La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Romans populaires français du XIXe siècle

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Romans populaires français du XIXe siècle"— Transcription de la présentation:

1 Romans populaires français du XIXe siècle
3. Eugène Sue

2 Biographie Joseph de Maistre, un adversaire résolu de la Révolution
Félicité de Lamennais, le réformateur catholique connu pour son style apocalyptique francs les dandys les plus spectaculaires 1804 famille de médecins la grande bourgeoisie parisienne l’armée – la marine 1830 Louis de Bonald, défenseur des principes monarchiques et du catholicisme

3 Ses premiers romans et nouvelles
vers le roman de mœurs des lycanthropes à la manière de Pétrus Borel des adversaires qui tuent les âmes, non les corps l’immoralité et la cruauté en 1837, ruiné francs contre francs de dettes Latréaumont, 1837 Isidore Ducasse – Lautréamont: Chants de Maldoror, 1868 Kernok le pirate, 1830 Atar-Gull, 1831 Plic et Ploc. Scènes maritimes, 1832 La Salamandre, 1832 La Vigie de Koat-Ven, 1833 Walter Scott le James Fenimore Cooper français

4 La Presse 5 février 1837 - 28 juin 1839: 1836, Emile de Girardin
Arthur, le journal d’un inconnu une analyse psychologique et la peinture des mœurs 22 janvier - 26 septembre 1841: Mathilde. Mémoires d’une jeune femme une description ‘féministe’ 1836, Emile de Girardin premier journal à prix modique des romans en tranches Victor Hugo: prospectus programme du n° 1 La Vieille fille de Balzac en douze épisodes à partir du 23 octobre 1836 un immense public

5 Joseph d’Estourmel, 1831 A chaque page ce sont des dialogues qui ont une physionomie particulière. Des questions et des réponses également brèves, et de continuelles interruptions. J’ai su depuis que ce style monosyllabique, qui serait certainement un modèle de concision dans son genre si, à force d’alinéa, il ne finissait par engendrer des volumes, répondait à un des besoins de notre époque, celui d’écrire à la fois rapidement et fructueusement, et constitue ce qu’on appelle dans la littérature commerciale le bout de ligne. [...] Toutefois, il est à remarquer que le prix des interjections, des conjonctions, des exclamations, varie selon la vogue du romancier. Ainsi il y des Mais de deux francs et des Car de cinquante centimes. Le Ah! de M. F... est loin de valoir le Oh! de M. D...; et on m’a cité des Quoi! qui rapportaient jusqu’à trois francs à leur auteur.

6 La littérature industrielle
Dans d’autres temps un écrivain aurait pu envier pour épitaphe: Transivit bene faciendo, ‘il a passé en faisant le bien.’ A l’avenir il lui suffira qu’on dise: Il a passé en gagnant du bien; [...] toucher un large public faire consommer souvent réduire l’abonnement annuel de 50% 1838, Le Siècle Le Capitaine Paul d’Alexandre Dumas roman en 19 épisodes en 3 mois 5000 abonnés supplémentaires

7 Les nouvelles exigences techniques
une plongée in medias res un dialogue vivant et dramatique une série d’intrigues parallèles allonger ou abréger à volonté la création de personnages typés les sensationnelles chutes de rideau suspendre à la fin la suite logique brouiller toutes les pistes une amorce un mélange de curiosité et d’inquiétude

8 La technique du découpage
Francis Lacassin: A la recherche de l’empire caché. Mythologie du roman populaire, 1991 Un procédé entre autres consiste à abandonner le héros au milieu d’un grave péril. Et de le montrer, le lendemain, par une ellipse audacieuse, dans une nouvelle situation inoffensive et sans rapport avec la précédente. L’explication ne venant que quelques jours plus tard avec l’intervention d’un nouveau personnage qui a assisté au sauvetage du héros. Un artifice voisin consiste à laisser le héros dans un grave péril et à créer une digression, le lecteur assistant lui-même au dénouement quelques jours plus tard. Les Mystères de Paris: deux volumes → quatre → six → huit → dix

