La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Actions C.E.S.C Lenquête porte sur: 22 386 élèves de L.G.T et L.P 31 204 élèves de collège.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Actions C.E.S.C Lenquête porte sur: 22 386 élèves de L.G.T et L.P 31 204 élèves de collège."— Transcription de la présentation:

1 Actions C.E.S.C Lenquête porte sur: élèves de L.G.T et L.P élèves de collège.

2

3 Principaux thèmes abordés aux collèges

4 Principaux thèmes abordés aux Lycées

5 LA PREVENTION DES CONDUITES ADDICTIVES : Un thème abordé prioritairement ZOOM sur les indicateurs concernant les conduites addictives

6 Classe de sixième Indicateurs sanitaires enquête « je sais »

7 Indicateurs sanitaires Classe de seconde enquête « je sais »

8 Indicateurs sanitaires Classe de seconde professionnelle enquête « je sais »

9 Le cadre de nos actions dans ce domaine : La MILDT Créée en 1982, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie placée sous l'autorité du Premier ministre anime et coordonne les actions de lEtat en matière de lutte contre les drogues et les toxicomanies en particulier dans les domaines de : lobservation et de la prévention de la toxicomanie, de l'accueil, des soins et de la réinsertion des toxicomanes, de la formation des personnes intervenant dans la lutte contre la drogue et la toxicomanie de la recherche de l'information. Dans les départements, la MILDT impulse et accompagne des expériences innovantes sous lautorité du préfet du département.

10 Un partenariat historique De nombreuses actions depuis 1999 selon les plans interministériels Subventions pour les établissements scolaires Formations auprès des équipes éducatives Séminaires départementaux En 2010 subventions dactions de 4 établissements scolaires à hauteur de 9515 euros (enveloppe départementale de euros) A signaler : le guide repère de prévention des conduites addictives –DGESCO/MILDT-

11 ZOOM SUR La consommation dalcool en 6 ème et en seconde…

12 Classe de 6 ème Indicateurs sanitaires Enquête « je sais » Consommation dalcool La famille est le contexte dans lequel les élèves de sixième déclarent boire de lalcool le plus souvent (85,8 %)

13 Classe de seconde Indicateurs sanitaires enquête « je sais » Consommation dalcool

14 Une prévention ciblée : Task Force Alcool Action pilote mise en place en2008 sous la responsabilité des sous-préfets Mise en place dune coordination par territoire (Picardie maritime, Laon Hirson et Oise Occidentale) Information, sensibilisation et prévention Actions déducation pour la santé destinées aux jeunes inscrits dans un parcours de formation Mobilisation des entreprises et administrations dans une démarche de prévention Actions de sensibilisation à destination des parents, des étudiants, des salariés ou personnels dadministration, des jeunes en rupture décole Engagement des distributeurs à améliorer linformation des consommateurs, Réflexion sur le sponsoring des fêtes étudiantes Sensibilisation de la Justice au repérage des conduites dalcoolisation et aux modalités de prise en charge en alcoologie. Formation et temps déchange entre professionnels Communication

15 Dans le département… Mai 2009 : journée dinformation auprès des chefs détablissements concernés Octobre 2009 : séminaire départemental réunissant près de 100 participants (déclinaison du séminaire académique réalisé en septembre 2009) 38 établissements scolaires impliqués dans le projet « T.F.A » dans lacadémie dAmiens dont 18 dans lOise 9 établissements sur 17 –Région- crées des messages de prévention Participation de lOise à la journée régionale organisée par le recteur en décembre 2009 Depuis… Déclinaison du projet « T.F.A public jeune » sur la communauté de commune Picardie verte (Grandvilliers, Méru…) Année scolaire 2009 – 2010 : poursuite du dispositif de formation des infirmières du département sur lécoute personnalisée et lorientation du jeune consommateur de produits psycho-actifs dont lalcool. Formation des infirmières à loutil « alcool Drogue non merci »

16 Perspectives de TASK Force Alcool Renforcer les actions de prévention au risque (collèges et lycées). Mettre en place un temps de formation et déchanges de pratiques pour les professionnels. Elaborer et expérimenter un programme déducation à la santé de la maternelle au lycée. Améliorer laccès au soin pour les élèves et les personnels. Sensibiliser les familles. Poursuivre les recueils quantitatifs et qualitatifs sur la consommation dalcool des jeunes. Les actions sont à construire avec tous les professionnels.

