La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INFORMATION SUR LA DYSLEXIE Yvan CASTEL Septembre 2006 Daprès un document de Patrick Renault.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INFORMATION SUR LA DYSLEXIE Yvan CASTEL Septembre 2006 Daprès un document de Patrick Renault."— Transcription de la présentation:

1

2 INFORMATION SUR LA DYSLEXIE Yvan CASTEL Septembre 2006 Daprès un document de Patrick Renault

3 Quest ce que la dyslexie? (Dys:préfixe signifiant difficulté à) Cest une difficulté durable dapprentissage de la lecture et dacquisition de son automatisme, chez des enfants : - De niveau intellectuel normal - Sans problèmes de perception - Sans troubles psychologiques préexistants - Normalement scolarisés - Denvironnement socioculturel normal

4 En particulier, ils inversent et confondent les lettres ou les syllabes des mots Ni les parents, ni les enseignants, ne sont responsables de ce trouble spécifique dapprentissage Décrite pour la première fois en 1896 La dyslexie frappe plus de garçons que de filles (8/10)

5 Mal pris en charge ce trouble du langage provoque un retard scolaire important chez des enfants qui disposaient au départ de toutes les chances de réussite. Non aidé, le dyslexique se met en échec scolaire et court le risque de venir grossir les rangs des adultes illettrés.

6 Le terme de dyslexie peut prêter à confusion, car il tantôt utilisé dans son sens strict de « lecture difficile » tantôt dans son sens large, englobant la totalité des difficultés dapprentissage du langage écrit (lecture, écriture et orthographe) Cette difficulté peut se manifester sous diverses formes associées ou non:

7 DYSLEXIE : lecture Difficulté dans le décodage des lettres, des syllabes, des sons DYSORTHOGRAPHIE : orthographe Difficulté spécifique à lécrit DYSCALCULIE : calcul Difficulté à dénombrer, en géométrie DYSGRAPHIE : graphisme Difficulté dans le dessin des lettres, mauvaise écriture DYSPHASIE : langage oral Difficulté dans la prononciation des mots, des sons (difficulté à sexprimer)

8 Le dyslexique est un élève qui va devoir, sans arrêt, compenser, parfois à son insu, parfois en recherchant activement des moyens, afin davoir le même rendement que les autres élèves.

9 Non reconnu dans ses difficultés, celui-ci peut développer des troubles du comportement. « Lenfant sait quil est normal, voit quil est intelligent, mais quil narrive pas à apprendre. Sans cesse décalé, il se sent dévalorisé et se forge une mauvaise image de lui-même, qui peut le conduire à développer des comportements réactionnels ».

10 Le dyslexique est un élève qui va devoir, sans arrêt, compenser, parfois à son insu, parfois en recherchant activement des moyens, afin davoir le même rendement que les autres élèves. Non reconnu dans ses difficultés, celui-ci peut développer des troubles du comportement. « Lenfant sait quil est normal, voit quil est intelligent, mais quil narrive pas à apprendre. Sans cesse décalé, il se sent dévalorisé et se forge une mauvaise image de lui-même, qui peut le conduire à développer des comportements réactionnels ». Chez les enseignants, elle entraîne souvent un jugement peu favorable, chez les parents, il y a en plus de la colère, de langoisse, chez les copains de la moquerie et chez le dyslexique un profond sentiment de dévalorisation.

11 Le dyslexique est un élève qui va devoir, sans arrêt, compenser, parfois à son insu, parfois en recherchant activement des moyens, afin davoir le même rendement que les autres élèves. Non reconnu dans ses difficultés, celui-ci peut développer des troubles du comportement. « Lenfant sait quil est normal, voit quil est intelligent, mais quil narrive pas à apprendre. Sans cesse décalé, il se sent dévalorisé et se forge une mauvaise image de lui-même, qui peut le conduire à développer des comportements réactionnels ». Chez les enseignants, elle entraîne souvent un jugement peu favorable, chez les parents, il y a en plus de la colère, de langoisse, chez les copains de la moquerie et chez le dyslexique un profond sentiment de dévalorisation. Cest pour cette raison quil est extrêmement important que les éducateurs (parents, enseignants) puissent, en comprenant mieux ces troubles du langage écrit et oral, aider lélève dans le long parcours de la reconstruction de sa confiance en lui et en ses capacités.

