La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Discussion sur les femmes et le racisme: les bonnes pratiques et expériences dans lévaluation et le monitoring de la situation des femmes. Claudia Mosquera.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Discussion sur les femmes et le racisme: les bonnes pratiques et expériences dans lévaluation et le monitoring de la situation des femmes. Claudia Mosquera."— Transcription de la présentation:

1 Discussion sur les femmes et le racisme: les bonnes pratiques et expériences dans lévaluation et le monitoring de la situation des femmes. Claudia Mosquera Rosero-Labbé Département de Travail Social Chercheuse à lIdcarán- Centre dÉtudes Sociales Université Nacional de Colombie Eleventh session of the Intergovernmental Working Group on the Effective Implementation of the Durban Declaration and Programme of Action Ninth sesion in Geneva

2 Il est urgent de parler des femmes noires, du racisme et du Plan dAction de Durban. Les femmes noires souffrent à lintersection de diverses vulnérabilité: genre, classe sociale, option sexuelle, appartenance ethnico- raciale. Les femmes noires sont un univers ample, hétérogène, contradictoire, paradoxal.

3 Je parlerai de la région Andine de lAmérique du Sud. Dans cette région nous avons des luttes importantes qui ne se réfèrent peu à la situation des femmes noires, elles ont des difficultés pour noircir le féminisme. Nous avons des femmes noires dont lethnicité a été invisibilisée par la présence des peuples indigènes, dans cet ordre didées les femmes indigènes sont les véritables dépositaires des savoirs ancestraux, celles qui transmettent vraiment la culture ancestrale, les gardiennes du milieu ambiant et des ressources naturelles. Mais pas les femmes noires perçues sans ethnicité, et à loccasion comme femmes métisses.

4 Nous avons des femmes totalement inconnues dans leurs pays et traitées comme des étrangères, ce que reflète le titre dun texte intéressant réalisé en Bolivie: « Nous avons lair détrangères sur notre propre terre, totalement inconnues par le reste de la population. » Unifem, Nous avons un grand nombre de femmes noires dorigine rurale qui ont accédé aux processus de citoyennisation par la voie du déplacement forcé, qui connurent lexistence du concept de citoyenneté quand elles obtinrent le statut de déplacées forcées par le conflit armé interne. Nous avons des femmes noires transsexuelle qui exercent la prostitution et qui sont souvent victimes dassassinats dans la plus totale impunité. Nous avons des femmes noires en prison.

5 Nous avons des femmes noires de la région exerçant la prostitution au Chili, en Italie, en Espagne et dans une moindre mesure en France. Des femmes noires qui sont à la tête de processus communautaires, dinitiatives de paix, qui défendent les droits face aux acteurs armés illégaux, qui dénoncent la présence de grands projets miniers, agro-industriels, de monocultures qui accaparent les territoires ancestraux et mettent en danger la sécurité alimentaire. En Colombie, tout particulièrement, la présence des femmes noires dans les territoires à majorité noire affrontent les acteurs armés illégaux ce qui les a exposées à un tel degré quaujourdhui on parle de féminicide dans la ville de Buenaventura (Colombie). Depuis le début de lannée 14 femmes ont été assassinées après avoir été violées. Dans chacune de ces situations le racisme acquiert une complexité supplémentaire.


Télécharger ppt "Discussion sur les femmes et le racisme: les bonnes pratiques et expériences dans lévaluation et le monitoring de la situation des femmes. Claudia Mosquera."

Présentations similaires


Annonces Google