9 Le style en noir et blanc
mon sang se glace dans les veines – soyez maudit! mais n’anticipons pas! la victoire des forces providentielles le triomphe décisif des bons sentiments et de la vertu la justice divine une mission de vengeance protecteur des femmes et des orphelins la démythification du beau monde mythification croissante du peuple misérable Les Misérables de Victor Hugo l’épopée du prolétariat souffrant le Robin Hood des villes la Bibliothèque bleue

10 Le bandit social Die ideale Sozialordnung, wie sie in Les Mystères de Paris propagiert wird - teilweise in Übereinstimmung mit den Ideen Bonalds, de Maistres und anderer konservativer Sozialphilosophen -, ist dadurch gekennzeichnet, daß die Reichen sich ihrer Verantwortung gegenüber den Armen bewußt sind und die Armen sich auf die Einsicht und Opferbereitschaft der Reichen verlassen dürfen, daß aber an den bestehenden Herrschaftsverhältnissen nicht gerüttelt wird. un hors-la-loi les hommes de loi et les usuriers les adversaires des pauvres un surhomme, chef de bande charismatique l’injustice du système social une légère infraction aux codes de famille, d’honneur ou de société sa punition à la fin du récit quelques représentants corrompus de la société rentrer dans l’ordre

11 Les Mystères de Paris, 19 juin 1842 – 25 octobre 1843
meurt après son retour à la cour de Gerolstein son amie d’infortune, Rigolette une dispute avec son père le défenseur des victimes les agitations des milieux criminels et les vicissitudes des victimes le Maître d’école le Chourineur le notaire Jacques Ferrand Clémence d’Harville un mariage secret contre la volonté de son père Sarah Seyton Rodolphe de Gerolstein la princesse Amélie la nature corrompue de sa femme 17 ans plus tard, à Paris la Goualeuse – Fleur-de-Marie

12 Jacques Ferrand violé Louise Morel et assassiné l’enfant
la beauté éblouissante d’une jeune Créole C’est donc sur cette tenture grenat, fond vigoureux et chaud de ton, que se dessine la figure de Cecily, que nous allons tâcher de peindre. D’une stature haute et svelte, la créole est dans la fleur et dans l’épanouissement de l’âge. Le développement de ses belles épaules et de ses larges hanches fait paraître sa taille ronde et merveilleusement mince, que l’on croirait que Cecily peut se servir de son collier pour ceinture. Aussi simple que coquet, son costume alsacien est d’un goût bizarre, un peu théâtral, et ainsi d’autant plus approprié à l’effet qu’elle a voulu produire.

13 Cecily Son spencer de casimir noir, à demi-ouvert sur sa poitrine saillante, très long de corsage, à manches justes, à dos plat, est légèrement brodé de laine pourpre sur les coutures et rehaussé d’une rangée de petits boutons d’argent ciselés. Une courte jupe de mérinos orange, qui semble d’une ampleur exagérée quoiqu’elle colle sur des contours d’une richesse sculpturale, laisse voir à demi le genou charmant de la créole, chaussée de bas écarlates à coins bleus, ainsi que cela se rencontre chez les vieux peintres flamands, qui montrent si complaisamment les jarretières de leurs robustes héroïnes. l’instrumentalisation de cette femme

14 Le corps et le costume la substance d’un objet
une construction avec de l’épithète convenable la qualité prédominante de petits boutons d’argent ciselé si et comme si

15 L’impuissance de la langue
Si la créole avait accentué la première strophe avec une langueur voluptueuse, elle mit dans ses dernières paroles tout l’emportement de l’amour antique. Et, comme si la musique eût été impuissante à exprimer son fougueux délire, elle jeta sa guitare loin d’elle... et se levant à demi, en tendant les bras vers la porte où se tenait Jacques Ferrand, elle répéta d’une voix éperdue, mourante: - Oh! viens... viens... viens... Peindre le regard électrique dont elle accompagna ces paroles serait impossible... Jacques Ferrand poussa un cri terrible. - Oh! la mort... la mort à celui que tu aimerais ainsi... à qui tu dirais ces paroles brûlantes! s’écria-t-il en ébranlant la porte dans un emportement de jalousie et d’ardeur furieuse. Oh!... ma fortune... ma vie pour une minute de cette volupté dévorante... que tu peins en traits de flamme.

