La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence des Ministres chargés de la jeunesse Addis Abeba, 12 – 14 sept 2012 G.K. Nzau-Muteta Représentante Résidente de la BAD au Burkina Faso Conférence.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence des Ministres chargés de la jeunesse Addis Abeba, 12 – 14 sept 2012 G.K. Nzau-Muteta Représentante Résidente de la BAD au Burkina Faso Conférence."— Transcription de la présentation:

1 Conférence des Ministres chargés de la jeunesse Addis Abeba, 12 – 14 sept 2012 G.K. Nzau-Muteta Représentante Résidente de la BAD au Burkina Faso Conférence des Ministres chargés de la jeunesse Addis Abeba, 12 – 14 sept 2012 G.K. Nzau-Muteta Représentante Résidente de la BAD au Burkina Faso BAD-UA-CEA-OIT Initiative Conjointe pour lEmploi des Jeunes en Afrique BAD-UA-CEA-OIT Initiative Conjointe pour lEmploi des Jeunes en Afrique

2 Les jeunes... Quelques chiffres 2

3 Jeunesse dAfrique : Crise … (1/2) Crise… le taux élévé de chômage des jeunes Printemps arabe 3

4 Jeunesse dAfrique : Crise … (2/2) Environ 80% de jeunes dans léconomie informelle Faible productivité; Sous-emploi; Précarité. Principales causes Faibles compétences; Manque dexpérience; Accès limité aux réseaux dappui. Figure 9: Labor productivity has improved in agriculture, while decreasing for the informal non agriculture sector 4

5 Les jeunes... Opportunité? LAfrique est.. 1.Continent le plus peuplé après l'Asie (1 milliard de personnes aujourd'hui, 2,3 milliards d'ici à 2050) 2.Région la plus jeune dans le monde (20,4% de la population) 3.Aura la plus grande main-d'œuvre en 2040 surpassant la Chine et lInde 5

6 Les jeunes... Opportunité Profiter du dividende démographique Baisse prévue du ratio du nombre denfants par adultes au cours des années à venir. 6

7 Principales causes du chômage des jeunes en Afrique Côté de la demande Dépendance des économies vis-à-vis des exportations de matières premières, prédominance des industries extractives à forte intensité capitalistique; Faible capacité du secteur privé formel à créer des emplois; Climat des investissements peu propice; Faibles capacités institutionnelles et manque dinfrastructures adéquates (routes, énergie, TIC …). Côté de loffre Taux danalphabétisme des jeunes le plus élevé au monde (25%); Inadéquation entre le système éducatif du 20 ème siècle et les besoins du marché du travail du 21 ème siècle. 7

8 Réponses au défi du chômage des jeunes en Afrique (1/5) Au niveau international – Le Réseau pour lemploi des jeunes (YEN): partenariat entre les NU, lOIT et la BM créé en 2001, comme une plateforme pour mobiliser les actions autour de lengagement du Sommet du Millénium pour le travail décent et productif des jeunes. – Linventaire sur lemploi des jeunes: un effort conjoint de YEN, Ministère allemand pour la coopération au développement, BM, OIT et BIAD. Il fournit une base de données avec des informations comparatives sur environ 400 interventions dans le domaine de lemploi pour 90 pays. – Le Partnerariat Gobal pour lemploi des jeunes créé en 2008 entre la Fondation Internationale de la Jeunesse, lInstitut Arabe de Développement Urbain, le YEN et Understanding Childrens Work. 8

9 Réponses au défi du chômage des jeunes en Afrique (2/5) Au niveau international (suite) – Le réseau inter-agences des NU sur le développement des jeunes (IANYD) est un réseau de plus de 30 entités oeuvrant dans le domaine du développpement de la jeunesse. Il vise a augmenter lefficacité de leurs actions par une collaboration renforcée. – Le MDG Achievement Fund, pour lamélioration de la coordination et cohérence sur lemploi des jeunes à travers une programmation conjointe des agences des NU. Il est financé par lEspagne et inclus des actions conjointes des agences des NU dans plusieurs pays. 9

10 Réponses au défi du chômage des jeunes en Afrique (3/5) Cadre Politique régional – La Déclaration et le Plan d'action sur la promotion de l'emploi et la réduction de la pauvreté, adoptés par les chefs d'État et de gouvernement lors de leur sommet extraordinaire de septembre 2004 à Ouagadougou; – La Charte de la jeunesse africaine adopté lors du Sommet de Banjul 2006; – La Décennie de la Jeunesse ( ); – La Déclaration de Malabo de 2011; – Le plan de protection sociale pour les travailleurs de léconomie informelle et rurale ( ) 10

