La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Compréhension au cycle 3 VILLEURBANNE SUD 2011/2012 Concevoir lenseignement dans un souci de différenciation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Compréhension au cycle 3 VILLEURBANNE SUD 2011/2012 Concevoir lenseignement dans un souci de différenciation."— Transcription de la présentation:

1 Compréhension au cycle 3 VILLEURBANNE SUD 2011/2012 Concevoir lenseignement dans un souci de différenciation

2 Plan de lanimation Les questions professionnelles Que doit-on enseigner? La compréhension dans les programmes/les évaluations/la recherche didactique Comment lenseigner? Présentation de situations qui sont des situations dapprentissage Comment organiser cet enseignement? Quels dispositifs mettre en œuvre en classe pour respecter lhétérogénéité, comment préparer et anticiper, sur quels outils appuyer

3 Comprendre, quest-ce que cest Il sagit à la fois de « prendre avec soi », cest-à-dire dassimiler, et de « prendre ensemble » (cum prehendere) cest-à-dire denglober tous les aspects dune question ou dun fait afin de mieux la ou le circonscrire. Patrick Joole, in « comprendre les textes écrits » La compréhension cest la capacité à construire, à partir des données dun texte et des connaissances antérieures, une représentation mentale cohérente de la situation évoquée par le texte. Sylvie Cèbe, Roland Goigoux et Serge Thomazet

4 Enseigner ce que lon veut évaluer Les programmes Lecture La lecture continue à faire lobjet dun apprentissage systématique : - automatisation de la reconnaissance des mots, lecture aisée de mots irréguliers et rares, augmentation de la rapidité et de lefficacité de la lecture silencieuse ; - compréhension des phrases ; - compréhension de textes scolaires (énoncés de problèmes, consignes, leçons et exercices des manuels) ; - compréhension de textes informatifs et documentaires ; - compréhension de textes littéraires (récits, descriptions, dialogues, poèmes). Lélève apprend à comprendre le sens dun texte en en reformulant lessentiel et en répondant à des questions le concernant. Cette compréhension sappuie sur le repérage des principaux éléments du texte (par exemple, le sujet dun texte documentaire, les personnages et les événements dun récit), mais aussi sur son analyse précise. Celle-ci consiste principalement en lobservation des traits distinctifs qui donnent au texte sa cohérence : titre, organisation en phrases et en paragraphes, rôle de la ponctuation et des mots de liaison, usage des pronoms, temps verbaux, champs lexicaux.

5 Enseigner ce que lon veut évaluer Le socle, palier 2 L i r e Lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte Lire seul des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge Lire seul et comprendre un énoncé, une consigne Dégager le thème dun texte Repérer dans un texte des informations explicites Inférer des informations nouvelles (implicites) Repérer les effets de choix formels (emploi de certains mots, utilisation dun niveau de langue) Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, mieux le comprendre Effectuer, seul, des recherches dans des ouvrages documentaires (livres, produits multimédia) Se repérer dans une bibliothèque, une médiathèque En bleu ce qui est évalué dans les « évaluations nationales CM2 »

6 Comprendre cest sengager dans 4 grandes directions… Identifier lexplicite du texte Identifier limplicite du texte Identifier lunivers de référence du texte Mettre en place des stratégies

7 Comprendre un texte narratif (travaux de Sylvie Cèbe) Procédures de décodage Traitements locaux, traitements globaux Stratégies Contrôle de lactivité - principe alphabétique - correspondance phonie/graphie - automatisation du décodage - comprendre les mots - repérer les idées, les informations - lier les informations éparses - comprendre lorganisation du texte - se construire des représentations intermédiaires - se rappeler les informations les plus importantes et construire des relations logiques - Moduler la vitesse de lecture et la nécessité de relecture - démarche volontaire de compréhension avec construction des relations logiques - contrôler la phrase - contrôler linter-phrastique - contrôler le texte - intégration sémantique - inférence

8 Les principes didactiques Initier et maintenir un double mouvement entre Activités analytiquesActivités synthétiques Décomposition du texte pour comprendre les mécanismes internes Mettre ensemble et reconstruire la cohérence

9 Obstacles à la compréhension Composantes de lénonciation Qui parle ? Qui raconte ? Doù ? Quand ? Actants Dénomination Caractérisation Relations Cohérences Chronologie Parcours Autres (entrelacement…) Rapports logiques Causalité Opposition, concession Hypothèse, condition Hiérarchisation Idées Evènements Personnages Joole Patrick, extrait de « Comprendre les textes écrits », éditions CRDP Versailles/Retz, 2008 page 68

10 - Isoler un aspect de la compréhension - Expliciter, discuter, justifier les stratégies/procédures - Stabiliser des formats - Répéter - Re-contextualiser Les principes de la mise en place dune situation dapprentissage

