La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Basse – Vision Mr. NAFIS HAMID « Membre de lARIBA » Association Francophone des Professionnels de Basse Vision SIOM 2012 - MARRAKECH

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Basse – Vision Mr. NAFIS HAMID « Membre de lARIBA » Association Francophone des Professionnels de Basse Vision SIOM 2012 - MARRAKECH"— Transcription de la présentation:

1

2 La Basse – Vision Mr. NAFIS HAMID « Membre de lARIBA » Association Francophone des Professionnels de Basse Vision SIOM MARRAKECH

3

4 La basse – Vision Définition OMS Les cause de la malvoyance La Prise En Charge de la malvoyance La Prise En Charge Aujourdhui I. Analyse des besoins Visuels II. Evaluation des capacités Visuelles Restantes III. Analyse Subjective de linfluence de la C.O VI. Détermination du Grossissement utile. V. Choix des appareillages Pla n Méthode déquipement des basse Visions

5

6 La Basse – Vision Une population de malvoyants en croissance. Une prise en charge insuffisamment assurée. Une spécialisation à développer chez les opticiens.

7

8 La Population Augmentation de la population de : 6 milliard en ,5 milliard en 2020 Population Mondiale Population Marocaine 0-14 ans: 30% ans: 64,7% 65 ans et plus: 5,2%

9

10 Selon OMS Un mal – voyants si : 0,5/10 AV 3/10et/ou 10° CV 60° (Meilleurs équipement)

11

12 Perturbation de la vision périphérique Rétinite Pigmentaire Glaucome Décollement de rétine Perturbations : Champ Visual très réduit orientation dans lespace Perturbation des faibles luminances Perturbations : Champ Visual très réduit orientation dans lespace Perturbation des faibles luminances

13

14 La Prise en charge Historique: 1900 Prof. Von Rohr 1980 SFO 1990 SFO 1993 Prof. Corbé 2001 Instrumentale ThérapiePluridisciplinaritéRéduction 1900 Prof. Von Rohr 1980 SFO 1990 SFO 1993 Prof. Corbé 2001

15

16 I. Analyse des besoins visuels RecenserAttentesBesoin visuels Ancien équipement Médecin traitant Eliminer les activités pour lesquelles il nest pas possible de laider (faux espoir) Une aide visuelle nest efficace que si elle répond à une attente bien précise

17

18 Echelle Logarithmique

19

20 EN RESUME Selon Rohr, cette méthode présente les avantages suivantes : Déterminer la correction optique emmétropisant le sujet. Evaluer lacuité visuelle restante Apprécier les capacités de fixation. Tester les facultés dadaptation à un système grossissant.

21

22 Méthode plus simple: Dépistage et grossissement : On place sur lunette dessai la C.O en VL et une addition de + 3,00 ( avec Parinaud ) P3P4P5P6P8P10P14P20P28 0,50,40,30,250,20,140,10,070, ,5x2x2,5x3x4x6x8x12x (à domicile)

23

24 Ce choix obéit à des règles précises : 1)Laide visuelle la plus simple est toujours la plus efficace. 2)Procéder graduellement en commençant par les taches les plus faciles. 3)Ne jamais laisser espérer à un malvoyant obtenir dun appareillage plus quil ne peut en attente.

25

26

27

28

29

30

31


Télécharger ppt "La Basse – Vision Mr. NAFIS HAMID « Membre de lARIBA » Association Francophone des Professionnels de Basse Vision SIOM 2012 - MARRAKECH"

Présentations similaires


Annonces Google