La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Monterrey mai 2010 Alliances éducatives dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaires « Comment concilier les pratiques des secteurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Monterrey mai 2010 Alliances éducatives dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaires « Comment concilier les pratiques des secteurs."— Transcription de la présentation:

1 Monterrey mai 2010 Alliances éducatives dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaires « Comment concilier les pratiques des secteurs de l’enseignement, de l’aide à la jeunesse et de la justice » Ghislain Plunus doctorant en Sciences de l’Education Université de Liège Belgique Communauté française de Belgique

2 Unité de didactique générale et intervention éducative

3 1. Missions de la DGIE Enseignements Recherches
Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats Enseignements Baccalauréat en psychologie et sciences de l’éducation Masters en sciences de l’éducation Masters à finalité didactique Certificat d’aptitude pédagogiques approprié à l’enseignement supérieur (CAPAES) Ecole doctorale de psychologie et sciences de l’éducation Recherches Approche qualité et modélisation de l’action didactique Education à la citoyenneté et systèmes disciplinaires finalisés Régulation des interventions éducatives La problématique des jeunes en décrochage scolaire Services à la communauté Interventions éducatives Formations Participation à des audits de systèmes de formation

4 2. Apports de l’approche qualité Un modèle d’analyse de l’action didactique mettant en évidence les quatre facteurs-clés d’un système qualité. Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats Cadre axiologique Cadre contextuelle

5 Suite au travail exploratoire de Liliane Baudart (2006), il s’est avéré que les acteurs de terrain impliqués dans la prise en charge des jeunes en décrochage scolaire rencontraient des difficultés pour collaborer avec leurs différents partenaires. Partant de ces constats, l’OEJAJ a commandité une recherche-action intitulée: « Comment mobiliser les ressources des acteurs afin de favoriser une prise en charge plus rapide et plus adéquate des mineurs en situation d’absentéisme ou de décrochage scolaire ? Vers un référentiel commun » Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats

6 3. Objectifs de la recherche
Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats Établir un état des lieux : des missions de chacun du travail en réseau des contraintes liées au secret professionnel Élaborer les axes d’un protocole de collaboration suite aux recommandations des acteurs des sphères scolaire, sociale et de la justice. Définir le profil d'un référent accrochage scolaire en interaction avec les intervenants professionnels 2ème année Mettre à l’épreuve ce protocole de collaboration Établir des recommandations pour l’élargissement de l’expérience sur l’ensemble du territoire (passer de 4 à 13 arrondissements); Mettre en ligne le référents communs et les outils d’aide à la décision sur un site internet :

7 4. Notre méthodologie de recherche
Inventaire des acteurs issus de la sphère scolaire : les chefs d’établissements (représentant les enseignants et les éducateurs) le service de médiation scolaire en Wallonie (SMSW) les équipes mobiles les services d’accrochage scolaire (SAS) les commissions zonales d’inscriptions (CZI) les centres psycho-médico-sociaux (CPMS) Inventaire des acteurs issus du pouvoir judiciaire : le (substitut du) procureur du Roi du parquet Jeunesse et Famille le criminologue chargé de l’absentéisme au sein du Parquet Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats

8 Inventaire des acteurs issus de la sphère sociale :
les services d’accrochage scolaire (SAS) le service d’aide à la jeunesse (SAJ) / le conseiller de l’aide à la jeunesse le service de protection de la jeunesse (SPJ) / le directeur de l’aide à la jeunesse les aides en milieu ouvert (AMO) les services de prévention générale les centres publics d’action sociale (CPAS) Remarque le comité d’accompagnement de la recherche a estimé inopportun de rencontrer les jeunes et leurs parents, ou toute autre association les représentant, car, selon eux, le protocole est exclusivement destiné aux professionnels. Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats

9 Méthodologie de recherche
ACTEURS Ensgt/Justice/Social/Mixte Huy-Liège-Mons-Verviers (10 commissions ≠ /200 acteurs) TEMPS Traitement/Formulation/Quantification CHERCHEURS EXPERTS Exploratoire Travail