16 Les dialogues vivants les points de suspension
- Veux-tu... de l’or... tout mon or?... - Non... j’en ai... - As-tu un ennemi? je le tue. - Je n’ai pas d’ennemi... - Veux-tu être ma femme? je t’épouse... - Je suis mariée!... - Mais que veux-tu donc alors? mon Dieu!... que veux-tu donc?... - Prouve-moi que ta passion pour moi est aveugle, furieuse, que tu lui sacrifierais tout!... Fœdora dans La Peau de chagrin de Balzac

17 La morne résignation Ainsi pour lui aucune chance de retrouver Cecily, qui emportait avec elle la preuve de ses crimes!... A cette épouvantable certitude, il tomba foudroyé sur une borne placée à sa porte. Il resta longtemps là, muet, immobile, pétrifié. Les yeux fixes, hagards, les dents serrées, la bouche écumante, labourant machinalement de ses ongles sa poitrine qu’il ensanglantait, il sentait sa pensée s’égarer et se perdre dans un abîme sans fond.

18 La chute imminente Lorsqu’il sortit de sa stupeur, il marchait pesamment et d’un pas mal assuré; les objets vacillaient à sa vue comme s’il sortait d’une ivresse profonde... Il ferma violemment la porte de la rue et rentra dans la cour... La pluie avait cessé... Le vent, continuant de souffler avec force, chassait de lourdes nuées grises qui voilaient, sans l’obscurcir, la clarté de la lune, dont la lumière blafarde éclairait la maison.

19 Le point culminant du drame
Allant ainsi au hasard, il arriva au bout d’une allée, près d’une serre en ruines. Tout à coup, il trébucha violemment contre un amas de terre fraîchement remuée. Il se baissa, regarda machinalement et vit quelques linges ensanglantés. Il se trouvait près de la fosse que Louise Morel avait creusée pour y cacher son enfant mort... Son enfant... qui était aussi celui de Jacques Ferrand... Malgré son endurcissement, malgré les effroyables craintes qui l’agitaient, Jacques Ferrand frissonna d’épouvante.

20 Le point culminant du drame
Il y avait quelque chose de fatal dans ce rapprochement. Poursuivi par la punition vengeresse de la luxure, le hasard le ramenait sur la fosse de son enfant... malheureux fruit de sa violence et sa luxure!... Dans toute autre circonstance, Jacques Ferrand eût foulé cette sépulture avec une indifférence atroce, mais, ayant épuisé son énergie sauvage dans la scène que nous avons racontée, il se sentit saisi d’une faiblesse et d’une terreur soudaines... Son front s’inonda d’une sueur glacée, ses genoux tremblants se dérobèrent sous lui, et il tomba sans mouvement à côté de cette tombe ouverte.

21 La technique narrative
la coupure quotidienne les tranches régulières un état d’attente permanent cette fin suspendue le dénouement infiniment retardé les microrécits numérotés par chapitres de petites nouvelles une machine dilatoire une réelle collaboration du public Bibliothèque historique de la Ville de Paris 1100 lettres Ne la faites pas mourir, nous l’aimons trop. Théophile Gautier: Histoire de l’art dramatique

22 L’engagement social Toute la France s’est occupée pendant plus d’un an des aventures du prince Rodolphe, avant de s’occuper de ses propres affaires. Des malades ont attendu pour mourir la fin des Mystères de Paris; le magique la suite à demain les entraînait de jour en jour, et la mort comprenait qu’ils ne seraient pas tranquilles dans l’autre monde s’ils ne connaissaient pas le dénouement de cette bizarre épopée. la distance entre la fiction et la réalité l’argent pour les Morel solliciter l’aide de Rodolphe à la manière de Balzac ou de Zola Les Mémoires d’Henri Gisquet, ancien préfet de police

