La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Physiologie Physiologie Le Système Nerveux Autonome.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Physiologie Physiologie Le Système Nerveux Autonome."— Transcription de la présentation:

1 Physiologie Physiologie Le Système Nerveux Autonome

2 Physiologie Physiologie – Système cholinergique Le Système Nerveux Autonome

3 Physiologie Physiologie – Système cholinergique Le Système Nerveux Autonome

4 SNA: Physiologie cholinergique Nerfs Cholinergiques : 1.Tous les nerfs moteurs qui innervent le muscle strié (Plaque motrice) 2. Tous les relais ganglionnaires Σ et PΣ 3. Tous les neurones PΣ postganglionnaires. 4. Quelques neurones Σ postganglionnaires : glandes sudorales, des vaisseaux situés des muscles squelettiques et sexe 5. Des neurones Σ préganglionnaires qui émergent du nerf grand splanchnique et innervent la médullosurrénale. 6. Les neurones cholinergiques centraux.

5 SNA: Physiologie Nerfs Cholinergiques :

6 SNA: Physiologie Synapse des neurones PΣ postganglionnaires Acetylcholine EFFECTEUR Nerfs Cholinergiques : Nerf pré ganglionnaire long Nerf post ganglionnaire court

7 Synthèse de lAcétylcholine : 2&3.Synthétisée dans les mitochondries 1.Le captage de la choline est une étape limitante 4.Transport SNA: Physiologie cholinergique

8 SNA: Physiologie Stockage de lAcétylcholine : Au niveau présynaptique, nombreuses vésicules (ou quanta) contenant de lACh.

9 Libération de lAcétylcholine : INFLUX NERVEUX SNA: Physiologie cholinergique

10 Stockage et libération de lAcétylcholine : Lorsque le potentiel daction arrive, lentrée de calcium dans la cellule facilite le mouvement des vésicules. Les vésicules migrent, souvrent et libèrent leur contenu dans la fente vers les récepteurs postsynaptiques de la membrane (exocytose). SNA: Physiologie cholinergique

11 Potentiel daction Libération de lAcétylcholine : SNA: Physiologie cholinergique

12 Synapse Libération de lAcétylcholine : SNA: Physiologie cholinergique

13 Libération de lAcétylcholine : Synapse SNA: Physiologie cholinergique

14 P : Précurseur M: Médiateur 1: Synthèse et stockage du Médiateur 2: Libération 3: Effets sur les récepteur post synaptique R 1 et R 2 4: Effets sur les récepteurs R 3, modulant la libération 5: Recapture du Médiateur 6: Diffusion ou catabolisme PM R1R1 R2R2 R3R3 M Transport 4 SNA: Physiologie cholinergique

15 Hydrolyse par: - lacétylcholinestérase (AChe) - La butyrylcholinestérase « pseudo cholinestérase » enzyme soluble ds sang, fabriqué par le foie Dans la fente 50 % de lACh libéré est immédiatement métabolisé Inactivation de lAcétylcholine : SNA: Physiologie cholinergique

16 Protéines de la membrane cellulaire post synaptique Récepteurs cholinergiques SNA: Physiologie cholinergique

17 Récepteurs cholinergiques SNA: Physiologie cholinergique PΣ

18 Récepteurs cholinergiques Récepteurs nicotiniques Récepteurs muscariniques nommés daprès des substances exogènes qui, en se liant à eux, reproduisent les effets de lACh. SNA: Physiologie cholinergique

19 Récepteurs cholinergiques La nicotine nactive pas les récepteurs muscariniques La muscarine ne stimule pas les récepteurs nicotiniques mais lACh active les 2 SNA: Physiologie cholinergique

20 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : - la jonction neuromusculaire du muscle strié squelettique - les ganglions parasympathiques et sympathiques SNA: Physiologie cholinergique

21 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : SNA: Physiologie cholinergique

22 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : ACh + récepteurs nicotiniques Stimulation Dépolarisation Excitation cellule postsynaptique SNA: Physiologie cholinergique

23 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : Réponse par canaux ioniques à réponse rapide. Stimulation Ouverture des récepteurs qui sont perméables au Na+ et K+, Dépolarisation membranaire SNA: Physiologie cholinergique

24 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : Stimulation des 2 systèmes Σ et PΣ, puisque le relais gg des 2 systèmes est cholinergique SNA: Physiologie cholinergique

25 Récepteurs cholinergiques Récepteur Nicotinique : Latropine (PΣ -) ninhibe pas ces récepteurs (puisquil agit sur les récepteurs muscariniques) mais les ganglioplégiques SNA: Physiologie cholinergique