11 Pistes pour la classe Les types de traitements Reformuler/rappeler Résumer/synthétiser Questionner Anticiper Interpréter Clarifier Inférer Les activités Relever/repérer Relier/établir un lien Remettre dans lordre Répondre en justifiant Ecrire/rédiger/dessiner Dire/théâtraliser

12 Tâches Objectifs Relever Repérer Relier Etablir un lienRemettre dans lordreRépondre en justifiant Ecrire Rédiger DessinerDire Théâtraliser Cinq traitements : inférer, revenir en arrière/anticiper, mémoriser, résumer/reformuler, clarifier Cerner la situation dénonciation : Qui parle ? Qui raconte ? Doù ? A quel moment ? Les indices permettant didentifier : Lénonciateur et le destinataire Le lieu dénonciation Le moment dénonciation Relier entre eux les indices relatifs à la situation dénonciation Remettre dans lordre un dialogue A loralTransposer au discours indirect Introduire dans un dialogue le nom du locuteur suivi dun verbe de parole Un dialogue ou un monologue Repérer et identifier les actants : Quelles dénominations ? Quelles caractérisations ? Quelles relations entre eux ? Les thèmes et les reprises Les éléments de portrait Des extraits significatifs Les chaînes des substituts Schéma actanciel Toute ques tion sur les acta nts Rédiger quelques éléments de portrait Réécrire un texte descriptif en changeant le point de vue Dessiner le personnage Mimer un personnage Interpréter un extrait après écriture transcodée (passage dun genre à un autre) Identifier la cohérence : De type chronologique De type topologique autre Les connecteurs et indicateurs de lieu, de temps Reconstituer la trame chronologiqu e sur un axe, un parcours sur un plan Remettre un texte dans lordre chronologiqu e Changer lordre dun parcours Rappeler lhist oire ou faire antici per la suite Insérer un épisode supplémentaire Dégager la logique denchaînement des faits ou des évènements de cause à conséquence dopposition/ de concession dhypothèse/de condition Les connecteurs, la silhouette du texte Extraire des phrases significatives et les classer Entre deux phrasesDes syntagmes pour construire une phrase, des phrases pour construire un court texte Pourquoi ? Avec quell es cons éque nces ? Et si… ?Compléter une phrase Reformuler une phrase, un court texte Ajouter les connecteurs manquants Hiérarchiser : des idées des évènements des actants Les releverUn court texteQuestionner à loral Résumer Rédiger un titre Choisir entre plusieurs résumés Joole Patrick, extrait de « Comprendre les textes écrits », éditions CRDP Versailles/Retz, 2008 page 91

13 Différencier: dispositifs, principes Préparer Construire une progression Classer des textes selon des difficultés Différencier Différencier sur un même Différencier avec plusieurs textes Organiser Travailler en ateliers Travailler en aide personnalisée

14 Hermine, qui était laînée, avait les cheveux blonds couleur maïs. Elle avait aussi de grands yeux couleur deau froide, des yeux raisonnables et attentifs. Eric, le deuxième, était aussi bavard que sa sœur était calme, aussi malicieux quelle était douce. « Cet enfant ne sait pas quoi inventer pour nous faire enrager », disaient les parents. Mais ce nétait pas vrai, car il savait très bien quoi inventer. Il inventait toute la journée. Jacques, le plus petit, lécoutait inventer des aventures, des mécaniques, des explorations, et il gardait la bouche grande ouverte tellement les inventions de son frère létonnaient. Exemple de différenciation sur un même texte Extrait de « pour comprendre les textes » de Patrick Joole Niveau 1 C1 Lis le texte et surligne les 5 personnages C2 Complète larbre généalogique Niveau 2 C1 Regardez, jai relevez tous les substituts dHermine C2 A votre tour surlignez les substituts qui désignent Eric et reliez les par des flèches C3 Faites le même travail pour les substituts qui désignent Jacques C4 Maintenant que vous avez bien étudiez le texte, complétez le tableau avec tous les substituts que vous avez trouvés pour chaque personnage personnages substituts Niveau 3 C1 Lis le texte, surligne les substituts qui désignent Hermine et relie-les par des flèches, puis fais le même travail pour les substituts qui désignent Eric et Jacques (surligne-les et relie-les). Utilise des couleurs différentes

15 Les outils utilisés pour construire lanimation « Lector lectrix », de Sylvie Cèbe et Roland Goigoux, éditions RETZ « Stratégies pour lire au quotidien », CRDP de Bourgogne « Comprendre les textes écrits », de Patrick Joole, éditions RETZ « Lectures pour le cycle 3 » « Je lis je comprends », Groupe départemental prévention de lillettrisme 36: Cléo, éditions Retz Nature à lire, éditions SEDRAP


Télécharger ppt "Compréhension au cycle 3 VILLEURBANNE SUD 2011/2012 Concevoir lenseignement dans un souci de différenciation."

Présentations similaires


Annonces Google