La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JULIE BÉLANGER, ORTHOPHONISTE HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES MARIANNE DEMACAR, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL CHARLES LEMOYNE ANNE-MARIE JELEN, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JULIE BÉLANGER, ORTHOPHONISTE HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES MARIANNE DEMACAR, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL CHARLES LEMOYNE ANNE-MARIE JELEN, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL."— Transcription de la présentation:

1 JULIE BÉLANGER, ORTHOPHONISTE HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES MARIANNE DEMACAR, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL CHARLES LEMOYNE ANNE-MARIE JELEN, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL DU SACRÉ-CŒUR DE MONTRÉAL, PAVILLON ALBERT PRÉVOST Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Troubles de langage chez la clientèle pédopsychiatrique : les reconnaître et intervenir de la pré-maternelle au secondaire

2 OBJ ECTIFS DAPPRENTISSAGE : INFORMER LES PARTICIPANTS DE LA PRÉVALENCE DES TROUBLES LANGAGIERS ASSOCIÉS AUX TROUBLES PSYCHIATRIQUES ET DISCUTER DE LEURS CARACTÉRISTIQUES FOURNIR AUX PARTICIPANTS CERTAINES PISTES POUR MIEUX RECONNAITRE LES TROUBLES LANGAGIERS ASSOCIÉS AUX TROUBLES PSYCHIATRIQUES ABORDER DES PISTES DE RÉFLEXION FACILITANT LE CHOIX ET LA HIÉRARCHISATION DOBJECTIFS PÉDAGOGIQUES POUVANT FAVORISER LINTÉGRATION SOCIALE ET LES APPRENTISSAGES Troubles de langage chez la clientèle pédopsychiatrique : les reconnaître et intervenir de la pré- maternelle au secondaire Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

3 Mission de lÉcole (MEQ): Instruire: connaissances et formation de lesprit Socialiser: responsabilisation / «vivre ensemble» Qualifier: curriculum adapté - cheminement scolaires différenciés + Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

4 Dès lentrée à lécole…. Enfant avec problématique psychiatrique à risque de difficultés socialesapprentissage faible capacité de résolution de problème difficultés développementales faible estime de soi difficultés relationnelles + Ces difficultés sont-elles compliquées si associées à trouble de langage? Troubles psychiatriques et langagiers sont-ils fréquemment associés? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

5 Troubles les plus fréquents? Taux de prévalence Spectre de lautisme TDA/H Trouble attachement Trouble oppositionnel Trouble anxieux Trouble langagier < 1% 3,3% Trop rare pour estimation 6,6% 9,4% 6 à 7% Egger & Angold (2006) Quizz….. fréquence de différents troubles Les retards/troubles langagiers se retrouvent-ils souvent associés aux cinq autres catégories? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

6 Prévalence des troubles langagiers en pédopsychiatrie Réplique des résultats obtenus en 1993 avec 399 enfants 4-12 ans référés en clinique psychiatrique Lorsque TL inconnu: meilleurs résultats morphosyntaxe expressive Conclusion dinclure lévaluation du langage dans lévaluation et le traitement psychiatrique N=380 enfants référés 7-14 ans Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

7 Réfléchir Impact du langage sur fonctionnement: Langage: 2 grandes fonctions Communiquer Le langage ne se développerait pas par la simple acquisition dune succession dunités verbales (sons-mots-phrases): il sagirait dun processus complexe de traitement dinformations verbales et non-verbales (cross-modality processing) Les processus mentaux supérieurs seraient de nature sociale: lexpérience du monde serait réfléchie par lautre via le langage de linterpsychique à lintrapsychique (Vygostsky) Il existerait une influence bi-directionnelle et continue entre les caractéristiques de lenvironnement et celles de lenfant (Sameroff) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

8 Impact du langage sur fonctionnement: Le langage outil de contrôle et régulation compréhension expression réflexion/sens organisation de la pensée «réfléchir avant dagir» communication interpersonnelle habiletés sociales régulation relation estime de soi Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

