La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S é minaires « Atured » M é thodologie de la th è se de doctorat Ahmed CHABCHOUB Universit é de Tunis Consultant aupr è s de la B.M.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S é minaires « Atured » M é thodologie de la th è se de doctorat Ahmed CHABCHOUB Universit é de Tunis Consultant aupr è s de la B.M."— Transcription de la présentation:

1 S é minaires « Atured » M é thodologie de la th è se de doctorat Ahmed CHABCHOUB Universit é de Tunis Consultant aupr è s de la B.M

2 Plan Introduction Introduction É tapes d une recherche acad é mique É tapes d une recherche acad é mique Choix du sujet de recherche Choix du sujet de recherche Analyse des mots-cl é s Analyse des mots-cl é s Constitution, exploitation de la bibliographie Constitution, exploitation de la bibliographie Probl é matique, questions de recherche Probl é matique, questions de recherche Hypoth è ses de travail Hypoth è ses de travail Variables Variables É chantillons, Corpus É chantillons, Corpus Planning Planning

3 Logique du s é minaire 1) Expos é interactif sur les é tapes d une recherche doctorale, à partir d un exemple concret 1) Expos é interactif sur les é tapes d une recherche doctorale, à partir d un exemple concret 2) Application de ces principes m é thodo- logiques à votre propre th è se 2) Application de ces principes m é thodo- logiques à votre propre th è se

4 Structure logique d une recherche Validation Des Hypothèses Sujet original/Bibliographie récente Questions de recherche Réponses attendues ou Hypothèses

5 É tapes d une recherche Choix du sujet (th è me) Choix du sujet (th è me) Mots-cl é s Mots-cl é s Constitution, exploitation de la bibliographie Constitution, exploitation de la bibliographie Probl é matique, questions de recherche Probl é matique, questions de recherche Hypoth è ses, Variables Hypoth è ses, Variables É chantillons, Corpus É chantillons, Corpus Outils de validation Outils de validation Travail empirique (expérimental) Travail empirique (expérimental) Traitement statistique ( é ventuellement) Traitement statistique ( é ventuellement) Interpr é tation des r é sultats Interpr é tation des r é sultats Discussion des résultats Discussion des résultats Vérification des hypothèses Vérification des hypothèses_______________________________________ R é daction de la Th è se R é daction de la Th è se (Structure IMRAD) (Structure IMRAD)

6 Sujet Sujet original (importance de la R.L) Sujet original (importance de la R.L) Sujet délimité Sujet délimité Exemple : La délation dans les entreprises tunisiennes La délation dans les entreprises tunisiennes

7 Exercice Est-il original? Est-il original? Est-il délimité, circonscrit? Est-il délimité, circonscrit?

8 Cela donne Alerte professionnelle, transgression et wistleblowing: Variables explicatives et impact sur lorganisation des entreprises étrangères implantées en Tunisie

9 Mots-cl é s Alerte professionnelle Alerte professionnelle Wistleblowing Wistleblowing Transgression Transgression Organisation Organisation Entreprises étrangères implantées en Tunisie Entreprises étrangères implantées en Tunisie A quoi servent les mots cl é s? A quoi servent les mots cl é s?

10 Constituer une bibliographie O ù chercher des publications r é centes? O ù chercher des publications r é centes? Comment é crire une bibliographie? Comment é crire une bibliographie? Comment prendre des notes (cahier bibliographique) Comment prendre des notes (cahier bibliographique) Comment classer les photocopies? Comment classer les photocopies? Comment r é sumer les articles lus? Comment r é sumer les articles lus? Comment faire une revue de la litt é rature? Comment faire une revue de la litt é rature? Et Internet? Et Internet?

11 Exploiter la bibliographie R é sumer les publications, publication par publication Dire ce que l on a retenu de chaque publication (Contenu, d é bat, discussions m é thodologie … ) Faire une carte conceptuelle pour structurer la revue de la littérature

12 Exercice R é sumer l article suivant en 5 ou 6 lignes R é sumer l article suivant en 5 ou 6 lignes

13 Elaborer une carte conceptuelle

14 Technique du r é sum é Lecture du texte, stylo à la main Lecture du texte, stylo à la main Rep é rage des id é es essentielles Rep é rage des id é es essentielles R é daction des id é es essentielles à raison de 2 phrases en moyenne par id é e R é daction des id é es essentielles à raison de 2 phrases en moyenne par id é e Corrections linguistiques Corrections linguistiques QCQ je retiens de cette publication? QCQ je retiens de cette publication?

