La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant Kristell Boucher-Marcuri Alexandrine J.-Lamontagne Andréanne Lemaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant Kristell Boucher-Marcuri Alexandrine J.-Lamontagne Andréanne Lemaire."— Transcription de la présentation:

1 Les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant Kristell Boucher-Marcuri Alexandrine J.-Lamontagne Andréanne Lemaire

2 Quels sont les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant ? Lenfant est … «celui qui ne parle pas bien, qui est sans éloquence ; et cest ensuite celui qui ne peut pas encore prendre la parole en raison de sa jeunesse, donc le tout jeune enfant» (Larousse, 1999, p.327). Étapes du développement du langage Facteurs innés ou relevant de la nature Facteurs acquis ou relevant de la culture

3 Les étapes dacquisition du langage la phase de la perception des sons articulés la phase prélinguistique la phase linguistique la phase de la syntaxe et de la grammaire

4 La phase de la perception des sons articulés Distinction des syllabes Reconnaissance des mots Langage réceptif « Selon les linguistes, capacité de lenfant à comprendre (recevoir) le langage, sans arriver à lutiliser» (Bee & Boyd, 2003, p.100).

5 La phase prélinguistique Gazouillement Babillage Restriction aux sons entendus Langage gestuel «Langage qui sexprime par des gestes ou par une combinaison de gestes et de sons» (Bee & Boyd, 2003, p.100).

6 La phase linguistique Production des premiers mots Holophrases Langage expressif : «Selon les linguistes, capacité de lenfant à sexprimer et à communiquer oralement» (Bee & Boyd, 2003, p.100).

7 La phase de la syntaxe et de la grammaire 2 stades grammaticaux –Premier stade »Premières phrases (constituées denviron 2 mots) –Deuxième stade »Explosion de la grammaire (verbes auxiliaires, articles, prépositions, pluriels...) »Phrases complexes

8 FACTEURS INNÉS Théories INNÉISTES Théories CONSTRUCTI- VISTES

9 Théories innéistes POURQUOI ? Complexité considérable des processus Similitudes entre les premières étapes de lapprentissage du langage (… différences culturelles)

10 Théories INNÉISTES Structures impliquées Mécanismes neuronaux et bases génétiques Prédispositions innées au traitement de linformation

11 Structures impliquées …LES AIRES… Aire de Broca : production du langage Aire de Wernicke : sens des mots Arcuate fasciculus: répétition Latéralisation des structures (une population de droitiers!)

12 Mécanismes neuronaux… Ghislaine Dehane-Lambertz (2002) : IRMf Résultats réponses dactivation cérébrale aux mots entendus: enfants de 3 mois = adultes Conclusion: organisation précoce et relativement semblable des aires auditives & latéralisation du langage

13 … et bases génétiques Études sur les familles dont des troubles de langage sont transmis de génération en génération Trouvaille du gène responsable: le FOXP2 Son implication, plus quimportante dans lacquisition du langage!!

14 Prédisposition au traitement de linformation Dan Slobin (1985) Connaissance innée? Non, mais… Principes dexploitation: ensemble dhabiletés cognitives et perceptuelles spécifiques au langage Règles découte: préférence du langage bébé, attention portée au début, fin des suites de tonalité & aux mots accentués

15 Théories CONSTRUCTIVISTES Construction du langage (processus) Lien avec le développement cognitif plus global

16 …Théories constructivistes et liens avec le développement cognitif plus global Jeu symbolique et imitation vs apparition des premiers mots : phase de compréhension symbolique générale Schèmes sensori-moteurs et thème des premiers mots Notion de permanence de lobjet : oh oh etparti

17 Liens entre les théories -Prédisposition biologique des enfants pour lapprentissage du langage -Briques vs étapes de construction de lédifice… pas suffisants en soi: climat et contexte environnemental nécessaires à lélaboration

18 Facteurs acquis ou relevant de la culture Théories de lAPPRENTISSAGE Théories environnementales : ENVIRONNEMENT LINGUISTIQUE

