La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs S. Garlatti.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs S. Garlatti."— Transcription de la présentation:

1 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs S. Garlatti

2 LUSSI Department Plan Les hypermédia adaptatifs Types dadaptation Modèles Utilisateur …

3 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Hypermédia Proposent une organisation, un contenu, des moyens dinteraction et une présentation unique à tous les utilisateurs. Ils nont pas les mêmes besoins, les mêmes connaissances, compétences, centres dintérêts, etc. Ils ne sont donc pas nécessairement capable dinteragir avec le même document hypermédia Doù, nécessité dadapter le document à lutilisateur

4 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Objectifs Permettre laccès à linformation pertinente Résoudre les problèmes de navigation Améliorer la compréhension dun document complexe Moyens Le système a un Modèle des Buts, Préférences et Connaissances, etc. de lutilisateur et lutilise dans linteraction pour sadapter aux besoins de ceux-ci. A partir de ce ou de ces modèles, le système va adapter linformation, les liens ou la présentation de lhypermédia.

5 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Définition [Brusilovsky ]: By adaptive hypermedia systems we mean all hypertext and hypermedia systems which reflect some features of he user in the user model and apply this model to adapt various visible aspects of the system to the user. Un système hypermédia adaptatif possède Des règles dadaptation Un modèle utilisateur, Et adapte lhypermédia à partir de ce modèle et de ces règles.

6 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Modèle utilisateur Contenu Information Règles dadaptation Technique dadaptation

7 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Traditionnellement Lorganisation de lhypermédia est figée et choisie a priori Souvent une structure uniquement syntaxique La navigation est fondée sur cette organisation Les contenus (information) sont présents et placés dans cette structure sauf pour les systèmes de recherche dinformation adaptatifs Ladaptation consiste principalement à décider de montrer ou pas des hyperliens et/ou des contenus

8 LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs Hypermédia Adaptables Les utilisateurs saisissent leur modèle qui nest pas ensuite modifié par le système Hypermédia Adaptatifs Réalise une mise-à-jour du modèle utilisateur en observant le comportement de celui-ci et modifie en conséquence le document produit

9 LUSSI Department Types dadaptation Quest-ce qui peut être adapté ? Adaptation du contenu (1) Sélection du contenu dun document et/ou du média Adaptation de la navigation : Changement de la structure apparente ou effective des liens entre les pages qui constitue un hypermédia Adaptation de la présentation (2) Sélection dune présentation Il y a souvent eut par le passé un mélange entre (1) et (2)

10 LUSSI Department

11 Types dadaptation Présentation adaptative Objectif : Contenu de la page dépendant de lutilisateur. Exemple : un utilisateur qualifié a besoin de plus de détail et dinformations plus précises, tandis quun novice peut recevoir des explications supplémentaires et/ou différentes. On peut distinguer : présentation adaptative de texte et de multimédia Peu de travaux sur laspect multimédia Choix du ou des média. Présentation de texte adaptative : cest le plus utilisé, Issue des recherches sur les explications et présentations adaptatives dans les systèmes « intelligents ».

12 LUSSI Department Adaptation du contenu Méthodes Explications par pré requis Avant présentation dune explication sur un concept, le système insère des explications sur tous ses pré requis (concepts) qui ne sont pas assez connus par lutilisateur Explications comparatives Si un concept similaire à un concept présenté est connu, lutilisateur obtient des explications comparatives qui insistent sur les différences et similitudes entre les deux concepts Très intéressant pour les langages de programmation

13 LUSSI Department Adaptation du contenu Méthodes Explications variées Le système sauvegarde plusieurs variantes dune même partie de la page et fournit à lutilisateur la partie qui correspond à son modèle Tri Les différents fragments dinformation au sujet dun concept peuvent être triés par ordre décroissant de pertinence en fonction du background et des connaissances de lutilisateur

