La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Congrès mondial de la nature Jeju, 11 septembre 2012 EXPERIENCE DE GESTION TRANSFRONTALIERE EN AFRIQUE CENTRALE: LECONS APPRISES ET DEFIS PLAN 1.Présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Congrès mondial de la nature Jeju, 11 septembre 2012 EXPERIENCE DE GESTION TRANSFRONTALIERE EN AFRIQUE CENTRALE: LECONS APPRISES ET DEFIS PLAN 1.Présentation."— Transcription de la présentation:

1 Congrès mondial de la nature Jeju, 11 septembre 2012 EXPERIENCE DE GESTION TRANSFRONTALIERE EN AFRIQUE CENTRALE: LECONS APPRISES ET DEFIS PLAN 1.Présentation du RAPAC 2.Cadre politique et institutionnel de gestion des complexes transfrontaliers 3.Processus de création et de gestion des complexes transfrontaliers 4.Situation actuelle de la création des complexes transfrontaliers 5.Financement des complexes transfrontaliers 6.Leçons apprises 7.Défis Dr KAMGA KAMDEM RAVAP-RAPAC

2 1) Présentation du RAPAC Réseau des Aires Protégées dAfrique CentraleRéseau des Aires Protégées dAfrique Centrale = Association sous régionale à but non lucratif, à caractère technique et scientifique, de membres gouvernementaux et non gouvernementaux. Vision du RAPACVision du RAPAC: «L Afrique Centrale est dotée dun réseau daires protégées garantissant la représentativité et une meilleure valorisation de la biodiversité pour les générations présentes et futures » Mandat du RAPACMandat du RAPAC: Mettre en œuvre lAxe 4 du plan de Convergence relatif à la conservation et valorisation de la biodiversité (Protocole COMIFAC- RAPAC du 29 mai 2004)

3 1) Présentation du RAPAC (suite) 8 pays membres Plus de 340 aires protégées recensées couvrant plus 57 millions dha 33 sites pilotes sélectionnés

4 RAPAC = Maître dœuvre de 3 grands programmes: PIN Salonga: "Projet dappui à la politique nationale de conservation et de gestion des forêts et de la biodiversité du parc national de la Salonga", mai 2010 (UE). PACEBCo: "Projet de gestion durable de la biodiversité", juin 2010 (BAD/CEEAC). ECOFAC V: "Programme dappui et de valorisation des écosystèmes fragilisés dAfrique Centrale », janvier 2011 (UE). 1) Présentation du RAPAC (suite)

5 2)Cadre politique et institutionnel de gestion des CT 2) Cadre politique et institutionnel de gestion des CT Volonté politique des Chefs dEtat Conférences des Chefs dEtat de lAfrique Centrale Déclaration de Yaoundé Communauté Economique des Etats de lAfrique Centrale Commission des Forêts dAfrique Centrale Réseau des Aires Protégées dAfrique Centrale Etats de lAfrique Centrale Plan de convergence Protocole daccord COMFAC-RAPAC Accord de coopération pour la création et la gestion des complexes transfrontaliers

6 3)Processus de création et de gestion des CT 3) Processus de création et de gestion des CT Expression du besoin (acteurs différents). Initiation du processus et mise en place dun comité ad hoc. Elaboration dune feuille de route par le comité ad hoc. Elaboration dun premier draft de lAccord de coopération. Analyse et amendement du draft par les pays concernés. Mise en commun des drafts issus des pays. Validation de lAccord provisoire au niveau des pays. Elaboration de lAccord de coopération final. Soumission de lAccord final à la signature des Ministres mandatés. Mise en place et fonctionnement des organes prévus dans lAccord.

