La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

sommaire: 1- Carte didentité et contexte de lEspagne. 2- Les étapes de la construction du système éducatif espagnol. 3- Le système éducatif espagnol actuel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "sommaire: 1- Carte didentité et contexte de lEspagne. 2- Les étapes de la construction du système éducatif espagnol. 3- Le système éducatif espagnol actuel."— Transcription de la présentation:

1

2 sommaire: 1- Carte didentité et contexte de lEspagne. 2- Les étapes de la construction du système éducatif espagnol. 3- Le système éducatif espagnol actuel. 4- Le système éducatif espagnol en Europe. 5- Conclusion: quel avenir pour lécole espagnole ? « La docencia es como un viaje en un tren ».

3 1.Carte didentité de lEspagne. Depuis 1978, lEspagne est une monarchie parlementaire. Les trois pouvoirs sont séparés: exécutif- législatif - judiciaire. Le rôle du roi se limite à un rôle de présentation.(Chef dEtat). Le parlement espagnol (Las cortes) est composé de deux chambre qui détiennent le pouvoir législatif le Congrès le Sénat Le gouvernement dirigé par un président nommé par le monarque cest-à-dire le roi, détient le pouvoir exécutif. LEspagne est composée de 17 communautés autonomes qui possèdent leurs propres institutions législatives. Elles exercent leurs pouvoirs dans les champs de lurbanisme, du logement, de lagriculture, de la culture, de lassistance publique, santé…

4 Au niveau de léducation et du point de vue législatif, les communautés autonomes ont la possibilité de compléter les réglementations émises par lÉtat et, de plus, elles administrent les organes du système éducatif situé sur leur territoire.

5 LEspagne dans lEurope. Sources: Eurostat. STATISTIQUES ESPAGNE EUROPE Population en PIB / hab. en euros euros Dépenses publique en matière déducation 4,28 % en ,62 % en , 14 % en , 07 % en 2008 Taux de chômage (2011) 21 % 9,6 % Part des ans ayant quitté prématurément le système éducatif en % 14 % Population âgée de ayant suivi une formation en ,8 % 9,1 % Formations: (emploi) (chômage) 10,6 % 13,1 % 9,8 % 9,2 %

6 2.Les étapes de la construction du système éducatif espagnol. Les précurseurs de lécole du 19 ème et 20 ème siècle : Création de «La Institución Libre de Enseñanza » en Après la chute de la Première République ( ), léducation en Espagne sous le monarque Alfonse XII est toujours aussi déplorable malgré la «ley Moyano», exactement comme sous la dictature féroce du roi Alfonse VII. Un groupe dintellectuelle va donc créer la ILE sous limpulsion de Francisco Giner de Los Ríos. Elle comprend une Université et une École qui sont privées certes, mais libres, cest-à-dire mixte, sans religion, laïque et ouverte sur la science, sur lEurope, le Monde et la recherche pédagogique. Dans le même élan se constituent une Association pour la défense de lenseignement féminin et une Société pour labolition de lesclavage à Cuba. A partir de la ILE, naîtra très vite JAE « Junta de Ampliación de Estudios ». Cest lancêtre CSIC (CNRS). Parallèlement un groupe dintellectuels créent des Universités populaires en sinspirant du modèle anglais. En 1901, se créent la «Escuela Moderna». En 1909, des liens se créent entre mouvement ouvrier et des universitaires «progressistes» qui recherche une école pour le peuple. Un penseur, Joaquín Costa dénonce larriération de lEspagne et propose un plan dalphabétisation et de scolarisation sur le modèle des pays industrialisés dEurope. La ILE et la JAE offrent des bourses à des jeunes artistes ou scientifiques. Quand est proclamée la IIème République le 14 avril 1931, nombre de penseurs de la ILE marquent leur influence. Leur programme était: école, culture, laïcité, promotion de la recherche scientifique et artistique. En peu de temps, écoles sont mises en chantier et un plan de modernisation pédagogique des Ecoles normales est lancé par le ministre socialiste Rodolfo Llopis.

