La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

JOURNEE DECHANGES DES COORDONNATEURS Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Mardi 19 décembre 2006 de 9h00 à 17h00 Direction Régionale et Départementale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "JOURNEE DECHANGES DES COORDONNATEURS Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Mardi 19 décembre 2006 de 9h00 à 17h00 Direction Régionale et Départementale."— Transcription de la présentation:

1 JOURNEE DECHANGES DES COORDONNATEURS Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Mardi 19 décembre 2006 de 9h00 à 17h00 Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports De Champagne-Ardenne et de la Marne

2 Le Réseau des coordonnateurs. - Définition. - Statuts des coordonnateurs. - Rappel des missions réglementaires et des fonctions principales exercées. - Schématisation de la place du coordonnateur dans le paysage des politiques éducatives. - Missions des conseillers Jeunesse et Sports. Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Evaluation de la campagne Evaluation quantitative. - Evaluation qualitative. - Evaluation financière. - Le programme des formations Questions. Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local. Eléments sur la campagne Objectifs nationaux et départementaux.. - Les crédits et leur répartition. - Méthodologie de travail et échéances. - Le programme des formations Questions. Questions diverses non traitées CONTENU

3 LE RESEAU DES COORDONNATEURS Définition. COORDONNATEUR, -TRICE n. XIX e siècle. Dérivé de coordonner. Personne qui a la charge de coordonner diverses initiatives ou actions, de mettre de l'ordre dans des éléments dispersés Le Dictionnaire de lAcadémie française. 9éme Edition. Question ? Un animateur (sportif ou socioculturel) a-t-il des fonctions de coordination dans les politiques éducatives? ou «coordonnateur » est un (nouveau) métier à part entière ?

4 Statuts des coordonnateurs. Rappel des missions réglementaires et des fonctions principales exercées. Sur 28 coordonnateurs, en 2006, 15 sont bénévoles [soit 53,5%]et 13 sont salariés [soit 46.5%] Les coordonnateurs bénévoles sont professeurs des écoles, adjoints au Maires, Présidents de Communautés de Communes, bénévoles associatifs. Les coordonnateurs salariés sont attachés territoriaux, animateurs socioculturels, Educateurs Territoriaux des Activités Physiques et Sportives [E.T.A.P.S.], directeur dune structure socioculturelle et Educateur Spécialisé. « Afin de pouvoir mettre en place les collaborations nécessaires sur le territoire retenu, un groupe local de pilotage est formé, composé des partenaires locaux et animé par le ou les maire(s) et des représentants des services déconcentrés. Il lui appartient de désigner un coordonnateur, d'élaborer le projet de contrat éducatif local et d'en assurer le pilotage et le suivi. » Circulaire interministérielle N° du 09 juillet « Désigné par l'ensemble des signataires du C.E.L. sur proposition du groupe de pilotage, il doit être capable d'initier et d'entretenir les relations entre les différents partenaires, de dynamiser les actions, de mobiliser les moyens disponibles, sur et autour du territoire. Il possède une bonne connaissance de la vie locale, des modes d'organisation et d'intervention des principaux acteurs du contrat éducatif local. Il dispose du temps et de la formation nécessaires à cette fonction. Le financement des heures nécessaires ainsi que la définition de ses missions doivent faire l'objet d'une fiche spécifique intégrée au contrat. » Circulaire N° J.S. du 25 octobre 2000

5 Coordonnateur Etat Préfet de Département Comité de Pilotage Maire ou Président de la CODECOM Prépare les comités de pilotage Aide les porteurs dactions dans lécriture et lévaluation de leurs projets Communique sur le Projet Educatif Local et ses Objectifs et sur les décisions des comités de pilotage Lien entre les Institutions, les partenaires et les porteurs dactions Partenaires et Porteurs dactions Associations, collectivité, écoles, organismes publics ou semi-publics, etc… Participe à lélaboration du Projet Educatif Local et des objectifs éducatifs territoriaux Suit les actions sur le terrain Recense les besoins et spécifiquement les besoins en formation Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local

6 Missions des conseillers Jeunesse et Sports. Sous lautorité du Directeur Régional et Départemental 1 Inspecteur de la Jeunesse et des Sports = Monsieur Emmanuel THIRY 1 Coordonnateur départemental des politiques éducatives = Monsieur Laurent ZAKRZEWSKI 2 personnels techniques et pédagogiques = 1 Conseillère dEducation Populaire et de Jeunesse – 1 Professeur de Sport. 1 personne à 50% de son temps plein sur le secrétariat des politiques éducatives = Madame Sylvie PARMENTIER Suivi Pédagogique, administratif et financier des contrats. Apporte une aide pédagogique dans le choix des actions et dans leur fonctionnement général, Apporte une aide méthodologique dans la rédaction des fiches « actions et « évaluations » et du tableau financier, Participe aux réunions du comité de pilotage, Travaille sur la répartition financière des subventions, en la justifiant par une note dopportunité, Visite les activités sur sites, Rédige des comptes-rendus systématiques, Entretient des liens réguliers avec les coordonnateurs (et les animateurs) des contrats dont il est référent, Il remonte les difficultés rencontrées et les besoins recensés.