12 Constatations Drames personnels Sentiment dhumiliation Souffrances mal interprétées Histoire scolaires qui se finissent mal Enseignants désappointés Gâchis humain

13 Une polémique enfin dépassée On a longtemps attribué la dyslexie à des troubles psychologiques ou affectifs (problèmes relationnels avec les parents, conflits familiaux…) Aujourdhui : explication neurologique et génétique (donc héréditaire) Cerveau fonctionnant autrement, avec une mobilisation différente des aires corticales Trouble napparaissant que lors de lentrée dans lécrit Déficit de la mémoire de travail (empan réduit) Mauvais fonctionnement de lassemblage (b+a = ba)

14

15 Diffuser un savoir nouveau Informer et rassurer les enseignants Informer et rassurer les familles Informer et rassurer les élèves

16 Comment un enfant est-il mis en difficulté ? Difficulté dans lorganisation spatiale : objets égarés, rangement hétérogène, mauvais repérage en géométrie Difficulté dans lorganisation temporelle : manque de repères chronologiques (jours de la semaine, les mois alors quils se rappelleront très bien dévènement vécus) mauvais repérage dans le temps (passé, futur, présent) donc problème de conjugaison

17 Comment un enfant est-il mis en difficulté ? Difficulté dorganisation personnelle (cartable, trousse…) Difficulté de concentration en milieu bruyant Trouble de lanalyse séquentielle : remettre une phrase ou une histoire dans lordre chronologique Trouble de lattention (lenteur, rêverie, agitation)

18 Difficulté à utiliser la mémoire immédiate (notamment la mémoire de travail pour répéter, recopier, traiter une information). Il sagit de la mémoire qui permet de stocker ce quon vient de lire ou dentendre, comme un numéro de téléphone ou une suite de mots sans lien avec le sens à construire. Empan mnésique très réduit : 4 chiffres au lieu de 8 Possibles à 11 ans

19 Troubles engendrés par lécrit Difficulté à écrire sous la dictée : oubli de mots, voire de phrases ou bégaiement scriptural Difficulté à traiter linformation écrite, surtout si elle est dans une présentation inhabituelle Difficulté pour recopier : la copie peut savérer plus difficile que la dictée car la désorientation atteint son maximum Difficulté pour prendre des notes

20 Signes observables chez les enfants dyslexiques A la lecture: -Confusion de phonèmes : a/an ; s/ch ; u/ou -Inversion de phonèmes dans la syllabe : or/ro ; cri/cir -Adjonction dun phonème : ordeur ; cramenbert -Omission dun phonème : arbe ; orde -Troubles devant des lettres aux gaphies voisines : i/l ; h/b -Troubles devant des lettres semblables par rotation : p/q ; b/d -Mauvaise acquisition des règles de prononciation concernant le C, le G et le S -Contaminations : chauffeur/faucheur ; incident/incendie ; parquet/paquet ; réseau/raison -Lenteur du déchiffrage et non respect des pauses indiquées

21 Dans les productions écrites: -Hésitations dans lusage de certains graphèmes : a/e/o -Manque de sûreté grapho-phonétique : f/v ; ch/j ; t/d ; b/p Confusions de sons, les dyslexiques éprouvent des difficultés à faire correspondre les sons entendus du langage parlé, aux lettres qui les représentent et linverse -Réductions syllabiques : semblabe/semble Difficulté à compter les syllabes -Omissions de mots ou de groupes de mots - Mauvaise interprétation des phrases et mauvais découpage (ex : un jé néral) - Bégaiement scriptural

22 Le dyslexique écrit comme sil navait jamais vu le mot écrit : orthographe non stable, graphie déconcertante ATTENTION : aucune de ces erreurs ou difficultés ne peut être considérée comme un signe de dyslexie. On les rencontre aussi de façon passagère chez nimporte quel enfant. Cependant le cumul de ces problèmes et leur persistance doit être un signe dalerte