7 La rupture de lécole sous le franquisme: En 1936, lEtat républicain vole en éclat, la Guerre civile éclate. Dans la zone contrôlée par les franquistes, retour à lOrdre moral et au cléricalisme.. María Dominguez, institutrice, première femme à être élue maire, a été fusillée en septembre Même sort pour le poète Frederico Garcia Lorca. Dans la Zone «républicaine» de remarquables expériences pédagogiques vont se multiplier. Les instituteurs en armes alphabétisent les soldats et les paysans sur le front. La victoire franquiste et la répression de 1939 anéantiront toutes ces expériences. Place à lépuration, aux exécutions, aux camps de concentration, aux prisons et au tortures notamment des instituteurs. Dautres sexileront. Les maitresses décole et les instituteurs sont particulièrement visés par cette répression car il sagit dopérer une sorte de «nettoyage ethnique» de tout ce qui est la cause de la «dégénérescence» de «lEspagne éternelle». Après 1945, le régime se retrouve isolé. A partir de 1950, il est au bord de la faillite. La politique dautarcie et de la Phalange est abandonnée mais lenseignement continue dêtre mal loti et sous la coupe de la propagande franquiste et de lEglise. A partir de 1962 la Banque Mondiale rappelle à lordre lEspagne quant à la nécessité de développer le système éducatif. En 1964 se tient le congrès nationale de la pédagogie à Salamanque. Un effort dalphabétisation sen suit. Lémigration va devenir aussi un élément de culture.

8 Lancien système éducatif de 1970: La LGE (Ley General de Educación) de Villar Palasí, ministre sous le gouvernement de Franco, constitue le premier élément de modernisation du système éducatif. Cette loi étend léducation général de base (EGB) à lensemble de la population âgée de 6 à 14. Cet objectif na été atteint quen 1980 faute dun plan de financement adéquat. Dans lenseignement moyen, deux formations professionnelles ont été prévues après la EGB -Premier degré (FPI)= gratuité pour ceux qui y entre après la EGB. -Deuxième degré (FPII). Dans lenseignement du second degré, il y a aussi une autre possibilité qui consiste pour les élèves à suivre la filière du baccalauréat unifié polyvalent (BUP) puis de suivre le cours dorientation universitaire (COU) pour accéder à luniversité ou bien sorienter en (FPII). La LGE précise également les formes et les différents types denseignement: -lenseignement pour adulte. -Lenseignement spécialisé (art et langues) qui ne relèvent pas de lenseignement obligatoire. -Lenseignement à distance. -Lenseignement spécial pour les élèves présentant des besoins éducatifs particulier. La LGE sera abrogée en 1990.

9 Le système éducatif se réforme depuis 1990: Il faut dabord préciser que le système éducatif va subir à partir de ce moment là, dinnombrables réformes. Le nouveau système de 2006 est aussi en cours de réforme. Abrogée Abrogée Abrogée 2006 L.G.E (Ley General de Educación) L.O.D.E ( Ley Orgánica Reguladora del Derecho a Educación) Création du Consejo Escolar del Estado. L.O.G.E (Ley orgánica de Ordenación General del Sistema Educativo Español) L.O.P.E.G ( Ley Organica de la Participación, la Evaluación y el Gobierno de los centros docentes) LOCE (Ley Orgánica de la Calidad de la Educación) L.O.E ( Ley Orgánica de la Educación)

10 Quont – elles apporté au système éducatif ?

11 En 1990 la LOGSE va transformer le système qui avait été établi en 1970 sous le franquisme: Que prévoit la réforme ? 1. Une réorganisation (hors universitaire) des niveaux scolaires obligatoires devenant ESO 2. Lextension de lenseignement obligatoire et gratuit jusquà 16 ans. 3.La mise en place dune nouvelle politique des programmes de base définissant les contenus ou les enseignements minimaux fixés par le gouvernement centrale. Cette politique va mettre en place un «curriculum» pour représenter un ensemble dobjectifs (contenus, méthodes denseignement, critères dévaluation, niveaux, étapes, cycles…) 4. La garantie aux élèves de pouvoir bénéficier dun système de soutien. 5. Laccès à un programme de cours de garantie sociale pour les élèves de 16 à 21 ans nayant pas atteint les objectifs de la ESO. 6. La possibilité de choisir entre quatre filières au baccalauréat: arts, sciences de la nature, humanité et sciences sociale, et technologie. En 2002 la LOCE est une loi espagnole promulguée le 23 décembre par le Président du gouvernement José María Aznar (P.P). La loi qui prétendait réformer et améliorer léducation, nest jamais parvenue à sappliquer. Dès son arrivée au pouvoir, le socialiste José Luis Rodríguez Zapatero (PSOE) paralyse le calendrier dapplication de cette loi par un «Real Decreto» approuvé par le Conseil des Ministres. Finalement cette loi sera abrogée en mai 2006 par la LOE.

