La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre 2005 - 1 LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre 2005 - 1 LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT."— Transcription de la présentation:

1 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril

2 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique de lObservatoire, ancien Vice-Président du Conseil National de la Concurrence Présentation du professeur Michel Mouillart : , une reprise qui samplifie 2. Des évolutions toujours lisibles et cohérentes 3. Quelques observations supplémentaires

3 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Les évolutions de ces dernières années En 2005, le mouvement daugmentation du taux de détention de crédit sest considérablement amplifié : il sétablit à 52,6 %, revenant à un point haut. Entre 2001 et 2003, le taux de détention des crédits par les ménages avait baissé de 52,8 à 49,7 % sous leffet de la dégradation de leur environnement et de la montée des incertitudes. Lévolution sétait inversée en 2004 : dans un contexte économique et professionnel incertain, le taux global des crédits était cependant remonté à 50,2 %.

4 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Un relèvement dans des proportions comparables de lusage de toutes les formes de crédits, immobiliers et trésorerie... alors que la fréquence dutilisation du découvert bancaire se stabilise à un haut niveau (24,4 % des ménages fin 2005). La remontée du taux de détention des crédits de trésorerie est remarquable : – 34,5 % des ménages étaient endettés à ce titre fin 2005, soit un des taux les plus élevés observés jusquà présent ; – cela exprime le regain des projets de consommation (biens durables, automobiles …), mais aussi un recours accru au crédit pour faire face aux dépenses de la vie courante, alors que la situation financière des ménages sest encore dégradée Les faits marquants en 2005

5 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre , UNE REPRISE QUI SAMPLIFIE

6 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Évolution de la diffusion de lendettement : Évolution de la diffusion de lendettement : plus de ménages endettés à la fin 2005 et un des taux les plus élevés de ces quinze dernières années. %

7 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Cette augmentation sexplique par un recours accru à lensemble des formes de crédits : Cette augmentation sexplique par un recours accru à lensemble des formes de crédits : en 2005, les ménages ont réalisé plus largement leurs projets immobiliers et de consommation grâce au crédit. %

8 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Pour autant, lappréciation portée par les ménages sur le poids de leurs charges dendettement ne sest pas vraiment altérée : Pour autant, lappréciation portée par les ménages sur le poids de leurs charges dendettement ne sest pas vraiment altérée : 14,1 % considèrent que leur poids est « trop ou beaucoup trop élevé » à la fin 2005, contre 12,9 % en 2001 ; 51,4 % le considèrent alors « supportable ou très supportable ».

9 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Amplification du recours au crédit chez les moins de 30 ans. Amplification du recours au crédit chez les moins de 30 ans. Toutes les formes de crédit progressent, mais sans dégradation notable de leur rapport à lendettement. Les jeunes sont ainsi les plus endettés de la population. %

10 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Amplification de la diffusion de lendettement chez les plus de 65 ans, du fait du regain des projets de consommation notamment. %

11 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre DES EVOLUTIONS TOUJOURS LISIBLES ET COHERENTES

12 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Les ménages, mêmes endettés, apprécient de façon rationnelle lévolution de leur situation financière. Les courbes sont symétriques : lévolution de la part des ménages endettés dont la situation financière se dégrade est calquée sur celle de lenvironnement de lensemble des ménages.

13 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Aussi, pour les mois à venir, les intentions de souscrire un crédit de trésorerie remontent (un regain des projets de consommation) et celles concernant un crédit immobilier progressent encore (des conditions du crédit toujours bonnes). % 6 % de lensemble des ménages envisagent de souscrire un crédit immobilier; et 5,3 % des ménages non endettés (5 % en 2004). A lavenir, 4.8 % de lensemble des ménages envisagent de souscrire un crédit de trésorerie, et 2,1 % des ménages non endettés (2,7 % en 2004).

14 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Ceux qui envisagent de souscrire des crédits immobiliers (1/2) : Ce sont des jeunes ménages : 44,6 % ont entre 25 et 34 ans (alors que cette tranche dâge représente 17,4 % de lensemble des ménages). Pour 28,2 % ils sont célibataires et pour 20,5 % vivant maritalement (contre respectivement 18,6 et 10,4 % dans lensemble de la population) donc plus souvent sans enfant. Ils se retrouvent sur lensemble du territoire, mais ils appartiennent à des PCS plus qualifiées que la moyenne : 25,7 % de cadres et de professions libérales (contre 10,9 %) et 23,4 % de professions intermédiaires (contre 13,6 %).

