La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cas cliniques sevrage tabagique DU addictologie 2009-2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cas cliniques sevrage tabagique DU addictologie 2009-2010."— Transcription de la présentation:

1 Cas cliniques sevrage tabagique DU addictologie

2 Pourquoi s'intéresser au tabagisme de notre patiente? "Fumer tue" Arrêter de fumer apporte des bénéfices Raisons économiques Autres raisons objectives

3 Donc référence à la mission du professionnel de santé Connaissances scientifiques Questions Réponses rationnelles Compétence Problèmes solutions adaptées Pouvoir décisionnel, autorité Diagnostic ordonnance

4 ©François.jamar.free.fr MAIS…

5 Suite… Si non pourquoi? Je n'ai pas assez de temps, car il y a déjà plusieurs personnes en salle d'attente Elle n'est pas venue pour cela : je crains un rejet de sa part Elle est déjà assez tendue : et si arrêter de fumer lui faisait plus de mal que de bien? Je ne suis pas à l'aise avec le sujet Je n'ai pas de réponse à lui apporter Alors pourquoi lui avoir demandé si elle fume?

6 Mission du professionnel? ????

7 Suite… Si non pourquoi? Je n'ai pas assez de temps, il y a déjà d'autres personnes en salle d'attente court (mais efficace) Elle n'est pas venue pour cela : je crains un rejet de sa part respectueux de son parcours Elle est déjà tendue : et si arrêter de fumer lui faisait plus de mal que de bien? centré sur son bien être (mais avec votre arrière plan de professionnel : dimension d'éducation à la santé) Je ne suis pas à l'aise avec le sujet souple Je n'ai pas de réponse à lui apporter simple

8 Le conseil minimal : 1 Fumez-vous? …Aller plus loin selon…? Non Stop ou sensibilisation selon la réaction de la personne Oui 2 Souhaitez-vous arrêter de fumer?

9 ABORD DU FUMEUR En consultation tout venant, hors demande spécifique : LE CONSEIL MINIMAL Une CAT adaptée à la réponse (on ninsiste pas, sensibilisation brève, brochure, sevrage) But : se positionner comme aide potentielle Au service de son projet

10 Le conseil minimal Le conseil minimal de la part dun médecin généraliste lors dune consultation de routine augmente significativement le nombre de fumeurs qui arrêteront de fumer pendant au moins 6 mois 1 Différence de taux dabstinence >6 mois constaté entre lintervention et le contrôle/placebo au cours des études rapportées West R, McNeill A and Raw M. Thorax 2000; 55: Silagy C. Physician advice for smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev 2002; 1.

11 LHISTOIRE NATURELLE DU FUMEUR Maturation vers larrêt Source : Prochaska and Di Clemente, Am Psychologist 1999,47: % % Envisage de sarrêter Décide de sarrêter Essaie darrêter Recommence préparation Ne recommence pas % Maintien Fumeur satisfait Arrête

12 5 grands stades de changement (DiClemente et Prochaska, 1985 ; DiClemente et Hugues, 1990 ; DiClemente et coll., 1991) : 1 stade de la non-motivation : n'envisagent pas d'arrêter de fumer. 2 stade de l'espérance ( contemplation ) : a) envisagent sérieusement d'arrêter de fumer dans les six prochains mois, b) n'ont jamais fait encore de tentative. 3 stade de la préparation : a) envisagent sérieusement d'arrêter dans les trente jours qui viennent, b) au moins une tentative dans les douze derniers mois. 4 stade d'action : ne fument plus et ont arrêté depuis moins de six mois. 5 stade de maintien : ont arrêté de fumer depuis plus de six mois.

13 Cigarette nicotine yield (mg) Nicotine intake per cigarette (mg) Predicted nicotine intakes per cigarette smoked by nominal nicotine yield Predicted Health Survey for England 1998 Daprès Martin Jarvis

14 Cigarette nicotine yield (mg) Nicotine intake per cigarette (mg) Predicted and actual nicotine intakes per cigarette smoked by nominal nicotine yield ActualPredicted Health Survey for England 1998 Daprès Martin Jarvis

15 Le CO testeur La mesure du CO expiré permet, rapidement, d'avoir une idée de la manière dont la personne inhale la fumée de ses cigarettes. toxicité Marqueur de toxicité (vasculaire) dépendance Marqueur indirect de dépendance, comme indice du besoin en nicotine CDR " mesures de CO" OFT 2003

16 Exemple de protocole

17 Varenicline (Champix®) "Double effet Champix" : Agoniste partiel : secrétion de dopamine (système de récompense) Antagoniste : bloque le récepteur nicotinique Bémol : Pas de recul Etudes effectuées en accompagnement intensif


Télécharger ppt "Cas cliniques sevrage tabagique DU addictologie 2009-2010."

Présentations similaires


Annonces Google