La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M ARCHÉ DE L EMPLOI DANS LES M ARITIMES : TENDANCES SELON LES RÉGIONS ET LES GROUPES LINGUISTIQUES Colloque « La Francophonie au travail » organisé par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M ARCHÉ DE L EMPLOI DANS LES M ARITIMES : TENDANCES SELON LES RÉGIONS ET LES GROUPES LINGUISTIQUES Colloque « La Francophonie au travail » organisé par."— Transcription de la présentation:

1 M ARCHÉ DE L EMPLOI DANS LES M ARITIMES : TENDANCES SELON LES RÉGIONS ET LES GROUPES LINGUISTIQUES Colloque « La Francophonie au travail » organisé par le CRCCF en collaboration avec RDÉE Canada Université dOttawa 10 et 11 avril 2014 Maurice Beaudin Université de Moncton Campus de Shippagan 1

2 1. Les Maritimes : un espace périphérique en mutation 2. Une dualité spatiale qui samplifie : le « Corridor » vs la Périphérie 3. Limpact de cette mutation pour la minorité francophone 2 PLAN DE PRÉSENTATION

3 3 1. L ES M ARITIMES : UN ESPACE PÉRIPHÉRIQUE EN MUTATION Croiss modérée de lemploi (+19%) depuis 1995 (vs 33% au Canada) ! empl (-19,4%) liés aux ressources vs -7,7% au Canada ; part de ces emplois … passée de 18,5 à 11,8% ! emplois dans la construction (58%); (30%) ds serv publ; (37%) ds serv dyn dont ¾ dans serv prof & tech et serv aux entreprises. Tx demploi … de 52 à 58% ds Marit vs 59%-62% au Can. 1. Contraction de la base écon liée aux ressources 2. Diversific ds services et ds manufacturier non lié aux ress 3. Amélioration du taux demploi vis-à-vis le Canada 4. Problèmes cycliques (Récession) devenus structurels ?

4 4 Baisse de 32% des emplois ds transf/manuf depuis 2004 … et -16% demplois primaires depuis 2000 ! Ampleur du trav sais bcp + évidente ds Marit Récession débuté plus tôt ds Maritimes et effets davantage prolongés G AINS SOUTENUS DE L EMPLOI JUSQU EN 2004 … PUIS DU SURPLACE

5 Une conjoncture difficile … La sévère récession aux É-U qui a fortement ébranlé le secteur export des Maritimes (Exports tot/PIB autour de 60%) Des tendances lourdes (structurelles) qui semblent saccentuer … Diff adapt de la base écon des régions de ress (la périphérie) Vieillissement dém accentué par migrations (périphérie surtout) Lattrait du Corridor … et de lOuest F ACTEURS QUI EXPLIQUENT LA CONTREPERFORMANCE DE L ÉCONOMIE DES M ARITIMES …

6 6 Ratio Exports/PIB très élevé ds Marit Exports (aut que prod pétrol du NB) des Marit vers É-U ont chuté de 5.5 à 3.3 M$ (-37%) de ! … alors que CB (-39%); Qué (- 24%); Ont (-17%); Alb (+21%); Sask (+92%). Ind forestière des Maritimes (surtout NB) durement affectée (3.5 à 1,5 M$ (-57%) de ! 1.2 L E POIDS DU SECTEUR EXPORT SELON LA RÉGION

7 7 Bon an, mal an, 15-20% du comm ext tot de B&S des prov marit se fait à lint des Maritimes 45% du comm ext de B & S des Marit seffectue avec le reste du Canada; donc 55% ext pays. Déficit du commerce ext. beaucoup plus important dans les Maritimes (20% du PIB en 2010) 1.2 L E POIDS DU SECTEUR EXPORT DANS LES M ARITIMES …

8 8 L E SECTEUR EXPORT AU N-B … DOPÉ PAR LES PRODUITS PÉTROLIERS Les exports de prod pétrol du NB = 50% env de toutes les exports intl des Maritimes … ont quadruplé en valeur de 2000 à 2013 ! Impact limité sur lécon du NB car imports pétrole brut ont suivi. Baisse drastique des produits exp aux É-U autres que prod pétrol … en particulier les prod forestiers (- 52%) Maintien et même augmentation des produits de la mer !

9 9 1.2 U N D ÉFICIT MIGRATOIRE SOUTENU AVEC LE C ENTRE ET SURTOUT L OUEST DU PAYS

10 10 … DES FLUX MIGRATOIRES QUI ACCENTUENT LE CLIVAGE CENTRE - PÉRIPHÉRIE DANS LES M ARITIMES

11 11 … MIGRATIONS SOUTENUES PAR DE MEILLEURES OPPORTUNITÉS D EMPLOIS AILLEURS

12 12 Bon an, mal an, env 15-20% du commerce ext des provinces des Maritimes se fait à lintérieur des Maritimes Et env 45% du comm extérieur de B & S des Maritimes seffectue à lintérieur du Canada … E T DE MEILLEURS SALAIRES