17 Autre axe de prévention travaillé prioritairement : léducation affective et sexuelle ZOOM sur les indicateurs concernant les conduites à risques

18 Classe de seconde Indicateurs sanitaires enquête « je sais » Conduites à risques…

19

20 En 2009, 69 mineures (entre 15 et 17 ans) et 440 jeunes femmes (entre 18 et 20 ans) ont donné naissance à un enfant (source C.G Oise)

21 Un partenariat avec: LA.R.S Le conseil général de lOise

22 LA.R.S ET LE PÔLE DE COMPETENCE REGIONAL

23 LA.R.S Mise en place le 1 er avril 2010 Subventions attribuées aux établissements scolaires de lOise en 2010 : euros ( euros pour 2011 : Collèges :15210 euros, Lycées : euros) En 2011 : construction de la politique régionale de santé avec la clé de voûte de cet édifice : le projet régional de santé comportant à la fois: les soins et la prévention le sanitaire et le médicosocial lhospitalier et lambulatoire.

24 Il est constitué dans le cadre du schéma régional déducation pour la santé (S.R.E.P.S) A reçu lappui de Institut national de prévention et déducation pour la santé (Inpes) dans sa mise en place. Il est coordonné par lIREPS de Picardie Pôle régional de compétence en éducation pour la santé

25 En lien avec le GRSP et le PRSP ses missions sarticulent autour des objectifs suivants: animer un centre de ressources et de services dappui aux porteurs de projets être un carrefour déchange entre les institutions, les réseaux pour les informations, les pratiques, les expertises être un lieu de coordination de loffre de services et du système dinformation

26 Partenariat avec le C.G 60 Programme d'éducation à la santé en milieu scolaire Accompagnement et financement à la mise en place d'une action santé complétant le volet santé du CESC. Programme qui sappuie sur les orientations du Plan régional de santé publique et sur les priorités du rectorat dans le cadre du volet santé citoyenneté du Projet Académique. En parallèle, un accompagnement à la formation aux 1er secours pour les élèves de 3ème par la mise en place dune formation au monitorat (PAE3). 1. Sensibiliser à léquilibre, à la qualité de lalimentation et à limpact des pratiques alimentaires sur la santé. 2. Prévenir les conduites addictives, 3. Développer les compétences psychosociales (estime de soi, relation avec autrui), 4. Responsabiliser les collégiens en matière de santé et développer laxe citoyenneté à travers les projets déducation à la santé.

27 Hygiène Alimentaire/obésité/rythme de vie Zoom sur les indicateurs…

28

29 Classe de sixième : Indicateurs sanitaires enquête « je sais » Classification : IMC (kg/m2)

30 Classe de seconde : Indicateurs sanitaires enquête « je sais » Classification : IMC (kg/m2)

31 Le cadre partenarial LE PROJET INTERREG IV : « GENERATIONS EN SANTE » PROGRAMME « EPODE » PROGRAMME « BOUGE »

32 LE PROJET INTERREG IV « GENERATIONS EN SANTE » LEurope soutient certaines activités régionales transfrontalières dans le souci de rapprocher les peuples mais aussi de diminuer les inégalités sociales et daméliorer les milieux de vie. Le programme Interreg IV « Générations en santé Junior » mobilise six régions et provinces de France et de Belgique. « Générations en santé » apporte une plus-value transfrontalière et se décline en 3 actions thématiques et une action structurelle: « Données de santé », « Générations en santé Junior », « Générations en santé Senior » « Pôle de compétence transfrontalier en santé publique ». « Ecole 21 » sinsère dans laction « Générations en santé Junior

33 « Ecole 21 » sinsère dans laction « Générations en santé Junior » « École 21 » est un dispositif innovant reposant sur le croisement des approches de promotion de la santé (Charte dOttawa, Écoles en santé) et du développement durable (Agenda 21). Il se déroule dans des écoles primaires et secondaires des régions de : Champagne-Ardenne Nord – Pas-de-Calais Picardie et dans les provinces de Hainaut, Namur et Luxembourg.