15 Comment é crire une r é f é rence bibliographique Dans le texte: 1- De l avis d Astolfi (1989), les conceptions des é tudiants sont tr è s instructives … 1- De l avis d Astolfi (1989), les conceptions des é tudiants sont tr è s instructives … 2- Astolfi affirme que « les erreurs des é tudiants peuvent constituer un point de d é part pour bien enseigner les sciences. » (1997, p 23). 2- Astolfi affirme que « les erreurs des é tudiants peuvent constituer un point de d é part pour bien enseigner les sciences. » (1997, p 23).

16 Dans la liste bibliographique Livre: Astolfi, J-P (1997). Les erreurs pour enseigner et apprendre. Paris : ESF Livre collectif: Livre collectif: Terisse, A. dir (2004). La r é f é rence au savoir. Bruxelles: De Boeck. Terisse, A. dir (2004). La r é f é rence au savoir. Bruxelles: De Boeck. Revue: Chabchoub, A (2007). « D é velopper la motiva- tion des é tudiants ». Revue Fran ç aise de P é dagogie, n°3, Vol V,

17 Une th è se Cromenlink, G. (1998), La conscience en neurone et en sciences cognitives: é tude comparative entre l approche physiologique et l approche psychologique. Th è se de doctorat soutenue à l Universit é Claude Bernard de Lyon (Multigraphi é e) Cromenlink, G. (1998), La conscience en neurone et en sciences cognitives: é tude comparative entre l approche physiologique et l approche psychologique. Th è se de doctorat soutenue à l Universit é Claude Bernard de Lyon (Multigraphi é e)

18 Site Web Webographie: Webographie: L é criture scientifique à l è re d Internet. documents p é dagogiques (Consult é le 31/10/2009). L é criture scientifique à l è re d Internet. documents p é dagogiques (Consult é le 31/10/2009).

19 Questions de recherche Quelles sont les causes du WB dans les EET? Quelles sont les causes du WB dans les EET? Le WB est-il perçu différemment par le Personnel, selon son statut dans lentreprise? Le WB est-il perçu différemment par le Personnel, selon son statut dans lentreprise? Quel est limpact du WB sur le comportement du Personnel, des cadres? Quel est limpact du WB sur le comportement du Personnel, des cadres? Quel est limpact du WB sur lorganisation de lentreprise? Quel est limpact du WB sur lorganisation de lentreprise? Ces questions seront transform é es en Probl é matique Probl é matique

20 QCQune problématique? Mon bébé pleure en milieu de la nuit et me réveille (Problème) Docteur David (2003) explique ce phénomène par un problème dhygiène Docteur Perrenoud (2008) lexplique par langoisse du NN de se retrouver seul, le soir Docteur Nemrod (2010) renvoie ce problème à lalimentation du NN Au vu de ces publication scientifiques, pourquoi mon le bébé pleure-t-il? (Problématique)

21 La Problématique Cest lintégration de la Revue de la littérature & de vos Questions de recherche Cest lintégration de la Revue de la littérature & de vos Questions de recherche

22 Hypoth è ses (1) Hypoth è ses (1) Une hypothèse est une r é ponse attendue à une Q.R qu il va falloir v é rifier (valider) exp é rimentalement (ou sur un corpus) Une hypothèse est une r é ponse attendue à une Q.R qu il va falloir v é rifier (valider) exp é rimentalement (ou sur un corpus) C est une relation binaire entre C est une relation binaire entre une VI et une VD

23 Hypoth è ses (2) Le statut de lemployé La perception du WB Variable indépendante Variable dépendante

24 Analyse des variables Une variable doit varier (au moins 2 valeurs) Une variable doit varier (au moins 2 valeurs) Doit être mesurable Doit être mesurable

25 Outils de validation Q: Le WB est-il perçu différemment par le Personnel, selon son statut dans lentreprise? Q: Le WB est-il perçu différemment par le Personnel, selon son statut dans lentreprise? H1: Je m attends à ce que le WB soit perçu différemment selon le statut dans lentreprise H1: Je m attends à ce que le WB soit perçu différemment selon le statut dans lentreprise O.V: Entretiens semi directifs O.V: Entretiens semi directifs Observation participante Observation participante

26 Tableau m é thodologique Questions de Recherche Hypoth è ses Outils de validation 1) ____________________ __ 2) 3)

27 Caract é ristiques d un texte scientifique Descriptif & neutre Descriptif & neutre Utilise un lexique sp é cialis é Utilise un lexique sp é cialis é Structur é Structur é Argument é Argument é R é f é renci é R é f é renci é Pr é cis Pr é cis Clair Clair Concis Concis

