La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aide Personnalisée en maternelle animation 2011-2012 circonscription Guilherand Granges.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aide Personnalisée en maternelle animation 2011-2012 circonscription Guilherand Granges."— Transcription de la présentation:

1 Aide Personnalisée en maternelle animation circonscription Guilherand Granges

2 Organisation de lanimation 1) le cadre de laide personnalisée en maternelle1) le cadre de laide personnalisée en maternelle 2) les 7 familles de Roland Goigoux et le travail en ateliers2) les 7 familles de Roland Goigoux et le travail en ateliers 3) Retour sur les 3 ateliers proposés, les constantes de laide personnalisée3) Retour sur les 3 ateliers proposés, les constantes de laide personnalisée

3 1) Le cadre de laide personnalisée Ce quen disent les textes officiels: (BO HS du 19 juin 2008, loi de 2005)Ce quen disent les textes officiels: (BO HS du 19 juin 2008, loi de 2005) –Des aides personnalisées mises en place dès l'apparition de difficultés –Les élèves en difficulté bénéficieront désormais d'une aide personnalisée dès que les premières difficultés apparaissent et avant qu'elles ne soient durablement installées. La nouvelle organisation des horaires scolaires permettra, à chaque enfant qui en a besoin, de recevoir deux heures d'aide individualisée chaque semaine, effectuée par un enseignant, au-delà des 24 heures de classe. L'organisation de cette aide est proposée par le conseil des maîtres de l'école et arrêtée par l'inspecteur de l'Éducation nationale. Elle est définie, école par école, en fonction du contexte local. De nombreuses configurations existent : quatre fois une demi-heure, trois fois quarante minutes, deux fois une heure, une fois deux heures. Avant d'être mise en œuvre, elle doit faire l'objet d'un accord des parents à qui elle a été proposée par le maître. –Ici on veut éviter léchec précoce et cumulatif, toutes les statistiques depuis les années 70 démontrent que léchec précoce devient cumulatif. –La nouvelle organisation : chaque élève qui en a besoin doit recevoir 2 heures maximum daide individualisée chaque semaine.

4 1) Le cadre de laide personnalisée Quand intervient-elle dans le parcours de lélève ?Quand intervient-elle dans le parcours de lélève ? Suite aux 24 heures de classe, quand la différenciation établie en classe ne suffit pas et que lélève a besoin dun temps supplémentaire pour acquérir une notion (aide de remédiation) En amont dun apprentissage, pour anticiper une difficulté probable dans lapprentissage (aide de prévention)importante en maternelle Pendant un apprentissage, pour renforcer les connaissances et compétences des élèves.

5 1) le cadre de laide personnalisée : Quelle forme a-t-elle?Quelle forme a-t-elle? Laide personnalisée est une aide « ordinaire » différente de laide spécialisée, elle complète le dispositif de différenciation dans la classe. Le rôle du maître est infléchi : les interactions sont changées, le public est plus ciblé (petits groupes de 4 à 6 élèves), le rythme est différent. Elle porte sur une compétence travaillée sur un ensemble de séances dune manière différente de celle de la classe (jeux, utilisation des TICE, manipulation).

6 1) le cadre de laide personnalisée : Quelle forme a-t-elle? (suite)Quelle forme a-t-elle? (suite) Laide personnalisée sétale sur 60h (54heures en présence des élèves et 6h de préparation réparties en fonction du choix des équipes pédagogiques). Les organisations du temps doivent tenir compte de plusieurs principes: -harmonisation sur le groupe scolaire ou au niveau du cycle -temps le plus efficace pour lélève en fonction des horaires de lécole (en cas de modification dhoraires la demande est à faire par le maire à lIA avec un avis du conseil décole). -les créneaux horaires ne tiennent pas compte du déplacement des élèves à linterclasse.