9 Compétence langagière: au-delà de lexpression… Difficultés de compréhension négligées ou masquées difficultés de comportement manque dattrait/communication et/ou bizareries de contact Expression = pointe de liceberg retient attention stimulation ciblée: articulation, morphosyntaxe, phonologie, vocabulaire Fonctionnement de surface possible difficultés de traitement de linformation sous-jacentes : désorganisation (peu/pas de «réfléchir avant dagir») rigidité (évitement de la nouveauté) manifestations anxieuses… par manque de souplesse de gestion de linformation ? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

10 Observation des habiletés de jeu et de la gestion des apprentissages déficit compréhension verbale? Bonne compétence langagière: Continuité, réflexion suivie Capacités délaborer, de faire des liens cause-effet, espace, temps, bases de scénarisation « Qui fait quoi où quand…» Accès au faire-semblant, à la symbolique Résolution de problème, confiance en soi Capacité et plaisir à partager activité; curiosité face à ce lautre y apporte, mentalisation Lacunes langagières: Ruptures de fonctionnement Désorganisation, difficultés avec activités séquentielles, pauvreté délaboration Éparpillement, saute dune activité à une autre, se montre peu capable de réfléchir à une solution lorsque vit une difficulté; rejette lactivité comme source déchec refuse dêtre sollicité ou aidé- pas source de plaisir partagé, point de vue étranger incompris Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

11 difficultés de compréhension et de réflexion peuvent alimenter la désorganisation comportementale éparpillement désorganisation impulsivité agressivité refus de collaboration retrait évitement passivité contrôle refus daide Régulation insuffisanteAnticipation négative Observation des comportements et des habiletés sociales déficit compréhension verbale? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

12 Enfants en rupture de fonctionnement: pistes dintervention désorganisationévitement et rigidité DÉFI: Ne pas se laisser contaminer par désorganisation, rigidité et tentatives dévitement réorganiserassouplir étayer Processus de résolution de problème Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

13 Quoi faire? expliciter Responsabilistation: implication active Paradoxalement, ne pas avoir peur dêtre directif: consignes très claires, dans un cadre bienveillant, peuvent favoriser lautorégulation par appropriation Cadre explicite pour anticipation et organisation Support non-verbal efficace: concret et simple Maintien des exigences: - dans ZPD pour les apprentissages -suivant ce qui est socialement attendu Démonstration et accompagnement explicites étayage et «modeling» pour interaction + apprentissage, «faire avec» segmenter étapes résolution de problème, accompagnement à la réflexion sur processus pour stimuler métacognition Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

14 Mot clé de lintervention: explicite Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Cadre explicite: pour responsabilisation et anticipation repères explicites: maintien/constance exigences dans ZPD pour les apprentissages suivant ce qui est socialement attendu Consignes explicites: se montrer directif dans un cadre bienveillant favorise appropriation et graduellement autorégulion Communication explicite: support non-oral concret, simple, convivial hygiène de communication: ø interruptions, ø changements sujets ou coq à lâne, ø inversion des rôles… Démonstrations et accompagnement explicites: Favoriser expérience par étayage et «modeling» pour interaction apprentissage, «faire avec», segmenter étapes résolution de problème, accompagnement à la réflexion sur processus pour stimuler métacognition stimuler le «réfléchir avant dagir» Ø de désorganisation et dévitement