26 Récepteurs cholinergiques Récepteur Muscarinique : Muscarine: substance toxique extraite dun champignon Active un autre groupe de récepteurs cholinergiques Au moins 5 types de récepteurs différents (M1 à M5) Reproduit certains effets de la stimulation PΣ Inhibée par latropine SNA: Physiologie cholinergique PΣ

27 Récepteurs cholinergiques Récepteur Muscarinique : - Muscles squelettiques = 0 - PΣ: viscères périphériques - Neurones centraux - Quelques cibles Σ : glandes sudoripares, certains vaisseaux des muscles squelettiques SNA: Physiologie cholinergique PΣ

28 Récepteurs cholinergiques Récepteur Muscarinique : Effet: inhibiteur ou excitateur, selon lorgane cible SNA: Physiologie cholinergique PΣ

29 Récepteurs cholinergiques Récepteur Muscarinique : Récepteurs nicotiniques canal ionique à réponse rapide Récepteurs muscariniques Récepteurs couplés à une protéine G Complexité des couplages = réponse PΣ lente et prolongée SNA: Physiologie cholinergique PΣ

30 Récepteurs cholinergiques Récepteur Muscarinique : SNA: Physiologie cholinergique PΣ

31 Récepteurs cholinergiques SNA: Physiologie cholinergique PΣ Inhibition Excitation

32 SNA: Physiologie Actions du PΣ DDigestion Défécation Diurèse EExercice Excitation Embarras

33 SNA: Physiologie Actions du PΣ Économise Régénère Conserve et stocke Dépense

34 SNA: Physiologie Actions du PΣ Veille Niveau de base des organes Digestion, Élimination Déchets Situation dURGENCE Mise en alerte des organes Désir sexuel Excitation Menace Peur Récupération

35 SNA: Physiologie Actions du PΣ Bradycardie Salivation Sudation ( Elimination chaleur) (Vasodilatation périphérique indirecte) Péristaltisme Myosis

36 SNA: Physiologie Actions du PΣ Il sactive surtout dans les situations neutres Son rôle principal consiste : à réduire la consommation dénergie à constituer des réserves tout en accomplissant les activités banales mais vitales: digestion élimination des déchets élimination de la chaleur

37 SNA: Physiologie Actions du PΣ Pour empêcher le Σ dentraver la digestion, il est recommandé de se reposer après un repas copieux. Une personne qui se détend après un repas permet dactiver son PΣ

38 SNA: Physiologie Actions du PΣ Action modérée et lente Une réponse PΣ massive accablerait lorganisme ! salivant, nauséeux et vomissant, rotant, pleurant, sifflant, urinant, déféquant, Avec de violentes coliques intestinales... Cest le cas dans lintoxication aux organo-phosphorés QS

39 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Coeur FC C-, D- ( Fortes doses dACh) Fréquence cardiaque basse Le vague freine en permanence le nœud sinusal dont la fréquence propre est de 120 /mn

40 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) CirculationPas de fibres PΣ Vasodilatation indirecte (Fibres Σ Cholinergiques, par ex : sexe) TA par Q c la peau est chaude (ce qui indique que les muscles squelettiques et les organes vitaux nont pas besoin dun apport sanguin accru) Le vagal est le seul nerf qui peut entraîner bradycardie et hypotension

41 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) RespirationBronchoconstriction (Contraction Muscle lisse bronchique) Sécrétions bronchiques

42 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Tube digestif Motilité (Contraction Muscle lisse bronchique) Péristaltisme Sécrétions glandulaires Sécrétion biliaire et contraction vésiculaire Sécrétion exocrine pancréatique Relâchement sphincters (Muscles lisses involontaires) Transit, Digestion, Défécation Le tube digestif digère le repas,accumule de lénergie et élimine

43 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Ap urinaire

44 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Ap urinaireContraction Détrusor (muscle de la vessie) Relâchement trigone et des sphincters (Muscles lisses involontaires) Miction

45 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) OeilMyosis (Contraction muscle lisse iris) Accommodation pupilles en constriction (myosis) pour protéger ses rétines dun excès de lumière nuisible, les cristallins sont accommodés à la vision de près.

