La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Expérience de Aide et Action dans léducation à la santé : Cas du projet de Promotion de lHygiène et de l assainissement colaire (PHAS) dans la région de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Expérience de Aide et Action dans léducation à la santé : Cas du projet de Promotion de lHygiène et de l assainissement colaire (PHAS) dans la région de."— Transcription de la présentation:

1 Expérience de Aide et Action dans léducation à la santé : Cas du projet de Promotion de lHygiène et de l assainissement colaire (PHAS) dans la région de Zinder au Niger

2 Aide et Action au Niger Ouverture du programme : 1988 Zones dintervention : 4 régions, 12 départements 50 communes Bénéficiaires : enfants, 4161 enseignants et écoles. Principaux partenaires: Etat et collectivités locales, PTF et OSC Les Ressources Humaines : 61 agents dont 21 pour le PHAS Mission : « Renforcer les acteurs de développement pour une éducation de qualité pour tous » Thématiques dintervention Accès - Qualité Education à la santé Petite enfance Genre (éducation des filles et des femmes) Education à la Vie

3 Le projet PHAS 104 Niger 27 Coopération Danoise/ Ministère de léducation nationale/ Aide et Action Niger

4 Composantes du projet Sous projet1 : Insertion des thèmes dhygiène dans le curriculum de léducation de base en partenariat avec lUNICEF Sous projet2 :Amélioration de la santé scolaire (nutrition, VIH/SIDA) sous légide du Ministère de lEducation Nationale Sous projet3: Promotion de lHygiène et de lAssainissement Scolaire dans la Région de Zinder « PHAS » en partenariat avec Aide & Action Niger

5 Justification du projet : Niger : Seuls 48% dont 44% en milieu rural ont leurs besoins en eau couverts seuls 21,6% des ménages disposent de latrines adéquates. Problèmes dévacuation des ordures ménageres Mauvais Attitudes, pratiques et comportements en matière dHA Zinder: Seuls 53% de besoins en eau sont couverts Faible taux de couverture en latrines (6,4%) au niveau des ménages Faible taux de couverture en latrines scolaires 10,2% (111 latrines pour écoles) Une des régions les plus endémiques du pays par rapport aux maladies liées à leau et au manque dhygiène Forte prévalence des maladies liées à leau et au manque dhygiène Impact négatif sur léducation (accès, fréquentation, maintien, qualité) PHAS

6 Objectifs et résultats attendus du PHAS Objectif de développement : Contribuer à lamélioration de la santé et des conditions de vie des populations au Niger et plus particulièrement celles scolaires et de leurs familles dans la région de Zinder dici à Objectif immédiat SP3: Améliorer les conditions sanitaires et les habitudes dhygiène de 300 écoles et 300 villages de la région de Zinder dici 2009.

7 Les actions concrètes Réalisation dinfrastructures dassainissement de base : au niveau scolaire (2 blocs de latrines, avec DLM, PEP) et communautaire (latrines familiales) Utilisation adéquate et entretien régulier Communication et plaidoyer sur lHA : mise en place et formation des clubs au niveau des écoles, des comités au niveau des villages appui à la définition et à la mise en œuvre de PA sur lHA, mise à disposition doutils et matériel de promotion de lHA, implication des leaders locaux Changement de CAP : hygiène de leau et de la chaîne de leau, hygiène corporelle et vestimentaire, salubrité des ménages de lenvironnement scolaire et communautaire.

8 Les actions concrètes :la latrine familiale Formation des maçons traditionnels

9 Les actions concrètes :la latrine familiale Equipements du maçon villageois

10 Les actions concrètes :la latrine familiale Dalle SANPLAT fosse maçonnée

11 Les actions concrètes :la latrine familiale Séance de démonstration utilisation

12 Les actions concrètes :la latrine scolaire modèle de latrine VIP à 3 postes

13 Les actions concrètes :le dispositif de lave mains Modèle de Dispositif de lave mains

14 Stratégie de mobilisation des différents acteurs et des habitants : Dynamique partenariale : Système de pilotage et de programmation suivi- évaluation participatifs : Le comité national de pilotage. Le comité sous régional de suivi de Zinder Convention avec : Les services déconcentrés de lEtat : directions régionales de la santé publiques, de lHydraulique et du génie rural Les ONG locales (ONEN) et internationales (Eau Vive) et centre regional CREPA) Au niveaux des communautés villageoises (habitants) Développement dune approche participative à tout le processus Prise en compte des canaux locaux de mobilisation sociale Développement dune stratégie adaptée de CCC

15 La place et le rôle du projet dans la lutte contre lexclusion sociale : Systématisation de la prise en compte du genre dans toute sa dimension. oAu niveau du personnel du projet, le ratio femme /homme est satisfaisant dans le contexte nigérien oParité Hommes/ femmes et fille/ garçon oAu regard des types dactivités, on relève : –La prise en compte des spécificités des filles dans la mise en place des infrastructures –La responsabilisation totale des femmes et des filles sur certaines activités –La prise en compte de toutes les classes dages dans les prises de décisions. –La prise en compte des couches sociales minoritaires, vivant dans les hameaux reculés.

16 Lappropriation des actions par les acteurs locaux Renforcement des pratiques et dispositifs locaux et institutionnels existant, à travers : La conduite des actions par les structures pérennes et légitimes (structures déconcentrées de lEtat). La dynamisation des COGES pour une meilleure prise en compte des actions de promotion de lhygiène – assainissement dans leurs priorités. Le positionnement des enseignants au cœur des actions à lécole. Le renforcement des expertises locales

17 Quelques résultats et effet significatifs après 3ans de mise en oeuvre 450 blocs de latrines scolaires réalisés sur 600 prévus latrines familiales sur prévues Plus de 200 maçons traditionnels formés en construction de latrines familliales Plus de 1000 agents relais formés pour promouvoir les activités dhygiène et dassainissement

18 Les transformations sociales occasionnées et les limites du projet Quelques effets : Problématiques de plus en plus prioritaire Demande de plus en plus croissante de latrines et une prise de conscience Rôle important que les enfants et les femmes dans cette dynamique Évolution progressive des Comportements Aptitudes et Pratiques en matière dhygiène et dassainissement Les limites La faible prise en compte des enfants non scolarisés Faible implication des collectivités locales dès le départ

19 Les chances de mise à léchelle de lexpérience : En voie (UNICEF, Eau Vive, GOAL) car : Problème général à tout le pays en général et à lécole en particulier. Cohérence du projet avec les cadres de référence en HA et déducation. Les principaux choix technologiques validés à léchelle nationale Les types dactions mis en œuvre sont adaptés au contexte rural nigérien. Projet ancré dans le dispositif institutionnel national : la SRP qui a entre autre objectif de « porter à 50% le taux de couverture en assainissement de centres ruraux au Niger » le PDDE dans sa composante qualité

20 Merci pour votre attention !


Télécharger ppt "Expérience de Aide et Action dans léducation à la santé : Cas du projet de Promotion de lHygiène et de l assainissement colaire (PHAS) dans la région de."

Présentations similaires


Annonces Google