11 Réponses au défi du chômage des jeunes en Afrique (4/5) Au niveau régional et sous-régional – Le partenariat Afrique – UE vise à appuyer la mise en oeuvre de la déclaration et du plan daction de Ouagadougou 2004 dans loptique dune réponse aux questions de migration et traffic des humains. – Le Mécanisme de coordination régional UA-UN dans lequel le sous- groupe Développement social et humain a inclus lemploi des jeunes comme domaine de priorité dont lun des résultats est le mapping des interventions de lemploi. – Plusieurs Communautés Economiques Régionales ont développé des lans stratégic pour les jeunes et établi des organisations de jeunes en leur seins: la CEA a formulé un projet de politique pour les jeunes; la CEDEAO a lancé un programme de jeunes volontaires et la SADC a une plateforme des jeunes qui rassemblent des jeunes de différents pays pour faire le paidoyer des stratégies et initiatives des jeunes. 11

12 Réponses au défi du chômage des jeunes en Afrique (5/5) Au niveau national – Politiques: environ 13 pays ont mis en place des Plans Nationaux sur lemploi des jeunes. Ces plans jouent un grand rôle dans la coordination entre institutions. – Une grande variété dinterventions liées à lemploi des jeunes sont mises en oeuvre par différents acteurs: gouvernements, ONG nationales et internationales, PTF, fondations de jeunes etc. 12

13 Gaps identifiés dans la promotion de lEJA (1/2) 1. Beaucoup dinitiatives dispersées, pas dapproches intégrées ayant des ressources et des partenaires communs; 2. Peu dimplication du secteur privé; 3. Peu dinterventions touchant le secteur informel; 4. Insuffisance dévaluation dimpact et didentification des meilleures pratiques; 5. Faible mobilisation des ressources; 13

14 Gaps identifiés dans la promotion de lEJA (2/2) 6. Peu dinterventions touchant aux aspects de la demande; 7.Engagement politique ne se traduisant pas toujours en actions concrètes; 8.Manque de données fiables, harmonisées, régulières et désagrégées sur lemploi des jeunes; 9.Faible intégration de la voix des jeunes dans les politiques et programmes; 10.Prise en compte inadéquate des questions liées à lemploi des jeunes dans les plans de développement et politiques sectorielles. 14

15 15 Principaux d éfis En dépit des différents efforts pour promouvoir lemploi des jeunes en Afrique, 4 défis majeurs requièrent une urgente attention: 1.La mobilisation des ressources et lengagement politique pour une mise en œuvre effective des politiques de création demplois; 2.La capacité des Gouvernements et Institutions du marché du travail à élaborer, mettre en œuvre et évaluer les politiques de création demplois pour les jeunes (collecter, analyser et disséminer des informations fiables sur lemploi des jeunes); 3.Des efforts pour renforcer la coordination et la synergie daction des institutions partenaires des pays; 4.Nécessité de réforme du système éducatif africain pour une meilleure adéquation entre la formation et lemploi.

16 Origine de lInitiative 2010 : Assemblées Annuelles Juillet 2011: Session ordinaire de lUA Octobre 2011: Conférence Régionale de lOIT Le Conseil dAdministration de la BAD décide de sattaquer à la crise du chômage croissant des jeunes sur le continent Les Chefs dEtats sengagent à œuvrer à la création d'emplois pour accélérer l'autonomisation des jeunes Initiative officiellement présentée aux Ministres du travail 16