46 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Glandes Sécrétions (lacrymales, salivaires, nasales) Stimulation de toutes les glandes : lacrymales, salivaires, trachéobronchiques, digestives et exocrines supprimés par lAtropine, PΣ -

47 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Peau, poilsPas dinnervation directe

48 SNA: Physiologie Actions du PΣ OrganeAction PΣ ( cholinergique) Métabolisme Glycogenèse hépatique… Stockage

49 Œil Glandes lacrymales Muqueuse nasale Glandes buccales Cœur Poumons Viscères Vessie Sphincters Organes génitaux PΣ : Effecteurs SNA: Physiologie

50 Actions du PΣ Nbs situations opératoires déclenchent des effets PΣ (Réflexes vagaux): -Dilatation des organes creux : intubation, endoscopie digestive, dilatation du col de lutérus, - Compression des globes oculaires ou des carotides, traction sur le pédicule hépatique ou le péritoine. Une anesthésie légère peut déclencher ces réactions

51 Physiologie Physiologie – Système adrénergique Σ Le Système Nerveux Autonome

52 Physiologie Physiologie – Système adrénergique Σ Le Système Nerveux Autonome

53 Acetylcholine EFFECTEUR Noradrenaline Nerfs Adrénergiques : Synapse des neurones Σ postganglionnaires Nerf pré ganglionnaire court Nerf post ganglionnaire long SNA: Physiologie adrénergique Σ

54 Nerfs Adrénergiques : Court Long ACh Noradrénaline SNA: Physiologie

55 Nerfs Adrénergiques : Médullosurrénale : Adrénaline et Noradrénaline SNA: Physiologie

56 Nerfs Adrénergiques : SNA: Physiologie

57 Synthèse Noradrénaline SNA: Physiologie Étape contrôlante Uniquement Médullosurrénale Dans Vésicule Phénylalanine

58 SNA: Physiologie Synthèse Noradrénaline Noyau « Catechol »

59 SNA: Physiologie Stockage de la Noradrénaline Au niveau présynaptique, nombreuses vésicules (ou quanta) contenant de ladrénaline

60 Stockage et libération de la noradrénaline Lorsque le potentiel daction arrive, lentrée de calcium dans la cellule facilite le mouvement des vésicules. Les vésicules migrent, souvrent et libèrent leur contenu dans la fente vers les récepteurs postsynaptiques de la membrane (exocytose). SNA: Physiologie

61 Synapse Libération de la Noradrénaline

62 P : Précurseur M: Médiateur 1: Synthèse et stockage du Médiateur 2: Libération 3: Effets sur les récepteur post synaptique R 1 et R 2 4: Effets sur les récepteurs R 3, modulant la libération PM R1R1 R2R2 R3R3 M Transport SNA: Physiologie Libération de la Noradrénaline 4

63 SNA: Physiologie Les vésicules sont récupérées à partir de la membrane et se remplissent à nouveau du transmetteur. Cette libération peut se produire 50 fois par seconde, nécessitant une régulation coordonnée et étroite des processus. Libération de la Noradrénaline

64 SNA: Physiologie Les molécules - diffusent dans la fente synaptique - se combinent à des récepteurs spécifiques -déclenchent - la dépolarisation (excitation) - ou lhyperpolarisation (inhibition) Libération de la Noradrénaline

65 SNA: Physiologie Il existe dautres neurotransmetteurs : monoamines, purines, acides aminés, polypeptides... Chaque substance libérée agit sur un récepteur postsynaptique spécifique pour produire une réponse. Souvent la NAd et lATP agissent comme cotransmetteurs Libération de la Noradrénaline

66 1: Recapture du Médiateur 2: Diffusion ou catabolisme NAd R1R1 R2R2 R3R3 M 2 1 SNA: Physiologie Inactivation de la Noradrénaline COMT Catéchol-O-méthyl-transférase MAO Mono Amino Oxydase

67 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Récepteurs α adrénergiques : Récepteurs β adrénergiques :

68 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Récepteurs α -adrénergiques : sous groupes α 1 et α 2 Les récepteurs peuvent être présynaptiques ou postsynaptiques.

69 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Récepteurs α -adrénergiques : Récepteurs α 1 sont majoritairement postsynaptiques. Récepteurs α 2 sont surtout localisés au niveau présynaptique - ils contrôlent la synthèse et la libération de la NAd. - Leur rôle est de diminuer la libération de la NAd. - sensibles à la clonidine (Catapressan®). Il y a des récepteurs α 2 aussi dans des synapses non adrénergiques : ganglions Σ et PΣ, système inhibiteurs de la douleur, cerveau…doù son action hypotensive, analgésique et sédative.

