La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Reconnaissance des acquis et de l’expérience professionnelle

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Reconnaissance des acquis et de l’expérience professionnelle"— Transcription de la présentation:

1 Reconnaissance des acquis et de l’expérience professionnelle
La RAEP Reconnaissance des acquis et de l’expérience professionnelle

2 Parcours antérieur des candidats
Avoir exercé dans un autre niveau que le second degré Avoir exercé dans un autre département ministériel Faire état d’expériences pédagogiques observées Montrer en quoi le parcours leur a permis de construire une identité professionnelle qui leur permet d’exercer le métier de professeur. Montrer au moyen du dossier l’existence de compétences similaires à celles qui sont requises pour exercer le métier d’enseignant. (compétences pédagogiques et/ou éducatives transférables.

3 Nouvelle épreuve d’admissibilité
Arrêté du 27 avril 2011: Épreuve d’admissibilité remplacée par un dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle Double correction Noté de 0 à 20

4 L’épreuve de RAEP Deux parties: Dossier de RAEP Entretien avec le jury

5 Forme du dossier Page de garde fiche de renseignements téléchargeables
*8 pages maximum - 2 pages pour la 1er partie 6 pages pour la 2nd partie Dossier dactylographié en Arial 11, interligne simple, format papier 21x29,7 Dimension des marges: droite et gauche:2,5cm, à partir du bord: 1,25 cm - Sans retrait en début de paragraphe

6 Annexes Un ou deux exemples de documents ou travaux, réalisés dans le cadre de l’activité décrite, qui illustrent et explicitent la présentation d’une situation d’apprentissage. Les documents doivent être pertinents, précis et concis. ( de 1 à 8 pages maximum) L’authenticité des documents dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d’établissement.

7 Conseils Accorder de l’importance à la pertinence du choix et de l’intérêt du document au regard de l’expérience d’enseignement analysée. Pertinence du choix de la séquence, au regard des enjeux de la discipline. Capacité d’analyse de son activité. Eviter de procéder à une micro-analyse détaillée de séance qui ne serait pas rattachée à une séquence

8 Conseils Éviter une description d’un parcours forcément trop rapide de l’ensemble de séquences d’une année scolaire. Maîtrise de la langue Qualité de l’expression Maîtrise de l’orthographe et de la syntaxe

9 Le dossier RAEP Première partie:
Décrire les responsabilités confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel. 2 pages dactylographiées maximum

10 Le dossier RAEP Deuxième partie:
Choisir une situation d’apprentissage mise en œuvre durant le cursus professionnel, qui paraît significative au regard des objectifs de l’enseignement de l’allemand. La conduite de classe décrite doit avoir comme fil conducteur l’acquisition de compétences de communication et de compétences linguistiques ainsi que de connaissances culturelles.

11 Réalisation pédagogique
Séquence de deux ou trois séances constituant une unité pédagogique. Mise en œuvre d’une tâche communicative complexe L’entraînement à la lecture cursive d’une œuvre littéraire, article de presse, d’essais etc. L’exploitation d’un partenariat avec un établissement germanophone…ou d’une sortie en pays germanophone.

12 Réalisation pédagogique
Intégration des nouvelles technologiques dans un projet pédagogique. Le travail personnel demandé aux élèves dans et en dehors des séances d’enseignement. La réalisation d’un projet particulier (pièce de théâtre) La conception d’évaluations écrites ou orales les contenus pédagogiques d’un travail organisé en groupes de compétences.

13 Réalisation pédagogique
Travail avec l’assistant(e) Les formes de différenciations du travail demandé aux élèves dans la conduite de classe. Un parcours d’aide individualisée en allemand La prise en compte des apprentissages d’autres langues et la collaboration avec d’autres enseignants dans l’équipe pédagogique.

14 Les attentes du jury Le candidat exposera clairement ses objectifs en situant brièvement le projet dans le cadre d’une progression et en se référant aux programmes en vigueur. Il procèdera à une analyse des besoins des élèves et décrira les stratégies retenues : choix des supports et description de chacune des étapes du projet et de l’enchaînement des activités. Il mettra un accent particulier sur les activités de pratiques langagières et d’apprentissage de savoirs nouveaux.

15 Les attentes du jury Le candidat analysera les réactions et le comportement des élèves devant les activités mises en œuvre et les conséquences à en tirer. Il fera le bilan de son action en prenant appui sur les indicateurs de son choix. Il pointera les réussites et les faiblesses de la mise en œuvre et suggérera des pistes d’amélioration.

16 Les critères d’évaluation du jury
Maîtrise de la langue française Cohérence globale du dossier Structuration du propos Pertinence du choix des activités en regard des objectifs de la discipline. Maîtrise des enjeux didactiques et pédagogiques des activités décrites. Justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés. Prise de recul dans l’analyse de la situation exposée.

