La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Démarche daide multicritère à la décision pour lallocation prioritaire des ressources en eau en milieu rural au Sénégal : Cas de la région de Diourbel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Démarche daide multicritère à la décision pour lallocation prioritaire des ressources en eau en milieu rural au Sénégal : Cas de la région de Diourbel."— Transcription de la présentation:

1 Démarche daide multicritère à la décision pour lallocation prioritaire des ressources en eau en milieu rural au Sénégal : Cas de la région de Diourbel Processus délaboration des critères Ba N. Fatoumata Directeur: Christian Bouchard (FSG-ULaval) Co-directrice: Irène Abi-Zeid (FSA- ULaval)

2 Mise en Contexte Structuration du processus Opérationnalisation des Critères Commentaires sur le processus suivi Conclusion Plan de présentation

3 Mise en contexte Un problème quotidien dans les pays en voie de développement Un défi pour lÉtat du Sénégal : Des ressources importantes mais mal réparties Un problème de qualité et de disponibilité Un déséquilibre marqué entre le rural et lurbain Une problématique dallocation : Plusieurs projets envisagés avec des objectifs socio- économiques et environnementaux à intégrer Des difficultés dampleurs variées dans lespace et une insuffisance de moyens financiers Problème dévaluation des priorités

4 Approche méthodologique Démarche daide à la décision pour une allocation prioritaire des ressources en eau en milieu rural au Sénégal (en amont des études de faisabilité technique et financière) Approche multicritère : Analyse complexe dobjectifs conflictuels, un nombre important de sites, de données et dintervenants Approche purement objective: irréaliste [Bana e Costa et al., 2004] Approche multicritère adaptée [Abu-Taleb et al. 1995; Hedia T., 2004; Rajui et al. 2000] Région de Diourbel 4769 km², hbts, 3 Dpts, 8 Arr. et 33 CR Région rurale: agriculture, élevage et… commerce Eaux souterraines importantes mais qualité et quantité insuffisantes

5 Identification des acteurs Structuration du processus Ministère de léconomie et des finances Ministère chargé de lhydraulique Conseil supérieur de leau Comité technique de leau Autres ministères (élevage, santé, intérieur etc.) DHRDGPREDEMSubdivisions de la maintenance Brigades puits et forages ASUFOR Brigades hydrologiques Niveau supérieur Niveau Local Population Société civile Bailleurs…Col. locale

6 Identification des acteurs Les décideurs consultés le ministère de lagriculture et de lhydraulique, le ministère de lenvironnement et de la protection de la nature, le ministère de lélevage, le ministère du plan, du développement durable et de la coopération internationale, le ministère de la prévention, de lhygiène publique et de lassainissement, le ministère du réseau hydrographique national (cours deau, bassins de rétention, lacs et canaux latéraux), le ministère de lintérieur et des collectivités locales ; - lAgence Régionale de Développement de Diourbel (ARD-Diourbel) et la Direction Régionale du Développement Rural de Diourbel (DRDR- Diourbel) - la Société de Distribution dEau (SDE) et la Société Nationale des Eaux du Sénégal (SONES) ; Structuration du processus

7 Détermination des unités territoriales Les unités territoriales considérées: arrondissements Contrainte de choix : pertinence et faisabilité Les 8 arrondissements (Arr.) quon veut ranger en termes de priorité : Structuration du processus Baba-Garage Lambaye Ngoye Ndame Ndoulo Kael Taïf Ndindy

8 Identification des objectifs et définition des critères Sources: Publications officielles (DSRP, LPSHA, OMD…) Textes de loi (code de leau et de lenvironnement) Manuels de programmes et projets dinvestissement (PNIR, PLT, PEPAM, PLD, PLDH…) Interviews Arbre de génération des critères (objectifs et sous-objectifs) Structuration du processus

9 Améliorer les conditions de vie des populations rurales Allocation de ressource en eau en milieu rural Préservation de lenvironnement Réduction de la pauvreté Préservation de la santé et du bien être des populations rurales Exploiter le potentiel économique Développer les activités génératrices de revenu Tendre vers lautosuffisance alimentaire Réduire les maladies dorigine hydrique Augmenter laccessibilité à leau Assurer une bonne qualité de leau Assurer une quantité suffisante pour lhygiène et les autres usages domestiques Garantir un accès à distance raisonnable Assurer la pérennité de lapprovisionnement et limiter le gaspillage Favoriser lagriculture Favoriser lélevage Favoriser le potentiel de développement Arbre des objectifs