15 Beitchman, Wilson, Johnson, Atkinson, Young, Adlaf, Escobar & Douglas (2001). Fourteen-Year Follow-up of Speech/Language-Impairment and Control Children: Psychiatric Outcome. Journal Am. Acad. Child. Adolesc. Psychiatry, 40(1), Bélanger, J., (2009), Le jeune enfant difficile: un modèle dynamique dévaluation/intervention orthophonie misant sur la médiation parentale et favorisant la collaboration active et la réciprocité, Fréquences, vol.20, no 4, mars 2009 Botting (2005) Non-verbal cognitive development and language impairment. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 46(3), Cantwell, D. P. & Baker, L. (1991). Psychiatric and developmental disorders in children with communication disorder. Washington: American Psychiatric Press Inc. Clegg, Hollis, Mawhood & Rutter (2005). Developmental language disorders – a follow-up in later adult life. Cognitive, language and psychosocial outcomes. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 46(2), Chapman, R. (2000) Childrens Language Learning: An Interactionist Perspective J. Child Psychol. Psychiat. 41 (1) Cohen, Davine, Horodezky, Lipsett &Issacson (1993) Unsuspected language impairment in psychiatrically disturbed children: prevalence and language and behavioral characteristics. Journal Am. Acad. Child Adolesc. Psychiatry, Conti-Ramsden, Botting, Simkin & Knox (2001) Follow-up children attending infant language units: outcomes at 11 years of age. Int. J. Lang. Comm. Dis. 36 (2) Giddan, Milling & Campbell (1996) Unrecognized language and speech deficits in preadolescent psychiatric inpatients. American Journal of Orthopsychiatry 66 (1) Law, Boyle, Harris, Harkness & Nye (2000) Prevalence and natural history of primary speech and language delay: findings from a systematic review of the littérature. International Journal of Language and Communication Disorders. 35 (2) Références et lectures suggérées Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

16 Mawhood, Howlin & Rutter (2000) Autism and developmental receptive language disorder – a comparative follow up in early adult life: I-cognitive and language outcomes. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 41, Montfort, Marc, Lintervention langagière face aux troubles de la compréhension, Rééducation Orthophonique, no 223, octobre 2005 Paul. R. (Eds), (2006) Language Disorders from a Developmental Perspective (chap 15, pp ) Pena, Gillam, Malek, Ruiz-Felter, Resendiz, Fiestas & Sabel (2006) Dynamic Assessment of School-Age Childrens Narrative Ability: An Experimentation. Journal of Speech, Language, and Hearing Research. 49 (5) p Plaza, M. (2004) Les troubles du langage de lenfant. Hypothèses étiologiques spécifiques, perspective intégrative. Neuropsychiatrie de lenfance et de ladolescence, Snowling, Bishop, Stothard, Chipchase & Kaplan (2006) Psychosocial outcomes at 15 years of children with a preschool history of speech-language impairment. Journal of Child Psychology and Psychiatry, 47(8), Snowling, Adams, Bishop & Stothard (2001) Educational attainments of school leavers with a preschool history of speech-language impairments. Int. J. Lang. Comm. Dis. 36 (2) Stothard, Snowling, Bishop, Chipchase & Kaplan (1998) Language-Impaired Preschoolers: A Follow-Up Into Adolescence. Journal of Speech, Language, and Hearing Research, 41(2), Toppelberg, C. O. et Shapiro, T. (2000). Language disorders: A 10-year research update review. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, 39(2), Toppelberg, Medrano, Pena Morgens & Nieto-Castanon (2002). Bilingual Children Referred for Psychiatric Services: Associations of Language Disorders, Language Skills, and Psychopathology. Journal Am. Acad. Child. Adolesc. Psychiatry, 41(6), Westerlund, Bergkvist, Lagerberg & Sundelin (2002) Comorbidity in children with severe developmental language disability. Acta Paediatr. 91, Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

17 Troubles de langage chez la clientèle pédopsychiatrique: les reconnaître et intervenir de la prématernelle au secondaire 2 e partie Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

18 Deux profils denfants référés en pédopsychiatrie Yan 9 ans Léa 12 ans Mise en situation Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

19 Histoire de cas Abandonné par sa mère en très bas âge et élevé par son père Référé en pédopsychiatrie: désorganisations comportementales importantes Très agité, explosif, il aime jouer mais refuse toute tâche dapprentissage Diagnostiqué par son médecin de famille comme ayant un TDAH avec impulsivité (médicamenté) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

20 Hospitalisation en pédopsychiatrie Conclusions diagnostiques TDAH avec impulsivité Trouble dattachement Niveau intellectuel global dans la moyenne (grande différence entre les échelles perceptuelle et verbale) Trouble dapprentissage Trouble de comportement secondaire Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

