La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Mise à jour le: ED N°1 Infections cutanées à Staphylococcus aureus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Mise à jour le: ED N°1 Infections cutanées à Staphylococcus aureus."— Transcription de la présentation:

1 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Mise à jour le: ED N°1 Infections cutanées à Staphylococcus aureus

2 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Objectifs et prérequis Objectif Connaître les principaux facteurs de pathogénie et les principaux critères d'identification de Staphylococcus aureus Prérequis Cours 4 et 5, le monde bactérien Cours 28, antibiotiques: mécanisme daction, mécanisme de résistance Polycopié des TP page 28: les principales formules dantibiotiques

3 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Une infirmière de chirurgie présente un panaris de la main droite Doigt très inflammatoire, douloureux, chaud Point de suppuration Quelques jours auparavant elle sétait éraflé le doigt avec une ampoule en verre pour préparation injectable Vous êtes en charge du diagnostic Quen pensez-vous ?

4 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Quel type de prélèvement réaliser ? Comment faire le diagnostic ? Prélèvement per-opératoire Ecouvillons stériles du site de linfection Ponction de labcès à la seringue

5 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Comment faire le diagnostic ? Quelles précautions prendre lors du prélèvement ? –Désinfecter la peau avant le prélèvement à la seringue –Avant toute antibiothérapie –Transport rapide du prélèvement au laboratoire

6 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Examen bactériologique à J0 1. Examen Macroscopique 2. Examen microscopique Prélèvement 3. Mise en culture : Quels milieux choisir ? Etalement sur lame pour coloration de Gram Cocci à Gram + en amas PNN +++ Staphylocoque: Bactérie non exigeante Gélose ordinaire Gélose sélective Milieu Chapman riche en NaCl Incubation: aérobiose, 37°C, 24h (germe AAF)

7 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Examen bactériologique à J1 Observation des milieux de culture Gélose ordinaire Ensemble de la flore cutanée non exigeante + Colonies jaunes, taille moyenne, brillantes = S. aureus Gélose au sang β-hémolyse fréquente Chapman Contient du mannitol, acidifié par S. aureus halo jaune autour des colonies

8 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Examen bactériologique à J1 Identification des S. aureus Méthodes simples Coloration de Gram Cocci en grappe de raisin Catalase + Dégagement dO 2 avec lH 2 O 2 Coagulase + Coagulation du plasma de lapin

9 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Examen bactériologique à J1 Identification des S. aureus Méthodes plus complexes DNAse + Hydrolyse de lADN à 37°C en 24h Mannitol + Spectrométrie de masse

10 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Examen bactériologique Réalisation dun antibiogramme FA FOS RA TEC OF L SX T FOX K L E PT VA AM X AM C GMGM TMTM Ensemencement à J1 et Interprétation à J2

11 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Physiopathologie de linfection Porte dentrée: cutanée Réservoir de la bactérie: –Environnement –Portage nasal des sujets sains: 15-20%

12 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Physiopathologie de linfection Sécrétion de toxines : –Colonisation de microlésions –Multiplication en résistant à la réaction immunitaire (abcès, thrombose septique) Production de toxines particulières: –Exfoliatine: lésions cutanées bulleuses –Leucocidine de Panton Valentine: furoncles, pneumopathie nécrosante de lenfant –Toxine du choc toxique Staphylococcique (TSST) –Entérotoxine: cf cours sur les diarrhées

13 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Risques pour la patiente Dissémination de linfection –Locale : ostéo-arthrite des phalanges, cellulite extensive –Systémique : localisation secondaire ostéo-articulaire, cardiaque, …

14 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Risques pour la patiente Infection à souche hospitalière résistante aux antibiotiques –difficulté de traitement 90% des S. aureus produisent une pénicillinase Ils restent sensibles à la Pénicilline M 13,6% des S. aureus hospitaliers sont résistants à toutes les β-Lactamines. (données APHP 2011) β -lactamine Nouvelle PLP (PLP2a) Peptidoglycane Capsule polysaccharidique Enzymes cibles PLP

15 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Tests rapides détection de la PLP2a par Immunochromatographie Test réalisé en 5 min Diagnostic rapide par PCR en temps réel

16 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Que voit-on sur lantibiogramme? Phénotype sauvage : sensible aux pénicillines G et M S. aureus MétiS (SASM) Résistance acquise production de β-lactamase et nouvelle PLP (PLP2A) S. aureus MétiR (SARM)

17 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Peut-on traiter par dautres molécules? SASM SARM Toutes les familles normalement actives sur les bactéries à Gram positif. Résistances associées frequentes : - R aux aminosides (enzymes inactivatrices) - R aux MLS (macrolides lincomycine streptogramimes), - R aux fluoroquinolones (souches multi R). Alternative en probabiliste => vancomycine

18 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Un nouveau problème Emergence en France de SARM communautaire producteur de Leucocidine de Panton Valentine –Transmission: contact cutané et linge de maison, vêtements… –Hygiène stricte dans la famille (linge) –Décolonisation des porteurs de furonculoses chroniques à S. aureus PVL+ (Chlorhexidine + mupirocine)

19 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux « Précautions complémentaires de type contact » précautions standard + SHA à proximité + signalisation à la porte + chambre seule, regroupement ou isolement technique + étiquetage du dossier et des demandes dexamen Dans certains services une recherche de SARM est sytématiquement réalisée chez les entrants Mesures préventives

20 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Quel est le pouvoir pathogène des Staphylocoques à coagulase négative (SCN) ? Espèces commensales : faible pouvoir pathogène Infections opportunistes+++ chez limmunodéprimé et/ou sur matériel (KT, prothèse articulaire) Distinction difficile entre infection et contamination par la flore cutanée Pathogénicité reconnue de certains staphylocoques à coagulase négative (S. saprophyticcus et infection urinaire) Importance du dialogue clinico-biologique

21 UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux A retenir Bactériologie : –Coccis à gram + en amas et en grappe de raisin –Germes non exigeants, milieu ordinaire, atmosphère aérobie (aéroanaérobie),en 18 à 24h –Différentiation entre S. aureus et autres Staphylocoques de la flore commensale : Colonies dorées, Coagulase +, Dnase +, (autres comme mannitol) Habitat : – Lhomme : portage, transmission par les mains Pouvoir pathogène : nombreuses enzymes et toxines –lésions suppurées –septicémie –manifestations dorigine toxinique Résistances acquises aux antibiotiques: –Existence des souches multi R en milieu hospitalier (infection nosocomiale) –Existence de souches communautaires R aux β-lactamines en ville


Télécharger ppt "UE: Agents infectieux – Hygiène – Aspects généraux Mise à jour le: ED N°1 Infections cutanées à Staphylococcus aureus."

Présentations similaires


Annonces Google