La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mettre en place et faire vivre le projet pédagogique Olivier PELLET Formateur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mettre en place et faire vivre le projet pédagogique Olivier PELLET Formateur."— Transcription de la présentation:

1 Mettre en place et faire vivre le projet pédagogique Olivier PELLET Formateur

2 3 journées de formation en en Lundi 15 octobre 2012 : Comment travailler en groupe et amener lélève à lautonomie? Vendredi 8 février 2013 : Comment travailler et évaluer par compétences? Jeudi 23 mai 2013 : Comment travailler la méthodologie avec des ateliers cognitifs? 3 outils au service des nouveaux dispositifs pédagogiques

3 Déroulement de la journée Matinée : 8h30-12h 1 er temps : Bilan détape des nouveaux dispositifs pédagogiques (ACE, barrettes…) - Travail par groupes, en coopération - Présentation en grand groupe et échange sur les effets positifs, les difficultés rencontrées et les points à améliorer 10h10-10h30 : Pause café 2 e temps : Présentation dun outil pour le travail de groupe : le travail coopératif REPAS : 12h-13h30 Après-midi : 13h30-16h 3 e temps : Le travail coopératif - Mise en situation pour expérimenter - - Retour sur expérience : impressions, interrogations… 4 e temps : Apport théorique : Un outil pour le travail de groupes : le tutorat entre pairs 5 e temps : Bilan de la journée et attentes pour les deux prochaines journées

4 I- Bilan détape 1- Travail par groupes, en coopération : 30 mn 2- Présentation des projets en cours et bilan de la mise en route à tout le groupe 10 mn maximum par groupe (5 mn de présentation/5 mn déchange)

5 Constitution des groupes : Groupe 1 : barrette 6e français (+ATP, projet lecture) : DUBOIS/EYMIN/GUILLAUMIN/MARTINEZ/MASCOLI/PETIT Groupe 2 : barrette 6e maths : ROUILLY AC et C Groupe 3 : barrette 6e anglais : ACHARD LOMBARD/CHEVALOT Groupe 4 : LUC (ACE Fr)/SOMMIER (ACE APL), +2 Groupe 5 : MONTEL (ACE Fr,)/JEANJEAN, +2 Groupe 6 : ARDIET (ACE techno)/REVENANT (ACE Angl), +2 Groupe 7 : ROBERT (ACE SVT)/VIANEY LIAUD, (ACE Angl), +2

6 Déroulement du travail : 30 mn Groupe de 4 : A/B/C/D (A et B ont ou auront en charge des ACE) Etape 1 : 10 mn A : présente son projet pendant 10 mn En même temps, B lui pose des questions pour préciser et éclaircir ce qui n'est pas clair C : prend des notes pour une future mise en forme D : surveille le temps Etape 2 : 10 mn B : présente son projet pendant 10 mn En même temps, D lui pose des questions pour préciser et éclaircir ce qui n'est pas clair A : prend des notes pour une future mise en forme C : surveille le temps Etape 3 : 10 mn A/B/C/D mettent en commun les notes et rédigent une présentation du projet qui leur parait la plus claire (sur la fiche bilan d'étape). Objectif : rendre le projet compréhensible par tous.

7 Présentation des dispositifs et bilan détape

8 De lintérêt du travail coopératif

9 L'apprentissage coopératif tient compte des recherches effectuées par Roger Muchielli qui dit que : On retient 10% de ce qu'on lit, 20% de ce qu'on entend, 30% de ce qu'on voit, 50% de ce qu'on voit ET entend, 80% de ce qu'on dit 90% de ce qu'on fait.

10 Cours 5% Lecture 10% Discussion 50% Exercices pratiques 75% Enseigner aux autres 90% rétention de linformation après 24h

11

12 Lapprentissage coopératif est une méthode pédagogique qui favorise lapprentissage actif des élèves regroupés en petits groupes hétérogènes. Cette méthode favorise le soutien et lentraide entre les élèves qui sont motivés par latteinte dun objectif commun. Le travail à réaliser est structuré afin dassurer la participation équitable de tous les coéquipiers. Le travail coopératif : quest-ce cest ?