14 LUSSI Department Adaptation du contenu Techniques Texte conditionnel Toutes les informations sur un concept sont divisées en plusieurs parties Chaque partie est associée à une condition sur le niveau de connaissance de lutilisateur Quand le système présente des informations à lutilisateur, il ne présente que celles dont la condition est vraie Méthodes dadaptation précédentes : utilisables, sauf le tri Ex : Cacher une partie des explications non pertinente - niveau de connaissance de lutilisateur insuffisant, ou montrer les explications comparatives

15 LUSSI Department Adaptation du contenu Techniques «Stretch Text»: technique de «plus haut niveau» Types particuliers dhypermédia ou un «hot word» est simplement remplacé par le texte correspondant et étend ainsi la page courante. Lopération inverse est possible. Lidée de ladaptation des «Stretch Text» est de «déplier» les «hot word» pertinents et de laisser les autres «pliés» Lutilisateur et le système peuvent adapter la présentation Ladaptation faite par lutilisateur peut permettre au système de modifier le modèle utilisateur

16 LUSSI Department Adaptation du contenu Techniques Les fragments ou pages variants permet dimplanter les explications variantes Pages variantes : plusieurs présentations pour une page, une par stéréotype par exemple ou en fonction du background de lutilisateur Fragments variants : une page contient des explications sur plusieurs concepts : Un fragment par concept, plusieurs variantes dun même concept Différentes explications structurelles du même concept en fonction du niveau de connaissances

17 LUSSI Department Adaptation du contenu Techniques Méthode fondée sur les frames Information sur un concept particulier est représenté par un frame Les slots du frame peuvent contenir des explications différentes du concept, des liens avec dautres frames, des exemples,.. Des règles de présentations particulières sont utilisées pour décider quels slots doivent être présentés à chaque utilisateur.

18 LUSSI Department

19 Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Objectif : aider lutilisateur à trouver son chemin dans lhyperespace en adaptant la façon dont les liens sont présentés. On peut distinguer actuellement cinq groupes de techniques : Conseil direct Tri Masquage Annotation Adaptation de carte

20 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Différents types de présentation de liens Liens locaux non-contextuels : Tous les liens dune page indépendants du contenu de celle-ci ; boutons, listes, menus,... Facilement manipulés, ils peuvent être triés, annotés et cachés. Liens contextuels ou liens réellement hypertexte : «hot word» dans les textes, «hot spot» dans les images ou autres liens incrustés dans le contexte de la page et qui ne peuvent pas être supprimer. Peuvent être annotés, mais pas triés ou complètement cachés.

21 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Différents types de présentation de liens : Liens dindex ou de contenu de page, généralement présentés ordonnés et non contextuels. Liens de cartes locales ou globales, constitués de liens sur un support graphique ou dans un réseau. servent à la navigation.

22 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Conseils directs La technologie la plus simple, applicable dans tout système où il est possible de déterminer quels sont les «meilleurs» liens suivants - ou le meilleur. Ce ou ces liens sont généralement : marqués visuellement (Web Watcher), plus clair. ou présentés comme un lien additionnel dynamique (Isis-tutor, Shiva,...), plus flexible. Utilisable pour tout type de liens. Inconvénient : «Follow me or no help».

23 LUSSI Department

24 Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Tri Ordonnancement des liens : le plus proche du début = le plus pertinent. Utilisable pour des liens non contextuels, mais pas pour des index, ni des liens de contenu de pages, jamais pour des liens contextuels et des cartes. Non stabilité de lordre des liens, peu perturber lutilisateur. Méthode très utile pour la recherche dinformation, permet de réduire de manière significative le temps de navigation. Suggestions pour les utiliser dans des systèmes de documentation en ligne ou pour léducation.

25 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Masquage 1. Lien masqué mais actif, 2. Lien supprimé mais texte ou image présent 3. Lien et texte ou image correspondant supprimé Restriction de lespace de recherche en masquant les liens non pertinents. Semble le moyen le plus évident et le plus simple. Protège lutilisateur de la complexité de lhyperespace non restreint et réduit ainsi sa surcharge cognitive.

