La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Module 2 Évaluation des objectifs de prise en charge de la MPOC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Module 2 Évaluation des objectifs de prise en charge de la MPOC."— Transcription de la présentation:

1 Module 2 Évaluation des objectifs de prise en charge de la MPOC

2 Objectifs d'apprentissage À la fin de ce programme, les participants seront en mesure de : Évaluer lefficacité de la prise en charge de la MPOC chez leurs patients en ce qui concerne les symptômes et les exacerbations de la MPOC

3 En quoi les objectifs de prise en charge de la MPOC se comparent-ils à ceux dautres maladies chroniques? 1.Canadian Diabetes Association 2008 Clinical Practice Guidelines; Consulté le 21 janvier Bykerk V, et al. The Journal of the Canadian Rheumatology Association; pg. 11 – 13; 3. ACC/AHA 2007 Guidelines for the Management of Patients With Unstable Angina/Non–ST-Elevation Myocardial Infarction. Circulation Aug 14;116(7):e Publié en ligne le 6 août ODonnell DE, et al. Can Respir J 2008;15(Suppl A):1A-8A 5. Benady S. The Human and Economic Burden of COPD. Canadian Thoracic Society, February Merck Manual Professional. Consulté le 21 janvier Lougheed MD, et al. Can Respir J 2010;17:15-24; 8. Balter M et al. Can Respir J 2008;15(Suppl B):1B-19B Diabète 1 Prévenir les complications micro et macrovasculaires Optimiser léquilibre glycémique à court et à long terme Maladie cardiaque 3 Prévenir les crises cardiaques Polyarthrite rhumatoïde 2 Ralentir ou stopper lévolution de la maladie et linvalidité Maîtriser linflammation Maladies chroniques MPOC 4,5,6 Prévenir les exacerbations et le rétrécissement progressif des voies respiratoires Optimiser la maîtrise des symptômes Asthme 7,8 Prévenir les aggravations et les exacerbations Obtenir la maîtrise et maintenir la fonction respiratoire

4 Objectifs du traitement de la MPOC Prévenir l'évolution de la maladie Soulager l'essoufflement et les autres symptômes respiratoires Améliorer la tolérance à l'effort et les activités quotidiennes Réduire la fréquence et la gravité des exacerbations Traiter les exacerbations et les complications Améliorer létat de santé Réduire la mortalité ODonnell DE, et al. Can Respir J 2008;15(Suppl A):1A-8A

5 Fenêtre sur une patiente Femme, âgée de 57 ans, a arrêté de fumer il y a 3 mois Diagnostic de MPOC il y a 1 an Médicaments actuels : tiotropium tous les jours et agoniste β 2 à action brève au besoin Visite durgence : –Infection virale il y a 3 jours –Toux et expectorations depuis –Prend son agoniste β 2 à action brève 3-4 fois par jour pour soulager lessoufflement

6 Impact des exacerbations de la MPOC Impact sur les symptômes et la fonction respiratoire Impact négatif sur la qualité de vie Utilisation accrue des ressources de santé et hausse des coûts Déclin accéléré de la fonction respiratoire Mortalité accrue EXACERBATIONS 1.ODonnell DE, et al. Can Respir J 2008;15(Suppl A):1A-8A 2.Tinkelman DG, et al. Prim Care Respir J 2007;16:41-48.

7 La MPOC est responsable du taux le plus élevé dhospitalisations au Canada comparativement à nimporte quelle autre maladie chronique! Taux le plus élevé (18 %) de réadmissions, 14 % des patients ayant été réadmis deux fois durant une année Institut canadien dinformation sur la santé. Indicateurs de santé, Benady S. The human and economic burden of COPD, Canadian Thoracic Society, February 2010 Admissions dans les hôpitaux canadiens*, selon la maladie ( ) *Exclut le Québec Une condition propice au traitement ambulatoire est une condition que lon peut habituellement prendre en charge en consultations externes. Nombre de patients MPOC Angine Asthme Insuffisance cardiaqueDiabèteÉpilepsie Condition propice au traitement ambulatoire Hospitalisation unique 1 réadmission à lhôpital 2 réadmissions à lhôpital ou plus

8 Donaldson GC et al. Thorax 2002; 57(10): Frequent exacerbators ml/yr. Infrequent exacerbators ml/yr. AECOPD: Lung Function Decline 109 COPD patients, mean age 68.1 years, mean FEV L 757 exacerbations recorded, 380 reported (50.1%) over 4 years Subdivided as less than (n=63) or greater than (n=46) 2.92 AECOPD/year

9 Plan daction

10 AECOPD: Improvement with Antibiotics: Meta- Analysis of placebo-Controlled Trials

11 AECOPD: Benefits of Oral Steroids

12 AECOPD: Prevention Strategies

13 Les 5 principes de la consultation antitabac auprès des patients Les 5 principes Questionner Conseiller Évaluer Soutenir Suivre Veuillez consulter ce site Web pour obtenir de plus amples renseignements :