17 Les critères du jury Cohérence de l’argumentation.
Maîtrise des concepts didactiques et de la terminologie qui l’accompagne, auxquels les programmes officiels font référence. Langue claire et accessible.

18 L’oral d’admission Deux parties bien distinctes: Première partie:
-Présentation d’un exposé à partir d’une question posée par le jury en relation avec le dossier. 1h de préparation, 15mn de présentation - Entretien avec le jury en allemand: poser des questions pour approfondir le dossier ainsi que des questions plus générales sur le métier. 45mn

19 L’oral d’admission Temps de préparation: 2h 30 mn d’exposé
30 d’entretien Dossier: exploitation pédagogique de documents en allemand.

20 Le dossier Ces trois documents, présentés dans un ordre aléatoire, constituent les éléments d’une unité pédagogique. Vous précisez à quelle classe vous destinez cette unité. Vous en présenterez l’architecture générale ainsi que les objectifs (culturels, linguistiques, etc) que vous vous fixez dans la mise en œuvre de cette unité pédagogique et l’exploitation de chacun des documents. Vous décrirez de manière précise et concrète la mise en œuvre pédagogique des étapes essentielles de votre projet. Lors de chacune de ces trois étapes de la présentation de votre projet, vous justifierez vos choix par une analyse de chacun des trois documents.

21 A ne pas faire... Absence totale d’analyse des documents
Description linéaire des documents mais mise en perspective dynamique par rapport à la tâche finale retenue. Ensemble du dossier pas exploité. Déséquilibre entre une analyse certes brillante du dossier et une mise en œuvre réduite à l’évocation rapide de quelques activités. Ne pas pouvoir se projeter dans la réalité de la classe. Terminer sa prestation bien avant l’heure. Lecture mal maîtrisée des notes. Fréquents retours en arrière. Longs silences Voix monocorde

22 Les critères Pertinence de l’analyse des supports.
Mise en relation de cette analyse avec le projet pédagogique. Qualité de la mise en œuvre prévue. Connaissance des programmes. Connaissance des repères essentielles dans la didactique des langues. Aspect formel de l’exposé.

23 Démarche Lecture approfondie des documents pour
En faire une analyse didactique Dégager une problématique qui sous-tendra la mise en œuvre retenue. Ensuite définir les objectifs du projet pédagogique.

24 Démarche: l’analyse du document
Analyse de la thématique et du contenu linguistique du document pour Dégager une notion culturelle du programme Définir un niveau de compétence à atteindre Définir le niveau de la classe.

25 Démarche Agencement des documents dans la perspective de la construction des savoirs et savoir-faire, mobilisables notamment pour la réalisation de la tâche finale. Nécessité d’analyser les liens de cohérence entre les documents. Retenir une problématique.

26 Démarche Définir les objectifs ( culturels, linguistiques, éducatifs…)
= dégager les potentialités des documents par une lecture approfondie.

27 Démarche Mise en œuvre en fonction du repérage des entraves (linguistiques, internes, externes) et des éléments facilitateurs Travail de construction du sens du document. Guidage: aides lexicales, découpage d’un document, mais sans excès. Développer des stratégies de compréhension chez les élèves.

28 La mise en oeuvre Avoir dégagé les potentialités
Présenter les objectifs en cohérence avec les programmes et le niveau de compétence Définir la tâche finale et construire le parcours actionnel à rebours en précisant - les tâches intermédiaires Les activités langagières entraînées Les formes sociales du travail l’approche différenciée

29 La tâche finale Résultat observable, identifiable et évaluable
Prendre en compte l’intérêt des élèves Prendre en compte la faisabilité de la tâche Prendre en compte les outils nécessaires à sa réalisation: outils linguistiques, supports Penser aux aides Mettre l’élève en situation de réussite dans une situation la plus authentique possible.

30 L’évaluation À ne pas oublier !!
Critériée, magistrale,auto-évaluation, co-évaluation CECRL: apprendre, enseigner, évaluer Pas un simple contrôle de connaissances noté. Cibler la prise de conscience par l’élève du parcours accompli et restant à accomplir pour atteindre l’objectif visé ou le niveau de compétence défini. Formative: repérer les erreurs pour permettre à l’élève de pallier ses manques et de progresser. Remédiation

31 L’entretien avec le jury
Faire preuve d’ouverture d’esprit Trouver le juste équilibre entre la capacité à se remettre en question et l’aptitude à défendre son point de vue. Le jury n’est pas là pour embarrasser le candidat, mais pour faire évoluer les propositions de la première partie en amenant le candidat à préciser, clarifier, illustrer, compléter certains points de l’exposé.

