La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Stage nouveaux programmes de 1 ère Florian NICOLAS LES TERRITOIRES ULTRAMARINS DE LUNION EUROPEENNE ET LEUR DEVELOPPEMENT La mise en lumière de la façade.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Stage nouveaux programmes de 1 ère Florian NICOLAS LES TERRITOIRES ULTRAMARINS DE LUNION EUROPEENNE ET LEUR DEVELOPPEMENT La mise en lumière de la façade."— Transcription de la présentation:

1 Stage nouveaux programmes de 1 ère Florian NICOLAS LES TERRITOIRES ULTRAMARINS DE LUNION EUROPEENNE ET LEUR DEVELOPPEMENT La mise en lumière de la façade de lAssemblée nationale pour lannée des outre-mer (2 février 2011) Source : (DR)www.lcp.fr

2 Programme 2002Programme 2010 Thème 3 : La France et son territoire : métropole et DOM-TOM (17 h) Chapitre 1 : Peuplement et répartition de la population française (3 h) Chapitre 2 : Des milieux entre nature et société (5 h) Chapitre 3 : Lespace économique (4 h) Chapitre 4 : Disparités spatiales et aménagement du territoire (5 h) Thème 4 : Les régions en France et en Europe (8 h) Chapitre 1 : Le fait régional, une région dEurope (4 h) Chapitre 2 : Disparités régionales en France et en Europe (4 h) Thème 3 : LUnion européenne : dynamiques de développement des territoires (11-12 h) Chapitre 2 : Les territoires ultramarins de lUnion européenne et leur développement (5-6 h) Le développement dun territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) Discontinuités, distances, insularités, spécificités socio- économiques. Anciens et nouveaux programmes : Points communs et différences Ce qui reste une analyse qui peut-être menée dans le cadre de létude de la région (pour les lycées situés dans les DROM) toutes les thématiques éclatées sur les 6 chapitres du programme de 2002 sont rassemblées dans le chapitre dédié aux territoires ultramarins du programme de 2010 la mise en évidence des liens avec la métropole et lUE Ce qui change un chapitre totalement consacré à la thématique des territoires ultra-marins une étude qui ne se limite pas quaux territoires français : il faut aussi aborder les territoires ultramarins de lEspagne, du Portugal, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et du Danemark une étude de cas obligatoire, dont le territoire est librement choisi par le professeur de nouvelles appellations : RUP et PTOM

3 Etude de cas (3 heures) Mise en activité des élèves sur un dossier documentaire Contextualisation (3 heures) Apports magistraux du professeur en utilisant des documents à dautres échelles Une île tropicale de locéan Indien, à km de la France Des liens étroits avec les Etats de locéan Indien ? Un développement fragile, soutenu par Paris et Bruxelles Les territoires ultramarins de lUE et leur développement La Réunion, entre Union européenne et océan Indien Les territoires ultramarins : une Europe originale et lointaine Des liens étroits avec lEurope pour soutenir le développement Une intégration difficile et inégale dans la mondialisation Quelle démarche adopter pour la séquence ? Comment passer de létude de cas à la contextualisation ? Problématique : Pourquoi les territoires ultramarins de lUnion européenne ont-ils besoin daides de leur métropole et de Bruxelles pour assurer leur développement et leur intégration régionale ?

4 A. Une île tropicale de locéan Indien, à de la France Etude de cas : La Réunion, entre UE et océan Indien Doc. 1 : Lorganisation du territoire Source : Géographie 1 ère, Belin, 2011 (DR) Doc. 2 : Une plage réunionnaise Source : Géographie 1 ère, Hachette, 2007 (DR) Doc. 3 : La composition de la population réunionnaise Doc. 4 : Les vols depuis La Réunion Source : Géographie 1 ère, Belin, 2011 (DR) Apports de la partie A Une île montagneuse avec deux volcans et des paysages tropicaux (palmiers, récif corallien…) Une production agricole tournée vers des produits tropicaux (canne à sucre, vanille…) Une dissymétrie Est/Ouest visible : la population et les activités se concentrent sur le littoral Ouest. Une population métissée, avec une minorité blanche et des immigrés venus du pourtour de locéan Indien Une île éloignée de la métropole mais reliée à Paris par des vols Source : reunionais.net (DR)reunionais.net

