La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A. G. C. S. ACCORD GENERAL ACCORD GENERAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES COMMERCE DES SERVICES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A. G. C. S. ACCORD GENERAL ACCORD GENERAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES COMMERCE DES SERVICES."— Transcription de la présentation:

1 A. G. C. S. ACCORD GENERAL ACCORD GENERAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES COMMERCE DES SERVICES

2 Article I 1. Le présent accord sapplique aux mesures des Membres qui affectent le commerce des services. 3. Aux fins du présent accord : a) Les «mesures des Membres» sentendent de mesures prises par : i) des gouvernements centraux, régionaux et locaux ii) des organismes non gouvernementaux lorsquils exercent des pouvoirs délégués par des gouvernements ou administrations centraux, régionaux ou locaux.

3 dans la mise en oeuvre de ses obligations et engagements au titre de lAccord, chaque Membre prendra toutes mesures raisonnables en son pouvoir pour que, sur son territoire, les gouvernements et administrations régionaux et locaux et les organismes non gouvernementaux les respectent ; Article I, 3 (suite)

4 b) les services comprennent tous les services de tous les secteurs à lexception des services fournis dans lexercice du pouvoir gouvernemental; b) les services comprennent tous les services de tous les secteurs à lexception des services fournis dans lexercice du pouvoir gouvernemental; c) Un « service fourni dans lexercice du pouvoir gouvernemental » sentend de tout service qui nest fourni ni sur une base commerciale, ni en concurrence avec un ou plusieurs fournisseurs de services.

5 Article I, 2 2. Aux fins du présent accord, le commerce des services est défini comme étant la fourniture dun service : a) en provenance du territoire dun Membre et à destination du territoire de tout autre Membre; b) sur le territoire dun Membre à lintention dun consommateur de services de tout autre Membre; c) par un fournisseur de services dun Membre, grâce à une présence commerciale sur le territoire de tout autre Membre; d) par un fournisseur de services dun Membre, grâce à la présence de personnes physiques sur le territoire de tout autre Membre.

6 Article XIX, 1 1. Conformément aux objectifs du présent accord, les Membres engageront des séries de négociations successives qui commenceront en vigueur de lAccord sur lOMC en vue délever progressivement le niveau de libéralisation. 1. Conformément aux objectifs du présent accord, les Membres engageront des séries de négociations successives qui commenceront cinq ans au plus tard après la date dentrée en vigueur de lAccord sur lOMC en vue délever progressivement le niveau de libéralisation.

7 Article XIX, 1 (suite) Ces négociations viseront à réduire ou éliminer les effets défavorables de certaines mesures sur le commerce des services, de façon à assurer un accès effectif aux marchés (…) Ces négociations viseront à réduire ou éliminer les effets défavorables de certaines mesures sur le commerce des services, de façon à assurer un accès effectif aux marchés (…)

8 Article XIX, 4 Le processus de libéralisation progressive sera poursuivi à chacune de ces séries de négociations, par voie de négociations bilatérales, plurilatérales ou multilatérales destinées à accroître le niveau général des engagements spécifiques contractés par les Membres au titre du présent accord. Le processus de libéralisation progressive sera poursuivi à chacune de ces séries de négociations, par voie de négociations bilatérales, plurilatérales ou multilatérales destinées à accroître le niveau général des engagements spécifiques contractés par les Membres au titre du présent accord.

9 OBLIGATIONS GENERALES

10 Article VI, 2 a Chaque Membre maintiendra ou instituera aussitôt que possible des tribunaux ou des procédures judiciaires, arbitraux ou administratifs, qui permettront, à la demande dun fournisseur de services affecté, de réviser dans les moindres délais les décisions administratives affectant le commerce des services et, dans les cas où cela sera justifié, de prendre des mesures correctives appropriées. Chaque Membre maintiendra ou instituera aussitôt que possible des tribunaux ou des procédures judiciaires, arbitraux ou administratifs, qui permettront, à la demande dun fournisseur de services affecté, de réviser dans les moindres délais les décisions administratives affectant le commerce des services et, dans les cas où cela sera justifié, de prendre des mesures correctives appropriées.

11 Article II : traitement de la nation la plus favorisée En ce qui concerne toutes les mesures couvertes par le présent accord, chaque Membre accordera immédiatement et sans condition aux services et fournisseurs de services de tout autre Membre un traitement non moins favorable que celui quil accorde aux services similaires et fournisseurs similaires de tout autre pays. En ce qui concerne toutes les mesures couvertes par le présent accord, chaque Membre accordera immédiatement et sans condition aux services et fournisseurs de services de tout autre Membre un traitement non moins favorable que celui quil accorde aux services similaires et fournisseurs similaires de tout autre pays.

