse : v = k 7 [E'S] conservation de masse : [E] T = [E] + [E'] + [E'S] + [E I] cste dinhibition :

45 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mécanisme dinhibition équation Michaelis-Menten pour inhibition : doù vient : et : inhibition non-compétitive!! V max diminue; K M peut augmenter ou diminuer

46 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mécanisme dinhibition linhibiteur ne se lie pas à la forme de lenzyme qui lie le substrat; donc, pas compétitif linhibiteur ne se lie pas au complexe enzyme-substrat; donc, pas incompétitif donc, linhibiteur est non-compétitif on voit que les profils dinhibition ne sont pas exclusifs pour un seul type de mécanisme

47 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition de réaction avec multiples substrats pour élucider un mécanisme enzymatique, on peut étudier leffet cinétique de la variation des : –substrats :1/v vs 1/[S 1 ] en fonction de [S 2 ]; 1/v vs 1/[S 2 ] en fonction de [S 1 ]… –produits :1/v vs 1/[S 1 ] en fonction de [P 1 ], [P 2 ]; 1/v vs 1/[S 2 ] en fonction de [P 1 ], [P 2 ]… –inhibiteurs :1/v vs 1/[S 1 ] en fonction de [I 1 ], [I 2 ]; 1/v vs 1/[S 1 ] en fonction de [I 1 ], [I 2 ]… le patron dinhibition observée aide surtout à déterminer lordre de liaison des substrats

48 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition dun mécanisme ordonné par exemple, pour le schéma ci-dessus : –I 1 est compétitif avec B et incompétitif avec A I 1 lie la même forme de lenzyme que B, et se lie après A –I 2 est compétitif avec A et non-compétitif avec B I 2 lie la même forme de lenzyme que A, et se lie avant B

49 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Règles de Cleland dans le cas où I se lie à E avant S, linhibition est : –compétitive lorsque : i) I et S lient la même forme de E, ou ii) I et S se lient à deux formes de E en équilibre rapide –incompétitive lorsque : I et S se lient à des formes différentes de E séparées par une étape irréversible –non-compétitive lorsque : I et S se lient à des formes différentes de E reliées par une réaction réversible ou une séquence de réactions réversibles

50 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Règles de Cleland dans le cas où I se lie à E après S, linhibition est : –incompétitive - toujours.

51 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Analyse selon les règles de Cleland S et I lient la même forme denzyme? compétitive oui non S se lie avant I? incompétitive oui toutes étapes entre I et S sont réversibles? non incomp. oui non-compétitive inhibition par inhibiteur, I

52 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition dun mécanisme ordonné I1I1 I2I2 I3I3 1/v vs 1/[A]comp.incomp. 1/v vs 1/[B]non-comp.comp.incomp. 1/v vs 1/[C]non-comp. comp.

53 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exercice: Ordre de liaison de substrats dessinez le schéma mécanistique ordonné, en précisant lordre de liaison des substrats A et B et de linhibiteur I, étant donné le patron suivant de modes dinhibition : I1I1 1/v vs 1/[A]comp. 1/v vs 1/[B]incomp.

54 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Règles de Cleland – étapes irrév. une étape est considérée dêtre irréversible si elle implique : –la dissociation dun produit (où [P] 0) –la liaison dun substrat (où [S] saturante) –un grand changement dénergie libre (où G°<<0)

55 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition dun mécanisme ordonné aux concentrations non-saturantes de substrats : Si I se lie à :1/v vs 1/[A]1/v vs 1/[B]1/v vs 1/[C] Ecomp.non-comp.incomp. EAincomp.comp.incomp. EABincomp. F comp. EQRincomp. ERincomp. irréversible non-comp.

56 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Règles de Cleland dans le cas où E est inhibée par les produits de la réaction ([P] 0 !), linhibition est : –compétitive lorsque : P et S se lient à la même forme de E –incompétitive lorsque : P et S se lient à des formes différentes de E séparées par une étape irréversible –non-compétitive lorsque : P et S se lient à des formes différentes de E reliées par une réaction réversible ou une séquence de réactions réversibles

57 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Analyse selon les règles de Cleland inhibition par produit, P –vers la fin dune réaction, où [P] 0 S et P lient la même forme denzyme? compétitive oui toutes étapes entre P et S sont réversibles? non incompétitive oui non-compétitive

58 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition dun mécanisme ordonné Inhibition par produit: Substrat variable : Profils aux conc. non-saturantes : Si [A] est saturante : Si [B] est saturante : QAcomp. QBnon-comp. pas dinhib. PAnon-comp.incomp. PBnon-comp.

59 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition dun mécanisme ping-pong Inhibition par produit: Substrat variable : Profils aux conc. non-saturantes : Si [A] est saturante : Si [B] est saturante : QAcomp. QBnon-comp. pas dinhib. PAnon-comp. pas dinhib. PBcomp.