17 Partenaires et leurs avantages comparatifs UA politique BAD financier & opérationnel CEA plaidoyer OIT mandat 17

18 Interventions des partenaires dans le domaine de lEJ (1/3) L'Union Africaine – la Déclaration et le Plan d'action sur la promotion de l'emploi et la réduction de la pauvreté (Ouagadougou 2004) ; le Mécanisme de suivi ; la Déclaration de Malabo; – Plusieurs activités de suivi : identification des secteurs à forte intensité de main-d'œuvre, programme daction pour la productivité et la création d'emplois décents dans le secteur informel, harmonisation des systèmes d'information sur le marché du travail, la promotion de l'emploi des jeunes dans les pays en situation de post-conflit, marché de lemploi vert. Le Groupe de la BAD – Au niveau macroéconomique, assistance technique et financière visant à améliorer la bonne gouvernance et à instaurer un environnement favorisant une croissance inclusive par la promotion des entreprises, le développement des infrastructures et le développement rural et agricole. – Au niveau sectoriel: ESST et formation technique et professionnelle; Développement de lauto-emploi et des PME; Programmes HIMO et Réintégration sociale des victimes des conflits et des ex-combattants. L'Union Africaine – la Déclaration et le Plan d'action sur la promotion de l'emploi et la réduction de la pauvreté (Ouagadougou 2004) ; le Mécanisme de suivi ; la Déclaration de Malabo; – Plusieurs activités de suivi : identification des secteurs à forte intensité de main-d'œuvre, programme daction pour la productivité et la création d'emplois décents dans le secteur informel, harmonisation des systèmes d'information sur le marché du travail, la promotion de l'emploi des jeunes dans les pays en situation de post-conflit, marché de lemploi vert. Le Groupe de la BAD – Au niveau macroéconomique, assistance technique et financière visant à améliorer la bonne gouvernance et à instaurer un environnement favorisant une croissance inclusive par la promotion des entreprises, le développement des infrastructures et le développement rural et agricole. – Au niveau sectoriel: ESST et formation technique et professionnelle; Développement de lauto-emploi et des PME; Programmes HIMO et Réintégration sociale des victimes des conflits et des ex-combattants. 18

19 Interventions des partenaires dans le domaine de lEJ (2/3) La CEA – Lappui technique vise à aider les pays à concevoir des stratégies nationales de développement tenant compte de la nécessité de promouvoir l'emploi. – La CEA collabore également avec la Banque mondiale, le PNUD, l'OIT et la BAD dans lassistance technique conjointe aux États fragiles pour la création d'emplois. – Rapport économique sur l'Afrique 2010 « Promouvoir une croissance forte et durable pour réduire le chômage en Afrique » – Discussions en ligne et du Groupe d'apprentissage des pays africains sur les OMD et les stratégies nationales de développement. – Collaboration avec la CEDEAO dans le cadre du Programme régional du PNUD sur l'emploi des jeunes – Programme CREATIC 4AFRICA, qui est une plateforme d'innovation à l'intention de jeunes dAfrique désireux de créer de nouvelles applications TIC pour améliorer le bien-être social. La CEA – Lappui technique vise à aider les pays à concevoir des stratégies nationales de développement tenant compte de la nécessité de promouvoir l'emploi. – La CEA collabore également avec la Banque mondiale, le PNUD, l'OIT et la BAD dans lassistance technique conjointe aux États fragiles pour la création d'emplois. – Rapport économique sur l'Afrique 2010 « Promouvoir une croissance forte et durable pour réduire le chômage en Afrique » – Discussions en ligne et du Groupe d'apprentissage des pays africains sur les OMD et les stratégies nationales de développement. – Collaboration avec la CEDEAO dans le cadre du Programme régional du PNUD sur l'emploi des jeunes – Programme CREATIC 4AFRICA, qui est une plateforme d'innovation à l'intention de jeunes dAfrique désireux de créer de nouvelles applications TIC pour améliorer le bien-être social. 19

20 Interventions des partenaires dans le domaine de lEJ (3/3) L'OIT: Programmes pays pour le travail décent » (PPTD) – collecte des données et analyse de lefficacité des politiques et programmes ; et prestation de conseils pour renforcer les politiques et programmes ciblant le marché du travail et le renforcement des capacités de ladministration et des organisations patronales et syndicales. – AT pour la formulation et la mise en œuvre des programmes nationaux d'emploi des jeunes avec un accent sur les travaux HIMO, le perfectionnement des compétences, lesprit dentreprise chez les jeunes, l'accès aux financements, ainsi que d'autres interventions en faveur des jeunes sur le marché du travail. – Services-conseils, par l'intermédiaire du Réseau YEN. – Létablissement de partenariats stratégiques pour l'emploi des jeunes et linstauration d'une collaboration entre le secteur privé et le secteur public aux niveaux international, régional et national. – Récentes initiatives: la création de fonds nationaux pour l'emploi des jeunes ; un programme multipartite de travail décent en faveur des jeunes des pays de l'Union du fleuve Mano ; la Facilité pour les jeunes entrepreneurs dAfrique de l'Est, soutenue par la Commission danoise pour l'Afrique ; un programme pour les coopératives de jeunes ; et l'établissement du « Fonds pour lemploi vert ». L'OIT: Programmes pays pour le travail décent » (PPTD) – collecte des données et analyse de lefficacité des politiques et programmes ; et prestation de conseils pour renforcer les politiques et programmes ciblant le marché du travail et le renforcement des capacités de ladministration et des organisations patronales et syndicales. – AT pour la formulation et la mise en œuvre des programmes nationaux d'emploi des jeunes avec un accent sur les travaux HIMO, le perfectionnement des compétences, lesprit dentreprise chez les jeunes, l'accès aux financements, ainsi que d'autres interventions en faveur des jeunes sur le marché du travail. – Services-conseils, par l'intermédiaire du Réseau YEN. – Létablissement de partenariats stratégiques pour l'emploi des jeunes et linstauration d'une collaboration entre le secteur privé et le secteur public aux niveaux international, régional et national. – Récentes initiatives: la création de fonds nationaux pour l'emploi des jeunes ; un programme multipartite de travail décent en faveur des jeunes des pays de l'Union du fleuve Mano ; la Facilité pour les jeunes entrepreneurs dAfrique de l'Est, soutenue par la Commission danoise pour l'Afrique ; un programme pour les coopératives de jeunes ; et l'établissement du « Fonds pour lemploi vert ». 20