12 Article III, 1 : Transparence Chaque Membre publiera dans les moindres délais et, sauf en cas durgence, au plus tard au moment de leur entrée en vigueur, toutes les mesures dapplication générales pertinentes qui visent ou affectent le fonctionnement du présent accord. Chaque Membre publiera dans les moindres délais et, sauf en cas durgence, au plus tard au moment de leur entrée en vigueur, toutes les mesures dapplication générales pertinentes qui visent ou affectent le fonctionnement du présent accord.

13 OBLIGATIONS PARTICULIERES

14 Article III, 3 : transparence Chaque Membre informera le Conseil du commerce des services dans les moindres délais, et au moins chaque année, de ladoption de toutes les nouvelles lois, réglementations ou directives administratives, ou de toutes les modifications des lois, réglementations ou directives administratives existantes qui affectent le commerce des services visés par les engagements spécifiques quil a souscrits au titre du présent accord. Chaque Membre informera le Conseil du commerce des services dans les moindres délais, et au moins chaque année, de ladoption de toutes les nouvelles lois, réglementations ou directives administratives, ou de toutes les modifications des lois, réglementations ou directives administratives existantes qui affectent le commerce des services visés par les engagements spécifiques quil a souscrits au titre du présent accord.

15 Article XVII : Traitement national Dans les secteurs inscrits dans sa liste, et compte tenu des conditions et des restrictions qui y sont indiquées, chaque Membre accordera aux services et fournisseurs de services de tout autre Membre, en ce qui concerne les mesures affectant la fourniture de services, un traitement non moins favorable que celui quil accorde à ses propres services similaires et à ses propres fournisseurs de service similaires. Dans les secteurs inscrits dans sa liste, et compte tenu des conditions et des restrictions qui y sont indiquées, chaque Membre accordera aux services et fournisseurs de services de tout autre Membre, en ce qui concerne les mesures affectant la fourniture de services, un traitement non moins favorable que celui quil accorde à ses propres services similaires et à ses propres fournisseurs de service similaires.

16 Article VI, 4 Afin de faire en sorte que les mesures en rapport avec les prescriptions et procédures en matière de qualifications, les normes techniques et les prescriptions en matière de licence ne constituent pas des obstacles non nécessaires au commerce des services, le Conseil du commerce des services élaborera, par lintermédiaire des organismes appropriés quil pourra établir, toutes disciplines nécessaires. Afin de faire en sorte que les mesures en rapport avec les prescriptions et procédures en matière de qualifications, les normes techniques et les prescriptions en matière de licence ne constituent pas des obstacles non nécessaires au commerce des services, le Conseil du commerce des services élaborera, par lintermédiaire des organismes appropriés quil pourra établir, toutes disciplines nécessaires.

17 Article VI, 4 (suite) Ces disciplines viseront à faire en sorte que ces prescriptions, entre autres choses a) soient fondées sur des critères objectifs et transparents tels que la compétence et laptitude à fournir le service; b) ne soient pas plus rigoureuses quil est nécessaire pour assurer la qualité du service; c) dans les cas des procédures de licences, ne constituent pas en soi une restriction à la fourniture du service. c) dans les cas des procédures de licences, ne constituent pas en soi une restriction à la fourniture du service.

18 Article XV : subventions 1. Les Membres reconnaissent que, dans certaines circonstances, les subventions peuvent avoir des effets de distorsion sur le commerce des services. Les Membres engageront des négociations en vue délaborer les disciplines multilatérales nécessaires pour éviter ces effets de distorsion. Les négociations porteront aussi sur le bien fondé des procédures de compensation. 1. Les Membres reconnaissent que, dans certaines circonstances, les subventions peuvent avoir des effets de distorsion sur le commerce des services. Les Membres engageront des négociations en vue délaborer les disciplines multilatérales nécessaires pour éviter ces effets de distorsion. Les négociations porteront aussi sur le bien fondé des procédures de compensation.

19 Article XV : subventions (suite) 2 Tout Membre qui considère quune subvention accordée par un autre Membre lui est préjudiciable pourra demander à engager des consultations avec cet autre Membre à ce sujet. 2 Tout Membre qui considère quune subvention accordée par un autre Membre lui est préjudiciable pourra demander à engager des consultations avec cet autre Membre à ce sujet.