26 LUSSI Department Navigation Adaptative Utilisation de ces différentes interprétations 1. Lien masqué mais actif: liens contextuels 2. Lien supprimé mais texte ou image présent: liens contextuels 3. Lien et texte ou image correspondant supprimé: liens non contextuels et liens dindex et de contenu et cartes Moyen le plus transparent pour lutilisateur et plus stable que lordonnancement. Efficace Pas aimé par les utilisateurs

27 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Annotation adaptative : Ajoute aux liens une forme de commentaire qui permet de donner à lutilisateur létat de celui-ci Ces annotations peuvent prendre la forme de texte, dun signal visuel ou autre. Web : annotations indépendantes de lutilisateur, liens déjà parcourus ou non. Certains hypermédia distinguent et annotent jusquà 6 états sur la base du modèle utilisateur, pouvant correspondre à plusieurs niveaux de pertinence des liens.

28 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Annotation adaptative : Utilisable avec tous les types de liens. Plus performant que le masquage qui ne distingue que deux états : pertinent ou non. Lannotation permet de simuler le masquage par une « mise en veilleuse » de certains liens, estimés non pertinents : Réduit partiellement la surcharge cognitive, Mais protège lutilisateur contre la construction dune mauvaise carte mentale.

29 LUSSI Department

30

31

32

33 Navigation Adaptative

34 LUSSI Department Navigation Adaptative Aide à la navigation adaptative Carte adaptative : Les différents moyens dadapter la forme des cartes dhypermédia locales ou globales. La recherche en interaction Homme/Machine propose un certain nombre de méthodes pour adapter la forme de différentes sortes de réseaux, incluant les cartes des hypermédia.

35 LUSSI Department

36 Navigation Adaptative Méthodes Les différents buts de ladaptation sont les suivants : Guide global Guide local Orientation locale Orientation Globale Gestion de vues personnalisées

37 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Guide global Utilisateurs ayant un objectif global Trouver le chemin le plus court vers linformation pertinente pour lobjectif Fournir le prochain lien à suivre (conseils directs) ou faire un tri adaptatif Systèmes de RI, en ligne et pour léducation

38 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Guide local Aider lutilisateur à faire un « pas » de navigation Fournir les liens les plus pertinents de la page courante Similaire au guide global mais plus modeste, ne pré-suppose pas un objectif global Conseils directs Un tri adaptatif en fonction des connaissances de lutilisateur

39 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Aide à lorientation locale Aider lutilisateur à savoir quelle est sa position relative dans lhyperespace et savoir ce quil y a autour Fournir des informations sur les nœuds accessibles du nœud courant (annotation) Limitation du nombre de possibilités de navigation pour réduire la surcharge cognitive Laisser les utilisateurs se concentrer pour décider des liens les plus pertinents

40 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Aide à lorientation locale Méthode de masquage Limitation du nombre de possibilités de navigation : ne montrer que les liens pertinents pour la tâche ou but courant Pour les systèmes éducatifs : deux méthodes populaires sont utilisées Cacher les liens vers les nœuds qui ne sont pas prêts à être appris Cacher les liens vers les nœuds qui appartiennent aux buts éducatifs des leçons suivantes, et pas à la leçon courante

41 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Aide à lorientation locale Par annotations Différentes gradations en fonction du degré de pertinence des liens Différents niveaux de connaissances de lutilisateur pour les nœuds derrière les liens annotés Annoter les liens liés au but courant Annoter les liens vers des nœuds qui ne sont pas prêts à être appris

42 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Aide à lorientation globale Aider à comprendre la structure globale de lhyperespace, ainsi que sa position absolue Fournir des points de repères et des cartes globales ou des tours guidés afin que lutilisateur apprennent la structure de lhyperespace Annotations comme points de repères : un même noeud annoté de la même façon quel que soit la position dans lhyperespace Masquage comme méthode pour apprendre graduellement lhyperespace Adaptation des cartes locales et globales

43 LUSSI Department Navigation Adaptative Méthodes Gestions de vues personnalisées Bookmarks, hotlists,... BASAR utilise des agents intelligents pour maintenir et mettre à jour les liens

44 LUSSI Department Modèles utilisateur Définition Un modèle utilisateur est une représentation explicite des caractéristiques des utilisateurs interagissant avec le système Les méthodes de modélisation utilisateur sont des techniques pour construire et maintenir les modèles utilisateur

