La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Migration et développement : une panacée? Victor Piché Séminaire du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société UQAM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Migration et développement : une panacée? Victor Piché Séminaire du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société UQAM."— Transcription de la présentation:

1 Migration et développement : une panacée? Victor Piché Séminaire du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société UQAM 30 octobre 2012

2 Introduction Objectifs: - examiner les liens entre migration et développement: -plus spécifiquement: répondre à la question « la migration peut-elle engendrer le développement? »

3 Introduction Migration et développement : deux types de liens: Développement - migration Migration développement

4 Quelques précisions conceptuelles : + impact à quel niveau : micro, méso, macro? + selon quelle dimension: sociale, politique, économique? Ici = économique

5 Deux problématiques Lune pour les pays en développement: impact de lémigration Une autre pour les pays développés: impact de limmigration

6 Démarche en 3 points 1.Évolution des théories 2.Le discours dominant actuel 2.1 La gestion mondiale 2.2 Le transnationalisme 3.Étude de cas: Burkina Faso – Côte dIvoire

7 I. Évolution des théories Période : liens = positifs (les optimistes) - approche néo-classique : le développement ici est réalisé uniquement par le rééquilibrage;

8 I. Évolution des théories : aspects positifs approche développementaliste: + migrants de retour = importants agents de changement social et dinnovation;

9 I. Évolution des théories – liens négatifs (pessimistes) -Théorie de la dépandance -Théorie de larticulation des modes de production -Transferts non productifs

10 II. Nouveau paradigme: discours dominant actuel Changement de paradigme : depuis les années 1990 : retour de loptimisme via de nouvelles approches théoriques: - Nouvelle économie du travail -Stratégie de survie -Gestion globale (migration management) -Transnationalisme

11 Gestion globale -Slogan « win-win-win »; -En pratique et sur le terrain, la gestion migratoire met en place trois séries de mesures : (1) un contrôle plus efficace des frontières (2) la signature daccords avec les pays tiers et les pays de transit et (3) lélaboration de programme de co- développement en partenariat avec les pays de transit et/ou démigration.

12 Gestion globale Ce discours recouvre trois prescriptons : (i) libéraliser la migration, mais de façon ordonnée ; (ii) encourager davantage la migration circulaire, (iii) développer les subjectivités des migrants pour quils se sentent davantage responsables en les façonnant comme agents de développement.

13 Approche globale Au cœur de cette approche, les organisations internationales dont + surtout lOrganisation Internationales des Migrations (OIM) + Le Centre international pour le développement de politiques migratoires (ICMPD)

14 Approche globale Politiques migratoires de plus en plus restrictives et répressives Créent un univers incertain pour les populations migrantes les plus vulnérables La migration comme course à obstacles

15 Les obstacles Premier obstacle: décourager lémigration à sa source Deuxième obstacle: échapper au trafic humain Troisième obstacle: éviter linterception Quatrième obstacle: franchir les murs Cinquième obstacle: survivre aux contrôles frontaliers Sixième obstacle: éviter lexpulsion Septième obstacle: faire face à limpunité des agences privées Huitième obstacle: survivre à la peur dêtre pourchassé Neuvième obstacle: éviter la détention Dixième obstacle: faire face au durcissement Onzième obstacle: vivre avec des droits réduits Douzième obstacle: risquer la mort

16 Gestion globale Résurgence des programmes de travailleurs temporaires + Consensus international + Exemple du Canada

17 Transnationalisme et développement Les réseaux transnationaux Le rôle des diasporas

18 Critiques récentes Tenants des effets négatifs: laissent peu de place à lhétérogénéité: sous certaines conditions, la migration peut avoir des effets développementalistes positifs; Tenants des effets positifs: ce nest pas automatique

19 III. Cas Burkina –Côte dIvoire Période: enquête

20 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de I.Niveau global Point de vue négatif des chercheurs et instances politiques: produit la stagnation et le sous- développement + perte d'une partie importante de main- d'œuvre masculine + développement rural pour enrayer exode rural

21 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Et cela malgré transferts monétaires importants: + entre et Fcfa par année par migrant (années ) + entre 3 et 5 milliards de Fcfa par année + 3,3 % du produit intérieur brut et 3,5 % des revenus du ménage (1968) et 1974 ont couvert 43 % du déficit commercial du pays

22 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Bien qu'impressionnantes en terme de volume, + peu d'impact globalement sur le développement car ils n'ont généré aucune nouvelle activité productive + utilisation non productive : - impôts (le tiers); - 20% pour développement - le reste : biens de consommation tels que vêtements, bijoux, bicyclettes et radios.