12 La lisibilité de cette loi est assez déroutante, car le texte de loi se découpe en parties, en chapitres, en section, en sous section ….. Le texte de loi aborde les thèmes suivants: Estructura del Sistema Educativo. Preescolar, Educación Infantil. Educación Primaria. ESO. Bachillerato. Formación Profesional. Alumnos con necesidades educativas específicas. Enseñanza de Idiomas. Enseñanzas para adultos. Función docente. Calendario de aplicación de la Ley. Área o asignatura de Sociedad, Cultura y Religión. Creación y función de los Cuerpos de Catedráticos. Carrera docente. Título de Especialización Didáctica.

13 E n 2006 avec la LOE un nouveau système éducatif voit le jour. La loi est promulguée le 3 mai. Cette loi régule la structure et lorganisation du système éducatif actuel (hors universitaire). Que prévoit la réforme ? -Elle réintègre les principes et les droits reconnus par la constitution. -Elle défend une nouvelle loi de qualité avec une équité pour tous. -Elle insiste sur le « caractère inclusivo de la educación» (Elèves-professeurs-familles …). -Elle réaffirme le caractère de service public en considérant léducation comme un service essentiel de la communauté. -Elle établit que lenseignement de base comprends 10 ans de scolarité (1º EP à la 4º ESO). Quels sont les objectifs de la LOE? 1.Améliorer léducation et les résultats scolaires. 2.Démocratiser la réussite de lécole obligatoire ( EP / ESO= primaria y secundaria). 3.Augmenter la scolarisation des jeunes enfants (Educación infantil). 4.Augmenter la scolarisation «en bachillerato» et le nombre de diplômés. 5.Augmenter la scolarisation dans des cycles formateurs et professionnels. 6.Eduquer à la citoyenneté et à la démocratie. 7.Favoriser lapprentissage tout au long de la vie. 8.Renforcer l égalité dans le système éducatif et converger vers les pays de lU.E.

14 3. Le système éducatif actuel Le système éducatif en deux mots: Le Ministère de lEducation sest créé en 1900 sous la dénomination de lInstruction Publique et des Beaux Arts. Il ne devient ministère de lEducation quen Il change de dénomination régulièrement. En 2008, ce ministère devient le Ministère de lEducation, de la Politique Social et du Sport. La scolarisation est gratuite et obligatoire de 6 à 16 ans. Du primaire jusquau secondaire supérieur, les programmes denseignement sont définis de façon conjointe entre les différents niveaux administratifs: -LÉtat. -Les Communautés autonomes (17). -Les établissements scolaires. Ces trois institutions, sont responsables des politiques éducatives. En Espagne, il y a plusieurs langues officielles (castillan, galicien, catalan, valencien, basque) et la langue de scolarisation se fait en castillan mais, aussi dans la langue régional pour les études secondaires. Rappelons que lEtat détient des compétences exclusives sur les normes générales sur le droit à léducation, sur lordonnance général du système éducatif, sur la fixation des enseignements «minima» et sur la haute inspection. Les frais de scolarité des universités sont établis par les Communautés autonomes qui ont aussi la compétence du développement des normes de lEtat, et qui exécutent et administrent la gestion du système éducatif sur leur territoire. Elle mettent en place le curriculum dobjectif. Les établissement scolaire complètent le curriculum.

