La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thème 5 (suite) : le développement des échelles de mesure n Les étapes de construction d'un questionnaire n Les grands types d'échelles n Techniques de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thème 5 (suite) : le développement des échelles de mesure n Les étapes de construction d'un questionnaire n Les grands types d'échelles n Techniques de."— Transcription de la présentation:

1 Thème 5 (suite) : le développement des échelles de mesure n Les étapes de construction d'un questionnaire n Les grands types d'échelles n Techniques de conception des échelles n Formuler les questions n Rédiger le questionnaire

2 Les étapes de la construction d'un questionnaire n Déterminer quelles informations on veut obtenir n Déterminer le type de questionnaire à utiliser (structuré, non structuré) n Déterminer le type de questions (ouverte, fermées) n Déterminer le contenu de chaque question n Décider des mots à utiliser dans la question n Décider de la séquence des questions n Décider de la présentation du questionnaire n Pré-tester le questionnaire n Révision et copie finale du questionnaire

3 Qu'est-ce que le développement d'échelles? n C'est assigner des nombres aux indicateurs des propriétés des objets. n Les échelles peuvent être classifiées : u Selon l'objet : mesurer les caractéristiques du répondant ou lui demander d'agir comme juge. u Selon le type d'échelle (catégorique ou de classification) u Selon le degré de préférence (implique ou non un jugement sur la préférence du répondant) u Selon les propriétés de l'échelle (nominale, ordinale, intervalle, ratio) u Selon le nombre de dimensions u Selon la méthode de construction utilisée (arbitraire, consensus, analyse d'item)

4 Les méthodes de réponse n Les échelles catégoriques (rating scales) u Surtout utilisées pour juger des propriétés d'objets sans référence à d'autres objets similaires. (aimer-ne pas aimer, accord -neutre- désaccord, favorable -défavorable, important-pas important). n Les échelles de comparaison (ranking scales) u Il s'agit de demander au répondant de comparer 2 ou plusieurs objets

5 Les types d'échelles catégoriques n Catégorie simple. (oui-non). u Possédez-vous un ordinateur personnel? n Catégories multiples, réponse unique.(collectivement exhaustive !) u Où travaillez-vous le plus à l'ordinateur ? F À la maison F Au bureau F Dans une maison d'enseignement F Ailleurs (spécifiez)

6 Les échelles catégoriques (suite) n Choix multiple, réponses multiples u Noter tous les endroits où vous utilisez un ordinateur F À la maison F Au bureau F Dans une maison d'enseignement F En voyage F Ailleurs (spécifiez)

7 Les échelles catégoriques (suite) n Echelle de Likert : très utilisée pour la mesure des attitudes (généralement 5 à 7 catégories). Généralement considérée comme d'intervalle u "Internet est supérieur aux bibliothèques traditionnelles pour faire des recherches approfondies" Tout à fait d'accord D'accord Ni en accord ni en désaccord Pas d'accord Tout à fait en désaccord (5) (4) (3) (2) (1)

8 Les échelles catégoriques (suite) n Echelle de sémantique différentielle. Intervalle. Utilisée par plusieurs chercheurs en S.I.pour mesurer des croyances concernant un attribut ou un attribut spécifique. Satisfaction de l'usager. Qualité du service aux usagers. u Principe : évaluation d'un item sur une échelle de 7 points où les limites inférieure et supérieure sont une paire de descripteurs bipolaires. Fort- faible, complet-incomplet, positif-négatif, actif-passif, …Avantages : considérée d'intervalle - mesure la direction et l'intensité. Moins de distorsion. u Comment jugez-vous notre service aux utilisateurs ? ___ : ___ : ___ : ___ : ___ : ___ : ___ : Poli Rapide Impoli Lent

9 Les échelles catégoriques (suite) n Echelle numérique : possède des intervalles numériques égaux.Ancrée aux deux extrémités. u Le nouveau programme de support aux utilisateurs : ___ u Le nouveau systèmes de facturation interne : ____ u Avantage : d'intervalle, simple, très populaire n Echelle catégorique multiple : le répondant encercle ses réponses, permet la visualisation Extrêmement Favorable Extrêmement défavorable

10 Les échelles catégoriques (suite) n Echelle à somme fixe : on demande au répondant de répartir un montant (par exemple 100 points) entre différentes catégories. Echelle ratio, données continues. u Nous souhaitons connaître vos intentions quant à la répartition de vos dépenses informatiques au courant de la prochaine année. Répartissez 100 points entre les différents types de dépenses suivantes : Systèmes stratégiques Systèmes traditionnels et maintenance Architecture (matériel, logiciel, télécom) Systèmes d'aide à la décision Autres TOTAL 100