23 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Pourquoi a-t-on investi aussi peu de revenus directement dans la production ? - Contraintes : (1) accès à la terre; (2) capital insuffisant; (3) compétences insuffisantes; (4) investissement dans lagriculture est considérée non rentable.

24 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de II.Niveau des ménages: effets plus positifs: - corrélation entre richesses et présence démigrants dans le ménage - revenus de la migration permet de payer les impôts + acheter biens de consommation

25 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Quen pensent les personnes elles-mêmes? - enquêtes individuelles - grande originalité de lenquête: groupes de discussions (focus groups)

26 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Résultats individuels + Interdépendance clairement exprimée + articulation migrant/non migrant: motifs économiques vs familiales + articulation des motifs hommes/femmes

27 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Résultats: discussions de groupe "Nous ne pouvons pas tous partir et abandonner le pays. Il y a ceux qui restent pour soutenir le pays. Nous, nous partons pour aller chercher de l'argent et revenons aussi pour le soutenir. »

28 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Nous, nous restons aussi pour aider les hommes et femmes plus âgés à travailler sur les fermes et à élever des poulets.

29 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Lorsque interrogés à savoir s'il est bénéfique d'avoir des migrants dans la famille, environ 60 % des hommes et 50 % des femmes affirmèrent que c'est une bonne chose.

30 Migration et sous-développement : le contexte de lEnquête de Intériorisation de l'idéologie de la migration de retour -ambivalence: oui mais…

31 Période Changement de discours: plus optimiste Davantage détudes sur les diasporas

32 Période Niveau global: - Les transferts: estimations (sous-estimation?) + environ 500 milliards de Fcfa au cours de la décennie 1980; plus de 90% proviennent de la RCI; + estimations (2008): entre 45 et 50 milliards par an (comme dans les années 1970); Bref: Lépargne des Burkinabé à létranger constitue encore une part importante du revenu national (10%).

33 Période Dans lensemble, presque 60% des ménages enquêtés déclarent recevoir aussi bien régulièrement quirrégulièrement de largent de Côte-dIvoire. En ville, plus de 20% des ménages recevaient régulièrement de largent contre près de 30% en campagne.

34 Période Selon les études récentes (période via enquêtes prioritaires sur la pauvreté): (1) baisse de % des ménages recevant TF totaux de 39,4 (1998) à 20,4 (2003); baisse TF privés de létranger de 6% en 2003 vs 23% en 1998; (2) baisse du poids de RCI dans TF totaux; (3) sans TF, pauvreté augmente.

35 Période Contexte migratoire: (analyses des flux comparatifs via matrices migratoires) - augmentation importante des migrations; - crise économique des années 1990: e.g. dévaluation du Fcfa

36 Période Niveau des ménages: -Peu de changement dans lutilisation des fonds; -Selon une étude, impact de la migration intracontinentale sur le développement = nul; par contre migration intercontinentale (vers lEurope) a plus deffets. -Mais, migrations intercontinentales = faible au BF

37 Période Niveau micro: - un quart des migrants de retour choisissent un autre lieu que celui dorigine pour des raisons liées au capital humain (ces migrants de retour préférant profiter de leurs compétences acquises dans des activités non agricoles) - confirme la diversification des activités économiques en milieu rural (selon données migratoires)

38 Période Nos propres études sur migration et emploi: deux grandes conclusions: (1) les migrants vers la ville = facteur dynamique; (2) que les migrants de retour ont plus de chance que les autres de se retrouver dans des emplois rémunérateurs (tant en ville que dans les zones rurales)

39 Conclusions 1. Niveau global: malgré un siècle de migrations circulaires, on note peu (pas?) deffet sur le développement du pays - peu de changement dans les grands indicateurs économiques; - au contraire, augmentation de la pauvreté;

40 Conclusion Niveau des ménages: - impact positif réel: + permet de payer les impôts; + complémente les dépenses du ménage, surtout santé et éducation; + petites améliorations immobilières; - nécessité de revoir dichotomie productif/non productif

41 Conclusion Niveau individuel: -migrants comme facteur dynamique en ville; -même chose pour une partie des migrants de retour

42 Conclusion finale En absence des revenus de la migration, situation aurait été catastrophique? En lien avec travaux récents, sans lélimination des contraintes politiques et macro- structurelles, migrations auront des effets mitigés. Bref: pas une panacée

43 En termes théoriques: -migration comme stratégie familiale de survie -… et de contournement des contraintes

44 MERCI


Télécharger ppt "Migration et développement : une panacée? Victor Piché Séminaire du Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société UQAM."

Présentations similaires


Annonces Google