15 Lorganisation générale des études en Espagne: Âges Classes Etapes Cycles 3- 4 ans 1º Educación Infantil Premier cycle GUARDERÍA 4-5 ans 2º Educación Infantil Second cycle 5-6 ans 3º Educación Infantil 6-7 ans 1º Educación Primaria Cycle Initial COLEGIO 7-8 ans 2º Educación Primaria 8- 9 ans 3º Educación Primaria Cycle Moyen 9-10 ans 4º Educación Primaria ans 5º Educación Primaria Cycle Supérieur ans 6º Educación Primaria ans 1º ESO Educación Secundaria Cycle 1 INSTITUTO ans 2º ESO Educación Secundaria ans 3º ESO Educación SecundariaCycle 2 « Graduado en ESO» ans 4º ESO Educación Secundaria ans PrimeroBachilleratoGrado Medio « Bachiller » ans SegundoBachilleratoGrado superior « Técnico »

16 Lorganisation de lannée scolaire: 1.Les vacances. Les élèves ont 12 semaines de vacances pendant lété, 2 semaines pour noël, 3 jours pour carnaval et 2 semaines pour le printemps (la semana Santa). Il y a aussi les jours fériés (1 er novembre, le 6 décembre, le 1 er mai) et les jours de congés accordés par les communautés. Au total, les élèves espagnols bénéficient de 16 semaines de vacances. 2.Les horaires de la journée. Les élèves travaillent six heures par jour, 175 jours par an. Les élèves commencent vers 9h et terminent vers 16H 30. Les élèves peuvent déjeuner à la cantine où chez eux, ils ont une pause de 12h30 à 14h Les jours travaillés. Les élèves travaillent 5 jours par semaines du lundi au vendredi.

17 Les matières enseignées: Les espagnols apprennent les sciences, les mathématiques, langlais, le dessin, lhistoire, léducation civique et léducation à la santé, léducation physique et sportive, la langue espagnol et la littérature ainsi que la musique. Il sagit «des materias comunes» Dans le secondaire sajoute aussi la technologie comme matière principale. Concernant les options, les élèves espagnols peuvent choisir entre le français, lallemand, un soutien en mathématiques ou un soutien en technologie ou en langue espagnol. Il sagit «des materias optativas». Les élèves ont du travail à la maison tous les jours sauf le samedi et le dimanche. Il existe aussi des cours de religion catholique et dautres religions si les élèves le souhaitent. La typologie des centres denseignement : Les centres denseignement peuvent être public (gratuit), privés sous contrat cest-à-dire soutenus par des fonds publics (payants en partie) ou encore privé sans convention (payants). La plupart des centres publics appartiennent au Département dEnseignement du Gouvernement autonome. Le secteur privé est composé essentiellement de centres de congrégations religieuses, dentités culturelles à but non lucratif ou de coopération de parents et de maîtres.

18 La participation des parents au système éducatif: Il est établi par la Constitution que les pouvoirs publiques doivent garantir la participation des parents à la programmation générale de lenseignement, au contrôle et à la gestion des centres soutenus par des fonds publics. Cette participation s´effectue au travers du Conseil Scolaire de lEtat et des Conseils Scolaires Autonomes. Les parents participent aussi aux Conseils scolaires des centres. La participation aux conseils seffectue généralement par le biais des Associations de parents (AMPAS). LAMPA travaille pour lamélioration de lécole et collabore aux activités éducatives des centres. Un vote à lieu pour choisir les parents qui composent le Conseil de Direction de lAMPAS. Les élus agissent et représentent les parents devant les professeurs et devant ladministration de létablissement scolaire ainsi que devant les responsables du Conseil Académique. Les parents sont aussi impliqués dans lorientation et lintégration scolaire de leurs enfants. Les élèves ont un professeur tuteur qui les suit et établit une communication directe avec les familles. Ce professeur dispose dun horaire spécifique pour recevoir les parents délèves et ils peuvent renseigner et orienter les élèves dans le but de prévenir léchec scolaire. Le Ministère de lEducation, les Communautés Autonomes et les municipalité octroient des subventions aux associations de parents. La formation des enseignants: Les enseignants de lécole primaire détiennent un diplôme universitaire qui sanctionne un niveau universitaire de trois années d'étude (Magisterio). Les enseignants du second degré doivent avoir une formation universitaire spécialisée dans une matière qui dure cinq années, puis doive suivre une formation didactique. Il faut passer un examen dEtat (la oposición) pour travailler dans le système public. Les enseignants doivent suivre des formations continues soit pendant lannée scolaire soit pendant lété.