13 D ES FLUX MIGRATOIRES QUI SE RÉPERCUTENT SUR LA DÉMOGRAPHIE …

14 14 E T QUI CHANGE DE PLUS EN PLUS LA STRUCTURE D ÂGE … ICI ENTRE RÉGIONS URBAINES ET LES RRPV

15 15 … I CI ENTRE LE CORRIDOR URBAIN ET LA PÉRIPHÉRIE URBAINE

16 16 Le «Corridor» en RMR ( hab.) 5 AR ( hab.) 63 % de la pop des Maritimes en 2011 … vs 45 % en 1996 ! Francos (LM) en 2011, vs en % des Francos des Marit y habitent en 2011 … vs 21 % en 96 Tx demploi = 62,5 %, vs 61 % au Can et 50 % ds périphérie des Marit. 22,6 % des emplois ds Serv dyn … vs 24,6 % au Can … mais 14 % seulement en périphérie des Maritimes. 2. U N « C ORRIDOR DYNAMISÉ » VS UNE P ÉRIPHÉRIE EN MAL D ADAPTATION

17 D ES RÉGIONS EN NETTE DIVERGENCE …

18 D IFFICILE ADAPTATION POUR LES RÉGIONS DE RESSOURCES

19 Q UE MONTRE L ÉLARGISSEMENT DE L ÉCART CENTRE - PÉRIPHÉRIE EN MATIÈRE D EMPLOI …

20 20 QUE MONTRE AUSSI L EFFET SAISONNIER … BCP PLUS ACCENTUÉ EN PÉRIPHÉRIE

21 21 U N CORRIDOR QUI SE COMPARE À LA MOY NATIONALE ET MÊME MIEUX AU PLAN DE L EMPLOI

22 22 U N CORRIDOR QUI SE COMPARE À LA MOY NATIONALE … MAIS UNE PÉRIPHÉRIE URBAINE QUI EN ARRACHE !

23 23 U NE STRUCTURE ÉCONOMIQUE AU DÉTRIMENT DES I ND PROD DE BIENS ET EN FAVEUR DES SERVICES

24 24 F ORTE POUSSÉE DES SERVICES DYNAMIQUES ET DES SERVICES PUBLICS DANS LE CORRIDOR URBAIN …

25 25 P ROGRESSION INTÉRESSANTE DES SERV DYNAMIQUES DANS LA PÉRIPHÉRIE … ET DES SERV PUBLICS … MAIS RECUL DRASTIQUE DES EMPLOIS DE LA BASE ÉCON LIÉE AUX RESSOURCES

26 26 D ES STRUCTURES ÉCONOMIQUES NETTEMENT DIFFÉRENTIÉES EN 2011 … MONTRANT UNE DÉPENDANCE ACCRUE DE LA PÉRIPHÉRIE URBAINE ENVERS LES EMPLOIS PUBLICS … ET SON FAIBLE % D EMPLOIS DYNAMIQUES

27 27 QUI SE REFLÈTE DANS LES REVENUS DU TRAVAIL …

28 28 3. L IMPACT DE CETTE MUTATION POUR LA MINORITÉ FRANCOPHONE 3.1 Un transfert accentué vers le corridor urbain … 3.2 Une mobilité accrue de la main-dœuvre … qui réduit le bassin de compétences en région 3.3 Une structure économique qui évolue assez rapidement au sein de la francophonie des Maritimes en raison de lurbanisation croissante de ses effectifs

29 U N TRANSFERT ACCENTUÉ VERS LE CORRIDOR … FRANCOS (+20%) DE 1996 À 2011 VERSUS HÉMORRAGIE (- 14%) AU SEIN DES RRPV !

30 30 QUI CHANGE LA DONNE POUR CE QUI EST DE LA STRUCTURE COMPARÉE DE LEMPLOI ENTRE ANGLOS ET FRANCOS …

31 31 E T ÉGALEMENT POUR LES INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL …

32 32 D E MÊME QUE POUR LA SCOLARISATION …

33 33 E T POUR LES REVENUS DU TRAVAIL …

34 34 E N GUISE DE CONCLUSION … Une périphérie en mode repli : - le défi de gérer la décroissance et de revenir vers un nouvel équilibre socio-économique - diversifier la base écon en misant sur une prod manufact diversifiée (ex: composantes & struct métalliq, modules préfabriq … la valorisation (ex: produits marins; produits ouvrés du bois …) et la mise en valeur des aménités rurales (tourisme) - renforcer les liens centre-périphérie en misant notamment sur la diaspora francophone des Maritimes et dailleurs au pays (ex: pour R&D et formation avec réseau des collèges et campus universitaires) Un corridor dynamisant mais non sans risque pour la minorité franco des Maritimes -Davantage dopportunités pour la minorité francophone, non seulement en matière demploi, mais aussi en matière de dévl des compétences et de lentrepreneuriat -Un corridor urbain comme base préparatoire vers les grandes métropoles du pays (migration interprovinciale) - Le défi de maintenir les acquis linguistiques et culturels (lexemple monctonien est-il possible ailleurs au sein du Corridor ?


Télécharger ppt "M ARCHÉ DE L EMPLOI DANS LES M ARITIMES : TENDANCES SELON LES RÉGIONS ET LES GROUPES LINGUISTIQUES Colloque « La Francophonie au travail » organisé par."

Présentations similaires


Annonces Google