23 La situation matérielle
- Dame! quand on est toute seule au monde et qu’on ne veut avoir d’obligation à personne, faut bien s’arranger et faire son nid, comme on dit. - Et votre nid est charmant. - N’est-ce pas? Car enfin je ne me refuse rien; j’ai même un loyer au-dessus de mon état; j’ai des oiseaux; l’été, toujours au moins deux pots de fleurs sur ma cheminée, sans compter les caisses de ma fenêtre et celle de ma cage; et, pourtant, comme je vous le disais, j’avais déjà trois francs dix sous dans ma tirelire, afin de pouvoir un jour parvenir à une garniture de cheminée. [...] - Et puis, enfin, il faut toujours songer un peu à l’avenir. - A l’avenir? - Si vous tombez malade, par exemple... - Moi... malade? Et Rigolette de rire aux éclats.

24 Un regard mélancolique
Rodolphe, frappé de cette aveugle et bienheureuse confiance dans l’avenir, se reprocha d’avoir risqué de l’ébranler... Il songeait avec une sorte d’effroi qu’une maladie d’un mois pouvait ruiner cette riante et paisible existence. J’ai accompli ma triste tâche, madame; veuillez excuser l’incohérence de cette lettre, et recevoir l’expression du respectueux dévouement avec lequel j’ai l’honneur d’être de Votre Altesse Royale, Le très humble serviteur, WALTER MURPH La veille du service funèbre de la princesse Amélie, Clémence arrive à Gerolstein avec son père. Rodolphe ne fut pas seul le jour des funérailles de Fleur-de-Marie.

25 Le Juif errant le phalanstérisme
Charles Fourier: Le Nouveau Monde industriel et sociétaire, 1829 les jésuites Umberto: Le Pendule de Foucault les héritiers Rennepont le 13 février 1832 le 13 février 1682 une maison murée de la rue Saint-François le cordonnier de Jérusalem la grande épidémie de choléra 1844, 10 traductions différentes des Mystères de Paris 25 juin août 1845, Le Constitutionnel francs l’abonnement de 80 à 40 francs le nombre de lecteurs de 3000 à

26 La fin de sa carrière à partir de 1849, Les Mystères du peuple ou Histoire d’une famille de prolétaires à travers les âges incomplet en 1857 son engagement socialiste et anti-clérical le Voltaire de ces nouvelles hordes l’ensorceleur politique

27 La réception par la critique étrangère
Auf diese Weise macht man mit Wohltaten gemeine, heuchlerische, spekulirende, nichtswürdige Bettler; man demoralisirt auf diese Weise die Hilfsbedürftigen und gibt ihren Seelen Gift zugleich mit dem Groschen, mit dem man ihren Hunger stillt. Von dieser Art Verantwortlichkeit vor Gott, daß bonnes œuvres die satanischesten Sünden, die seelenzerrüttendsten Gedankenentfaltungen beim Wohltäter wie beim Bewohlthateten einschließen können, hat natürlich unser Feuilletonist auch nicht die entfernteste Vorstellung. imitateur de Dickens profiteur amoral l’esclave noir dans Atar-Gull Rodolphe qui abuse de son pouvoir Heinrich Leo, Evangelische Kirchen=Zeitung

28 Les imitateurs Julian Chownitz: Die Geheimnisse von Wien, 1845
Eduard Breier: Die Geheimnisse von Wien, Sittengemälde aus der Gegenwart, 1852 Heinrich von Levitschnigg: Die Geheimnisse von Pest, 1853 Caroline Wilhelmine Leonhardt-Lyser: Geheimnisse aus der vornehmen Welt, dem Volks= und Klosterleben in Wien, Prag und Pesth, 1844 August Braß: Mysterien von Berlin, Johann Wilhelm Christern: Die Geheimnisse von Hamburg, 1845 Geheimnisse von Petersburg, 1845 Die Geheimnisse von Amsterdam, 1845 Geheimnisse von Altenburg, 1845 Die Geheimnisse von Laxenburg, 1871 Victor Sales: Die neuen Geheimniße von Paris. Zeitgeschichlicher Roman, 1872


Télécharger ppt "Romans populaires français du XIXe siècle"

Présentations similaires


Annonces Google