19 Les bourses et les aides à la scolarité: Il faut sadresser au établissement scolaire pour se renseigner et prendre les formulaires administratifs pour en faire la demande. Les parents peuvent obtenir différentes aides: - Demande de bourse et daides financières général, accordées aux élèves de baccalauréat et des cycles de formation professionnelle. - Demande daides financières à la scolarité accordées aux élèves de maternelle. - Demande daides financière pour lacquisition des livres et du matériel scolaire pour les élèves de lenseignement obligatoire. - Demande daide pour la scolarisation des élèves handicapés. - Demande daide individuelle pour financer le transport scolaire. Lenseignement supérieur : 1.Lenseignement non universitaires. Après 18 ans, les étudiants peuvent suivre des études supérieures non universitaires. Un examen dentrée est demandé pour ceux qui nont pas le «bachiller». Il regroupe les filières de niveau III «Grado superior»: les filières artistiques, lenseignement des langues étrangères souvent enseignées à luniversité (filología) ou (lenguas modernas «grado en lenguas modernas), la formation professionnelle, la formation dans le domaine sportif conduisant à lobtention du titre de « Ténico deportivo superior»

20 2.Lenseignemen t universitaire. Le nombre des universités ne cesse de croître. Actuellement il y a 50 universités publiques et 27 universités privées, dont 22 appartiennent à léglise catholique. Pour entrer à luniversité, il y a un examen dentrer qui sappelle la «Selectividad». La selectividad test en six épreuves écrites, réalisé sur une durée de trois jours par les lycéens qui veulent accéder au études supérieures à luniversité. Cet examen qui se déroule au sein de luniversité la plus proche de lélève, fait partie des Pruebas de Acceso à Estudios Universitarios. Il y a deux sessions: une en juin et une en septembre pour les recalés. La note finale dépend des notes obtenues dans les deux années du «bachillerato» (60%) et du test de la selectividad (40%). Les universités sont des entités autonomes de droit public. Elles établissent leurs propres offres de formation qui débouchent sur deux types de diplômes: - Les diplômes officiels avec la validité sur tout le territoire espagnol: « grados et masters». - Les diplômes propres aux universités, délivrés par luniversité mais nayant pas de reconnaissance nationale par exemple le MBA ( Master in Business administration). 3. Les diplômes de lenseignement supérieur en Espagne. Bac +2: Técnico superior. Ce sont des formations professionnelles denseignement supérieur non universitaire. Bac +4: Universidades: Grado, (le diplomado, le licenciado) Bac+ 5: Escuelas Ténicas Superiores o Universidades: Ingénieur/ Architecture / Master. Doctorat: Obtenu en 3 ans après un Master avec une soutenance dune thèse.

21 4. Examen dentrée dans lenseignement supérieur: un changement à lhorizon. Luniversité na connu quune seule réforme en 1983 la LRU, pour sadapter à un cadre social, politique et légal, diffèrent de 1970 (LGE). La future loi en cours de préparation depuis 2013 la LOMCE reformera dès 2015 luniversité et supprimera par exemple les examens dentrées à lenseignement supérieur universitaire comme la selectividad qui sera remplacée par un examen final dans lenseignement secondaire supérieur, après la dernière année du lycée

22 La politique linguistique: Le multilinguisme et le bilinguisme se développent de plus en plus en Espagne dans un contexte social, politique et économique lié à lEurope. - Dans la scolarité obligatoire, les élèves étudient langlais en première langue, puis ils peuvent en première ou/et deuxième options étudier dautres langues étrangères, le plus souvent le français ou lallemand. Il existe des établissements scolaires bilingues pour développer le bilinguisme voire trilingue dans des établissements privés. Objectif: posséder une à deux langues additionnelles à sa langue native à la sortie de sa scolarité. - Concernant le multilinguisme, de nombreuses structures privées spécialisées dans lenseignement des langues vivantes étrangères proposent des programmes pour atteindre des niveaux de langue étrangères conformément aux CECRL. Ce type de formation est davantage destiné aux formations des Adultes et ne se limite pas à lapprentissage des langues de lU.E. Lintégration des élèves handicapé en Espagne: En Espagne, lintégration des élèves à besoins éducatifs spécifiques liés à un handicap a commencé en 1985 par un programme dintégration expérimental dans lenseignement établissant un maximum de 2 élèves à besoins spécifiques par classe et le maintien de 25 élèves à besoins éducatifs non spécifiques. Après trois années scolaires, lexpérience a été évaluée. Les résultats étant considérés comme positifs, le programme a été étendu à un plus grand nombre décoles afin de couvrir la demande éducative réelle des enfants à besoins spécifiques. En 1995, toutes les écoles publiques se sont vues obligées dassurer lenseignement pour les élèves à besoins éducatifs spécifiques. Lintégration ne fait plus lobjet dun programme expérimental ; elle a été étendue à toutes les écoles publiques. Lintégration couvre lenseignement préscolaire, primaire, secondaire obligatoire, le baccalauréat, la formation professionnelle ainsi que ladaptation et la réservation de places en milieu universitaire. Un manuel, intitulé « Guide de lintégration », a été publié il sagit dun document reprenant toutes les écoles dintégration et toutes les ressources disponibles dans ce domaine gérées par le Ministère de lEducation et de la Culture.