7 1) Le cadre de laide personnalisée: Quelles contraintes?Quelles contraintes? -lâge des élèves: faible socialisation, fatigabilité -brièveté ou absence de passé scolaire -brièveté du temps de concentration Quelles solutions?Quelles solutions? -privilégier des petits groupes -limiter le nombre de séances hebdomadaire pour chaque enfant -rechercher des séances de 30 minutes maximum -favoriser la plage du matin ou la plage méridienne à défaut -concevoir des séances en trois temps (avant/pendant/après) -concevoir une séance où on ne multiplie pas les activités, mais où on varie les modalités dune même tâche -rechercher la reproduction de tâches pour favoriser la confiance en soi

8 1) Le cadre de laide personnalisée: Quels élèves?Quels élèves? -question de lidentification et des outils à disposition Evaluations décole Evaluations GS départementales Grille dobservation avec 2/3 critères pour les PS aux GS -question du temps où lon réalise le diagnostic: En septembre sur le temps daide personnalisée (nécessite laccord de tous les parents) En septembre sur le temps de classe et dans chaque classe sur une semaine En septembre sur le temps de classe et lors du travail en atelier En septembre et grâce à une grille dobservation élaborée collectivement, individuellement lors de la vie de classe.

9 1) Le cadre de laide personnalisée: Quels objectifs?Quels objectifs? -prévention ou bien reprise -meilleur accès au langage -décalage de lélève dans sa relation à lautre -meilleure acculturation scolaire (jeux de règles) -meilleure entrée dans la découverte du monde -suite à léchec de la différenciation en classe Quelles modalités?Quelles modalités? -matériel ludique de la classe, propre à laide personnalisée -activités en ateliers -lien avec la classe dans le temps, dans la forme -lenseignant de la classe ou pas? -spécialisation dun enseignant par domaine dactivité

10 1) Le cadre de laide personnalisée: quels indicateurs?

11

12

13

14 1) Le cadre de laide personnalisée

15

16 1) Le cadre de laide personnalisée: Quelle évaluation?Quelle évaluation? -en fin de période, en fin de trimestre (besoin de temps en maternelle) -par lenseignant de la classe ou pas? -par un passage de litem ciblé lors des évaluations GS -par une observation à laide de la grille utilisée au départ (2 à 3 critères maximum) -par un cahier de suivi faisant état des progrès et des difficultés constatées.

17 1) Le cadre de laide personnalisée Les dangers de laide personnalisée: Les dangers de laide personnalisée: Reporter le temps de différenciation et daide uniquement lors de laide personnalisée. Ne pas confondre erreur normale (obstacle à surmonter pour apprendre) et erreur anormale qui va devenir cumulative. Ne pas multiplier les aides pour un élève, voir larticulation avec laide spécialisée, les prises en charge extérieures.

18 1) Le cadre de laide personnalisée: Proposition dorganisation pour lannée scolaire:Proposition dorganisation pour lannée scolaire: En septembre: repérage des élèves lors dévaluations décole ou dévaluations GS départementales, pour tous les élèves de GS. Circulaire du 19 juin 2008 : le conseil des maîtres propose lensemble du dispositif (repérage des élèves, organisation hebdomadaire, modalités dévaluation des progrès des élèves) à lIEN.

19 2) Les 7 familles de Roland Goigoux et le travail en ateliers Sexercer : un peu plus, un peu mieux, avec plus dinteraction: cf la verbalisationSexercer : un peu plus, un peu mieux, avec plus dinteraction: cf la verbalisation Réviser : refaire lentement car en classe il y a pu y avoir méprise sur la tâche ou /et lobjectif (la maison du loup : ce que lon trouve dans la maison du loup / Les mots où lon entend [u])Réviser : refaire lentement car en classe il y a pu y avoir méprise sur la tâche ou /et lobjectif (la maison du loup : ce que lon trouve dans la maison du loup / Les mots où lon entend [u]) Soutenir : préparer une évaluation sommative : éviter la constante macabre, sassurer quils vont réussir à lévaluation, sassurer que le contrat est clair. Pour ceux qui nont pas le bénéfice dun enseignement familiale, verbaliser les procédures, les stratégies, étayer la réalisation.Soutenir : préparer une évaluation sommative : éviter la constante macabre, sassurer quils vont réussir à lévaluation, sassurer que le contrat est clair. Pour ceux qui nont pas le bénéfice dun enseignement familiale, verbaliser les procédures, les stratégies, étayer la réalisation. Préparer : réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective. On sait déjà avant la séance que lélève va rencontrer un problème (exemple : manque de lexique).Préparer : réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective. On sait déjà avant la séance que lélève va rencontrer un problème (exemple : manque de lexique).