13 Les 5 principes de base Pour que les élèves travaillent effectivement en équipe et réalisent des apprentissages en profondeur Les interactions simultanées en groupes hétérogènes restreints dans le cadre de tâches bien définies suscitent des possibilités de verbalisations constructivesgroupes Les élèves sont placés en situation d interdépendance positiveinterdépendance positive Chaque membre du groupe a une responsabilité individuelle Les élèves développent au travers dactivités spécifiques des habiletés cognitives et coopératives indispensables à un fonctionnement de groupe efficacehabiletés cognitives et coopératives La discussion et lévaluation du fonctionnement de groupe au moyen de la réflexion critique ou objectivation font partie intégrante des activités en vue de progresser vers des échanges de qualité Suite

14 Le regroupement des élèves Les groupes informels ou groupes de proximité « Activité français : Rappelez-vous ce quon a appris sur la concordance des temps. Avec votre voisin, préparez 4 exemples de phrases qui montrent que vous avez compris comment la concordance des temps sapplique » Les groupes formels Les groupes associés « Activité Maths : les élèves doivent résoudre un problème en utilisant un théorème précis. 1- Les deux groupes de 2 se réunissent et font un remue-méninges à quatre au sujet du théorème 2- Par groupe de 2 : résolution du problème 3- Les deux groupes de 2 se réunissent à nouveau pour un moment de critique constructive »

15 Les groupes représentatifs « Activité Sciences physiques : les élèves doivent résoudre un problème et pour cela trouver la démarche. 1- Dans chaque groupe les élèves discutent des activités possibles (mesures, observations, …) 2- Chaque groupe désigne son représentant qui sera porteur de la proposition du groupe 3- Dans le groupe représentatif, chaque représentant soumet une proposition. Il y a par la suite une discussion puis la prise de décision. » Les groupes de base « Activité Langue vivante : Comprendre un texte 1- Chaque élève se voit attribuer un rôle pour lire le texte : Celui qui doit sintéresser à : qui sont les protagonistes ? Celui qui doit sintéresser à : où et quand se situe laction ? Celui qui doit sintéresser à : Quest ce qui se passe? 2- Un temps de mise en commun pour la compréhension globale du texte. Les élèves changent de rôle chaque semaine. » Retour

16 Linterdépendance positive Linterdépendance de but commun Il sagit de proposer aux élèves datteindre un but commun (panneau, résolution de problème…) Linterdépendance de ressources Elle est suscitée par la nécessité de partager des ressources matérielles ou des expertises personnelles Linterdépendance de rôles Il sagit daffecter à chaque membre de léquipe un rôle bien précis (gardien du temps, secrétaire, vérificateur de fautes dorthographe…) Linterdépendance de tâches Il sagit de structurer lactivité de façon que chaque membre de léquipe soit responsable daccomplir une partie distincte du travail … Chaque membre de léquipe contribue à lavancement de la tâche en vue de la réalisation du but commun. La tâche demandée par lenseignant doit donc être structurée de telle sorte que les membres de léquipe doivent travailler ensemble pour la réussir. Retour

17 17 Les habiletés coopératives Retour

18

19 Matière(s) : Classe : Temps alloué : Objectif(s) pédagogique(s) : réviser, résumer Objectif(s) de coopération : pratiquer lécoute, respecter les autres, sentraider, partager ses connaissances, arriver à un accord unanime…. Tâche du groupe : Ressources matérielles nécessaires : Formation des équipes : taille de léquipe à définir Responsabilisation individuelle : les rôles de chacun : minuteur, secrétaire, animateur…responsable matériel Habiletés cognitives et coopératives : faire un résumé, se fixer sur la tache et la finir, critiquer les idées et non les personnes, faire des concessions, sexprimer de façon claire, être à lécoute… Rôle de l'enseignante ou de l'enseignant : superviser, soutenir, observer, faciliter le déroulement de lactivité Objectivation : retour sur lactivité avec une analyse en grand groupe contenu et forme Évaluation (s'il y a lieu) :

20 Le travail coopératif: Mise en situation Groupe « Mise en situation 1 » : salle 6 e C Groupe « Mise en situation 2 » : salle Théodore Groupe « Mise en situation 2 » : salle Théodore

21 Groupe de 4 : Un communicateur, Un interrogateur, Un minuteur, Un secrétaire Consignes : racontez votre meilleur souvenir en classe Le communicateur donne toutes les infos en 5 min et répond aux questions de linterrogateur Le secrétaire note toutes les idées le minuteur contrôle le temps Rotation des rôles pour que les membres assurent tous les rôles Quand la rotation est terminée, les membres de l'équipe se mettent d'accord sur le souvenir à illustrer puis le présente sous la forme d'un panneau à afficher (schéma, dessin…) : 15 mn Mise en situation 1 : « Chacun son rôle »

