La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ESCALE SECTORIELLE TRANSPORT ET LOGISTIQUE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ESCALE SECTORIELLE TRANSPORT ET LOGISTIQUE"— Transcription de la présentation:

1 ESCALE SECTORIELLE TRANSPORT ET LOGISTIQUE
PANEL : LA LOGISTIQUE Larbi ZIATI - Février 2012

2 Le Trm parametre déterminant de la compétitivité logistique

3 Rappel : Objet du CP Consolidation d’une réelle compétitivité logistique de l’économie marocaine pour la consécration du Maroc destination privilégiée des investissements créatifs de VA et de l’emploi Ériger le Maroc en hub africain grâce à sa position géographique. Constituer un élément de cohésion des politiques sectorielles et du développement durable du Maroc (AZUR, RAWAJ, EMERGENCE, MAROC ARTISANAT, MAROC VERT, MAROC NUMERIC, PLAN SOLAIRE, HALIEUTIS, MAROC EXPORT PLUS)

4 Objectifs chiffrés à l’horizon 2015
Réduction des coûts logistiques du Maroc Baisse des coûts logistiques/PIB de 20% actuellement à 15% Accélérer la croissance du PIB Augmenter la V.A induite par la baisse des couts logistiques + 3 à 5 points du PIB en impact direct soit 0,5 à 0,7 points de PIB par an. Contribution au développement durable Réduction des nuisances 30% des t/km 35% des émissions de CO2 décongestion des routes et des villes

5 Pourquoi un contrat Programme 2011 – 2013 de régulation et de mise à niveau du transport routier de marchandises est indispensable pour réaliser ces objectifs

6 contrat Programme C’est un contrat d’application du Contrat Programme entre le Gouvernement et la CGEM pour le développement de la compétitivité logistique du Maroc

7 1/ les flux physiques constitue un maillon important où le TRM réalise 75% des mouvements

8 2/ Part du TR dans le coût logistique atteint 65%

9 3/ sachant que la branche transport représente 6% du PIB le routier y contribue à hauteur de 47% contre 24% pour le portuaire, 21% pour le maritime et 8% pour le ferroviaire.

10 4/ par rapport au capital humain le routier occupe 80% du total des emplois formels dans la branche du transport (1 M d’emplois)

11 Dans la Chaine Logistique :
5/ Le ratio du coût de frêt sur la valeur des importations atteint :

12 LES PRINCIPAUX DYSFONCTIONNEMENTS DU STRM
1 Grande atomicité 2 Surcapacité de l’offre 3 Insuffisances du CRTR 4 Dépendance du TIR

13 Étant donné l’importance des flux physiques dans la chaine logistique, Ces 4 grands dysfonctionnements du STRM handicapent la compétitivité logistique

14 Rapport qualité/coût niveau très bas .
Dysfonctionnements Enjeux – impacts 1- Atomicité Excessive 1-1/ 98% des entités non structurées : 1 à 2 véhicules. 1-2/ 98% d’entités personnes physiques. 1-3/ L’informel évalué à 45%. un véhicule ou moins par personne 1-4/ Déficit de formation: 64% sans formations Enjeux acteurs : Rapport qualité/coût niveau très bas . Enjeux coûts budgétaire de l’Etat : Insécurité routière Dégradation infrastructure Engorgement Impact écologique

15 Dysfonctionnements Enjeux – impacts
2- Secteur en surcapacité 2-1 Transport pour compte d’autrui : entités offrant 45% de capacité en t de C.U 2-2 Transport pour compte propre : offrant 55% en t de C.U 2-3 Tarifs avilis = moins de 55% par rapport tarif de référence créant une situation de concurrence déloyale 2-4 Vétusté du parc Enjeux de compétitivité des acteurs : désarticulation du marché Glissement d’entités organisées vers l’informel

16 Dysfonctionnements Enjeux – impacts 3- Insuffisances du Contrôle en matière de TRM 3-1 Au plan national 3-2 Au plan régional Déficit de régulation du STRM Risques de comportements non éthiques à l’occasion du C.R Forte centralisation des sanctions (fichier, sanctions administratives régionales : des entités accidentogènes