11 Les problèmes à éviter avec les échelles catégoriques n Le biais de complaisance : tendance à émettre des jugements plus favorable. Tenter de l'anticiper en modifiant les énoncés : faible-acceptable-bon-très bon-excellent n Le biais de complaisance négative : tendance à émettre des jugements défavorables n La tendance centrale : tendance à ne pas donner de jugements extrêmes. Ajuster la force des descripteurs, écarter les descripteurs du centre, limiter les différences de significations des descripteurs aux extrêmes, utiliser plus de points dans l'échelle n L'effet de halo : biais systématique que l'évaluateur introduit du fait de son impression générale sur le sujet

12 Les types d'échelles de classification n Les comparaisons pairées : préférence entre des objets comparés deux à deux. u Nombre de combinaison = (n*n-1)/2. Maximum 5 ou 6 objets. Attention à la cohérence des réponses. Si A>B, B>C alors A>C n Les classification forcée : on force le répondant à ordonné une liste d'objets. n Les échelles comparatives : utilisée pour le benchmarking. u Par rapport à celui de votre principal concurrent, votre département S.I.est: Supérieur Equivalent Inférieur _____ _____ ______ ______ ______

13 Exemple n Description des échelles utilisées par Barki et al. (1992)

14 Techniques de conception des échelles n Arbitraire : amasser plusieurs énoncés que l'on pense être représentatifs (non ambigus) n Consensus : les énoncés sont sélectionnés par un panel d'experts qui les évaluent sur leur pertinence, leur potentiel d'ambiguïté et le niveau d'attitude qu'ils représentent. n Analyse d'énoncés. Evaluer chaque énoncé pour savoir s'il discrimine bien entre les personnes dont le score total est élevé et celles dont le score total est faible. Faire un pré- test

15 Techniques de conception des échelles (suite) n Ex. utilisation d'Internet : 4 indicateurs u J'utilise beaucoup Internet pour mon travail u J'utilise Internet chaque fois que c'est possible pour mon travail u J'utilise fréquemment Internet pour mon travail u J'utilise Internet chaque fois que c'est approprié pour mon travail n Score total : somme des scores pour tous les énoncés n Identifier 2 groupes de répondants : u groupe 1 : les 25% de scores totaux les plus élevés u groupe 2 : les 25% de scores totaux les plus faibles u Sélectionner les énoncés qui discriminent le mieux les 2 groupes

16 Techniques de conception des échelles (suite) n Les échelles factorielles

17 Les dimensions d'une échelle n Unidimensionnelle (1 ou plusieurs items) n Multidimensionnelle (plusieurs items)

18 Evaluer le contenu de chaque question n Déterminer le contenu de chaque question u Est-ce que la question est nécessaire? u Est-ce que le répondant possédera l'information demandée? u Est-ce que l'information voulue est partie inhérente de l'expérience du répondant? (Questions filtres, condition d'échantillonnage) u Est-ce que le répondant se rappellera de l'information demandée? u Est-ce que le répondant devra fournir beaucoup d'effort pour donner l'information voulue? u Est-ce que le répondant répondra à la question? (coopération) u Est-ce que une seule question suffit pour obtenir l'information désirée?

19 Décider des mots à utiliser n Définir le point à couvrir par la question n Question objective ou subjective n Enoncés positifs ou négatifs n Utiliser des mots simples n Eviter les questions ambiguës (normalement, habituellement, fréquemment, …) n Eviter les questions qui suggèrent la réponse n Eviter les questions qui impliquent une généralisation n Utiliser la réplication avec des mots différents quand c'est possible

20 Décider de la séquence des questions n Utiliser des questions d'ouverture qui suscitent l'intérêt du répondant Questions simples ou d'opinion. n Mettre les questions difficiles au milieu du questionnaire. n Considérer l'influence d'une question sur la suite des questions. P.ex. si oui, aller à la fin du questionnaire. n Placer les questions dans un ordre logique pour le répondant n Accorder une attention particulière à l'ordre des questions pour les questionnaires postaux, par Internet, etc..

21 Décider de la présentation n La qualité de la présentation physique influence les attitudes des répondants n Faciliter le contrôle et la codification-numérotation n Faciliter la manipulation : petit format, texte aéré, place pour annoter, instructions claires, etc...


Télécharger ppt "Thème 5 (suite) : le développement des échelles de mesure n Les étapes de construction d'un questionnaire n Les grands types d'échelles n Techniques de."

Présentations similaires


Annonces Google