32 Derniers conseils Asseoir sa préparation sur une connaissance solide
-des textes officiels -des évolutions récentes de la discipline -asseoir sa préparation sur l’expérience professionnelle

33 Garder en mémoire Notions culturelles Niveaux de compétence attendus
Approche communicative et actionnelle Prévoir des évaluations BONNE PREPARATION !

34 Bibliographie La RAEP par l’exemple
De Sylvie Beyssade et Pascal Cantin Éditions DUNOD

35 Réaliser le dossier « présentez les éléments qui constituent, selon vous, les acquis de votre expérience professionnelle et vos atouts au regard des connaissances, compétences et aptitudes recherchées. »

36 Réaliser le rapport écrit
Le jury doit apprécier les acquis de l’expérience professionnelle en tant qu’ils sont en rapport avec l’expérience et les compétences recherchées pour l’exercice de la fonction. Le dossier RAEP doit être un travail sincère. Il s’agit de valoriser ses compétences et non de réaliser un descriptif des tâches exercées. Une présentation trop linéaire et détaillée ne permet pas de déterminer précisément les motivations et aptitudes.

37 Réaliser le rapport Analyser ses compétences tout au long de
sa carrière et mettre ainsi en avant des compétences susceptibles d’amener le jury à considérer que vous êtes le bon candidat. Ne pas oublier de développer ses motivations

38 Conseils Il n’y a pas de dossier RAEP type
Chaque candidat s’approprie son parcours et choisit les arguments de sa candidature. Faire ressortir l’ensemble des savoirs, compétences et aptitudes professionnelles que le candidat a acquis dans l’exercice d’une activité. Se former avant tout à une réflexion sur son parcours, ses compétences, ses acquis.

39 Conseils Attention toute indication portée dans le dossier peut faire l’objet d’un questionnement par le jury. Principales faiblesses: *difficulté à prendre du recul par rapport aux tâches effectuées pour faire ressortir le potentiel. *documents annexés pas toujours pertinents.

40 Les étapes de réalisation
1. se mettre en valeur: ne retenir que le positif. 2. trouver des informations dans le CV qui correspondent au concours visé. 3. identifier ses compétences. 4. trier les compétences pour ne retenir que celles qui répondent exactement aux attentes du jury. 5. déterminer le fil conducteur du parcours professionnel: organiser l’inventaire de tous ces renseignements avec rigueur pour montrer sa motivation et faciliter la lecture de son parcours. Élaborer le plan

41 Retenir le positif Repérer dans son CV les postes et activités qui correspondent au poste visé. Réfléchir aux compétences acquises. Tableau de compétences: Emploi savoir-faire compétences savoir-être Aptitudes qualités

42 Trouver le fil conducteur
Tableau de compétences = récapitulatif des savoir-faire et des savoir-être, des compétences à intégrer de façon cohérente. Définir dès lors le fil conducteur du parcours professionnel. Définir des dominantes.

43 Le plan Se donner du temps Prendre du recul Pas de modèle type
Soutenir la démonstration Chaque paragraphe représente une étape dans le raisonnement.Les paragraphes sont classés et suivent une progression allant de l’idée la moins importante à l’idée la plus importante. Exposition de l’idée / présentation d’un fait, exemple/ analyse de l’exemple.

44 La rédaction Mettre en évidence ses compétences
Garder au second plan les aspects chronologique du parcours. Préférer communiquer sur ce qu’on sait faire plutôt que sur les lieux où l’on a travaillé. Éviter de se raconter en énumérant choronologiquement les tâches confiées, car il en résulte une rédaction décousue.

45 L’introduction Donner une impression positive au jury.
Fournir les clefs de lecture au jury pour qu’il fasse aisément connaissance avec le candidat. 1. grade, poste, diplôme 2. informations sur le cadre de travail 3. annonce du plan = une dizaine de lignes

46 La conclusion Deux parties, une dizaine de lignes:
1er paragraphe reprend les points essentiels abordés dans le développement ainsi que les atouts qui en résultent. 2ième paragraphe présente la candidature visée et propose une projection vers des responsabilités futures.

47 Conseils de rédaction Assurer la lisibilité et la clarté d’un texte.
Phrases courtes. Pas d’usage abusif du « je » qui nuit à la fluidité du propos. Syntaxe et orthographe irréprochables. Ne pas abuser des sigles et de mots techniques. Exclure les termes connotés et les guillemets. Etre attentif à la ponctuation.


Télécharger ppt "Reconnaissance des acquis et de l’expérience professionnelle"

Présentations similaires


Annonces Google