28 Descriptif et neutre Nous avons é t é é tonn é s par les r é sultats de l enquête empirique et par l attitude démissionnaires des parents ruraux envers leurs enfants, alors quils auraient dû exercer leurs rôles éducatifs Nous avons é t é é tonn é s par les r é sultats de l enquête empirique et par l attitude démissionnaires des parents ruraux envers leurs enfants, alors quils auraient dû exercer leurs rôles éducatifs L enquête empirique men é e aupr è s de 12 familles rurales a montr é que 76% des parents adoptent une atittude démissionnaires v/v des nouvelles formes de socialisations induites par Internet L enquête empirique men é e aupr è s de 12 familles rurales a montr é que 76% des parents adoptent une atittude démissionnaires v/v des nouvelles formes de socialisations induites par Internet

29 Structur é Progression (paragraphes) Progression (paragraphes) Lien entre les paragraphes (adverbes) Lien entre les paragraphes (adverbes) É viter les d é s é quilibres (50% /50%) É viter les d é s é quilibres (50% /50%)

30 Argument é Argument d autorit é Argument d autorit é Argument logique Argument logique Argument empirique (r é sultats de l exp é rimentation Argument empirique (r é sultats de l exp é rimentation

31 Pr é cis Ne pas dire « une recherche r é cente », mais citer une date pr é cise (2008) et un auteur pr é cis. Ne pas dire « une recherche r é cente », mais citer une date pr é cise (2008) et un auteur pr é cis. Ne pas dire « des chercheurs ont montr é que », mais citer au moins 2 chercheurs, avec des r é f é rences pr é cises Ne pas dire « des chercheurs ont montr é que », mais citer au moins 2 chercheurs, avec des r é f é rences pr é cises Ne pas dire « un grand nombre sujets » mais 87% des sujets … Ne pas dire « un grand nombre sujets » mais 87% des sujets …

32 R é f é renci é En Tunisie, les enseignants débutent à lUniversité de plus en plus jeunes. Ils travaillent généralement dans des conditions difficiles et sont souvent assez mal encadrés par lInstitution (Bouraoui, 2004). Cette situation touche, en 2008, 48% des universitaires tunisiens et en 2010 (lorsque lUniversité accueillera étudiants), 50% du même corps, c'est-à-dire un enseignant sur deux (Miled, 2006). En Tunisie, les enseignants débutent à lUniversité de plus en plus jeunes. Ils travaillent généralement dans des conditions difficiles et sont souvent assez mal encadrés par lInstitution (Bouraoui, 2004). Cette situation touche, en 2008, 48% des universitaires tunisiens et en 2010 (lorsque lUniversité accueillera étudiants), 50% du même corps, c'est-à-dire un enseignant sur deux (Miled, 2006). Par ailleurs, une enquête réalisée en 2005 par lEquipe de recherche « Analyse des pratiques pédagogiques », auprès dun échantillon représentatif de 387 assistants, a montré que 78% dentre eux ont des problèmes de discipline en classe (Chabchoub, 2006). Ces résultats sont dailleurs corroborées par la plupart des enquêtes internationales (Donnay, 2007). Par ailleurs, une enquête réalisée en 2005 par lEquipe de recherche « Analyse des pratiques pédagogiques », auprès dun échantillon représentatif de 387 assistants, a montré que 78% dentre eux ont des problèmes de discipline en classe (Chabchoub, 2006). Ces résultats sont dailleurs corroborées par la plupart des enquêtes internationales (Donnay, 2007).

33 Clair Pas de style litt é raire Pas de style litt é raire Pas d implicite: tout expliciter Pas d implicite: tout expliciter Pas de « on » / Pas de forme passive/ Je ou Nous Pas de « on » / Pas de forme passive/ Je ou Nous Abr é viations (au moins 3 fois); les expliciter d è s la premi è re fois; jamais dans le titre de la th è se Abr é viations (au moins 3 fois); les expliciter d è s la premi è re fois; jamais dans le titre de la th è se

34 Concis Diminuer longueur des phrases Diminuer longueur des phrases Pas de redondance Pas de redondance Supprimer adjectifs & adverbes de jugement (Exemple: é videmment; il est clair que … ) Supprimer adjectifs & adverbes de jugement (Exemple: é videmment; il est clair que … ) Idem pour les expressions inutiles: il va sans dire que … Idem pour les expressions inutiles: il va sans dire que …

35 Activit é s de l ATURED Site de l Association Site de l Association


Télécharger ppt "S é minaires « Atured » M é thodologie de la th è se de doctorat Ahmed CHABCHOUB Universit é de Tunis Consultant aupr è s de la B.M."

Présentations similaires


Annonces Google