21 Objectifs Objectif Global: Accroître lemploi et lemployabilité des jeunes en Afrique Objectifs spécifiques: i.Placer lemploi au cœur des politiques nationales, sous régionales et régionales; ii.Appuyer la mise en œuvre effective des politiques et programmes; iii.Produire et partager les informations sur lemploi des jeunes. Objectif Global: Accroître lemploi et lemployabilité des jeunes en Afrique Objectifs spécifiques: i.Placer lemploi au cœur des politiques nationales, sous régionales et régionales; ii.Appuyer la mise en œuvre effective des politiques et programmes; iii.Produire et partager les informations sur lemploi des jeunes. 21

22 Principes directeurs de lInitiative Coordination Linitiative vise la consolidation des efforts existant Mise à léchelle (Upscaling) Mise à léchelle des interventions couvrant lensemble des jeunes (au-delà des expériences pilotes) Coordination Linitiative vise la consolidation des efforts existant Mise à léchelle (Upscaling) Mise à léchelle des interventions couvrant lensemble des jeunes (au-delà des expériences pilotes) 22

23 Principales activités (1/2) Production et partage de données Diagnostic, état des lieux, enquêtes emploi; Appui à la mise en œuvre des Systèmes dInformation du Marché du Travail. Interventions directes et renforcement des capacités institutionnelles Compétences: Enseignement et Formation Techniques et Professionnels (EFTP) et éducation supérieure (ESST / NMEA); Techniques HIMO; Entreprenariat; Lutte contre la discrimination des jeunes pendant les phases de recrutement. Interventions au niveau politique Intégrer lemploi comme priorité dans les documents de politique; Appuyer les parties prenantes dans lélaboration de documents et plans daction axés sur lemploi des jeunes. Production et partage de données Diagnostic, état des lieux, enquêtes emploi; Appui à la mise en œuvre des Systèmes dInformation du Marché du Travail. Interventions directes et renforcement des capacités institutionnelles Compétences: Enseignement et Formation Techniques et Professionnels (EFTP) et éducation supérieure (ESST / NMEA); Techniques HIMO; Entreprenariat; Lutte contre la discrimination des jeunes pendant les phases de recrutement. Interventions au niveau politique Intégrer lemploi comme priorité dans les documents de politique; Appuyer les parties prenantes dans lélaboration de documents et plans daction axés sur lemploi des jeunes. 23

24 Principales activités (2/2) Interventions en 2 phases: – 1 ère phase: Diagnostic pays, étude complète (activités et parties prenantes), proposition dactivités adaptées à la situation de chaque pays. – 2 nde phase: Mise en œuvre des activités dans les pays (interventions directes). Interventions en 2 phases: – 1 ère phase: Diagnostic pays, étude complète (activités et parties prenantes), proposition dactivités adaptées à la situation de chaque pays. – 2 nde phase: Mise en œuvre des activités dans les pays (interventions directes). 24

25 Prochaines étapes Document du programme en cours de finalisation; Document de partenariat à signer par les quatre partenaires dans les semaines à venir; Démarrage des activités de linitiative. Document du programme en cours de finalisation; Document de partenariat à signer par les quatre partenaires dans les semaines à venir; Démarrage des activités de linitiative. 25

26 Je vous remercie de votre aimable attention 26


Télécharger ppt "Conférence des Ministres chargés de la jeunesse Addis Abeba, 12 – 14 sept 2012 G.K. Nzau-Muteta Représentante Résidente de la BAD au Burkina Faso Conférence."

Présentations similaires


Annonces Google