21 Histoire scolaire En maternelle: avait une conclusion de trouble modéré du langage chez un enfant peu verbal Début première année: nombreux plans dintervention… mais Ne parvient pas à apprendre à lire ni à écrire Démontre des comportements désorganisés qui sintensifient Manque de disponibilité aux apprentissages Aucun suivi orthophonique à lécole Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

22 Évaluation orthophonique Trouble modéré du langage touchant LA SPHÈRE RÉCEPTIVE Pauvre compréhension des messages verbaux LA SPHÈRE EXPRESSIVE Cherche ses mots Ne fait pas de phrases complètes Ne peut raconter de petites histoires* * Remarque: capacités narratives = bon indicateur des habiletés langagières de lenfant car les difficultés discursives se résolvent plus lentement que les difficultés syntaxiques Mémoire verbale faible Trouble dapprentissage à base langagière (lecture, écriture, mathématiques) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

23 Suivi en orthophonie Objectif 1: Utilisation du langage comme outil de réflexion (pour comprendre et être davantage conscient des déclencheurs à ses explosions) Moyens: tâches langagières ciblant vocabulaire, structure de phrase, petite narration Contexte du suivi Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

24 Suivi en orthophonie Objectif 2: Permettre à lentourage de réfléchir à ses modes dinteraction avec lenfant, voire à les modifier Évolution: favorable, les désorganisations sont de plus en plus rares Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

25 Fin de lintervention en pédopsychiatrie Aucun suivi offert en scolaire en orthophonie Service offert temporairement à la Clinique Recommandation pour une classe où lapproche tiendra compte du trouble grave dapprentissage avec troubles associés Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

26 Histoire de cas Issue dun milieu défavorisé Référée à lHôpital de jour: comportement perturbateur (fugues, agressivité verbale et physique) En difficultés dapprentissage: reprend sa 6 e année, curriculum adapté Diagnostiquée par le pédiatre comme ayant un TDAH et trouble oppositionnel (médicamentée) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

27 Admission en pédopsychiatrie Diagnostic de trouble anxieux Léa répond vite aux interventions: Encadrement ferme au sein de lunité Groupe dhabiletés sociales Thérapie individuelle Thérapie familiale À lunité, elle se comporte dune façon exemplaire Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

28 Motifs de référence en orthophonie Le discours est parfois inintelligible et en lien avec langoisse de la fille Na jamais été vue en orthophonie auparavant malgré les difficultés qui avaient été soulevées Retard léger au niveau expressif Difficultés à prononcer certains mots Cherche ses mots Écart significatif entre les échelles perceptuelle et verbale Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

29 Évaluation orthophonique Trouble du langage touchant LA SPHÈRE EXPRESSIVE Manque du mot Phrases légèrement agrammaticales Récit désorganisé LA SPHÈRE RÉCEPTIVE La compréhension de lidée principale dun récit Lhabileté de faire des inférences La compréhension des règles de grammaire Langage écrit touché également (vitesse de la lecture, orthographie, production écrite) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

30 Suivi en orthophonie Les objectifs: Utiliser le langage intérieur pour réfléchir sur ses émotions Connaître les stratégies facilitant laccès lexical Travailler la production écrite (schéma narratif) Évolution lente, mais ne fait plus de fugues Contexte du suivi Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

31 Fin de lintervention en pédopsychiatrie Prise en charge par léquipe Santé mentale jeunesse du CLSC pour le service psychosocial Aucune poursuite dintervention en orthophonie nest offerte en milieu scolaire Réintègre la classe à effectif réduit (TC et DGA) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

32 PISTES POUR OBSERVATION EN CLASSE Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

33 Mises en situation Après avoir terminé ta lecture à la page 32, tu prendras ton cahier bleu et tu souligneras les mots de la question no. 10 Donne-nous les règles du jeu Explique-nous ta démarche Dis-moi ce qui va arriver dans lhistoire Raconte-nous ta fin de semaine Pourquoi tu as lancé ton cahier? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