10 Identification des objectifs et définition des critères Liste des critères mesurant : Qualité des eaux souterraines Acceptabilité des coûts de lallocation Quantité deau disponible pour la population Accessibilité aux points deau Satisfaction des besoins en eau pour lagriculture Satisfaction des besoins en eau pour le cheptel Potentiel de développement Structuration du processus

11 Documents officiels délaboration de plan sectoriels de développement et dinvestissement Opérationnalisation des critères Choix de lorientation : Réduction des inégalités entre Arr. (%) ou Réduction du nombre de nécessiteux (Nbre)

12 Paléocène Maestrichtien Éocène Données Sources : Bases de données DGPRE, Résultat denquête [PEPAM, 2007], Document de travail [Badiane et al., 2000] etc. Concentration des paramètres physico-chimiques Caractéristiques des nappes Profondeurs des ouvrages Méthode dévaluation Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure Qualité des eaux souterraine Niveau de qualité par paramètre pour chaque nappe (3 niveaux qualité: normes et autres valeurs seuils ) Niveau de qualité par nappe (7 classes, échelle de gravité) Niveau de qualité moyen de larrondissement RS NO3- F- RS F- RS F-

13 Méthode dévaluation Questionnaires transmis aux responsables locals (50% habitants représentés) Volonté de payer (domestique et irrigation) Oui=1, Non=0 et Peut-être=0,5 Pourcentage de réponses positives sur la totalité des répondants Capacité financière des populations (importante mais) non prise en compte Acceptabilité financière des coûts de lallocation Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

14 Données Enquête PEPAM, 2006 ; RGPH III ; base de données PROGRES (DGPRE) Infrastructures (type, nombre et localisation) et habitants (nombre et localisation) Méthode dévaluation Taux de satisfaction en infrastructure répondant au critère daccès raisonnable Equivalent Point dEau: référence en milieu rural Formule: Quantité deau disponible pour la population Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

15 Données Sources: PROGRES et PEPAM, 2006 Infrastructures (type, nombre et emplacement géographique) ; nombre dhabitants et nom des villages Méthode dévaluation Capacité des infrastructures EPE Calcul des déficits et excédents/village Pour chaque village en déficit, évaluation de la distance à parcourir jusquaux villages en excédent pour combler le déficit ArcView GIS 3.2 Accessibilité au point deau Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

16 Données –SCNRA-Bambey, Ministère de lagriculture (pluviométrie, ménages); CRAT et DRDR (terres arables), [Dancette, 77] et [FAO,92] (besoins) Méthode dévaluation Indicateur de déficit en eau (DE) pour une culture de référence (mil 90 jours): Satisfaction des besoins en eau pour lagriculture Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

17 Satisfaction des besoins en eau pour le cheptel Méthode dévaluation suggérée Les espèces UBT Besoin en eau Infrastructures Quantité présente Évaluation du taux de satisfaction Indicateur non mesurable pour le moment Données sur la quantité deau disponible et destinée au cheptel non disponibles Enquête en cours Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

18 Méthode dévaluation DRDR: réalisation de politiques de développement locales et régionales au nom du Ministère de lAgriculture ARD: coordination des initiatives de développement des collectivités locales Évaluation qualitative par un responsable de lARD et ancien responsable du DRDR MoyenMoyen+Grand+Grand ++FaibleTrès grand MoyenFaible Grand Potentiel de développement de lArr. Opérationnalisation des critères/ indicateurs de mesure

19 Nombre important dintervenants Coordination des efforts et approche participative compliquées Réunion des organes de concertation non observée Hypothèse : difficultés dordre structurel Qualité et disponibilité des données insuffisantes Démarche et critères pertinents Intervenants intéressés et favorables à la démarche Liste des critères validée : traduisent les objectifs de lÉtat et les préoccupations des intervenants en termes de GIRE Commentaires sur le processus suivi

20 Conclusion Pertinence de létude: Demande croissante et limite des moyens financiers: il faut prioriser lallocation des RE Leau: de multiples dimensions et de nombreux intervenants : nécessité dune approche concertée à critères multiples Faisabilité: Volonté de lÉtat dadopter une approche multisectorielle et dorganiser le cadre de concertation Motivation des intervenants Des difficultés techniquement surmontables Perspectives: Renforcer les outils de planification, de suivi-évaluation et déchange dinformations Outil de concertation pour opérationnaliser les organes de concertation Des méthodes dévaluation qui pourraient être révisées en fonction des données disponibles

21 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Démarche daide multicritère à la décision pour lallocation prioritaire des ressources en eau en milieu rural au Sénégal : Cas de la région de Diourbel."

Présentations similaires


Annonces Google