23 Lorganisation de la formation continue: ¿ ….? Un parcours extra-scolaire? Il sagit dune formation continue professionnelle et spécifique pour lemploi qui na rien à voir avec un parcours de formation initial et général pour adulte ni même étudiant. La F.C. pour lemploi avant 2007, se fondait sur la distinction de deux systèmes de formation, celui pour les employés et celui ciblant les demandeur demploi. Actuellement les deux systèmes sont réunit en un seul dépendent dune même autorité. Les partenaires sociaux participent au système national demploi à travers un organe consultatif qui est le conseil général sur le système national demploi : L organisation paritaire tripartite comprenant des administrations compétentes : le ministre de lEducation, le ministre du Travail et de lImmigration, les Communautés Autonomes, les syndicats de salariés Les organisations patronales Le financement de la formation professionnelle continue est financée grâce à une taxe payé par les entreprises et les employés (0,7 %), grâce à des fonds affectés provenant du budget du service national public pour lemploi et grâce aux aides du Fonds social européen. Les formations à la «demande» se distinguent des formations «offertes». Le financement dune formation à la demande nest pas forcement financée à 100%.

24 4- Le système éducatif espagnol en Europe. Les évaluations internationales: Les performances du systèmes éducatifs espagnol ne sont pas les plus convaincantes dEurope. On peut retrouver sur le site internet de lINEE (Instituto Nacional de Evaluation Educativa) toutes les données sur les différentes enquêtes internationales: PISA pour les adultes, PISA pour les moins de 15 ans, PIRLS, TIMS - ainsi que les enquêtes nationales. Ceci dit, lEspagne est en dessous de la moyenne des pays de lOCDE dans le classement internationale de PISA. En 2009, elle se trouvait au 28 ième rang en mathématiques ainsi qu en sciences et au 27 ième rang en ce qui concerne la compétence du savoir lire qui sont un peu mieux loti. LEspagne se retrouve assez proche des résultats de lItalie et de la Grèce. Cependant, la Communauté Autonome qui semble tirer le mieux son épingle du jeu cest «Castilla y León» qui en 2009 a obtenu 503 points en lecture, 514 points en mathématiques et 516 points en sciences; un classement à elle seule, comparable au pays placés au-dessus de la moyenne de OCDE. La Communauté Autonomes la plus fragile en termes de performance scolaire semblent être «Melilla» qui présente une faiblesse plus marquée en lecture quen mathématiques ou en sciences. La «Communidad de Madrid», à elle seule, sen sortirait plutôt bien en lecture et en sciences où elle obtient des points comparables aux pays situés au-dessus de lOCDE, mais hélas, semble avoir des lacunes en mathématiques où elle obtient 496 points, soit un résultat comparable au pays situés dans la moyenne de lOCDE.