7 Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Evaluation de la campagne Evaluation quantitative. - Evaluation qualitative. - Evaluation financière. - Le programme des formations Questions. Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local. Eléments sur la campagne Objectifs nationaux et départementaux.. - Les crédits et leur répartition. - Méthodologie de travail et échéances. - Le programme des formations Questions. Questions diverses non traitées PROGRAMME DE LA MATINEE

8 Evaluation quantitative. P.E.L. C.E.L. EVALUATION DE LA CAMPAGNE 2006 NOMBRE DE CONTRATS = 28 NOMBRE DE CODECOM = 4 NOMBRE DE COMMUNES = 63 NOMBRE TOTAL DACTIONS = 330 Actions culturelles = 57 soit 17,3% Actions sportives = 92 soit 27,8% Actions de loisirs = 64 soit 19.4% Autres actions = 117 soit 36,5 % NOMBRE DE JEUNES TOUCHES = Jeunes de moins de 11 ans = soit 42,5 % Jeunes de 11 à 17 ans = soit 50,1 % [priorité ministérielle] Jeunes de plus de 17 ans = soit 7,4 % NOMBRE TOTAL DASSOCIATIONS= 79 NOMBRE TOTAL DHEURES = Heures Périscolaires = soit 53,5 % Heures Extra-scolaires = soit 46,5 %

9 Evaluation qualitative. Points Positifs : - mobilisation bénévole pour encadrer les activités et faire vivre les contrats. - Les acteurs sont des personnes motivées par leur engagement. - Les C.E.L. ont permis aux bénévoles et aux salariés de travailler ensemble. - Les formations se sont révélées positives pour les personnes mais également pour les projets. - La majorité des contrats existe depuis la fin des années Ils ont permis de développer ou de structurer une offre socioculturelle aux enfants et aux jeunes du département. - Les contrats ont structuré les territoires sur lesquels ils se sont créés. - Ils ont permis de nouer des partenariats personnels, associatifs et intercommunaux. - Les contrats ont développé lemploi territorial et ont fait naître de nouveaux besoins. - Les taux de fréquentation sont importants et relativement constants dune année sur lautre. - Les enfants ont accès à une offre importante dactivités. - Les C.E.L. ont accompagné et accompagnent encore lenfance et la jeunesse dune génération. - Très peu dincidents ou daccidents sont à déplorer sur ces 7 dernières années. -Des comités de pilotage (identifié comme lieu déchanges et de paroles) ont été organisés sur la quasi majorité des territoires (exception faite de 2)

10 Points Négatifs : - difficile pour quelques acteurs didentifier les objectifs généraux des C.E.L. et les partenaires ministériels. - difficile pour les acteurs de faire la distinction entre Projet Educatif Local et Contrat Educatif Local - Les objectifs éducatifs définis sont peu en phase avec les réalités du territoire auquel ils renvoient. - Les activités sont mises en œuvre plus souvent pour elles-mêmes que pour répondre aux objectifs précédemment cités. - Les objectifs pédagogiques des activités ne sont pas en cohérence avec les objectifs éducatifs du projet global. - Grande difficulté à proposer des actions spécifiques pour les adolescents. - Peu de renouvellement dans les activités dune année sur lautre et même dun contrat à lautre. - Les documents ne sont pas toujours correctement complétés. - Les échéances ont souvent du mal à être tenues. - Sur la globalité du programme, peu de participations aux actions de formation. - Attention aux actions subventionnées par des programmes ministériels différents. - Peu de recherche et de mobilisation de crédits différents de ceux de la DRDJS

11 Evaluation financière. Total Mandatements euros Contrats euros Formation 3 150euros

12 Le Programme des formations Partenariat : D.R.D.J.S. et les fédérations départementales dEducation Populaire et de Jeunesse -Familles rurales, les C.E.M.E.A., les Foyers Ruraux essentiellement. Les sessions départementales -Ouvertes à lensemble des acteurs des Contrats (élus politiques et associatifs, coordonnateurs et animateurs) -Thématiques retenues (en fonction des besoins exprimés) : Le C.E.L et les problématiques de réglementation jeudi 9 novembre 2006 à Châlons En Champagne (D.R.D.J.S.) 18 participants. Connaissance des publics cibles: les adolescents. Qui sont-ils et comment les mobiliser? Mardi 5 décembre 2006 à à Châlons En Champagne (F.J.T.) 25 participants. Journée déchanges des coordonnateurs mardi 19 décembre 2006 à Châlons En Champagne (D.R.D.J.S.) 10 participants. Evaluation : Les fiches individuelles dévaluation (complétées au terme des séquences) montrent un taux de satisfaction élevé des stagiaires ; tant sur laccueil, les contenu que sur la pédagogie employée. Environ 90% des personnes interrogées estiment que les formations sont exploitables en situation professionnelle.