34 La contribution de lI.A En 2009, participation à : Réunion du comité France «Ecole 21 » Conférence de presse à Bruxelles Travail sur la charte dengagement au sein du réseau En 2010, organisation dun COPIL « Ecole 21 et Agenda 21 » 1 lycée et 2 collèges concernés) En 2011: le lycée de Montataire a participé au rassemblement « École 21 » organisé par le projet Interreg IV « Générations en Santé ». Au total, 21 écoles belges et françaises ont été présentes ce jour-là sur le site du lac des Vieilles-Forges (LES MAZURES) au cœur du massif des Ardennes françaises, à quelques kilomètres de la vallée de la Meuse.

35 EPODE « Ensemble, prévenons l'obésité des enfants » est une campagne de prévention santé inédite, lancée dans 10 villes, dans 10 régions en France, afin d'éviter la prise de poids excessive des enfants de 5 à 12 ans.

36 Partenariat « I.A ville de Beauvais » Près de 5000 enfants chaque année entre 2004 et 2010 de 5 à 12 ans, pesés mesurés, interrogés sur leur rythme de vie…

37 Beauvais 2004 Supérieurs à 28% Entre 25 et 28% Entre 22 et 25% Entre 19 et 22% Entre 16 et 19% Inférieurs à 16% St JEAN 859 enfants VOISINLIEU 658 enfants Pourcentage d'enfants en surpoids ou obèse dans les écoles par quartier MARISSEL 202 enfants ZUP.ARGENTINE 917 enfants ND du THIL 266 enfants Bois BRULET 140 enfants St LUCIEN 251 enfants St JUST SAVIGNIES 187 enfants CENTRE VILLE 1304 enfants

38 Beauvais 2008 St JEAN 820 enfants Pourcentage d'enfants en surpoids ou obèse dans les écoles par quartier MARISSEL 186 enfants ZUP.ARGENTINE 938 enfants ND du THIL 238 enfants Bois BRULET 135 enfants St LUCIEN 241 enfants St JUST SAVIGNIES 199 enfants CENTRE VILLE 1326 enfants Supérieurs à 28% Entre 25 et 28% Entre 22 et 25% Entre 19 et 22% Entre 16 et 19% Inférieurs à 16% VOISINLIEU 650 enfants

39 Temps passé devant la télévision… …pendant les jours de classe 12% 39% Données analysées par Kathy Chapelain et Fred Tessier, ISAB Temps passé devant la télévision… …pendant les week-end et vacances 24% 37%

40 Programme « Bouge » convention tripartite signée entre Président régional de la Mutualité Française le Recteur de lAcadémie dAmiens le Directeur régional de lUNSS. 9 établissements retenus dans lacadémie dont : - LE.R.E.A de CREVECOEUR LE GRAND - Collège les Bourgognes CHANTILLY - Collège Clotaire Baujoin THOUROTTE

41 Principaux axes de ce projet Etre en cohérence entre le projet régional « Bouge », les orientations ministérielles (Education Nationale et Santé – Sports), le programme régional UNSS,les politiques territoriales et actions des CDOS en matière de santé… Inscrire ces actions dans le cadre périscolaire doù le choix de « lespace » accompagnement éducatif Chercher des prolongements aux actions dans lextra et le périscolaire : école ouverte, centres de plein air…

42 Mal être ZOOM sur les indicateurs…

43 Indicateurs relevés par les infirmiers des établissements scolaires…

44

45 LES POINTS ECOUTE En 2010 : 30 « points écoute » animés par lA.N.P.A.A dans le département Financement G.R.S.P et autres… Respect de la charte Pour 2011 : difficulté de financement Coût total 236 OOO euros Subvention de lA.R.S : euros

46 Les gestes de secours Trait dunion entre la santé et la citoyenneté…

47 Bilan enquête 1er degré Programme « apprendre à porter secours »

48

49 Gestes de secours

50 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Actions C.E.S.C Lenquête porte sur: 22 386 élèves de L.G.T et L.P 31 204 élèves de collège."

Présentations similaires


Annonces Google