20 Article XVI : accès au marché 2. Dans les secteurs où des engagements en matière daccès au marché seront contractés, les mesures quun Membre ne maintiendra pas, ni nadoptera, que ce soit au niveau dune subdivision régionale ou au niveau de lensemble de son territoire, se définissent comme suit :

21 Article XVI : accès au marché (suite) a) limitations concernant le nombre de fournisseurs de services, que ce soit sous forme de contingents numériques, de monopoles, de fournisseurs exclusifs de services ou de lexigence dun examen des besoins économiques; b) Limitations concernant la valeur totale des transactions ou avoirs en rapport avec les services sous forme de contingents numériques ou de lexigence dun examen des besoins économiques; c) Limitations concernant le nombre total dopérations de services ou la quantité totale de services produits

22 Article XVI : accès au marché (suite) d) limitations concernant le nombre total de personnes physiques qui peuvent être employées dans un secteur de services en particulier; e) mesures qui restreignent ou prescrivent des types spécifiques dentité juridique; f) limitations concernant la participation de capital étranger.

23 Article XXI : modification des listes 1. a) un Membre (dénommé dans le présent article « le Membre apportant la modification ») pourra modifier ou retirer tout engagement figurant sur sa liste, à tout moment, après que trois ans se seront écoulés à compter de la date à laquelle cet engagement est entré en vigueur. 1. a) un Membre (dénommé dans le présent article « le Membre apportant la modification ») pourra modifier ou retirer tout engagement figurant sur sa liste, à tout moment, après que trois ans se seront écoulés à compter de la date à laquelle cet engagement est entré en vigueur.

24 Article XXI : modification des listes (suite) 2 a) A la demande de tout Membre dont les avantages au titre du présent article peuvent être affectés (dénommé dans le présent article un « Membre affecté ») par une modification ou un retrait projeté, le Membre apportant la modification se prêtera à des négociations en vue darriver à un accord sur toute compensation nécessaire. 2 a) A la demande de tout Membre dont les avantages au titre du présent article peuvent être affectés (dénommé dans le présent article un « Membre affecté ») par une modification ou un retrait projeté, le Membre apportant la modification se prêtera à des négociations en vue darriver à un accord sur toute compensation nécessaire.

25 Article XXI : modification des listes (suite) 3 a) Si un accord nintervient pas entre le Membre apportant la modification et tout Membre affecté avant la fin de la période prévue pour les négociations, ledit Membre affecté pourra soumettre la question à larbitrage. b) Si aucun Membre affecté na demandé quil y ait arbitrage, le Membre apportant la modification sera libre de mettre en œuvre la modification ou le retrait projeté. b) Si aucun Membre affecté na demandé quil y ait arbitrage, le Membre apportant la modification sera libre de mettre en œuvre la modification ou le retrait projeté.

26 LUnion européenne à lOMC : Si des accords doivent être négociés, la Commission présente des recommandations au Conseil qui lautorise à ouvrir les négociations nécessaires. Ces négociations sont conduites par la Commission en consultation avec un comité spécial désigné pour lassister dans cette tâche et dans le cadre des directives que le Conseil peut lui adresser.

27 Les décisions de Doha 15. Services (…) Les participants présenteront des demandes initiales dengagements spécifiques dici au 30 juin 2002 et des offres initiales dici au 31 mars Afin de renforcer le soutien mutuel du commerce et de lenvironnement, nous convenons de négociations concernant : iii) la réduction ou, selon quil sera approprié, lélimination des obstacles tarifaires et non tarifaires visant les biens et services environnementaux.

28 Après le 1er août 2004 a ) les Membres qui nont pas encore présenté leurs offres initiales doivent le faire dès que possible; elles seront examinées en mai 2005 b) les Membres semploieront à assurer la bonne qualité des offres; c) les Membres sefforceront dobtenir une élévation progressive des niveaux de libéralisation sans quaucun secteur de service ou mode de fourniture ne soit exclu a priori; d) Les Membres devront intensifier leurs efforts pour conclure les négociations sur lélaboration de disciplines. Un rapport complet sera présenté à la 6e conférence ministérielle qui se tiendra à Hong Kong du 13 au 18 décembre 2005.


Télécharger ppt "A. G. C. S. ACCORD GENERAL ACCORD GENERAL SUR LE COMMERCE DES SERVICES COMMERCE DES SERVICES."

Présentations similaires


Annonces Google