5 B. Un développement fragile, soutenu par Paris et Bruxelles Etude de cas : La Réunion, entre UE et océan Indien Doc. 5 : Spécificités socio-économiques de La Réunion Source : INSEELa RéunionMétropole Nombre denfants par femmes2,482 Part des moins de 20 ans37 %24,8 % Taux de natalité18,5 12,7 Taux de mortalité5,1 8,5 Taux de chômage27,2 %9,5 % % dactifs dans le secteur primaire1,71 % dactifs dans le secteur secondaire10,220,9 % dactifs dans le secteur tertiaire88,178,1 Doc. 6 : Les partenaires commerciaux de la Réunion ClientsFournisseurs Source : INSEE Doc. 7 : Le financement de la « route des Tamarins » Apports de la partie B Des comportements démographiques différents de ceux de la métropole : une population plus jeune et une fécondité plus importante quen métropole. Une situation économique différente de celle de la métropole : un taux de chômage supérieur à celui de la métropole ; une proportion dactifs agricoles et tertiaires supérieure à celle de la métropole. Les partenaires commerciaux : la France dabord, les Etats proches de locéan Indien puis lEurope. Des projets aussi financés par des subventions versées par lEtat et lUnion européenne. Source : (DR)www.mi-aime-a-ou.com

6 C. Des liens étroits avec les Etats de locéan Indien ? Etude de cas : La Réunion, entre UE et océan Indien Doc. 8 : LIDH autour de locéan Indien Doc. 9 : Lintégration régionale dans locéan Indien Source : Atlas géographique informatisé régional (DR) Doc. 10 : Les migrations depuis et vers La Réunion « Les natifs de Madagascar y jouent le rôle principal avec un solde positif de personnes. Viennent ensuite ceux de lîle Maurice avec un solde de personnes. Avec les Comores, le solde migratoire est pratiquement négligeable : environ 100 personnes. Les migrants natifs de Madagascar ou de Maurice sont en forte augmentation au cours de la période étudiée [ ]. […] Les natifs des îles voisines (hors Mayotte) étaient pratiquement en 2006, soit 3% de la population réunionnaise, dont presque natifs de Madagascar. Ils étaient sept ans plus tôt, dont de Madagascar, et ils représentaient 2,3% de la population. La pyramide dâge de ces populations reste principalement composée dadultes dâge avancé. Il ne sagit donc pas du cas typique de la migration des pays en développement vers les pays développés, qui concerne généralement les jeunes adultes de 15 à 29 ans. Ces populations sont en fait composées dun grand nombre de Français de naissance. Ainsi 90% des personnes vivant à La Réunion et nées à Madagascar, ancienne colonie française, ont la nationalité française et les deux tiers sont des Français de naissance. Parmi les originaires des Comores ou de Maurice, 77% des personnes ont la nationalité française, cest plus souvent le cas des originaires des Comores, ancienne colonie, que de Maurice. » « Des flux migratoires multiples qui modifient les structures de la population », Economie de la Réunion, n°136, INSEE, mai 2010 Apports de la partie C La Réunion est un des territoires les plus développés de locéan Indien (avec un IDH supérieur à 0,831) La Réunion nest membre daucune organisation régionale de lOcéan Indien et du Sud de lAfrique, doù des échanges commerciaux faibles avec ces régions du monde. La Réunion attire des migrants venus de Maurice, de Madagascar, de Mayotte et des Comores (ce sont des îles proches et surtout danciennes colonies françaises).

7 Schéma : La Réunion, entre UE et océan Indien Une île tropicale de locéan Indien, à de la France Un développement fragile, soutenu par Paris et Bruxelles Des liens étroits avec les Etats de locéan Indien ? Eloignement de la Réunion vis-à-vis de la métropole Des vols fréquents entre Paris et Saint-Denis Espace agricole (canne à sucre, géranium, vanille) Foret tropicale humide et parc naturel régional Capitale régionale et aéroport Littoral fortement urbanisé Littoral touristique Alizées Amélioration du réseau routier, financé par la région, par lEtat et par lUnion européenne Les deux volcans Une démographie plus dynamique mais une économie moins dynamique quen métropole 9300 km Port de commerce Des échanges commerciaux surtout avec la France et lUnion européenne France Union européenne Des aides versées par Paris et Bruxelles Une des îles les plus développées de locéan Indien De faibles relations commerciales avec les voisins Flux de migration depuis les îles de locéan Indien Maurice Madagascar Comores Mayotte Le Port St-Denis + + Océan Indien * * Une dissymétrie Est/Ouest assez marquée Florian NICOLAS