45 LUSSI Department Modèles utilisateur Dimensions dun modèle utilisateur Pourquoi modélise-t-on lutilisateur Améliorer linteraction homme/machine, Adapter le dialogue à lutilisateur, se concentrer sur ce qui intéresse lutilisateur, Affecter le processus du système en fonction des besoins de lutilisateur, Construire une séquence dapprentissage (leçons), Interpréter les phrases de lutilisateur, …

46 LUSSI Department Modèles utilisateur Dimensions dun modèle utilisateur Qui est modélisé Rôle des personnes impliquées dans le système (lutilisateur et les autres, dont agents artificiels) Qui est modélisé et qui est le destinataire du résultat ? Y-a-t-il un modèle par utilisateur, par groupe dutilisateurs, Les informations spécifiques dun utilisateur consiste uniquement en une classification dans un ensemble de modèles, un modèle générique construit à partir dun utilisateur moyen, … On peut aller dun utilisateur particulier, à classifier tout ce qui est connu des utilisateurs

47 LUSSI Department Modèles utilisateur Dimensions dun modèle utilisateur Que modélise-t-on ? La connaissance, le niveau dexpertise, les croyances, les objectifs, les plans, les intentions, les intérêts, les préférences, … Le modèle est-il prédictif ou descriptif, par exemple sagit-il des préférences ou des prédictions sur les préférences ? Quelle structure le modèle contient-il ? Stéréotype, overlay modèle, hiérarchie de stéréotypes, quels mécanismes dinférence ou méthodes dinterprétation sont utilisés pour rechercher des informations sur le modèle utilisateur Linformation est-elle qualitative, quantitative, certaine, le modèle est-il consistant ou les inconsistances sont-elles autorisées ?

48 LUSSI Department Modèles utilisateur Dimensions dun modèle utilisateur Comment les utilisateurs sont-ils modélisés ? Méthodologie : abstraction, classification, modèle fournit par le concepteur ou lutilisateur Sources : sélection de stéréotype, calcul de corrélation, règles heuristiques, …. Apprentissage par similitude, ou autre Changement dans les caractéristiques de lutilisateur, ….

49 LUSSI Department Modèles utilisateur Propriétés du modèle utilisateur Statique ou dynamique ? Court terme ou long terme ? Modèle pour une ou plusieurs applications ? Stabilité dans le temps des caractéristiques du modèle ? Utilisateur passif, actif, coopératif ?

50 LUSSI Department Modèles utilisateur Acquisition du modèle utilisateur Acquisition a priori par le concepteur, par défaut Observation directe, la plus précise, mais la plus coûteuse Permet didentifier les classes dutilisateurs, leurs tâches, les facteurs critiques, comme la pression sociale, Interviews Plus court et moins coûteux que la méthode précédente Permet dobtenir lexpérience, les opinions, les motivations comportementales, les avis sur les outils existants

51 LUSSI Department Modèles utilisateur Acquisition du modèle utilisateur Acquisition a priori par le concepteur Questionnaires Obtention à moindre coût dun maximum de données Permet des études statistiques et des généralisations plus fortes que les interviews Par observation du comportement en cours dutilisation Du même utilisateur ou des utilisateurs précédents

52 LUSSI Department Modèles utilisateur Acquisition en temps réel Inférences sur les interactions Mémorisation des interactions Sélection de stéréotype(s) Reconnaissance de plans ou de tâches Acquisition du modèle utilisateur Modèle fournit par lutilisateur Sélection de stéréotype(s) par lutilisateur Édition de modèles

53 LUSSI Department Modèles utilisateur Caractéristiques modélisées Connaissances Objectifs de lutilisateur Background Expérience de lhyperespace Préférences.....

54 LUSSI Department Modèles utilisateur Connaissances Lune des caractéristiques la plus utilisée, pratiquement tous y font référence. Nécessite de reconnaître les modifications de celles-ci et de mettre à jour le modèle utilisateur. En général fondé sur un «overlay model» : Fondé sur une représentation conceptuelle des concepts du domaine (Hypadapter, Epiam, Push, Anatom-Tutor, KN-ahs, Item/pg, Elm-art, Item/ip, Shiva, Hypertutor). Issu des systèmes tuteur intelligents et des modélisations détudiants.