14 Les 5 principes de la consultation antitabac auprès des patients (suite) 1.Questionnez le patient, lors de chaque visite, afin den savoir plus sur sa consommation de tabac et prenez note de ces réponses. 2.Conseillez le patient dune façon claire, sans poser de jugement, et personnalisez vos suggestions antitabac. Montrez- lui que vous comprenez quarrêter de fumer est difficile et exigeant, mais dites-lui également que ce défi peut savérer laction la plus importante quil posera pour sa propre santé ainsi que celle de sa famille. 3.Évaluez le degré de motivation et dintérêt à cesser de fumer du patient. Ses réponses à vos questions à ce sujet auront un impact sur la prochaine étape du processus. Sil est motivé à arrêter de fumer, vous pourrez lui offrir du soutien et des outils (diapo suivante). Dans le cas contraire, vous aiderez le patient à déterminer ce qui lempêche de passer à laction. Five As of Counseling Patients. Disponible au

15 Les 5 principes de la consultation antitabac auprès des patients (suite) Five As of Counseling Patients. Disponible au 4.Soutenez le patient en lui créant un plan antitabac spécifique. Ce plan comprendra du matériel dinformation, des ressources, des médicaments ou lorientation vers un autre professionnel de la santé. Encouragez-le à choisir une date darrêt et fournissez-lui du soutien et de la rétroaction. 5.Suivez le patient en planifiant des visites de suivi. Si le patient recommence à fumer, faites-lui savoir que vous et votre équipe serez là pour laider à repartir du bon pied. Rappelez-lui quarrêter de fumer demande de la pratique et que la première tentative nest pas toujours celle qui sera fructueuse.

16

17 Un ACLA réduit significativement les exacerbations de la MPOC sur 4 ans Tashkin DP, et al. N Engl J Med 2008;359: Mois Tiotropium Placebo N bre à risque RRI : 0,86 IC : 0,81-0,91 Réduction de 14 % du nombre moyen dexacerbations avec le tiotropium Tiotropium Placebo Probabilité dexacerbation (%) *p < 0,001 * Le tiotropium a significativenent réduit le nombre dexacerbations vs le groupe témoin

18 De fortes doses de CSI/agoniste β 2 à action prolongée réduisent les exacerbations Aaron SD, et al. Ann Intern Med. 2007;146: Durée de létude : 1 an Ratio du taux dincidence comparativement à celui sous tiotropium et placebo (IC à 95 %) Tiotropium + salmétérol : 0,83 (0,54 à 1,27) Tiotropium + fluticasone/salmétérol : 0,53 (0,33 à 0,86) Hospitalisation pour une exacerbation aiguë de la MPOC Fréquence des hospitalisations Schéma pharmacologique Tiotropium et placebo Tiotropium et salmétérol Tiotropium et fluticasone/salmétérol 38

19 De fortes doses de CSI/agoniste β 2 à action prolongée réduisent les exacerbations *p < 0,001 vs placebo; p = 0,002 vs SALM; p = 0,024 vs PF Nombre moyen dexacerbations/année 1,13 0,97 * 0,93 * 0,85 * Réduction de 25 % PlaceboSALM PF SALM/PF Traitement Calverley PMA, et al. N Engl J Med 2007;356. Durée de létude : 3 ans SALM (salmétérol) 50 µg 2 f.p.j.; PF (propionate de fluticasone) 500 µg 2 f.p.j.; SALM/PF 50 µg/ 500 µg 2 f.p.j.

20 Des doses modérées de CSI/agoniste β 2 à action prolongée réduisent les exacerbations Durée de l'étude : 12 mois Bud 200 µg 2 f.p.j.; formotérol 4,5 µg 2 f.p.j.; budésonide/formotérol 160/4,5 µg 2 f.p.j. Calverley PM, et al. Eur Respir J 2003(22): Szafranski W, et al. Eur Respir J 2003;21:74-81 Szafranski^Calverley Budésonide/ formotérol* Budésonide*Formotérol* %* -15 % -2 % *p < 0,05 Budésonide/ formotérol vs placebo Budésonide/ formotérol vs budésonide Budésonide/ formotérol vs formotérol %* -14 % -26 %* *p < 0,05 Réduciton du taux dexacerbations vs placebo (%) Réduciton du taux dexacerbations (%) vs placebo ^ réduction des exacerbations graves

21 Self-Management Education: Reduces Hospitalization

22 Conseils importants pour prévenir les exacerbations chez les patients atteints de MPOC Les exacerbations causeront des dommages permanents dans vos poumons, ce qui peut entraîner une hospitalisation, voire augmenter le risque de décès Pour prévenir les exacerbations : –Cessez de fumer –Faites-vous vacciner régulièrement contre la grippe et la pneumonie, et obtenez un rappel pour ce dernier vaccin tous les 5 ans –Prenez votre médicament dentretien tous les jours (ACLA et/ou agoniste β 2 à action prolongée, ACLA et CSI/agoniste β 2 à action prolongée) –Suivez votre PLAN D'ACTION –Lexercice quotidien est important pour vos poumons et vos muscles ODonnell DE, et al. Can Respir J 2008;15(Suppl A):1A-8A

23 Fenêtre sur une patiente Visite de suivi un mois plus tard Amélioration de la toux et des expectorations Trouve difficile de commencer sa journée Elle se sent essoufflée lorsquelle monte une pente ou fait de lexercice Q. Quels changements à sa prise en charge pharmacologique et non pharmacologique devrez-vous envisager en ce moment?