23 Vous avez deux minutes ! Pour résoudre ce Problème de CE1

24 Meus cieux etma damere novon deupari achameau nit. Ladisten cet deux 600 Km lavoix tureconsso me 10 litr rausan quil aumaître. Ilfocon thé 18 deux pé âge daux taurou tet 8 dere papour désjeu néleumidit. Les sens kou tes 1 leli treu ilpar ta 8 eureh. Kélai la conso mas siondes sans ? Quélai ladaipan setota lepour levoiaje?

25 Monsieur et Madame Renaud vont de Paris à Chamonix. La distance est de 600 Km et la voiture consomme 10 litres aux cent Kilomètres. Il faut compter 18 de péâge dautoroute et 8 de repas pour déjeuner le midi. Lessence coûte 1 le litre. Ils partent à 8 heures. Quelle est la consommation dessence ? Quelle est la dépense totale pour le voyage ? Pas facile dexécuter la consigne pourtant simple !

26 Alors vous savez lire et pourtant vous mettez beaucoup plus de temps Voilà vous pouvez imaginer ce que ressent un dyslexique face à un exercice ou encore un texte

27 Difficultés dans lapproche pédagogique Agir dans le cadre collectif du groupe classe Manque dhabitudes de travail en partenariat Méfiance à légard de la médicalisation des problèmes Cohérence plus difficile à atteindre quand les acteurs sont nombreux

28 Paramètre à prendre en compte dans une prise en charge 1) Importance du trouble : léger, important, profond, sévère 2) Capacités intellectuelles de lenfant : capacité à compenser notamment 3) Personnalité de lenfant : combatif, défaitiste, extraverti, etc… 4) Attitudes des adultes, parents et enseignants, face aux troubles 5) Possibilité daménager les exigences scolaires 6) Possibilité dun travail en réseau entre enseignants, association, orthophonistes, parents

29 Approche raisonnée et raisonnable Principes de précaution : -Climat de classe calme, serein et détendu -Placer lélève manifestant un trouble à côté de quelquun de calme -Placer lenfant dyslexique dans laxe médian du tableau et plutôt devant -Ne pas solliciter inconsidérablement la mémoire immédiate -Ne pas stresser par des impératif de temps et de vitesse -Eviter de reprendre systématiquement lorthographe -Support de travail très propres et très lisibles (éviter la surcharge informative, les caractères minuscules, présentation aérée…)

30 Conseil de bon sens : Travail sur limage de soi Facilitations procédurales - Renvoyer une image positive chaque fois que cest possible, valoriser oralement tous les progrès - Relativiser les échecs tout en maintenant les objectifs - Évaluer par critères permettant de trouver au moins un aspect positif -Éviter tout sentiment dhumiliation ( ne jamais faire lire devant les autres) - Ne pas prendre la classe à témoin des anomalies constatées - Lenseignant prend avec humour ses propres erreurs ou lapsus - Adapter les exigences aux capacités réelles : diminution quantitative des exigences, fractionnement des tâches et planification dans la temps - Ne jamais négliger les stimulations sensorielles quand cest possible -Rythmer les activités en faisant alterner les moments de grande concentration avec ceux de moindre tension cognitive

31 Intégration à double effet Conseils applicables à tous les élèves en difficulté Modification sensible de lattitude face au travail Mise en pratique effective de léducation à la citoyenneté Evolution des postures enseignantes

32 Projet individuel de scolarisation Réglementaire (circulaire n° du 31/01/2000) Démarche partenariale et contractuelle Nécessite ladhésion de toute léquipe éducative Doit tenir compte des particularités de chaque cas Ne doit pas se réduire à lapplication de « recettes pour dyslexiques »

33 FIN


Télécharger ppt "INFORMATION SUR LA DYSLEXIE Yvan CASTEL Septembre 2006 Daprès un document de Patrick Renault."

Présentations similaires


Annonces Google