70 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Récepteurs α2 adrénergiques : α2α2 - surtout localisés au niveau présynaptique, mais aussi ailleurs…

71 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Nbs récepteurs α -adrénergiques - contractions ts les muscles lisses du corps : muscle ciliaire oculaire (mydriase) muscle lisse vasculaire (vasoconstriction) muscle lisse bronchique (bronchoconstriction non dominante) - stimulation sphincters tube digestif et vessie

72 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Récepteurs β-adrénergiques : sous- groupe β1, β2 et β3. Récepteurs β1 cardiaques ( FC) Récepteurs β2 muscle lisse bronchique (bronchodilatation )

73 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Répartition des récepteurs : Proportion « théorique « variable par organe de récepteurs α et β par ex. : Œil : uniquement α Coeur : uniquement β Bronches : les 2, mais β > α doù légère bronchodilatation

74 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Liaison NAd aux récepteurs α a un effet excitateur (par ex : broncho constriction) Liaison aux récepteurs β a un effet inhibiteur (par ex bronchodilatation) mais tonus β prédominant seul est visible légère bronchodilatation

75 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Régulation des récepteurs : Nb nest pas fixe !!! Dégradés et synthétisés en permanence (Récepteurs protéiniques) Exposition prolongée à une stimulation Σ (stress prolongé) progressive effet par nb de récepteurs La récupération nécessite donc une synthèse protéique

76 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Structure du récepteur : Tissé dans la membrane cellulaire lipidique Structure moléculaire protéique Reconnaît le neurotransmetteur

77 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Mode action intracellulaire des catécholamines : Fixation du neurotransmetteur au récepteur = clef dans une serrure changement de configuration de la protéine. Il y a 2 types de récepteurs : les récepteurs canaux et les récepteurs couplés aux protéines G.

78 Récepteurs adrénergiques SNA: Physiologie adrénergique Les récepteurs canaux : Le pore est fermé. La NAd se fixe sur la partie extracelllulaire provoque un changement de formation (torsion des sous unités) et ouverture du pore, les ions entrent (Ca ++, NA +, CL-) Dépolarisation de la cellule et excitation sauf avec le CL- hyperpolarisation et inhibition…

79 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques

80 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques

81 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques Les récepteurs couplés aux protéines G -NAd se fixe aux protéines du récepteur Des protéines G activent des protéines G ouvrent des canaux ioniques ou deviennent des enzymes qui participent à la synthèse de 2 ème messager (AMPc à partir de lacide adénosine triphosphorique,ATP) LAMPc active à son tour une protéine-kinase Elle phosphoryle plusieurs protéines intracellulaires ou des canaux calciques.

82 Récepteurs cholinergiques SNA: Physiologie adrénergiques Σ Inhibition Excitation

83 SNA: Physiologie Récepteurs Adrénergiques

84 SNA: Physiologie Actions du Σ DDigestion Défécation Diurèse EExercice Excitation Embarras

85 SNA: Physiologie Actions du Σ Économise Régénère Conserve et stocke Dépense

86 SNA: Physiologie Actions du Σ Veille Niveau de base des organes Digestion, Élimination Déchets Situation dURGENCE Mise en action des organes Désir sexuel Excitation Menace Peur Récupération

87 SNA: Physiologie Actions du Σ Rôle: instaurer les conditions les plus favorables au déclenchement de la réaction appropriée à toute menace Que cette réaction soit: la fuite une meilleure vision la pensée critique

88 SNA: Physiologie Actions du Σ La réponse « combat ou fuite « : Redistribution du débit sanguin des viscères vers les muscles striés squelettiques, le cœur, les glandes.

89 SNA: Physiologie Actions du Σ Simultanément : ralentissement des activités dont limportance est moindre temporairement, comme: la motilité du tube digestif et des voies urinaires.

90 SNA: Physiologie Actions du Σ Si vous fuyez un assaillant dans une rue sombre, la digestion de votre souper peut attendre! Dabord et avant tout, vos muscles doivent obtenir tout ce qui leur est nécessaire pour vous mettre hors de danger.

91 Pouls TA FR Glucose Sueurs Fonction digestive Σ Actions du Σ SNA: Physiologie

92 Le coeur qui semballe, la respiration rapide et profonde, la peau froide et moite (voir lhorripilation…comme un chat !) les pupilles dilatées Ce sont des signes incontestables de la mobilisation du Σ. Les modifications des tracés des ondes E.E.G. et de la résistance électrique cutanée son moins visibles mais tout aussi caractéristiques. Le polygraphe (détecteur de mensonges) permet denregistrer ces coévénements. Actions du Σ

93 SNA: Physiologie OrganeAction Σ (adrénergique) Coeur FC C+, D+ Fréquence cardiaque augmente Pas de tonus Σ permanent Contrairement à linhibition PΣ Actions du Σ

94 SNA: Physiologie Actions du Σ Actions α et β Organes cibles αβ1β2 Action alphaAction Béta Cœur Coronaires ± FC I,C,D,B - FC I,C,D,B + Stimulation débit cardiaque travail cardiaque consommation O Vasoconstriction Vasodilatation, débit

95 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) CirculationVasoconstriction Splénocontraction TA Qc La pression de perfusion des organes vitaux majorée par une vasoconstriction des organes non vitaux. Le sang est détourné des intestins et autres viscères pour mieux perfuser les muscles volontaires.