22 Mise en situation 2 : « Groupe de base/Groupe expert » Consignes : A+B+C+D Lire un texte et répondre aux questions pour faire un résumé. Etape 1 : Chacun lit son texte et répond aux questions 5 mn Etape 2 : Echange A avec B ; C avec D 5 mn Etape 3 : A+B( groupe expert ) expliquent à C+D ( groupe base ) qui font un résumé 5 mn Etape 4 : C+D ( groupe expert ) expliquent à A+B ( groupe base ) qui font un résumé 5 mn Etape 5 : Production : Le résumé sous la forme dun panneau à afficher (schéma, dessin…) après accord de tout le groupe 15 mn

23 Bilan de lexpérimentation

24 Un outil pour le travail de groupe: le tutorat entre pairs Un élève, reconnu expert, accepte, pour un temps donné et avec un objectif précis, daccompagner un de ses camarades afin quil maîtrise une compétence non encore maîtrisée. Deux acteurs : Le tuteur, qui est lélève qui maitrise la notion ou la compétence en jeu, et qui va servir de « personne-ressource », daccompagnateur; Le tutoré, qui est lélève qui éprouve des difficultés à un moment donné de son apprentissage. « Le tutorat sappuie dun côté sur la reconnaissance et la valorisation des compétences acquises, de lautre côté sur loffre éducative de ne pas se retrouver seul face à la difficulté » Sylvain Connac, La personnalisation des apprentissages, ESF éditeur Objectif : Permettre au tutoré dêtre autonome, dêtre capable, tout seul, de résoudre un problème quil ne parvenait pas à résoudre avant sans laide de son tuteur.

25 Le rôle de lenseignant : - Constituer des binômes (dyades) pertinents - Former les tuteurs - Organiser la situation - Réguler lactivité - Evaluer la pertinence des binômes Le rôle du tuteur : - Accepter daider - Traduire des connaissances dans un langage que peut comprendre le tutoré - Aider le tutoré à réaliser la tâche sans le rendre dépendant - Le guider et le conseiller : En détaillant la tâche (segmentation avec étapes intermédiaires) En expliquant où il a commis une erreur En donnant des indications de résolution (indices) - Faire preuve de compétences communicationnelles Le rôle du tutoré : - Accepter de se faire aider - Etre attentif aux conseils et explications du tuteur - Questionner le tuteur dès que nécessaire - Garder un esprit critique vis-à-vis des aides de son pair tuteur - Etre actif en essayant de réaliser seul la tâche Le rôle des différents intervenants

26 - Sassurer du volontariat des deux participants et de leur motivation - Sassurer que les élèves aient compris lenjeu - Etablir un contrat clair qui formule lobjectif et la durée du tutorat et les conditions matérielles dans lesquelles il se déroulera (lieu, horaire…) - Veiller à ce que les rôles ne soient pas figés : ne pas toujours choisir les mêmes élèves comme tuteur, que tous puissent lêtre à un moment donné - Fixer une durée au dispositif - Evaluer régulièrement le dispositif et vérifier la pertinence et lefficacité des binômes Les conditions de réussite

27 Les bénéfices du tutorat Pour lenseignant : - Permet à tous les élèves de simpliquer, dêtre acteur - Favorise lautonomie - Développe des valeurs positives, de partage, respect, solidarité, soutien Pour le tuteur : - il développe des stratégies dancrage de ses apprentissages (réactivation du savoir, verbalisation, confrontation, transfert) en sollicitant sa capacité à enseigner, à expliquer - il joue sur la confiance en soi et valorise limage de soi - il est facteur dintégration Pour le tutoré : - il favorise le maintien de lintérêt de de la motivation - il lui permet de réaliser avec de laide ce quil est incapable de réaliser seul et donc de lui redonner confiance - il dédramatise lerreur - il lui permet de se construire ou daméliorer ses méthodes de travail

28 Bilan de la journée et Perspectives pour la 2 e journée


Télécharger ppt "Mettre en place et faire vivre le projet pédagogique Olivier PELLET Formateur."

Présentations similaires


Annonces Google