7 Grand Virunga Gashaga Gumti- Bouba Ndjida Rio-Campo Maan Mayombe Mayumba- Conkouati Mt Cristal- Mt Alen Lac Tele-Lac Tumba TNS Grand Virunga Lac Tele-Lac Tumba Mayombe Mayumba- Conkouati TRIDOM BSB Rio-Campo Maan Gashaga Gumti- Bouba Ndjida Korup-cross river 4) Situation actuelle de la création des CT

8 N° Nom du complexePays concernésSituation 1Trinational de la Sangha (TNS)Cameroun, Congo et RCAAccord Trinational de Dja-Minkébé-Odzala (TRIDOM) Cameroun, Congo et GabonAccord Parc transfrontalier Mayumba-Conkouati (PTMC)Congo et GabonAccord Complexe transfrontalier de MayombeAngola, Congo et RDCAccord 5Complexe transfrontalier Lac Télé - Lac TumbaCongo et RDCAccord Binational Bouba Ndjidda-Séna Oura (BSB Yamoussa)Cameroun et TchadAccord *Complexe transfrontalier du Grand VirungaOuganda, RDC et RwandaAccord 8Binational Rio-Campo-Ma'an Cameroun et Guinée EquatorialeEn cours 9*2 complexes transfrontaliersCameroun et NigériaEn cours 10 Complexe transfrontalier de Monts de Cristal- Monte Alen Gabon et Guinée EquatorialeEn perspective

9 1 er juil. 2012: Inscription de la TNS sur la liste des sites du patrimoine mondial Biens des 3 pays, mais aussi désormais à lhumanité Reconnaissance internationale de la TNS Accroissement de la connaissance des Les pays du TNS Amélioration de limage et la notoriété du TNS Attrait des touristes sur le site Opportunité pour améliorer la durabilité de la gestion de la TNS Opportunité pour bénéficier des subventions pour dentretenir le paysage du TNS

10 5) Financement des complexes transfrontaliers Financement du processus de création Disponibilité de financement en général pour les 6 complexes. Financement des bailleurs de fonds et organismes de conservation: GTZ (GIZ); AFD; UICN, WWF, KfW, RAPAC avec subvention de lUE Financement de la mise en œuvre des Accords de coopération Difficultés de financement. Mécanisme de financement durable pour TNS. Financement GEF pour TRIDOM

11 Financement en perspective RAPAC/ECOFAC V: BSB Yamoussa et PTMC (Mise en œuvre de lAccord) GEF: PTMC (Mise en œuvre de lAccord) PACEBCo: Complexe Monts de Cristal-Monte Alen (Création)

12 6) Leçons apprises Techniquement, la création et la gestion des complexes transfrontaliers sont faisables Processus de gestion transfrontalière a plus de chance de succès lorsque lexpression du besoin de la coopération vient de terrain: populations ou gestionnaires locaux des aires protégées Mise en œuvre des Accords de coopération constitue une stimulation pour la création de nouveaux complexes transfrontaliers (linverse découragerait les nouvelles initiatives) Montage du mécanisme de financement de TNS à documenter et à vulgariser (capitalisation)

13 6) Leçons apprises (suite) Complexes transfrontaliers = laboratoire par excellence de promotion de la paix: - avant-garde de la prévention des conflits - plateforme de la résolution des conflits Complexes transfrontaliers = laboratoire de mise en pratique des concepts daménagement du territoire à léchelle régionale Complexe transfrontalier Renforcement de la coopération et lintégration sous-régionales (TNS, Grand Virunga)

14 7) Défis De nombreuses contraintes à lever

15 7) Défis (suite) Sur le plan politique et institutionnel Convaincre les Etats de la nécessité de minimiser certaines considérations au profit de la coopération transfrontalière Développer la coopération entre les institutions sous- régionales pour la gestion transfrontalière par exemple CEEAC/CEDEAO, CEEAC/SADEC, CEEAC/CAE

16 7) Défis (suite) Sur le plan technique Elaborer les outils de création et de gestion des complexes transfrontaliers Renforcer les compétences des gestionnaires et des autres acteurs impliqués dans la gestion des CT Assurer la continuité des services nonobstant la forte rotation du personnel maitrisant les enjeux (fonctionnaires et experts des organismes dappui) Sur le plan financier Développer un mécanisme de financement durable

17 Congrès mondial de la nature Jeju, 11 septembre 2012 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Congrès mondial de la nature Jeju, 11 septembre 2012 EXPERIENCE DE GESTION TRANSFRONTALIERE EN AFRIQUE CENTRALE: LECONS APPRISES ET DEFIS PLAN 1.Présentation."

Présentations similaires


Annonces Google