96 SNA: Physiologie Actions du Σ Actions α et β Organes cibles αβ1β1 β2Action alphaAction Béta Vaisseaux Artères, Veines Rate Vasocontraction Splénocontraction rate, volémie Vasodilatation indirecte (Fibres Σ Cholinergiques, par ex : sueurs,sexe)

97 SNA: Physiologie Actions du Σ La régulation circulatoire α adrénergique nest pas UNIQUE Autres mécanismes: métabolisme local équilibre acido-basique nbs médiateurs: NO, ATP,Prostaglandine, Kinine, Histamine, Sérotonine…

98 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) RespirationBronchodilatation (Relaxation Muscle lisse bronchique) Sécrétions bronchiques

99 SNA: Physiologie Actions du Σ Actions α et β Organes cibles αβ1β1 β2Action alphaAction Béta Bronches Bronchoconstriction Bronchodilatation Sécrétions bronchique Apport dO 2

100 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) Tube digestif Motilité (Contraction Muscle lisse bronchique) Péristaltisme Contraction sphincters (Muscles lisses involontaires) Transit, Digestion, Défécation Le tube digestif nest pas prioritaire

101 SNA: Physiologie Actions du Σ Actions α et β Organes cibles αβ1β1 β2Action alphaAction Béta Tube digestif +++++Dilatation des sphincters Tonus Péristaltisme Sécrétions Contraction Sphincters Tonus Péristaltisme Ralentissement Digestion

102 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) Ap urinaireRelâchement Détrusor (muscle de la vessie) Contraction trigone et des sphincters (Muscles lisses involontaires) Rétention Lélimination urinaire nest pas prioritaire

103 SNA: Physiologie Actions du Σ Actions α et β Organes cibles αβ1β1 β2Action alphaAction Béta Vessie Contraction Détrusor Relaxation Trigone et sphincter Relâchement Détrusor Contraction Trigone et sphincter Rétention

104 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) OeilMydriase (Contraction muscle radial iris)

105 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) Peau, poilsSudation Horripilation Participation à lévaporation de lexcès de chaleur produit

106 SNA: Physiologie Actions du Σ OrganeAction Σ (adrénergique) Métabolisme Glycogenolyse hépatique NéoGlycogenolyse musculaire Combustion Les métabolismes sont stimulés pour fournir plus de carburant aux organes sous forme de glucose et dacides gras : augmentation de la glycogénolyse hépatique et musculaire et libération des acides gras à partir du tissu adipeux pour finalement élever la glycémie.

107 SNA: Anatomie Effecteurs

108 Physiologie Physiologie – Interactions Σ et PΣ Le Système Nerveux Autonome

109 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ - desservent généralement les mêmes viscères, - action est antagoniste. Si lun des systèmes provoque la contraction de certains muscles lisses ou la sécrétion dune glande, lautre va inhiber cet effet. Grâce à cette double innervation, les deux se font contrepoids de manière à assurer le bon fonctionnement de lorganisme.

110 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ

111 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ

112 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ Le Σ : mobilise lorganisme dans les situations extrêmes (la peur, lexercice ou la colère par exemple), à court terme, pour une urgence, souvent aux dépens de processus qui le maintiennent en bonne condition dans le temps. Le PΣ : nous permet de nous détendre pendant quil sacquitte des tâches routinières de lorganisme et quil économise lénergie. Il travaille au contraire silencieusement et dans la durée.