20 Revenir en arrière : reprendre les bases, combler les « lacunes »Revenir en arrière : reprendre les bases, combler les « lacunes » Compenser : enseigner des compétences requises mais non enseignées (procédures, stratégies, transversales ou spécifique). ( comment faire pour copier des mots, comment faire pour relire une dictée, que relire, pourquoi, à quoi sert la relecture du maître, comment faire pour apprendre une leçon, pour savoir si on la sait bien…)La tâche requise pour faire la tâche.Compenser : enseigner des compétences requises mais non enseignées (procédures, stratégies, transversales ou spécifique). ( comment faire pour copier des mots, comment faire pour relire une dictée, que relire, pourquoi, à quoi sert la relecture du maître, comment faire pour apprendre une leçon, pour savoir si on la sait bien…)La tâche requise pour faire la tâche. Faire autrement : la même chose présentée différemment, faite avec dautres moyens. Varier les modes de mise en action (ardoise, oral, écrit).Faire autrement : la même chose présentée différemment, faite avec dautres moyens. Varier les modes de mise en action (ardoise, oral, écrit). 2) Les 7 familles de Roland Goigoux et le travail en ateliers

21 Un exemple pour laide personnalisée: lexique et catégorisation A partir dune tâche, construire une séance de 30 minutes en aide personnalisée, intégrant trois temps : Avant : mise en activité et consigne Pendant : le déroulement et les étayages (en différenciation) Après lactivité proposée: le retour ce quon a fait/appris Cest à vous ! Les 3 ateliers proposés: -utiliser les TICE et découvrir le monde -jeu de positionnement, vocabulaire et syntaxe -phonologie et repérage de sons dans des mots 2) Les 7 familles de Roland Goigoux et le travail en ateliers

22 Le retour des ateliers Lexique et catégorisationLexique et catégorisation Compétence : Travailler sur un vocabulaire précis Utiliser la dictée à ladulte sur un petit groupe pour favoriser les petits parleurs Donner un objectif de communication à laide personnalisée (compléter une liste avec des éléments anciens et/ou nouveaux) Sinscrire sur un ensemble de séances dans la production dun texte ou de textes pour augmenter les contraintes (syntaxiques et lexicales) Partir de lexpression orale des élèves et faire comprendre limportance de la relation graphie/phonie

23 Le retour des ateliers Utiliser les TICE et découvrir le mondeUtiliser les TICE et découvrir le monde Favoriser une stratégie essais/erreurs et rechercher une dévolution du problème (comment peut-on jouer à ce jeu?) Lien entre laide personnalisée (en anticipation) et la classe, ceux qui lont pratiqué vont pouvoir montrer et/ou expliquer aux autres élèves Donner du sens à des prépositions spatiales et donc faciliter laccès à labstraction par la verbalisation Passer du vécu au représenté (dans la classe ou dans la salle de motricité) vers lécran dordinateur.

24 Le retour des ateliers Jeu de positionnement, vocabulaire et syntaxeJeu de positionnement, vocabulaire et syntaxe Etre capable de nommer des objets et/ou des personnages et pouvoir les positionner comme sur un modèle Etre capable de maîtriser quelques prépositions spatiales (sur, sous, à côté de) Pouvoir faire une phrase (il y a …/A côté de X il y a Y) pour les plus grands, répondre à une sollicitation pour les plus jeunes Travailler à la fois la production et la compréhension en binômes ou bien le groupe face à lenseignant Utiliser le principe de « linformation gap » ou encore du « memory » pour compléter le tableau donné Travailler le déficit dattention de lélève en lui demandant de se concentrer sur une tâche et de développer des stratégies cognitives

25 Le retour des ateliers Phonologie et construction de motsPhonologie et construction de mots Repérer ce qui est déjà connu et sur lequel on peut sappuyer, en entraînement ou en remédiation Utiliser des aides (affichages, fiches bristol) autre que laide de ladulte Segmenter les mots, reconnaître des syllabes dans dautres mots (ma-tin) Établir des comparaison en fonction du contexte du mot Rechercher des phonèmes pour écrire un mot Favoriser une démarche de recherche anticipée par lenseignant par les étayages proposés.

26 3) Les constantes de laide personnalisée: Dire Dire Expliciter les apprentissages visés, rappeler les connaissances disponibles antérieures nécessaires, signaler les sous-tâches. MontrerMontrer Décomposer la démarche à accomplir et verbaliser le raisonnement qui laccompagne. GuiderGuider Aider lélève à expliquer ses procédures en fournissant une rétroaction appropriée.