8 I. Les territoires ultramarins : une Europe originale et lointaine Source : Géographie 1 ère, Hatier, 2011 (DR) (DR) Source : Géographie 1 ère, Belin, 2011 (DR) A. Des territoires dispersés sur la planète Une soixante de territoires ultramarins de lUE, appartenant à la France, lEspagne, le Portugal, le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni : des restes des empires coloniaux qui agrandissent aujourdhui la ZEE de leur Etat. Des territoires éloignés de leur métropole et de lUE (Groenland à 3000 km du Danemark ; la Nouvelle-Calédonie à km de la France), doù des temps de trajet longs (12 heures pour un vol Paris-St Denis de la Réunion) et coûteux (entre 500 et 1500 euros pour un vol Paris-Pointe à Pitre). Dans les archipels, des îles souvent minuscules et éloignées (comme en Polynésie). B. Une majorité dîles volcaniques tropicales Des îles ou archipels volcaniques situés en zone tropicale ou océanique (Açores, Canaries, Martinique, Réunion…), doù un exposition aux aléas naturels (éruptions, cyclones, coulées de boue…). Des paysages de carte postale, exploités dans le cadre de la mise en tourisme de ces territoires. Les exceptions au modèle de lîle volcanique tropicale : - La Guyane, seul territoire ultramarin continental en zone équatoriale - quelques îles ou archipels en zone polaire ou subpolaire (Saint-Pierre et Miquelon, Groenland, Kerguelen, Terre Adélie…) : les terres les moins peuplées (quelques chercheurs dans des bases scientifiques) C. Des statuts administratifs variés Sept RUP : Açores, Madère, Canaries, Guadeloupe, Martinique, Réunion, Guyane. Des territoires intégrés à lUE, où le droit communautaire sapplique et qui perçoivent des aides du FEDER au nom des handicaps structurels. Une cinquantaine de PTOM : des territoires membres des pays de lUE mais avec un statut dautonomie (roi à Wallis et Futuna) donc non intégrés à lUE (hors zone euro) mais qui peuvent recevoir certaines aides.

9 II. Des liens étroits avec lEurope pour soutenir le développement Source : Géographie 1 ère, Belin, 2011 (DR) Source : Géographie 1 ère, Nathan, 2011 (DR) Source : Eurostat A. Un développement fragile et déséquilibré Un développement toujours inférieur à celui de lUE : IDH des RUP légèrement inférieur à la moyenne de lUE (sauf pour Les Canaries) ; PIB par habitant inférieur à la moyenne de lUE (surtout aux Açores, à la Réunion et en Guyane), doublé dun taux de chômage souvent supérieur à celui de lUE (surtout dans les RUP françaises, où le mode de calcul est différent de celui utilisé ailleurs). Des inégalités socio-spatiales souvent marquées : - entre les groupes sociaux : les métis sont les plus pauvres tensions - entre les territoires eux-mêmes : territoires proches de lUE sen sortent globalement mieux (impact du tourisme du fait de la proximité européenne) B. Des liens toujours étroits avec la métropole Une économique centré sur un ou deux secteurs (plantations tropicales et tourisme) assez peu compétitive, doù la nécessité daides économiques de la part de la métropole (notamment sur le coût du transport). Un double effet pervers, baptisé le « syndrome hollandais » par Jean-Christophe Gay avec un essor des secteurs protégés (services publics, BTP, énergie, télécoms…) et une certaine atonie des secteurs non protégés (tourisme, agriculture, extraction minière…). C. Le soutien apporté par lUnion européenne Des aides apportées aux RUP par lUE au titre des « handicaps structurels » définis par le traité dAmsterdam (1997), repris par le traité de Lisbonne (2007). But : compenser les handicaps (éloignement, isolement, risques, dépendance économique…) afin de soutenir ou protéger certains secteurs économiques et de financer des aménagements (route des Tamarins à La Réunion) Des financements moins importants pour les PTOM dans la mesure où ils ne font pas partie de lUE (doù le choix de Mayotte de devenir un DROM donc une RUP)

10 III. Une intégration difficile et inégale dans la mondialisation Source : Géographie 1 ère, Nathan, 2011 (DR) Source : Géographie 1 ère, Belin, 2011 (DR) Source : Géographie 1 ère, Magnard, 2011 (DR) A. Des îlots de prospérité dans un environnement plus pauvre Où quils soient, les RUP et les PTOM ont un IDH supérieur à Etats et territoires qui les entourent : dans les Caraïbes, les RUP et les PTOM français, britanniques et néerlandais ont un IDH supérieur à 0,9, ce qui nest pas le cas dHaïti (0,54) ou de la République dominicaine (0,77). Ces territoires ultramarins constituent donc de mini-interfaces Nord-Sud, mettant en contact des territoires développés appartenant aux pays du Nord et des territoires en développement appartenant aux pays du Sud. B. Des territoires qui attirent des touristes et les immigrés Un différentiel de richesse et de développement qui suscite lattraction dimmigrés (souvent clandestins), venus chercher des conditions de vie meilleures (Les Canaries, seconde porte dentrée de limmigration clandestine dans lUE, du fait de leur proximité avec les côtes marocaines). Une forte attraction touristique : des touristes essentiellement européens (dabord des nationaux) puis quelques touristes venant des Etats développés proches (touristes venus des Etats-Unis dans les RUP et les PTOM des Caraïbes). C. Une faible intégration régionale Des liens assez faibles avec les Etats et territoires aux alentours : - des échanges commerciaux minoritaires dans laire régionale (des Etats souvent peu solvables et produisant à moindre coût) - pas dintégration aux organisation régionales (les RUP et les PTOM sont des territoires relevant directement ou indirectement de lUE) Des liens qui restent forts et importants avec lUE et la métropole : la métropole est systématiquement le partenaire commercial privilégié pour les échanges (60% des importations martiniquaises et 79% des exportations martiniquaises), viennent ensuite les Etats européens : pas de taxes douanières.