113 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ Les 2 systèmes ne peuvent pas être fortement sollicités en même temps: leurs objectifs ne sont pas compatibles. Heureusement des circuits nerveux sont organisés, de telle façon que le SNC inhibe lactivité dun système, quand lautre est activé. Possible, car neurotransmetteurs et récepteurs différents Un des 2 systèmes domine lorgane = tonus de repos

114 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ Σ : Glandes sudoripares Médullosurrénale Muscles arrecteurs des poils Cellules adipeuses Reins Vaisseaux sanguins (peau et muscles) Rate PΣ : Glandes lacrymales Innervation unique

115 SNA: Physiologie Interactions Σ et P Σ OrganeTonus prédominant Muscle lisse vasculaire, Artères&Veines Pas dinnervation PΣ Σ OeilPΣ Muscle cardiaquePΣ Muscle lisse non vasculaire intestinal vessie PΣ Sécrétion Salivaire Gastrique Sudoripare PΣ Σ

116 SNA: Physiologie Effet ΣEffet PΣ Effet Σ Effet PΣ Effet du blocage du PΣ par Atropine Interactions Σ et P Σ

117 Physiologie Physiologie – Régulation du SNA Le Système Nerveux Autonome

118 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Cortex cérébral Système limbique S N A Information Hypothalamus Arc Réflexe La maîtrise consciente des fonctions autonomes est rare mais possible

119 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Réflexes autonomes viscéraux Rôle clé pour lhoméostasie Régulation activité cardiaque pression artérielle respiration digestion défécation miction

120 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Arc Réflexe autonome viscéral effecteur viscéral muscle lisse, muscle cardiaque ou une glande Récepteur mécano ou chimiorécepteurs neurone sensitif moelle épinière La réaction est un changement dactivité de leffecteur neurone moteur autonome préganglionnaire neurone moteur autonome postganglionnaire

121 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Arc Réflexe autonome viscéral

122 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Réflexes autonomes viscéraux Les sensations viscérales natteignent pas toujours le cortex cérébral, ce qui permettrait des perceptions conscientes. Dans des conditions normales, nous ne sommes pas conscients: - des contractions musculaires des organes digestifs, - des pulsations cardiaques, - des changements dans le diamètre des vaisseaux sanguins - de la dilatation et de la constriction des pupilles.

123 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Réflexes autonomes viscéraux Mais on ressent : Une vessie pleine Une inflammation du péritoine….

124 Faim, Nausée, Distension vésicale Contractions utérines Inflammation ( péritonite) Ischémie (Infarctus) SNA: Physiologie Régulation du SNA: Réflexes autonomes viscéraux

125 Douleur projetée SNA: Physiologie Régulation du SNA:

126 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Réflexes autonomes viscéraux les centres dintégration se trouvent: - dans la moelle épinière - dans les régions inférieures de lencéphale - centres cardiaques - centres respiratoires - centre vasomoteur - centre de la déglutition - centre du vomissement - centre thermorégulateur

127 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Centres médullaires Centres tronc cérébral

128 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Hypothalamus Principal centre de régulation et dintégration du SNA. Les informations en provenance de lhypothalamus influencent : -les centres autonomes du bulbe -les centres autonomes de la moelle

129 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Hypothalamus Coordonne: Lactivité cardiaque Lactivité endocrinienne La pression artérielle La température corporelle Léquilibre hydrique

130 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Hypothalamus Il renferme aussi des centres qui ont un effet sur: -diverses émotions la colère, le plaisir -les pulsions biologiques la soif, la faim le désir sexuel

131 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Système limbique régissent et coordonnent les activités motrices somatiques et viscérales.

132 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Système limbique Par ex: muscles squelettiques travaillent de manière intense, besoins en oxygène et en glucose SNA FC et FR

133 Vision Serpent « peur » Nerf optique Thalamus Hippocampe Combat ou Fuite ? Mise en jeu du SNA TA, FR… SNA: Physiologie

134 Vision Serpent « peur » Cortex visuel Identification Cortex frontal Couleuvre inoffensive Cortex moteur Je ne bouge pas SNA: Physiologie

135 Régulation du SNA: Système limbique On a longtemps pensé que le SNA échappait à la volonté. Mais qui na pas senti son coeur semballer sous le coup de la colère ou na pas salivé à la simple pensée dun aliment appétissant? Les influx qui provoquent ces réactions convergent dans lhypothalamus en passant par les connexions qui le relient au système limbique

136 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Apprentissage à maîtriser son SNA Principe de la rétroaction biologique Pendant les séances dapprentissage, Monitoring TA, PA et Oxymètre

137 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Principe de la rétroaction biologique On demande au sujet dessayer de modifier ou de maîtriser certaines fonctions «involontaires» en se concentrant sur des pensées calmes ou agréables. Comme lappareil indique les changements physiologiques recherchés, le sujet apprend peu à peu à reconnaître les sentiments qui leur sont associés et à les susciter à volonté.