60 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition de liaison lente parfois léquilibre de liaison dinhibiteur est lent à atteindre –pour les inhibiteurs lents, ça prend des secondes ou minutes pour atteindre létat stationnaire, plutôt que des millisecondes –laffinité peut quand même être forte (K i faible) mais les constantes de vitesses pour les étapes de liaison et dissociation sont petites

61 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Effet cinétique de la liaison lente établissement lent de léquilibre entre lenzyme libre et le complexe EI : (cf liaison rapide)

62 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition par liaison lente à forte affinité inhibition classique : –ça prend beaucoup de I –[I] et [S] >> [E] –[I] [I] ajoutée(équilibre rapide et constant) –v [E], en absence et en présence de linhibiteur inhibition de forte affinité : –ça prend peu de I –[I] [E] –[I] [I] ajoutée(la formation de EI réduit [I] libre) –v vs [E] nest pas linéaire

63 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition lente à forte affinité les enzymes effectuent la catalyse en stabilisant létat de transition dun réaction; alors, elles ont beaucoup daffinité pour des analogues détat de transition 5'-méthylthioadenosine/S-adenosylhomocystéine nucléosidase (MTAN) catalyse lhydrolyse du nucléoside en base et thioribose :

64 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition lente à forte affinité des études mécanistiques suggèrent lallure que devrait avoir létat de transition de la réaction, et la modélisation a aidé la conception des analogues :

65 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition lente à forte affinité des analogues détat de transition donnent souvent linhibition lente parce que lenzyme ajuste sa conformation comme elle ferait lors de la catalyse : très stable

66 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique J. Biol. Chem. 2005, 280, 18274

67 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Identification de linhibition à forte affinité 1.les concentrations (mesurées) de lenzyme et de linhibiteur sont similaires 2.le K i est très faible et/ou la régénération de lenzyme est lente (petite k -i ) 3.linhibiteur est difficile à séparer de lenzyme (par dialyse ou filtration de gel) 4.le degré dinhibition varie avec la concentration denzyme (IC 50 avec [E]) 5.les courbes de Ackermann-Potter (v vs [E]) ne sont pas linéaires

68 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de linhibition de forte affinité le methotrexate est un analogue de lacide folique qui inhibe très fortement et de manière compétitive la réductase de dihydrofolate (DHFR) K i est de 6 × M et la demi-vie de EI est de plusieurs heures in vivo, DHF, MTX à calculer !

69 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique J. Mol. Biol. (2000) 295,

70 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Courbes de Ackermann-Potter concs. similaires

71 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Courbes de Ackermann-Potter à K i > [E] et [I], faible déviation de la linéarité :

72 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Courbes de Ackermann-Potter à K i < [E] et [I], forte déviation de la linéarité :

73 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Courbes de Ackermann-Potter à K i << [E] et [I], très forte déviation de la linéarité :

74 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Courbes de Ackermann-Potter à K i <<< [E] et [I], on a le titrage stoechiométrique : pas dinhibition; v [E] à [E]>[I] ligne décalée par [I]

75 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Équations pour IC 50 (forte affinité) équations pour les trois modes dinhibition réversible : N.B. : IC 50 ½ [E] T Mode dinhibitionÉquation compétitif incompétitif non-compétitif (simple)

76 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Tableau sommaire des inhibiteurs réversibles Classe dinhibiteur Relation entre [E] T et [I] T Atteint de léquilibre entre E, I et EI Traites caractéristiques classique[I] T >> [E] T rapide· IC 50 ne dépend pas de [E] T ; v vs [E] T linéaire · [P] vs temps linéaire « tight-binding » [I] T [E] T rapide· IC 50 dépend de [E] T ; v vs [E] T non-linéaire · [P] vs temps linéaire « slow-binding »[I] T >> [E] T lent· IC 50 ne dépend pas de [E] T ; v vs [E] T linéaire · [P] vs temps non-linéaire « slow, tight- binding » [I] T [E] T lent· IC 50 dépend de [E] T ; v vs [E] T non-linéaire · [P] vs temps non-linéaire

77 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition irréversible pour des inhibiteurs réversibles, on utilise le K i comme un indice de lefficacité de linhibition pour les inhibiteurs irréversibles, on utilise le k inact et le K I il y a deux types dinhibiteurs irréversibles : –réactifs du site actif (marquage par affinité) –inhibiteurs basés sur le mécanisme (substrats « suicide »)

78 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Marqueurs par affinité démontrent la spécificité envers un groupement fonctionnel des acides aminés du site actif –analogues de substrat pour favoriser sa liaison dans les site actif –comprennent aussi un groupement réactif (pharmacophore) – typiquement un électrophile qui réagit avec un nucléophile dans le site actif possèdent un seul site saturable et réagissent de manière stœchiométrique (1 mol de I/mol de E)