13 Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local. Eléments sur la campagne Préambule. - Objectifs nationaux et départementaux.. - Les crédits et leur répartition. - Méthodologie de travail et échéances. - Le programme des formations Questions. Questions diverses non traitées PROGRAMME DE LA MATINEE

14 P.E.L. C.E.L. ELEMENTS SUR LA CAMPAGNE 2007 Pour , seuls des avenants annuels ont été signés Un doute sérieux planait sur la signature de nouveaux contrats. En effet, la modification du paysage éducatif et social contractuel (mise en oeuvre des Contrats Urbains de Cohésion Sociale par exemple), les incertitudes liées à la pérennité de ce dispositif et les disponibilités, les orientations financières (et donc les engagements) des ministères concernés laissaient planer de sérieuses interrogations. Afin de ne pas pénaliser les communes engagées depuis 3 ou 6 ans dans un C.E.L. décision a été prise (par la Préfecture de la Marne, à la demande de la D.R.D.J.S.) de signer des nouveaux contrats d'une année afin de ne pas handicaper les éventuelles orientations futures (d'une partie comme de l'autre). Votre C.E.L. couvrira donc la période du 1er septembre 2006 au 31 août 2007 pour ceux qui fonctionnent habituellement en année scolaire. Votre C.E.L. couvrira donc la période du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2007 pour ceux qui fonctionnent habituellement en année civile.

15 « L'accompagnement des politiques éducatives globales en direction de l'enfance et de la jeunesse sur tout le territoire et en particulier en milieu rural est également une priorité ministérielle. ll se traduira par l'élaboration de diagnostics partagés, I'organisation d'actions de formation des intervenants et des coordonnateurs, et la mise en ouvre effective de l'évaluation des projets. L'aide aux projets éducatifs locaux (qui pourra trouver sa concrétisation dans la signature d'un contrat) sera orientée également de façon prioritaire vers les activités destinées aux adolescents ( ans) dans le prolongement de ce qui est proposé aux enfants. » Objectifs nationaux. INSTRUCTION N" JS du 8 septembre 2006 Mise en place des budgets opérationnels de programme (BOP) au niveau territorial dans le cadre des trois programmes de la mission << sport, jeunesse et vie associative ) au sens de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF)

16 Objectifs départementaux. - Valoriser la dimension intercommunale. - Aider les Territoires urbains et ruraux en difficultés. - Aider les projets et actions nouvelles. - Chercher à atteindre et à valoriser la cohérence générale entre P.E.L. et C.E.L. annuel. - Valoriser la vie du projet et linvestissement des acteurs. Les crédits et leur répartition. - La même enveloppe a été demandée. - Elle sera répartie dans trois domaines : les contrats, la formation la mise en œuvre dun groupe de réflexion et de travail sur la question de la prise en charge des « adolescents». - Le pourcentage de répartition sera déterminé par le Directeur Régional, sur proposition. - Concernant les contrats, la répartition de l »enveloppe se fera, en fonction des objectifs précédemment définis et des projets et des actions que les territoires souhaitent mettre en oeuvre. - La répartition sera validée par le Directeur Régional, sur proposition.

17 Méthodologie de travail et Echéances. FONCTIONNEMENT EN ANNEE CIVILE - Échéance portée au 4 mai Les courriers (complétés par un message électronique) seront envoyés pour le 16 février 2007 au plus tard. 26 CONTRATS EN 2007 FONCTIONNEMENT EN ANNEE SCOLAIRE - Échéance portée au 19 octobre Les courriers (complétés par un message électronique) seront envoyés pour le 18 mai 2007 au plus tard. POUR TOUS AVANT LES DATES DECHEANCES - Renseigner les fiches « évaluations » des actions 2006 ou 20056/ Renseigner les fiches « actions » pour les projets 2007 ou 2007/ Réunir le comité de pilotage pour validation du projet et des actions. - Compléter le tableau financier récapitulatif. Les documents seront disponibles sur le site internet de la Direction Régionale :

18 Programme des formations Pour les COORDONNATEURS, de manière spécifique, un travail danalyse des besoins en terme de « formation – action », sera réalisé dans laprès-midi. Pour TOUS une analyse des besoins sera organisée. Les résultats, traités, donneront lieu à létablissement dun programme de trois à quatre séquences, dans le dernier semestre de lannée Pour LES VOLONTAIRES un groupe de réflexion et de travail sur la question de la mobilisation des adolescents dans les actions éducatives va être formé et regroupé à des fréquences régulières tout au long de lannée. Nous réfléchissons actuellement sur les modalités de mise en œuvre et de fonctionnement de ce groupe. Il est toujours nécessaire de réfléchir à la communication des actions de formation afin que tous les acteurs soient informés et puissent y participer !!!

19 Questions diverses non traitées PROGRAMME DE LA MATINEE ?

20 Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports De Champagne-Ardenne et de la Marne 11, rue du Gantelet B.P CHALONS EN CHAMPAGNE CEDEX : : : Coordonnateur des Politiques Educatives Laurent ZAKRZEWSKI au : Secrétariat Sylvie PARMENTIER au : « On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu'ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.. » Galilée


Télécharger ppt "JOURNEE DECHANGES DES COORDONNATEURS Projet Educatif Local // Contrat Educatif Local Mardi 19 décembre 2006 de 9h00 à 17h00 Direction Régionale et Départementale."

Présentations similaires


Annonces Google