138 SNA: Physiologie Régulation du SNA: Elles permettent aux personnes cardiaques de gérer leur anxiété beaucoup ont diminué leur risque de crise cardiaque en apprenant à abaisser leur pression artérielle et leur fréquence cardiaque. Principe de la rétroaction biologique Fin 1

139 Physiologie Physiologie – Organes et SNA Le Système Nerveux Autonome

140 Cœur et SNA SNA: Physiologie Innervation Σ et PΣ

141 SNA: Physiologie Cœur et SNA FC I+,C+,D+,B+ FC C-,D-

142 C7 – L4 Nerfs hypogastriques Bassin Thorax Abdomen Peau, Muscles Poils Cou SNA: Physiologie Circulation et SNA Innervation Σ exclusive

143 SNA: Physiologie Vasoconstriction Circulation et SNA

144 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : PA=DC x RAS DC fonction : fréquence cardiaque (effet chronotrope des catécholamines) contractilité du myocarde (effet inotrope) remplissage pendant la diastole, ou pré- charge, lié à la volémie et la dilatation veineuse post charge, cliniquement corrélée aux RAS en labsence dobstacle à léjection ventriculaire.

145 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : Σ agit par lintermédiaire des catécholamines (adrénaline et noradrénaline) sur lensemble de ces variables tend à maintenir la PA à un niveau stable afin de garantir une perfusion doxygène et nutritifs optimum à tous les organes qui en ont besoin.

146 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : Les informations sur le niveau de TA parviennent aux centres par des fibres issues des barorécepteurs aortiques et carotidiens (nerfs de Ludwig Cyon) qui via le noyau du tractus solitaire (bulbe rachidien) vont exercer une inhibition de lactivité des centres Σ et stimuler le centre PΣ.

147 SNA: Physiologie Barorécepteurs artériel Carotide, aorte SNA Central bulbe Nerf Hering Cyon PΣPΣ - Σ Circulation et SNA +

148 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : induction dune AG tonus Σ, ramené valeur proche de celle au repos. + marqué si le niveau de base est élevé, hypotension profonde, par ex. si hypovolémie Agents anesthésiques : dépresseur sur la fonction baroréflexe. max avec lhalothane, moyen avec les barbituriques et le propofol, minime avec létomidate

149 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : Dautres facteurs peuvent modifier lactivité du SNA - stimulations nociceptives -certaines actions chirurgicales: - le clampage de la carotide - le clampage du pédicule hépatique.

150 SNA: Physiologie Circulation et SNA Régulation tensionnelle : Anesthésie médullaire: -blocage des fibres Σ dans le territoire anesthésié - précoce. bloc Σ = RAS capacité veineuse vasoconstriction réflexe dans les territoires non bloqués.

151 SNA: Physiologie Circulation et SNA Opérés à réserve cardiaque limité : Utilisent à létat basique : tonus Σ comme mécanisme compensateur - Répercussion de lanesthésie car : majeure du tonus Σ

152 SNA: Physiologie BronchodilatationBronchoconstriction Sécretions Poumon et SNA β 2

153 Tube Digestif et SNA SNA: Physiologie Système entérique autonome Mais reçoit influence du SNA

154 SNA: Physiologie Motilité Sécrétions Contraction sphincters Motilité Sécrétions Relâchement sphincters Tube Digestif et SNA Action inverse coeur

155 SNA: Physiologie Tube Digestif et SNA Les fibres Σ de D5 à L1 ont une action inhibitrice. Une anesthésie rachidienne médio thoracique lève cette inhibition, - rendant lintestin grêle contracté - fournissant de bonnes conditions chirurgicales en association avec le relâchement musculaire. Classiquement les ALR ne perturbent pas le transit

156 SNA: Physiologie Tube Digestif et SNA La manipulation chirurgicale des viscères abdominaux stimulent les nerfs Σ inhibiteurs adrénergiques, supprimant la motricité intestinale de manière prolongée et réalisant le classique iléus postopératoire. La perte du contrôle PΣ diminue le tonus intestinal et le péristaltisme, mais une augmentation dactivité des plexus intestinaux réalise un mécanisme compensatoire à long terme.

157 SNA: Physiologie Tube Digestif et SNA En cas de dilatation des cavités digestives ou traction brutale du tube digestif, mise en jeu des afférences PΣ risque de réflexe vagal ( bradycardie).

158 SNA: Physiologie Tube Digestif et SNA En cas de surcharge cholinergique PΣ+ par empoisonnement (insecticide) antagonisme excessif de la curarisation (anticholinestérasiques), lintestin a tendance à être hyper réactif.