24 Lessoufflement était le symptôme le plus souvent signalé Essoufflement (n = 1769) Mucosités (n = 1552) Toux (n = 1433) Respiration sifflante (n = 1018) Oppression thoracique (n = 690) % de patients Un peu Modérément Très Extrêmement 72,5 % 63,6 % 58,7 % 41,7 % 28,3 % Kessler R, et al. Eur Respir J 2011;37:

25 La plupart des patients continuent de prendre leurs médicaments de la même façon quand les symptômes saggravent Les symptômes saggravent durant la journée (n = 2333) Les symptômes saggravent sur plusieurs jours (n = 2333) 3. Continue dutiliser les médicaments de la même façon 2. Prend plus de linhalateur de secours Comportement thérapeutique 4. Ne sait pas/refuse de répondre 1. Varie la dose et/ou la fréquence du médicament quotidien régulier % de patients 35,7 % 51,3 % 3,2 % 11,8 % 28,3 % 38,7 % 3,3 % 13,7 % 1,2 % 19,3 % Kessler R, et al. Eur Respir J 2011;37:

26

27 Benefits of Pulmonary Rehabilitation

28

29 Stratégies de prise en charge additionnelles pour les patients atteints de MPOC Réadaptation pulmonaire Éducation et prise en charge personnelle RECOMMANDATION à un ÉDUCATEUR SUR LA MPOC si disponible Arrêt du tabac PLAN DACTION Vaccinations Évaluation des besoin pour une OXYGÉNOTHÉRAPIE chez les patients atteints de MPOC grave Recommandation à un pneumologue

30 Liste de contrôle simple pour évaluer le traitement de la MPOC lors de la visite de suivi Avez-vous eu une exacerbation depuis la dernière visite? Quelle est votre tolérance actuelle à leffort? Symptômes quotidiens de la MPOC? À quel moment de la journée se présentent-ils? Le traitement actuel maîtrise-t-il les symptômes de MPOC? Tabagisme?

31 Fenêtre sur une patiente Que conseilleriez-vous à cette patiente?

32 Principaux conseils pour atténuer les symptômes Évitez les déclencheurs Faites-vous vacciner contre la grippe tous les ans Faites de lactivité physique tous les jours –3 à 5 séances par semaine –30-40 minutes par séance –Continuer lexercice jusquà lessoufflement modéré Utilisez lagoniste β 2 à action brève pour soulager les symptômes immédiats Prenez votre ACLA dentretien et/ou agoniste β 2 à action prolongée ou votre ACLA et CSI/agoniste β 2 à action prolongée tous les jours Suivez votre PLAN D'ACTION ODonnell DE, et al. Can Respir J 2008;15(Suppl A):1A-8A

33 Principaux conseils pour prévenir les exacerbations Nous allons intensifier votre traitement parce que vous ressentez des symptômes et avez eu une exacerbation Vous prendrez vos inhalateurs dentretien tous les jours. Tous vos médicaments jouent un rôle dans la maîtrise de vos symptômes et la protection de votre fonction respiratoire –Agoniste β 2 à action brève au besoin –Traitement dentretien par un ACLA et/ou agoniste β 2 à action prolongée ou un ACLA et CSI/agoniste β 2 à action prolongée tous les jours Montrez-moi comment vous utilisez votre inhalateur Suivez votre PLAN DACTION si vos symptômes se font sentir ou sintensifient

34 À quoi les patients atteints de MPOC doivent-ils sattendre de leur traitement? À respirer plus facilement À être plus actifs À passer moins de temps à lhôpital À avoir moins dinfections pulmonaires À se sentir mieux À mieux profiter de la vie Lignes directrices canadiennes en santé respiratoire Recommendations sur la prise en charge de la MPOC – Mise à jour de 2008.

35 Résumé Lobjectif premier de la prise en charge de la MPOC consiste à réduire les exacerbations Les symptômes et les objectifs santé des patients doivent être réévalués régulièrement Lapproche thérapeutique de la MPOC doit comporter plusieurs facettes et être individualisée pour traiter les symptômes du patient et améliorer son état de santé


Télécharger ppt "Module 2 Évaluation des objectifs de prise en charge de la MPOC."

Présentations similaires


Annonces Google