19 Théories de lapprentissage : le conditionnement opérant Les enfants apprennent à parler de façon appropriée, car leur langage grammatical est renforcé (Skiner, 1957). RENFORCEMENT = approbations, attention, affection, rires, sourires, récompenses matérielles…

20 Succession de renforcements Renforcement sélectif par les proches du babillage Augmentation des probabilités que ces sons soient de nouveau produits Renforcement sélectif par les proches du babillage transformé en mots Augmentation des probabilités que ces mots soient de nouveau produits

21 Renforcement par les proches des combinaisons de mots (phrases… primitives à grammaticales plus longues) Augmentation des probabilités que ces phrases soient reproduites Étude de Whitehurst et Valdez-Menchaca (1988) : rapidité dacquisition du nom juste dun nouveau jouet et renforcement par ce jouet

22 Théories de lapprentissage social : limitation Les enfants apprennent à parler en écoutant attentivement, en mémorisant et en imitant le langage de leurs proches (Bandura, 1971). Babillage sans signification à mots significatifs de la langue la plus souvent entendue Arriver à parler la même langue que leurs parents… jusquau même accent régional!

23 Étude de Masur (1995) : lien entre rapidité de lacquisition langagière et habiletés dimitation des gestes et des actions des proches Étude de Bohannon et Bonvillain (1997) : enfants utilisant les mêmes mots sophistiqués ou inhabituels que leurs parents

24 Critiques des théories de lapprentissage Le conditionnement opérant a eu peu de succès concernant le développement de la syntaxe. Limitation ne peut à elle seule expliquer lapprentissage du langage étant donné la créativité langagière de lenfant.

25 Théories environnementales : le langage bébé Le langage bébé : Langage simple Mots prononcés dune voix plus aiguë et plus lente que lors dune conversation entre adultes Phrases courtes Vocabulaire concret Formes grammaticales simples Répétitions fréquentes et emphases sur les mots-clés

26 Simplicité, répétition et attention Quelques jours après la naissance, les nouveau-nés distinguent le langage bébé du langage sadressant à un adulte. Préférence pour le langage bébé Lorsque lattention de lenfant est attirée par ce ton particulier, la simplicité et la répétition des mots et des phrases peuvent laider à apprendre les formes grammaticales répétitives.

27 Augmentation et reformulation Répétition des phrases de lenfant en leur donnant de légères variations Augmentation : version plus longue, correcte et enrichie Reformulation : nouvelle forme à la phrase, différente de celle de lenfant Étude de Bohannon (1996) : lien entre utilisation de ces stratégies et scores plus élevés à des tests de langage expressif

28 Zone proximale de développement Vygotsky (1978) Pas trop facile : Lenfant est toujours exposé à de nouvelles relations sémantiques et grammaticales. Pas trop difficile : Les phrases sont adaptées aux compétences de lenfant, tout en demandant lassistance dun pair plus expérimenté.

29 Théories environnementales : limportance de la conversation Il faut dabord quon parle à lenfant. Lenfant apprend que le langage implique des tours de paroles. Il devient actif et impliqué dans la conversation (essentiel).

30 Étude de Hart et Risley (1995) : lenfant à qui on parle beaucoup, à qui on lit des histoires, dont les parents utilisent un vocabulaire riche et étendu et dont les parents multiplient les occasions dêtre actif au niveau linguistique, commence à parler plus tôt, utilise un vocabulaire plus varié et apprend à lire plus facilement à lécole.

31 Bases biologiques et génétiques Développement cognitif Renforcement et imitation Langage bébé et conversation Présentation non exhaustive : Il serait également très intéressant dévaluer le lien possible avec dautres facteurs environnementaux et lapprentissage du langage chez lenfant (laffectivité, situation sociale et familiale…) Quels sont les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant ?


Télécharger ppt "Les facteurs impliqués dans lapprentissage du langage chez lenfant Kristell Boucher-Marcuri Alexandrine J.-Lamontagne Andréanne Lemaire."

Présentations similaires


Annonces Google