34 Exemples dattitudes de lélève Ne prend jamais la parole de lui-même Répond de façon minimale Simpatiente et abandonne rapidement le travail Se met à distraire les autres élèves en faisant des bruits de bouche, en sagitant sur sa chaise, abandonne rapidement léchange conversationnel Semble ne pas fournir defforts (linterlocuteur se sent négligé) Se désorganise Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

35 Le trouble de langage: un handicap invisible Symptômes dalerte Problèmes sous-jacents possibles Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

36 Symptômes dalerteProblèmes sous-jacents possibles Difficultés sur le plan des apprentissages Utilise des mots passe-partout (discours imprécis) Semble mâcher ses mots (difficile à comprendre) Phrases courtes, incomplètes, longues à formuler et incluant des erreurs. Connaissance lexicale insuffisante et/ou manque du mot Produire des mots longs ou de structure complexe Difficulté à organiser les constituants de la phrase, combiner les règles de grammaire Répondre à laide de mots précis, tant à loral quà lécrit) Orthographe dusage (mots étiquettes) Tables darithmétique Conscience phonologique, orthographe phonétique, erreurs de décodage Conscience morphosyntaxique, orthographe grammaticale, syntaxe des phrases à loral et à lécrit Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

37 Symptômes dalerteProblèmes sous-jacents possibles Difficultés sur le plan des apprentissages Ne semble pas faire attention en classe Exécute les consignes partiellement ou de façon erronée Donne limpression de ne pas savoir quoi faire Mémoire verbale Compréhension orale Atteintes des fonctions complexes du langage Problèmes dorganisation temporelle Retenir et prendre en compte la totalité des informations (ex : pour exécuter une tâche, décider, expliquer) Comprendre : concepts, vocabulaire, structures de phrases, règles grammaticales et leur application Comprendre et exprimer les liens, anticiper et faire des inférences (à loral et à lécrit). Résolution de problèmes en mathématiques Comprendre et respecter la séquence, les étapes, la chronologie des événements Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

38 Symptômes dalerteProblèmes sous-jacents possibles Difficultés sur le plan des apprentissages Coq-à-lâne, avec erreurs de temps de verbe (discours confus, sans repère dans le temps) Difficulté à exprimer une opinion ou expliquer son point de vue/ actes ou comportements dérangeants, malgré une capacité à la conversation simple/ routinière Maladroit dans la gestion des règles de communication Atteinte à lune et/ou lautre des sphères langagières (voir autres problèmes sous-jacents) Structurer à loral ou à lécrit un récit, un texte dopinion (capacités narratives) Utilisation du langage comme outil de réflexion, nécessaire pour toutes les situations dapprentissage Utilisation du langage pour prendre part à une conversation, comme partenaire de communication efficace, et pour résoudre des conflits Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

39 Impacts possibles aux plans personnel et social Colère Frustration Découragement et anxiété Faible estime de soi Sentiment dincompétence Difficultés à prendre sa place dans un groupe Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Régulation

40 Impacts possibles aux plans personnel et social Difficultés à se faire accepter dans un groupe Actes de délinquance (agressivité, fuite) Intensification des troubles dopposition et de comportement Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Évitement Désorganisation Évitement Désorganisation

41 Problème Limpact du trouble de langage est important sur ses capacités à utiliser le langage pour mentaliser et réguler ses comportements On tente de mettre en place des moyens pour contrôler le comportement (pointe de liceberg) sans réaliser que dautres enjeux sont à lorigine des désorganisations! Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

42 Impacts possibles aux plans personnel et social Remédiation du trouble de comportement perçu (pointe de liceberg) Trouble de langage (partie immergée de liceberg) Trouble du comportement Anxiété, agitation, manque dintérêt, frustration, colère Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

43 Pistes dintervention pour le milieu scolaire Pour rendre les interventions efficaces, il faut: Prévoir un suivi constant des apprentissages avec pédagogie adaptée Prévoir un contact étroit avec les équipes multidisciplinaires (école, hôpital) Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

44 Les 3 sphères à considérer pour lintervention Communication = Outil de Réflexion Expression Compréhension Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