55 LUSSI Department Modèles utilisateur Connaissances « Overlay model » : Représente la connaissance dun utilisateur sur un sujet donné, comme un «recouvrement» du domaine. Pour chaque concept du domaine, un tel modèle mémorise une valeur qui est une estimation de la connaissance de lindividu sur ce concept : binaire, quantitative, qualitative, une mesure quantitative, une probabilité... Difficile dinitialiser le modèle, même par un interview de létudiant.

56 LUSSI Department Modèles utilisateur Connaissances Modèle fondé sur un stéréotype : Le système distingue plusieurs modèles typiques ou stéréotypiques dutilisateurs. Exemple, MetaDoc : deux ensembles de stéréotypes, un pour les connaissances en informatique (novice, débutant, intermédiaire, expert) et un autre pour les connaissances sur UNIX. Ou encore, Un modèle de stéréotype = une paire (Stéréotype, valeur) ou la valeur peut être booléenne (appartient ou non au stéréotype) ou probabiliste. Plus simple que le modèle précédent et moins puissant, mais plus facile à initialiser et maintenir.

57 LUSSI Department Modèles utilisateur Connaissances Modèle de Stéréotype : les méthodes efficaces dadaptation nécessitent un modèle plus fin de lutilisateur, type « overlay model ». Extension : associer un ensemble de paires (concept, valeur) à chaque stéréotype ou de manière plus flexible basé sur la « difficulté » dapprendre un concept donné. Combinaison des deux modèles : Le modèle de stéréotype est utilisé au départ pour classifié un utilisateur et pour fixer des valeurs initiales au « Overlay model », puis ensuite un modèle d« overlay » classique est utilisé (Anatom-tutor, Epiam, KN-ahs, Hypadapter).

58 LUSSI Department Modèles utilisateur Objectifs de lutilisateur Réponse à : Pourquoi lutilisateur utilise lhypermédia et que cherche-t-il à faire ? Buts et/ou Tâches de lobjectif : apprentissage : but, une résolution de problème ou une décision : tâche particulière. Caractéristique la plus changeante : dans une même session et entre différentes sessions. Pour les hypermédia adaptatifs, cest une caractéristique très importante. Principalement utilisés pour des aides à la navigation.

59 LUSSI Department Modèles utilisateur Objectifs de lutilisateur Les systèmes ont un ensemble de buts ou tâches qui sont reconnus (Hyplan, Orimuhs, Push, Hypercase, Hynecosum, Hyperflex). Le modèle utilisateur inclu lun de ses buts ou tâches. Les modèles les plus avancés possèdent une représentation hiérarchique des tâches, et/ou des paires (buts, valeurs) munis dune probabilité dappartenance du but de lutilisateur à celui considéré.

60 LUSSI Department Modèles utilisateur Background Toutes les informations liées par exemple aux expériences précédentes de lutilisateur non liées à lhypermédia, mais pertinentes pour celui-ci. Epiam, C-Book et Anatom-tutor lutilisent pour adapter la présentation et Hyperman pour laide à la navigation. Expérience Lutilisateur est-il familier avec lhyperespace et navigue-t-il facilement à lintérieur ? différent de la connaissane du sujet abordé par le système. Utilisation : pour laide à la navigation, en général avec un modèle de stéréotype.

61 LUSSI Department Modèles utilisateur Préférences Lutilisateur peut préférer certaines pages ou certains liens ou encore certaines parties de pages, ou certaines techniques dadaptation. Plus utilisé dans les systèmes de recherche dinformation. Intéressant pour paramétrer la présentation. Différent des autres caractéristiques du modèle utilisateur : Le système ne peut pas le déduire. Lutilisateur doit le fournir directement ou indirectement (feedback).


Télécharger ppt "LUSSI Department Les hypermédia adaptatifs S. Garlatti."

Présentations similaires


Annonces Google