La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TP 1B-2 : Caractéristiques du domaine continental : les indices de lépaississement crustal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TP 1B-2 : Caractéristiques du domaine continental : les indices de lépaississement crustal."— Transcription de la présentation:

1 TP 1B-2 : Caractéristiques du domaine continental : les indices de lépaississement crustal

2 Les indices tectoniques montrant lépaississement de la croûte continentale

3 Anticlinal d'Ancelles (Alpes)

4 Synclinal de Profondeville (Belgique)

5 Zone de plis au Nouveau-Mexique

6

7 Lors du mouvement d'une faille, il y a mouvement relatif des deux compartiments. Faille inverse dans le Trias de la région de Lodève

8

9 Les différentes failles

10 Parfois une zone peut subir des contraintes entraînant l'apparition de plis, puis, lorsque la zone d'élasticité de la roche est dépassée, voir apparaître une faille. On parle alors de plis-failles. Pli-faille à St-Rambert-en-Bugey (sud du Jura)

11

12 Les mouvements des deux compartiments de la faille, lorsqu'ils sont de grande ampleur, peuvent donner naissance à des chevauchements de deux zones. Schéma d'un chevauchement Cas de chevauchement dans le Massif des Corbières

13

14 Lorsque le chevauchement est de très grande ampleur (plusieurs dizaines de kilomètres), on a alors une nappe de charriage. C'est le cas de la zone de Glaris dans les Alpes suisses.

15 On peut constater qu'il y a un contact anormal entre les terrains du Permien (fin du Paléozoïque) et les terrains du Crétacé (Mésozoïque) et du Tertiaire (Cénozoïque). En effet, normalement les terrains les plus anciens devraient se trouver sous les terrains plus récents. L'inversion ici constatée est un bon indice de la présence d'un charriage. Les charriages:

16

17

18

19

20 Résultat du modèle : tectonique en compression

21 Les indices pétrographiques montrant lépaississement de la croûte continentale

22 Lors d'une orogenèse (par exemple), une roche peut être soumise à des contraintes de température et de pression qui la déforme. Sous l'effet de ces contraintes, une roche devient ductile (déformable) et l'organisation de ces cristaux se modifie. Ils se disposent en bandes selon une foliation. Echantillon de gneiss

23 Lame de gneiss en LPA Lit de minéraux blancs: quartz et feldspaths Lit de minéraux foncés : biotite

24 Echantillon de micaschiste

25 Un cristal de disthène en LPA

26 Lame de micaschiste LPA

27 Un minéral qui garde sa même composition chimique peut apparaître sous différentes formes selon les types de contraintes. Il restera dans un état donné pour un certain domaine de température et de pression qu'on appelle le domaine de stabilité. On représente classiquement ce phénomène sur une diagramme PT (pression température). Diagramme PT de différents minéraux silicates d'alumines de même formule chimique soumis à des contraintes variées

28 Micaschiste à grenats

29

30 une migmatite. On constate que des zones présentent des cristaux plus gros et d'autres des cristaux plus petits, signe d'une recristallisation après fusion partielle.

31 Migmatite en LPA

32 Granite danatexie Sous de fortes contraintes une roche peut donc entrer en fusion partielle. On quitte alors le domaine du métamorphisme pour celui de l'anatexie.

33 On appelle donc métamorphisme, l'ensemble des transformations minéralogiques et structurales à l'état solide d'une roche soumise à des modifications de température et de pression. Si les conditions PT d'une roche change et que les contraintes augmentes encore, on peut arriver à une zone ou la fusion de certains minéraux commencent. Il y a fusion partielle de la roche. Diagramme PT du liquidus / solidus d'une roche

34


Télécharger ppt "TP 1B-2 : Caractéristiques du domaine continental : les indices de lépaississement crustal."

Présentations similaires


Annonces Google