10 Méthode suite Proposition de protocole
« Deuxième passage » Régulation/Implémentation

11 Un dispositif validé par plus de 200 acteurs de terrain
5.Résultats Un dispositif validé par plus de 200 acteurs de terrain Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats

12 5.Résultats Plus de 300 « bonnes pratiques collaboratives » récoltées;
La création d’outils d’aide à la décision (qui contacter, code de déontologie); Sur base des avis formalisation, de recommandations de bon fonctionnement. 2ème année Création de 10 commissions locales en plus des commissions d’arrondissement; Arrivée de nouvelles forme de « bonnes pratiques » (sous forme de convention entre les services); Mobilisation régulière des acteurs; Création du site sur base des attentes des acteurs; Mise en œuvre, via le site, de critères de validité des bonnes pratiques collaboratives et d’un interface d’avis; Définition d’un schéma organisationnel général impliquant les hautes administrations et le législatif; Formalisation de recommandations pour l’élargissement de l’expérience, sa pérennisation et son bon fonctionnement Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats

13 Les essentiels en recherche action et sociologie de la traduction
Les essentiels en recherche action et sociologie de la traduction*ou « théorie de l’acteur-réseau » Impliquer dès que possible (idéalement, d’entrée de jeu) les/des acteurs de tous les champs et niveaux de décision-action concernés par la ou les innovations envisagées Repérer/élire parmi ces acteurs des porte-parole légitimes Définir les rôles, mandats et libertés des différents acteurs Permettre aux acteurs de faire et refaire en permanence l’innovation à leur main (laisser/ouvrir des zones d’autonomie à toutes les unités du réseau) Centrer les travaux du réseau sur des pratiques Construire/réunir et faire circuler/mettre à disposition des « objets » communs aux acteurs : informations, modes opératoires; argent propre à l’innovation ; des acteurs-maillons à différents niveaux du dispositif ; des règlements … Rendre possibles / investir dans les travaux (inscrire le temps des réunions dans l’horaire de travail, disposer de locaux et d’une infrastructure ad hoc…) Piloter - évaluer - réguler - suivre Dessiner et actionner un dispositif qui structure et articule l’ensemble des travaux et les tâches de chacun Inscrire les travaux dans la durée Prévenir les nouveaux acteurs/niveaux des difficultés qui les attendent et leur donner des indications/moyens pour y faire face Soutenir les derniers arrivés comme les premiers *Liu (1997); Coughenour, (2003); Latour & Yaneva, (2008), Beillon et al.,( 2005), Jensen, (2008), Collin, (2000), Juan, (2007),Bisset & Potvin, (2007) ; Callon & Rabeharisoa, (1999),Spinuzzi, 2008); Latour, (1992) Bryce, Johnston & Yasukawa, (2004) ; Cros, (2000) ; Habib & Wittek, (2007) ; Lotz-Sisitka, Lupele & Ogbuigwe, (2007) ; PALeTTE ( 2006) ; Perillo, 2007 ; Samarawickrema & Stacey, 2007 – cfr. Mouvet, B. et al. (2009)

14 Croisement des données avec les essentiels en recherche action.

15 Schéma organisationnel du dispositif
Veilleur de la recherche Site accrochage.be X 13 Comité de pilotage pour l’élargissement et la régulation du dispositif Plateforme de concertation Générale COMMISSIONS LOCALES Schéma organisationnel du dispositif COMMISSIONS D’ARRONDISSEMENTS Centre décisionnel intersectoriel (législatif) Unité de didactique générale et intervention éducative (DGIE) Missions de la DGIE Apports de l’approche qualité Objectifs de la recherche-action Notre méthodologie de recherche Résultats DPA

16 « La pierre n’a point d’espoir d’être autre chose que pierre.
Mais de collaborer, elle s’assemble et devient temple. » Antoine de Saint-Exupéry


Télécharger ppt "Monterrey mai 2010 Alliances éducatives dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaires « Comment concilier les pratiques des secteurs."

Présentations similaires


Annonces Google