La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TECHNIQUES D’INTERVENTION EN CLASSE Sonia Fournier Ph. D. en éducation

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TECHNIQUES D’INTERVENTION EN CLASSE Sonia Fournier Ph. D. en éducation"— Transcription de la présentation:

1 TECHNIQUES D’INTERVENTION EN CLASSE Sonia Fournier Ph. D. en éducation
SCE Intervention auprès des élèves en trouble du comportement au primaire Sonia Fournier Ph. D. en éducation Site Internet : Facebook : https://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hl

2 http://m.cheneliere.ca/5026-livre-et-si-un-geste-simple-donnait-des-resultats-.html (page 93 à 104)

3 Et si un geste donnait des résultats (pages 93 à 104) Les techniques d’intervention
1. La proximité et le contrôle par le toucher Les états d’excitation ou d’anxiété peuvent être apaisés par la seule proximité de l’adulte. Parfois, la proximité n’est pas suffisante. Certains élèves ont besoin d’un contact physique. Contre-indication : relation trop agressive ou excitabilité ou victime d’abus sexuel (p. 93). Note : toucher et interprétation (culture et lois)

4 2. L’aide opportune L’enseignant est vigilant et apporte l’aide dont l’élève a besoin afin de franchir une étape difficile (avant qu’il se décourage complètement). Indiqué : l’élève vit des échecs ou est près de se désorganiser. Contre-indiqué : dépendant ou passif ou que l’élève considère l’aide de son l’enseignant comme la preuve de son incapacité.

5 3. La décontamination par l’humour
Cette technique utilisée dans certaines conditions peut mettre fin de façon efficace à un comportement inapproprié et sans qu’il en résulte de complications secondaires. Elle permet à l’élève de protéger son amour propre et peut aussi provoquer une diversion. Indiqué : l’élève est à la recherche d’attention Contre –indiqué : l’élève est susceptible, se perçoit comme une victime ou rejeté par le groupe.

6 4. La participation émotive de l’adulte aux activités de l’élève
L’élève a un marque d’intérêt. L’élève se corrigera de lui-même si l’enseignant lui pose des questions et l’aide à trouver des moyens en s’intéressant à ce qu’il fait. Les élèves plus jeunes sont plus sensibles à cette technique. Indiqué : perte d’intérêt, panique, encouragement. Contre-indiqué : méfiant, cherche l’attention par des négatifs.

7 5. L’ignorance intentionnelle
L’enseignant ignore volontairement les comportements inadéquats de l`élève visant à acquérir des gains secondaires ou, une attention individuelle exagérée ou une forme de manipulation. Tant que le comportement reste tolérable, cette technique est appropriée. Indiqué : abandonne de lui-même certains comportements, attire l’attention de l’enseignant. Contre-indiqué : rejet des pairs, effets de contagion sur le groupe, image de l’enseignant (manque d’autorité).

8 6. L’intervention au moyen d’un signe
Un moyen préventif lorsque l’élève n’est pas capable de s’arrêter ou de juger si ce qu’il fait est bien ou non. Il suffit d’attirer son attention par un geste quelconque qui lui indique clairement une désapprobation. Il est nécessaire de s’entendre avec le jeune sur le signe utilisé. Indiqué : le début d’un comportement inapproprié, une bonne relation avec l’élève, ne se sent pas menacé. Contre-indiqué : excitation trop élevée, relation maître-élève envenimée, stimulation négative pour l’élève.

9 Appréciée chez les plus jeunes.
7. L’injection d’affection pour aider l’élève à se contrôler dans les moments d’anxiété Élèves qui manifestent de la difficulté à exprimer une attention chaleureuse ou de l’affection. Appréciée chez les plus jeunes. Indiqué : recevoir de l’affection, facilement anxieux, bon lien avec l’adulte. Contre-indiqué : dépendant, surprotégé, séduction.

10 8a. La permission formelle
L’adulte adopte une attitude permissive qui peut a) encourager l’élève afin qu’il ne soit pas paralysé par la crainte d’un échec, ou b) contrecarrer un comportement destiné à irriter l’adulte. Indiqué : la motivation a besoin d’être soutenue. Contre-indiqué : ne pas dépasser les limites, signe de faiblesse ou d’intérêt.

11 8b. L’interdiction formelle
Il s’agit de dire «NON» en exprimant ni hostilité ni colère par le ton de la voix, la posture, ou la physionomie. Indiqué : un arrêt s’impose. Contre-indiqué : excitation trop élevée.