17 Dysfonctionnements Enjeux – impacts 4.2 coûts exogènes
4-Grande faiblesse des flux TIR par pavillon marocain. 4.1 Inégalités des conditions d’exploitation - Amortissement Eco d’échelle : imports marocains > exports Absence de GO professionnel et d’indice spécifique du GO. L’absence d’accord TIR unique Maroc-UE 4.2 coûts exogènes Couts attentes (visas, Algesiras) Attentes pour retour en charge Parcours à vide : 36% Non récupération de la TVA en Espagne Les coûts exogènes = 17% du prix de revient du Km roulé en charge Manque de compétitivité des opérateurs TIR Dépendance du Maroc quant aux exportations et importations par route. Peu d’harmonisation avec l’UE en matière de législation relative au transport routier :transporteur de bonne foi Fuite des invest. du secteur du TIR avec risques et dépendance Faiblesse et dépendance du TIR national Résultat : le Pavillon Marocain :-2% du TIR 17

18 POUR METTRE FIN À CES DYSFONCTIONNEMENTS
Un Contrat-Programme entre le Gouvernement et la profession : -Évitant les faiblesses du CP -S’articulant autour de 7 axes déclinés en 38 actions

19 Le Contrat d’application entre le Gouvernement et la Profession
pour la régulation et la mise à niveau des acteurs du transport routier de marchandises - S’ARTICULE AUTOUR DE 7 AXES 1 Renforcement de la structuration du secteur du transport routier de marchandises 2 Amélioration de l’environnement juridique des entreprises de transport routier de marchandises pour compte d’autrui 3 Amélioration de la compétitivité des entreprises de transport routier de marchandises pour compte d’autrui 4 Développement du transport international routier 5 Modernisation du contrôle en matière de transport routier 6 Sécurité routière 7 Environnement

20 Réglementer le métier de commissionnaire de transport multimodal
Axe 1 Renforcement de la structuration du secteur de transport routier de marchandises 1.1 Mettre à niveau les conditions d’accès, de maintien et de sortie concernant les métiers de transport routier de marchandises national et international pour compte d’autrui MET 1.2 Réglementer le métier de commissionnaire de transport multimodal 1.3 Réviser la procédure de délivrance des carnets de circulation des véhicules de transport de marchandises pour compte propre 1.4 Créer  un observatoire national des transports routiers (structure mixte : Administration – Profession) PROFESSION 1.5 créer un observatoire national de la FP et de l’emploi dans le domaine des transports routiers 1.6 Développer la formation aux métiers de transport routier et de la sécurité routière LES 19 ACTIONS DU 1ER AXE

21 Accompagner les transporteurs pour leur certification ISO9001
Axe 1 Renforcement de la structuration du secteur de transport routier de marchandises 1.10 Accompagner les transporteurs pour leur éligibilité à la catégorisation OEA PROFESSION 1.11 Mettre en harmonie avec l’ADR les normes des transports des marchandises dangereuses par route (TMD) MET 1.12 ADR :Mettre à disposition des transporteurs des conseillers à sécurité formés pour intervention dans les TPE/PME 1.7 Renforcer la disponibilité de profils transport conformément à l’étude du contrat programme 1.8 Mettre à niveau les capacités managériales des responsables d’activité des petites entreprises de transport routier de marchandises pour compte d’autrui 1.9 Accompagner les transporteurs pour leur certification ISO9001 LES 19 ACTIONS DU 1ER AXE

22 Opérationnaliser l’utilisation du manifeste de fret
Renforcement de la structuration du secteur de transport routier de marchandises Axe 1 1.13 Restructurer la profession pour constituer un partenaire représentatif de la profession et une force de propositions PROFESSION 1.14 Mettre en place une convention collective dans le transport routier  de marchandises réglementant les rapports employeurs salariés du secteur P 1.15 Inciter au regroupement des petites entreprises de transport de marchandises pour compte d’autrui et à la création d’entreprises de commissionnement au niveau régional 1.16 Opérationnaliser l’utilisation du manifeste de fret MET 1.17 Créer une société de services dédiés aux transporteurs routiers de marchandises pour compte d’autrui 1.18 Construire une aire pour le stationnement des véhicules en activité au niveau du port de Casablanca 1.19 Mutation des entreprises leaders du transport routier de marchandises en entités logistiques LES 19 ACTIONS DU 1ER AXE