11 Evaluation : Composition Les deux problématiques les plus probables pour un sujet de composition : 1.La problématique des liens avec lUnion européenne 2.La problématique du développement Sujet n°1 : « Les territoires ultramarins des périphéries de lUnion européenne ? » Problématique : Leur éparpillement et leur éloignement par rapport à lUE condamnent-ils les territoires ultramarins à rester « à la traine » de lUE ? I. Des territoires éloignés de lUE A. Les handicaps liés à la distance B. Les handicaps liés à linsularité C. Les handicaps liés à la tropicalité II. Des territoires fragiles A. Une forte dépendance économique B. Une exposition aux aléas naturels C. Des sociétés sous tension III. Des territoires aidés par lUE A. Un soutien inégal selon le statut des territoires B. Des aides au développement et à laménagement C. Des aides aux retombées inégales Réponse à la problématique : Il nexiste pas de fatalité. Les territoires ultramarins, même sils cumulent certains handicaps, bénéficient de certains atouts, inégalement mise en valeurs par des aides nationales et européennes. Sujet n°2 : « Le développement des territoires ultramarins de lUnion européenne » Problématique : Pourquoi, malgré les atouts dont ils disposent, les territoires ultramarins de lUnion européenne ont-ils besoin daides pour leur développement ? I. Les atouts du développement ultramarin A. Nature et culture, des atouts touristiques B. Des populations jeunes et dynamiques C. Des interfaces entre lUE et le monde II. Les fragilités du développement ultramarin A. Des économies mono-sectorielles et du chômage B. Un développement inégal (espace et société) C. Une forte dépendance financière et commerciale III. La nécessité dun soutien extérieur A. Une aide apportée par la métropole B. Une aide apportée par lUE C. Laire régionale, un atout ? Réponse à la problématique : Malgré leurs atouts, les territoires ultramarins de lUE sont confrontés à des « handicaps structurels », définis et reconnus par Bruxelles, ce qui justifie laide quon leur apporte.

12 Evaluation : Analyse de document Deux cas de figure possible : 1.Un seul document 2.Deux documents Une analyse organisée en partie avec des références précises aux documents et des compléments/nuances apportés par les connaissances du candidat Source : Le Monde diplomatique (DR) Sujet : « Les territoires ultramarins de lUnion européenne et leur développement » Rappel systématique du chapitre de référence Consigne : « Analysez le document pour mettre en évidence les originalités dun territoire ultramarin et pour montrer les liens quil entretient avec lextérieur » Démarche à suivre fournie au candidat sil lit attentivement la consigne Doc : La Réunion et Mayotte dans lOcéan Indien Etape 1 : Rédiger une courte introduction Présentation du document Annonce de la démarche retenu pour lanalyse Etape 2 : Rédiger une analyse structurée mobilisant des connaissance pour compléter ou critiquer le document I. Les originalités des territoires ultramarins A. Une majorité dîles volcaniques tropicales B. Une économie tournée vers les plantations tropicales et le tourisme C. Des déséquilibres spatiaux souvent marqués II. Les liens entre ces territoires et lextérieur A. Des liens forts avec la métropole et lUE B. Quelques échanges dans laire régionale C. Une coopération régionale encore peu développée Etape 3 : Rédiger une courte conclusion Résumé de lanalyse Eventuellement, une critique du document (non exigible en 1ère, mais qui ne peut être que valorisée)

13 Evaluation : Schéma ou croquis Sujet : « A partir du territoire que vous avez étudié en classe, réalisez un schéma cartographique mettant en évidence lorganisation de son territoire et son ouverture sur lextérieur » Uniquement un schéma et pas un croquis : 1.Un sujet national, mais des classes qui auront étudié des territoires différents pas de fond de carte 2.Nécessité, pour le candidat, de simplifier les contours des territoires (formes géométriques simples) La Réunion : organisation du territoire et ouverture sur lextérieur


Télécharger ppt "Stage nouveaux programmes de 1 ère Florian NICOLAS LES TERRITOIRES ULTRAMARINS DE LUNION EUROPEENNE ET LEUR DEVELOPPEMENT La mise en lumière de la façade."

Présentations similaires


Annonces Google