12 9. L’appel direct C’est une intervention verbale faisant appel à quelque chose de construit chez l’élève. C’est un moyen de mettre fin à un comportement ou d’en provoquer l’apparition. Indiqué : peut influencer les autres positivement et peut rappeler une expérience positive vécue dans une telle situation. Contre-indiqué : la réalité ou les valeurs auxquelles on se réfère ne signifient rien pour l’élève.

13 10. Les promesses et les récompenses
Ces techniques sont basées sur l’idée que les enfants sont dépendants du «principe de plaisir». Elles peuvent être utilisées pour faire cesser, provoquer ou modifier une conduite. Il s’agit alors d’amener l’élève à faire quelque chose dont il admet difficilement la valeur et la réalisation demande des efforts en lui faisant miroiter des récompenses. Indiqué : maintenir ses engagements, respecter un contrat, lien cause à effet. Contre-indiqué : promesse non tenue, récompenses exagérées ou acheter la paix, récompenses pôle d’attraction et peut démotiver l’élève (motivation intrinsèque).

14 11. Les punition et les menaces
Punition déplaisante Conséquences Explication de la punition en lien avec le comportement Favoriser la réflexion Attention au ressentiment, amertume et vengeance. Indiqué : la réparation, l’élève accepte l’action de l’adulte Contre-indiqué : la punition est perçue comme une récompense.

15 12. La contrainte physique
C’est une intervention dangereuse et de dernier recours. Perte de contrôle des émotions (élèves, de l’enseignant). L’arrêt d’agir est une technique qui consiste à maintenir le jeune hors de tout danger en lien avec lui-même et les autres. Entente avec la direction et les autres collègues.

16 Suite la contrainte physique
L’adulte répond à voix basse «Je te lâche aussitôt que tu te seras calmé». L’adulte doit être capable de gérer la situation idéalement en intervenant avec un autre adulte. Indiqué : il y a danger physique Contre-indiqué : la situation est mal contrôlée et se produit dans une atmosphère punitive ou chargée d’agressivité.

17 13. L’interprétation comme intervention
Il s’agit d’aider l’élève à comprendre une situation qu’il a mal interprétée ou de l’amener à découvrir ses propres motivations. Indiqué : l’élève a mal interprété une situation ou accepte l’aide de l’enseignant et qu’il y a une bonne relation. Contre-indiqué : l’élève est trop en colère.

18 14. Le regroupement Changer la disposition du local. Attribuer un espace à chacun en prenant soin de prévoir qui on place à côté de qui, afin d’éviter certains interactions entre les élèves. Indiqué : éviter ou faire cesser des comportements contagieux. Contre-indiqué : la taux d’anxiété ressenti par l’élève sera plus dérangeant que le comportement perturbateur qu’il manifestait.

19 15. La restriction de l’espace-La limitation dans l’usage du matériel
Parfois, il peut être approprié d’interdire l’accès à certains lieux ou de retirer des objets afin d’éviter des situations dangereuses. Il ne s’agit d’intervenir pour priver de plaisir les élèves et éviter des ennuis à l’enseignant, mais plutôt d’assurer la sécurité de tous. Indiqué : risque d’être rejeté par le groupe, conséquent dans le geste, blessures pour les autres. Contre-indiqué: mauvaise perception ou interprétation de l’élève.

20 16. Le retrait de l’élève Cette technique consiste à écarter l’élève de la scène où se déroule la situation. Cette intervention est accompagnée d’un retour sur la situation. Indiqué : risque de blessure, groupe stimule l’élève, contamination (ex. fou rire), pas totalement désorganiser et cette technique peut conserver l’image positive de l’enfant. Contre–indiqué : exclusion est considérée comme une marque de rejet, de revanche, le reste du groupe peut être solidaire en s’identifiant à son rejet.

21 17. La restructuration Technique qui permet d’éviter des interventions plus difficiles comme la punition ou la manifestation de l’impatience de l’enseignant. Il s’agit d’interrompre une activité qui ne convient plus au groupe et la remplacer par une autre qui répond mieux aux besoins des élèves. Indiqué : l’enseignant ressent la fébrilité de son groupe ou il veut éviter les punitions, les menaces, le groupe n’a pas atteint le seuil critique de désorganisation. Contre-indiqué : déstabilisation de l’enseignant ou évasif (insécurité).

22 MERCI DE VOTRE ATTENTION Sonia Fournier Ph. D. en éducation
SCE Intervention auprès des élèves en trouble du comportement au primaire Sonia Fournier Ph. D. en éducation Site Internet : Facebook : https://www.facebook.com/professeurefournieruqar?ref=hl


Télécharger ppt "TECHNIQUES D’INTERVENTION EN CLASSE Sonia Fournier Ph. D. en éducation"

Présentations similaires


Annonces Google