25 Le processus de Bologne: l'Espagne est un des pays signataires du texte commun sur la déclaration de Bologne signée le 19 juin 1999 par 29 pays, afin de construire un Espace Européen de lEnseignement Supérieur. De ce fait, à luniversité, les titres des diplômes changent ainsi que les organisations des cycles et la distribution des crédits universitaires. Lancienne «Licenciatura» de 4 à 5 années détudes sera remplacée par le nouveau diplôme de «Grado» se déroulant en 4 ans détudes. Cette réforme a commencé à se mettre en place à partir de lannée , dans un processus de transition qui a abouti en Les anciennes «licenciaturas» disparaitront définitivement à partir de lannée Le Master se déroulera pour la plupart en une année. À cette date, tout nouvel inscrit dans une université espagnole suivra le nouveau cursus réparti sur trois cycles : grado, master, doctorat. Ancien et nouveau système coexisteront. La cité 5 dès *240 ECTS= GRADO. *60 – 120 ECTS= MÁSTER * 60 ECTS = DOCTORAT.

26 Comment cétait avant le Processus de Bologne?: Troisième cycle Second cycle Premier cycle Les enseignements du premier cycle. En rose. Finalité professionnelle en un cycle. Les enseignements dispensés en deux cycles sans diplôme intermédiaire. En orange. Dans les écoles supérieurs, il y a deux cycles et le diplôme ne sobtient quau 2º cycle. Les enseignements dispensés en deux cycle avec un diplôme intermédiaire. En vert, lachèvement du premier cycle débouche sur lobtention du titre de diplomado. Les enseignements de second cycles. En jaune, il sagit des filières sur deux ans qui débouchent sur le diplôme officiel de Licenciado, dIngeniero o d Arquitecto. Les enseignements de troisième cycle. Ce cycle à pour but de la spécialisation dans un domaine spécifique. Peuvent y accéder les Licenciados, Ingenieros, Arquitectos.

27 3. Conclusion Comme laffirme Renalde Legendre, un système éducatif possède une très grande envergure. Le système éducatif espagnol est rattaché à trois institutions compétentes: lEtat, les Communautés Autonomes et les centres éducatifs privés ou publics. Ces trois institutions impliquent fortement les parents délèves, qui participent à léducation culturelle et scolaire de leurs enfants au travers de lassociation AMPAS. Le système éducatif sest construit et sest développé lentement au moyens des lois qui ont permis au système éducatif de se moderniser progressivement depuis le XIX ième siècle. LInstruction Publique a été mise sur pied par la loi Moyano le 9 septembre Elle a permis dinstruire quelques rares sujets jusquà larrivée de la réforme franquiste de 1970, la LGE. La Loi Général de lEducation fut la première loi à démocratiser laccès à lécole pour tous, après que le Caudillo ait reçu un rappel à lordre de la Banque Mondiale, dix ans plutôt, sur la nécessité de développer le système éducatif. Dautres lois semboiteront, de 1990 jusquen 2006 pour séloigner de lancien système et pour tenter de démocratiser la réussite pour tous. Lhistoire méconnue du système éducatif espagnol révèle que la vie pédagogique a été maltraitée régulièrement dans les périodes les plus noires de certaines époques: inquisition, monarchie absolue, Etat de guerre, répressions, dictature… Cependant, lorsque le pays est protégé par des périodes de paix, propice à la construction de la démocratie, le système éducatif sillumine despoir et devient un vrai projet de société. Actuellement, la loi LOMCE, en cours de préparation par le «Partido Popular» échauffe les esprits de la communauté éducative qui sest métamorphosés en une marée verte de manifestation. Elle accuse la loi WERT, de ne pas correspondre à un vrai projet de société et juge cette loi organique pour lamélioration de la qualité de léducation antidémocratique. Cette loi réformerait à la fois le système scolaire obligatoire et le système universitaire. Son défaut serait de vouloir retirer lEducation à la citoyenneté et de rendre la philosophie facultative. En plus de menacer la philosophie, cette loi fait craindre un rapprochement entre lenseignement et les Marchés du travail puisque le Ministre de lEducation José Wert, qui est à linitiative de cette réforme à affirmer que «léducation est le moteur de la compétitivité économique et de la prospérité dun pays( …) sa capacité à rivaliser avec succès sur larène internationale (…) cest un pari pour la croissance ´économique et pour obtenir des avantages compétitifs sur le marché global. » La valeur intrinsèque de léducation est elle sur le point de seffondrer?

28


Télécharger ppt "sommaire: 1- Carte didentité et contexte de lEspagne. 2- Les étapes de la construction du système éducatif espagnol. 3- Le système éducatif espagnol actuel."

Présentations similaires


Annonces Google