23 Les 7 actions du 2eme axe Axe 2
Amélioration de l’environnement juridique des entreprises de transport routier de marchandises pour compte d’autrui 2.1 Encadrer les relations contractuelles entre les différents intervenants dans le secteur  de transport routier de marchandises pour compte d’autrui MET 2.2 Institutionnaliser le principe  du délai maximal de paiement  2.3 Réglementer la sous-traitance  2.4 Introduire le  principe du privilège du transporteur sur la marchandise en cas de non paiement du prix 2.5 Introduire la notion de l’action directe  2.6 Institutionnaliser le principe  de la coresponsabilité de l’ensemble des intervenants dans l’opération de transport de marchandises pour compte d’autrui (donneur d’ordre, expéditeur, commissionnaire, transporteur et destinataire) 2.7 Préciser la valeur maximale du remboursement, supportée selon la cas par le commissionnaire ou le transporteur, en cas d’avarie ou de manquant de la marchandise exprimée en kg brut Les 7 actions du 2eme axe

24 Axe 3 Amélioration de la compétitivité  des entreprises de transport routier de marchandises pour compte d’autrui 3.1 Contrecarrer la pratique du dumping des prix dans le secteur MET 3.2 Instaurer le gasoil professionnel 3.3 Créer un indice spécifique du gasoil  3.4 Instaurer un système d’imposition forfaitaire par camion pour les entreprises de transport de petite taille 3.5 Mettre en place un fond de garantie pour l’octroi de crédit d’équipement au taux préférentiel  en faveur des transporteurs routiers 3.6 Mettre à niveau les normes d’homologation techniques des véhicules (dimensionnement) par rapport aux standards internationaux (augmenter le volume de le marchandise à transporter par véhicule) LES 6 ACTIONS DU 3EME AXE

25 LES 5 ACTIONS DU 4EME AXE Développement du TIR Axe 4 4.1 Améliorer  la contribution du pavillon national  dans le transport international par route de marchandises MET 4.2 Encadrer la traction des semi-remorques étrangères 4.3 Encadrer l’entrée à vide des S/R et des ensembles articulés 4.4 Définir les responsabilités en cas d’interception de véhicules TIR transportant des produits illicites et des clandestins 4.5 Mettre à niveau les normes de transports des denrées périssables par route (tunnel…)

26 LES 2 ACTIONS DU 5EME AXE Modernisation du Contrôle en matière de TR Axe 5 5.2 Introduire progressivement le contrôle en entreprise MET 5.1 Poursuivre la modernisation du contrôle sur route des véhicules de transport de marchandises

27 Implémenter le tachygraphe numérique
Axe 6 Améliorer La sécurité routière 6.3 Interdire a/c du 1er juillet 2012 l’accès aux ports des plateaux non équipés en twist-look. MET 6.1 Construire des aires sécurisées pour le repos des conducteurs le long des axes autoroutiers MET/ADM 6.2 Implémenter le tachygraphe numérique LES 2 ACTIONS DU 6EME AXE

28 Créer un Observatoire National de l’Environnement
LES 3 ACTIONS DU 7EME AXE Environnement Axe 7 7.1 Conclure une charte portant engagement de  la profession pour le respect des normes de l’environnement ( normes Euro, émission des CO2? Conduite économique,...) PROFESSION 7.2 Créer un Observatoire National de l’Environnement PROFESSION/ DEP.E 7.3 Accompagner les transporteurs sur la Charte d’engagements environnementaux

29 GOUVERNANCE P.P.P 1. C.P 2011- 2013 Comité de suivi Comité technique
Mise en œuvre Comité technique Comité de pilotage Validation et Evaluation 2. Mise en place de l’AMDL Bras agissant du Contrat Programme

30 Merci pour votre aimable attention


Télécharger ppt "ESCALE SECTORIELLE TRANSPORT ET LOGISTIQUE"

Présentations similaires


Annonces Google