45 Recadrer Compréhension Solliciter la participation active de la communication ( contact visuel, attention conjointe, attitude découte) Reformuler et répéter au besoin Segmenter les consignes Utiliser des supports visuels Utiliser le contexte Offrir des démonstration explicites Solliciter la participation active de la communication ( contact visuel, attention conjointe, attitude découte) Reformuler et répéter au besoin Segmenter les consignes Utiliser des supports visuels Utiliser le contexte Offrir des démonstration explicites Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Expliciter Guider

46 Expression Offrir des modèles adéquats de ses énoncés en exagérant la production du mot cible Favoriser lévocation de mots, didées lors des causeries (banque de mots, devinettes, dessin, etc.) Aider à organiser son discours au moyen du visuel (schéma narratif) Donner plus de temps pour trouver ses mots et organiser son discours Offrir des choix de réponses pour l'aider à préciser son discours, sa pensée Offrir des modèles adéquats de ses énoncés en exagérant la production du mot cible Favoriser lévocation de mots, didées lors des causeries (banque de mots, devinettes, dessin, etc.) Aider à organiser son discours au moyen du visuel (schéma narratif) Donner plus de temps pour trouver ses mots et organiser son discours Offrir des choix de réponses pour l'aider à préciser son discours, sa pensée Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Offrir des modèles

47 Mesures dadaptation Offrir les adaptations favorisant la réflexion sur la résolution de problèmes (modèle dynamique, scénarios sociaux) Offrir un environnement structuré pour: Réduire rigidité, évitement, crises Favoriser les nouvelles expériences Travailler par étayage permettre des réflexions sur les processus en jeu Nourrir lanticipation de nouveaux comportements et ainsi les généraliser Offrir les adaptations favorisant la réflexion sur la résolution de problèmes (modèle dynamique, scénarios sociaux) Offrir un environnement structuré pour: Réduire rigidité, évitement, crises Favoriser les nouvelles expériences Travailler par étayage permettre des réflexions sur les processus en jeu Nourrir lanticipation de nouveaux comportements et ainsi les généraliser Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013 Structure Étayage Réflexion Structure Étayage Réflexion

48 Conclusions Les troubles de langage masqués par des problématiques de santé mentale sont-ils reconnus chez les enfants fréquentant votre milieu? votre milieu? Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

49 Conclusions Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

50 Nos collaboratrices Tous nos sincères remerciements Pour leur généreuse et enrichissante contribution, à Mme Maya Kroupnik, orthophoniste, Institut universitaire en Santé mentale Douglas Mme Karine Larose, orthophoniste, CHU Sainte Justine Mme Chantale Breault, orthophoniste, HRDP Mme Émilie Salois-Bellerose, orthophoniste, HRDP Pour son support, à Mme Monique Clermont, orthophoniste, Pavillon Albert Prévost, Hôpital du Sacré- Cœur de Montréal Pour la mise en page, à Mme Yolande Dagenais, formation médicale continue, CHU Sainte-Justine Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013

51 Bibliographie Bellani, M., Moretti, A., Perlini C. and Brambilla, P. (2011). Language disturbances in ADHD. Epidemiology andPsychiatric Sciences 20, Flagey Danielle (2007): Mal à penser, mal à être (pp 59-77), Paris : Collection Enfances & PSY ERES. Im-Bolter, N.; Cohen, N. J. (2007). Language Impairement and Psychiatric Comorbidities. Pediatric Clinics of North America 54, Sundheim, S. T. P. V.; Voeller, K.K.S. (2004). Psychiatric Implications of Language Disorders and Learning Disabilities: Risks and Management. Journal of Child Neurology 19 (10), Bélanger, deMacar, Jelen, AQETA 2013


Télécharger ppt "JULIE BÉLANGER, ORTHOPHONISTE HÔPITAL RIVIÈRE-DES-PRAIRIES MARIANNE DEMACAR, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL CHARLES LEMOYNE ANNE-MARIE JELEN, ORTHOPHONISTE, HÔPITAL."

Présentations similaires


Annonces Google