La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Communiquer en 2012 et après 3 décembre 2011 Claude BONNEPART Suivez-moi sur Ecole2Demain # toikin #

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Communiquer en 2012 et après 3 décembre 2011 Claude BONNEPART Suivez-moi sur Ecole2Demain # toikin #"— Transcription de la présentation:

1 Communiquer en 2012 et après 3 décembre 2011 Claude BONNEPART Suivez-moi sur Ecole2Demain # toikin #

2 En résumé Dyspraxie(s) : définition (s) à stabiliser Troubles des apprentissages : entre hétérogénéité et unité Scolarisation des dyspraxiques : la double peine Accompagnement : des SESSAD TSLA « nouvelle génération » conçus comme des projets dinnovation et dexpérimentation Des stratégies pédagogiques et thérapeutiques coopératives : SESSAD/Hosp CLI/ULIS enseignants classe ordinaire Tom Posse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 2 CONSTAT SOLUTIONS

3 Définitions récentes Motricité « pré câblée » et capacités antigravitaires : posture, marche, station debout, … Acquisition des coordinations sans apprentissage explicite : courir, sauter, attraper une balle Apprentissage explicite et systématisé, finalisé vers un objectif très lié au contexte culturel : écrire, jouer dun instrument Cette analyse pourrait différencier les enfants présentant un TAC (atteinte du 2 nd niveau), de ceux présentant une dyspraxie (3 ième niveau), le 1 er niveau faisant écho à une IMC. Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart TAC IMC DYSPRAXIES 3

4 Dyspraxie, un trouble des apprentissages Ces Troubles représentent un handicap spécial Dr. Michel Habib, neurologue CHU La Timone … in Bulletin MGEN « Valeurs mutualistes » n° janvier dans la mesure où il nest pas évident à déceler, on peut en douter, voire mettre la parole en doute ceux qui laffirment… Alors même quils devraient intéresser particulièrement lécole, plus que les autres handicaps, car l'école elle même est le lieu même d'expression de ces troubles. Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 4

5 Dyspraxie, un handicap invisible La dyspraxie tient une place particulière parmi les troubles spécifiques des apprentissages : Dr. Florence Marchal Médecin de Réadaptation Revue Réadaptation, ONISEP 2005 Le paradoxe apparent est quil sagit dun trouble cognitif mais qui sexprime dans la motricité fine, le geste, la maîtrise corporelle ; Voilà des symptômes avant tout « moteurs » qui retentissent sur des apprentissages scolaires essentiels comme le graphisme, lécriture, la géométrie… … alors même quil ny a aucune paralysie ou faiblesse de la main ! Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 5

6 Dyspraxie DGS Trouble développemental de la pré programmation des gestes complexes, intentionnels et finalisés. Il se traduit par un trouble de lacquisition de la réalisation du geste alors quil nexiste ni déficit moteur ou sensitif, ni trouble majeur de la compréhension de la consigne motrice à effectuer. Direction Générale de la Santé, République Française, Avril 2009 Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart Définition 6

7 Dyspraxie DGS Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart Direction Générale de la Santé, République Française, Avril

8 Définitions récentes Dyspraxies ° Description détaillée des troubles une typologie tenant compte de lhétérogénéité des tableaux : dominance de difficultés de traitement de linformation visuelle/spatiale prédominance de troubles de la programmation motrice, du contrôle attentionnel,... Une autre approche des troubles °° issue de la réadaptation et plus « fonctionnaliste » envisage trois niveaux : Motricité « innée» et capacités antigravitaires Acquisition des coordinations sans apprentissage explicite Apprentissage explicite et systématisé, finalisé vers un objectif très lié au contexte culturel Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart ° Dugas et Gérard °° Leroy- Malherbe Marchal Mazeau 8

9 Dyspraxie(s) ? Une praxie, cest un geste, le savoir faire dun geste, i.e. le résultat dune coordination motrice volontaire. Une fois le processus acquis, ce geste semble définitivement spontané : il est devenu « automatique ». Une personne dyspraxique souffre dun dysfonctionnement de la coordination et de la planification de tous les gestes (visuel, …) elle nacquiert que très difficilement ces automatismes. Elle éprouve des difficultés à programmer et à automatiser la coordination des gestes volontaires : elle souffre dun trouble des praxies. Son geste sera souvent peu harmonieux et peu efficace. Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 9

10 60% de « Multi-dys » dans la population étudiée à Lyon Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart Note : Le mode de recrutement et lévolution des critères de recrutement et des « sources des patients orientés» introduit un biais significatif dans lanalyse comparée des différents populations. La source est un des 4 services constituant le Centre de Référence TSA du CHU Lyon, centré spécialement sur la dyslexie-dyscalculie et le trouble attentionnel. Poids du trouble dans la population étudiée. Total supérieur à 100% : plus dun trouble par personne 10

11 Dyspraxie(s) : un enfant sur 5 et des troubles associés 20% de la population diagnostiquée Un quart des enfants ont un trouble « isolé » 60% des enfants ont un seul trouble associé Les dyspraxiques diagnostiqués ici ont … « en moyenne » 2 troubles (i.e. un autre trouble) Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 11

12 Inclusion individuelle - prise en charge libérale: double peine ? Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 12 Enquête L'ADAPT/DMF - 2° semestre familles d'élèves dyspraxiques France entière - Analyse Claude Bonnepart

13 Appels à projet SESSAD TSLA innover et coopérer Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 13 Innovation et expérimentation Peut sexprimer au travers de modalités nouvelles daccompagnement qui sinscrivent dans le cadre réglementaire des établissements et services médico-sociaux Innovation Expérimentation Projet qui sort du cadre réglementaire (sagissant du contenu de laccompagnement, du public (âge ou catégorie), du mode de financement ou de tarification). Source : SE Solidarités, CNSA, ARS 2010

14 SESSAD Enseignants AVS CLIS/ULIS Quelles solutions ? Laide et les rééducations Le contournement des troubles Les adaptations où il sagira de rendre lenfant tel quil est, le plus performant possible. Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 14 Ergothérapie Orthophonie & GEPALM Psychomotricité Orthoptie Des stratégies thérapeutiques et pédagogiques coopératives

15 Tom Pousse - 3 Décembre 2011, Claude Bonnepart 15 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Communiquer en 2012 et après 3 décembre 2011 Claude BONNEPART Suivez-moi sur Ecole2Demain # toikin #"

Présentations similaires


Annonces Google