27 3) Les constantes de laide personnalisée: Une aide ponctuelle pour une compétence préciseUne aide ponctuelle pour une compétence précise Ex1- Compétence ciblée : numération. La numération se construit tout au long du cursus de lélève, la compétence ciblée doit être mieux définie : la connaissance des nombres ? la construction du nombre ? la gestion du nombre ? lécriture des nombres ? la numération des entiers Ex2- Compétence ciblée : lecture. La lecture code ? La lecture compréhension ? La connaissance phonologique ? Le principe alphabétique ? La connaissance grapho-phonologique ?Ex2- Compétence ciblée : lecture. La lecture code ? La lecture compréhension ? La connaissance phonologique ? Le principe alphabétique ? La connaissance grapho-phonologique ? Autant de sous –compétences qui relèvent de la lecture.Autant de sous –compétences qui relèvent de la lecture.

28 3) Les constantes de laide personnalisée: rôle de létayage du maître La verbalisation par lélèveLa verbalisation par lélève –de la tâche : je dois faire –de lapprentissage : je vais apprendre –de la procédure : je vais utiliser telle façon pour le faire –des progrès : jai appris

29 3) Les constantes de laide personnalisée: les conditions de laccompagnement Créer un climat de confianceCréer un climat de confiance Croire aux progrès possibles de chacunCroire aux progrès possibles de chacun Se mettre au service de lautreSe mettre au service de lautre Etre conscient de ses possibilités et de ses limitesEtre conscient de ses possibilités et de ses limites Trouver un intérêt à la démarche de laccompagnateurTrouver un intérêt à la démarche de laccompagnateur Etre capable dune double écouteEtre capable dune double écoute Donner un sentiment de compétenceDonner un sentiment de compétence Chercher avec lélèveChercher avec lélève Faire preuve de patience et de persévérance ……..Faire preuve de patience et de persévérance …….. Laccompagnateur doit aussi être prêt à se remettre en question pour sadapter à de nouvelles demandes.Laccompagnateur doit aussi être prêt à se remettre en question pour sadapter à de nouvelles demandes.

30 Le climat de confiance Le respect et le droit à la différenceLe respect et le droit à la différence Dès le début de laide personnalisée, discuter le règlement, le rôle de chacun, ses droits ses devoirs.Dès le début de laide personnalisée, discuter le règlement, le rôle de chacun, ses droits ses devoirs. Croire en des progrès possibles Il faut croire en la modifiabilité de lhomme (La Garanderie, Feuerstein : à tout âge lhomme est modifiable). La plasticité cérébrale est une réalité.Il faut croire en la modifiabilité de lhomme (La Garanderie, Feuerstein : à tout âge lhomme est modifiable). La plasticité cérébrale est une réalité.

31 Se mettre au service de lautre Eviter de se projeter dans lautre.Eviter de se projeter dans lautre. Etre conscient de ses limites et de ses possibilités.Etre conscient de ses limites et de ses possibilités. Ne pas culpabiliser quand nous ne pouvons pas donner plus.Ne pas culpabiliser quand nous ne pouvons pas donner plus. Trouver de lintérêt Expliquer ses intentions, ses buts, ses objectifs, ses critères : les faire reconnaître.Expliquer ses intentions, ses buts, ses objectifs, ses critères : les faire reconnaître. Cest ce qui doit être fait pour tout projet. Mais aussi pour toute situation. Pourquoi les décimaux? Pourquoi lorthographe ? …Cest ce qui doit être fait pour tout projet. Mais aussi pour toute situation. Pourquoi les décimaux? Pourquoi lorthographe ? …

32 Double écoute Celle de lautre.Celle de lautre. La sienne propre se regarder, réagir, se contrôler.La sienne propre se regarder, réagir, se contrôler. Donner un sentiment de compétence Valoriser.Valoriser. Valoriser par les pairs.Valoriser par les pairs. Valoriser en classe le travail fait en aide personnalisée.Valoriser en classe le travail fait en aide personnalisée. Chercher avec lélève Etre à lécoute des paroles, des gestes, des hésitations… être actif dans les recherches de moyens… être passif lors de la décision. Etre à lécoute des paroles, des gestes, des hésitations… être actif dans les recherches de moyens… être passif lors de la décision.