79 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Marquage par affinité lenzyme est protégée contre cette inhibition par le substrat (ou co-facteur) la perte dactivité suit une cinétique de premier ordre, parce que lenzyme est consommée comme un réactif pendant la réaction linhibition est accompagnée de la modification covalente de lenzyme : –lenzyme demeure inactive après la séparation de lexcès de linhibiteur –linhibiteur reste lié à la protéine après dialyse ou filtration sur gel (ou sur membrane) même après la dénaturation de lenzyme

80 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemples de marquage par affinité TPCK (Tosyl phenylalanine chloromethyl ketone) ressemble un amide de la phénylalanine, mais le groupement chlorométhyle cétone effectue lalkylation de la His57 de la chymotrypsine :

81 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemples de marquage par affinité DIFP (diisopropyl phosphofluoridate) réagit avec le groupement hydroxyle des résidus de sérine :

82 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemples de marquage par affinité PMSF (phenylmethanesulfonyl fluoride) utilisé pour inhiber des protéases et réagit aussi avec des résidus de sérine :

83 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemples de marquage par affinité Autres exemples : EnzymeSubstratMarqueur par affinité Triosephosphate isomerase Lysozyme Isoleucyl-tRNA synthetase

84 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Marquage par photoaffinité on utilise des inhibiteurs qui sont stables en absence de lumière et activés par la photolyse après association avec lenzyme deux exemples : –les groupes diazo qui génèrent des carbènes : –les azotures qui génèrent des nitrènes :

85 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Réactions du groupement nitrène (peut réagir avec nimporte quoi !!)

86 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Analyse cinétique liaison rapide à léquilibre de linhibiteur suivie de la formation lente et irréversible dun complexe inactif : la proportion denzyme sous forme EI augmente avec la concentration de I EI sinactive suivant une cinétique du premier ordre

87 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mesure de k inact k inact peut être déterminée en mesurant la perte dactivité en fonction du temps (k obs ) à différentes concentrations dinhibiteur :

88 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mesure de k inact lactivité qui reste à un moment donné est proportionnelle à la concentration totale des formes denzyme qui ne sont pas inactivées : = [E] + [EI] vitesse dinactivation : constante dinhibition : alors et après intégration : relation hyperbolique; cf équation M-M

89 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mesure de k inact forme double réciproque : graphique linéaire :

90 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Mécanisme dinactivation si la cinétique dinactivation est de seconde ordre, linactivation se fait entre E et I en solution si la cinétique dinactivation est de premier ordre, linactivation a lieu à partir du complexe EI si lenzyme est protégé par le substrat, linhibiteur se lie au site actif de lenzyme : protection partielle; inhibition irréversible

91 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Modification sélective indiquée par : –la formation dun complexe stœchiométrique (1:1) entre E et I –correspondance entre les cinétiques dinhibition et le degré dincorporation covalente de linhibiteur sur lenzyme :

92 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibiteurs basés sur le mécanisme aussi appelés des « substrats suicides », ils doivent être activés par lenzyme : la plupart ont des k cat de 10 3 à 10 5 fois plus faibles que le substrat naturel (étape lente) même cinétiques de saturation et la réaction dinactivation du premier ordre que celles des réactifs du site actif (marqueurs par affinité)

93 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Démonstration de k cat au mécanisme deux critères pour impliquer le mécanisme daction dune enzyme au mécanisme dinactivation : 1.linactivation est dépendante de la présence de cofacteur ou dun deuxième substrat 2.dautres informations mécanistiques de la réaction dinactivation concordent avec celles déterminées pour la réaction normale du substrat naturel –par exemple : effets isotopiques, profil pH-vitesse, etc.

94 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Groupements activés typiquement électrophiles

95 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de réactions « suicide » inhibition de la déshydrase de thiolester - hydroxydécanoyle par un analogue acétylène : –réaction normale avec son substrat:

96 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de réactions « suicide » inhibition de la déshydrase de thiolester - hydroxydécanoyle par un analogue acétylène : –réaction suicide avec un analogue acétylène: même effet isotopique; même mécanisme

97 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de réactions « suicide » inhibition de la -lactamase par des analogues de pénicilline :

98 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Exemple de réactions « suicide » inhibition des transaminases par un analogue dacide aminé : formes inactives

99 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Inhibition et formation de produit typiquement, une certaine quantité dinhibiteur est transformée en produit, sans inactivation de lenzyme le rapport r = k 3 /k 4 représente la proportion molaire pour linactivation; le nombre de fois que le substrat est transformé en produit pour chaque fois quil inhibe plutôt r est constante et indépendante de la concentration de substrat ou denzyme; elle représente le partage dun intermédiaire commun, EI

100 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Tableau sommaire des modificateurs chimiques

101 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Tableau sommaire des modificateurs chimiques

102 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Tableau sommaire des modificateurs chimiques

103 BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Tableau sommaire des modificateurs chimiques


Télécharger ppt "BCM 2504J.W. Keillor - Inhibition enzymatique Enzymologie Inhibition enzymatique."

Présentations similaires


Annonces Google