159 SNA: Physiologie Tube Digestif et SNA Les neurones intestinaux peuvent être sensitifs en cas dinfection (péritonite)

160 Vessie et SNA SNA: Physiologie Double innervation Σ et PΣ

161 Vessie et SNA SNA: Physiologie

162 Relâchement détrusor Contraction trigone&sphincters Contraction détrusor Relâchement trigone&sphincters Vessie et SNA

163 SNA: Physiologie Oeil et SNA Mydriase Contraction Active Muscle dilatateur radial Myosis Contraction Active Muscle Lisse iris

164 SNA: Physiologie Glandes et SNA Sécrétions

165 SNA: Physiologie Sueurs Horripilation Peau et SNA

166 SNA: Physiologie Métabolisme et SNA Glycogénolyse hépatique NéoGlycogénolyse musculaire Lipolyse Glycogénolyse hépatique NéoGlycogénolyse musculaire Lipolyse

167 SNA: Physiologie En résumé Neurotransmetteurs et récepteurs : -Les neurones moteurs autonomes libèrent: lacétylcholine (ACh) et la noradrénaline (NAd) les fibres sont dites cholinergiques ou adrénergiques. -Lacétylcholine est libérée: - par toutes les fibres préganglionnaires - par toutes les fibres postganglionnaires PΣ -La noradrénaline est libérée: - par toutes les fibres postganglionnaires Σ

168 SNA: Physiologie En résumé Neurotransmetteurs et récepteurs : Les récepteurs cholinergiques (ACh) sont: - muscariniques, - nicotiniques. Les récepteurs adrénergiques (NA) se divisent en: α 1, α 2, β1, β2 et β3.

169 SNA: Physiologie En résumé Interactions des systèmes nerveux PΣ et Σ: -Les systèmes PΣ et Σ innervent tous deux la plupart des organes avec un antagonisme dynamique. coeur, respiration et système digestif -Le Σ : -stimule lactivité cardiaque et respiratoire -ralentit lactivité gastro-intestinale. Le PΣ inverse ces effets

170 SNA: Physiologie En résumé Interactions des systèmes nerveux PΣ et Σ - vaisseaux sanguins fibres Σ ( tonus vasomoteur) Activité PΣ prédomine dans le coeur, les muscles lisses du système digestif et les glandes. Rôles exclusifs du système nerveux Σ sur: la régulation de la pression artérielle, la dérivation du sang dans le système cardiovasculaire, la thermorégulation, le déclenchement de la sécrétion de rénine par les reins les effets métaboliques.

171 SNA: Physiologie En résumé Interactions des systèmes nerveux PΣ et Σ -Lactivation du système nerveux Σ entraîne une mobilisation prolongée de lorganisme en vue dune situation durgence (réaction de lutte ou de fuite). -Les effets PΣ sont localisés et de courte durée. -Les effets de la stimulation Σ sont plus durables et plus étendus que les effets PΣ.

172 SNA: Physiologie En résumé Interactions des systèmes nerveux PΣ et Σ -La plupart des structures corporelles reçoivent une innervation double, et habituellement lun des systèmes provoque lexcitation et lautre, linhibition. -Les neurones cholinergiques libèrent de lacétylcholine. Les neurones adrénergiques libèrent de la noradrénaline ou de ladrénaline. - Le système PΣ règle les activités qui permettent la conservation et le rétablissement de lénergie. Le système Σ prépare le corps aux situations durgence (réaction de lutte ou de fuite).

173 SNA: Physiologie En résumé Réflexes autonomes viscéraux -Un réflexe viscéral autonome ajuste lactivité dun effecteur viscéral. - Un arc réflexe viscéral autonome comprend un récepteur, un neurone sensitif, un neurone dassociation, des neurones moteurs autonomes et un effecteur viscéral.

174 SNA: Physiologie En résumé Régulation par les centres supérieurs -Lhypothalamus assure la régulation et lintégration du SNA. Il est rattaché aux systèmes sympathique et parasympathique. -La régulation du SNA par le cortex cérébral survient surtout au cours dun stress émotif - La régulation du système nerveux autonome seffectue à divers échelons:

175 SNA: Physiologie En résumé Régulation par les centres supérieurs -Lactivité réflexe dépend des centres de la moelle épinière et du tronc cérébral (particulièrement ceux du bulbe rachidien). -Les centres dintégration hypothalamique interagissent avec les centres supérieurs et inférieurs pour orchestrer les réactions autonomes, somatiques et endocriniennes. -Les centres corticaux influent sur le fonctionnement autonome par lintermédiaire de connexions avec le système limbique. La maîtrise consciente des fonctions autonomes est rare mais possible.

176 Cest fini…

177


Télécharger ppt "Physiologie Physiologie Le Système Nerveux Autonome."

Présentations similaires


Annonces Google