33 Faire preuve de patience et de persévérance Respecter le rythme de lélève. Il est utile de vérifier le chemin parcouru depuis la situation initiale. Evaluer la progression, se remettre en mémoire les progrès accomplis.Respecter le rythme de lélève. Il est utile de vérifier le chemin parcouru depuis la situation initiale. Evaluer la progression, se remettre en mémoire les progrès accomplis.

34 3) Les constantes de laide personnalisée: les différentes façons de raisonner –par inférence pragmatique connaissance du monde (on ne peut pas comprendre un texte si celui-ci nutilise quun vocabulaire spécifique inconnu)connaissance du monde (on ne peut pas comprendre un texte si celui-ci nutilise quun vocabulaire spécifique inconnu) expérience du sujet ( un interrupteur allume la lumière mais pas le son pour lenfant) expérience du sujet ( un interrupteur allume la lumière mais pas le son pour lenfant) –par comparaison et analogie Par exemple comparaison entre électricité/eau, ça passe ça ne passe pas.Par exemple comparaison entre électricité/eau, ça passe ça ne passe pas.

35 3) Les constantes de laide personnalisée: les méthodes de travail Encodage Identifier la discipline, le contexte, les mots importants dune consigne on peut faire le rapprochement avec extraire.Identifier la discipline, le contexte, les mots importants dune consigne on peut faire le rapprochement avec extraire. Mémoriser (réutiliser sa mémoire).Mémoriser (réutiliser sa mémoire). Trier, comparer analyser. Trier, comparer analyser. Lire le sujet, le reformuler: de quoi sagit-il? Que me demande-t- on? Comparer la reformulation avec le sujet.Lire le sujet, le reformuler: de quoi sagit-il? Que me demande-t- on? Comparer la reformulation avec le sujet. Comparer et synthétiser (noter les informations de chaque source comparer les informations des différentes sources analogies/différences, les souligner, souligner dune autre couleur les informations données que par une source).Comparer et synthétiser (noter les informations de chaque source comparer les informations des différentes sources analogies/différences, les souligner, souligner dune autre couleur les informations données que par une source).

36 Représenter la tâche 1. partir de ses acquis1. partir de ses acquis 2. se représenter les données2. se représenter les données 3. se représenter le but3. se représenter le but 4. prendre conscience des contraintes4. prendre conscience des contraintes Gestion de la tâche réguler ses actionsréguler ses actions contrôler ses actionscontrôler ses actions

37 3) Les constantes de laide personnalisée: les 7 erreurs possibles (JP Astolfi) -erreurs relevant de la compréhension des consignes ; - erreurs résultant dhabitudes scolaires ou dun mauvais décodage des attentes ; - erreurs témoignant des conceptions alternatives des élèves ; - erreurs liées aux opérations intellectuelles impliquées ; - erreurs portant sur les démarches adoptées ; - erreurs dues à une surcharge cognitive ; - erreurs ayant leur origine dans une autre discipline ; - erreurs causées par la complexité propre du contenu.-erreurs relevant de la compréhension des consignes ; - erreurs résultant dhabitudes scolaires ou dun mauvais décodage des attentes ; - erreurs témoignant des conceptions alternatives des élèves ; - erreurs liées aux opérations intellectuelles impliquées ; - erreurs portant sur les démarches adoptées ; - erreurs dues à une surcharge cognitive ; - erreurs ayant leur origine dans une autre discipline ; - erreurs causées par la complexité propre du contenu.

38 Des sites Inspection académique de Loire Atlantique :Inspection académique de Loire Atlantique : Laide aux élèves en difficulté dapprentissage-60heures: pourquoi? Pour qui? Comment? Inspection académique de Clermont-Ferrand, site de la mission maternelle.Inspection académique de Clermont-Ferrand, site de la mission maternelle. Site de lIEN de Feurs sur des ressources pour la maternelleSite de lIEN de Feurs sur des ressources pour la maternelle Site pour utiliser les TICE en maternelleSite pour utiliser les TICE en maternelle Inspection académique de Charente:Inspection académique de Charente: Laide personnalisée à la maternelle

39 Quelques outils utiles -compréhension GS, éditions de la Cigale -CATEGO - Apprendre à catégoriser, Maternelle toutes sections R. Goigoux, S. Cèbe Hatier albums écho selon Philippe Boisseau (jeu des personnages et des personnes)

40 Une bibliographie


Télécharger ppt "Aide Personnalisée en maternelle animation 2011-2012 circonscription Guilherand Granges."

Présentations similaires


Annonces Google