15 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Ce sont des ménages qui ne sont pas endettés pour 42,0 % dentre eux - ou, si cela nest pas le cas pour 28,6 %, ils ne finançaient jusqualors que des projets de consommation précis. Ceux qui envisagent de souscrire des crédits immobiliers (2/2) : Leur situation financière sest nettement moins dégradée récemment que celle des autres ménages (25,4 % contre 38,2 %). Ils estiment que leur budget est suffisant et ils sont à laise pour 69,9 % (55,1 % pour les seuls ménages endettés et 57,4 % pour lensemble des ménages).

16 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Le taux de détention des crédits immobiliers devrait donc poursuivre sa remontée en 2006 : les projets semblent toujours aussi solides Compte tenu de la proportion de ceux qui ont un projet demprunt immobilier en 2006, on peut sattendre à une activité soutenue de ce type de crédit

17 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Ceux qui envisagent de souscrire des crédits de trésorerie (1/2) : Ce sont aussi plus souvent des jeunes ménages : 23,2 % ont entre 25 et 34 ans (alors quils représentent 17,4 % de lensemble des ménages). Pour 20.8 % ils sont célibataires et pour 15,8 % vivant maritalement (contre 18,6 et 10,4 % dans lensemble de la population) donc plus souvent sans enfant. Ces ménages se retrouvent sur lensemble du territoire et dans toutes les PCS.

18 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Lorsquils sont endettés, ces ménages le sont comme les autres. Dailleurs, seuls 20,5 % dentre eux ne sont pas endettés. Leur situation financière sest en revanche nettement plus dégradée récemment que celle des autres ménages (45,2 % contre 38,2 %). Ils estiment pourtant que leur budget est suffisant et ils sont à laise dans des proportions comparables à celles des autres (51,9 % contre 55,1 % pour les seuls ménages endettés et 57,4 % pour lensemble des ménages). Ils sendettent parce que les dettes sont nécessaires pour les uns et pour réaliser des projets de consommation pour les autres. Ceux qui envisagent de souscrire des crédits de trésorerie (2/2) :

19 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre QUELQUES OBSERVATIONS SUPPLEMENTAIRES

20 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Une plus faible proportion de ménages fragiles Une plus faible proportion de ménages fragiles en dépit de la dégradation des situations financières et dun recours aux crédits de trésorerie moins facile à supporter % Le recours plus intense au crédit ne sest pas traduit par une augmentation de la part des ménages fragiles.

21 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Ménages fragiles, quelques situations spécifiques (1/2) : En 2005, 15,1 % des ménages fragiles sont des jeunes ménages contre 28,3 % en ,1% des ménages fragiles ont plus de 65 ans contre 6,6 % en La baisse de la part des accédants à la propriété se confirme : 23,6 % en 2005 pour 31,9 % en Au delà de cela, les caractéristiques socio démographiques des ménages fragiles sont très stables : plus souvent locataires, relevant de PCS moins qualifiées...

22 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre Ménages fragiles, quelques situations spécifiques (2/2) : 13,5 % sont « non endettés » : ils représentent alors 1 % des ménages non endettés. 86,5 sont « endettés » : ils représentent alors 6,9 % des ménages endettés. –66,4 % nont que des crédits de trésorerie, –19,3 % des crédits immobiliers et des crédits de trésorerie, –14,3 % que des crédits immobiliers. Pour lavenir, 8,5 % envisagent la souscription de nouveaux crédits de trésorerie (4,7 % en 1997).

23 Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre En conclusion En conclusion Lannée 2005 confirme le mouvement de reprise observé en Toutes les formes de crédits ont été mobilisées par les ménages pour réaliser leurs projets immobiliers ou de consommation. Si les ménages ont le sentiment que leur situation financière sest dégradée, ils sont cependant encore « confiants » dans leurs budgets : lappréciation globale portée sur le poids des charges de remboursement est toujours satisfaisante pour une majorité dentre eux. Les ménages sont plus nombreux que par le passé à envisager la souscription de nouveaux emprunts devrait donc connaître une nouvelle progression de la part des ménages endettés.


Télécharger ppt "Observatoire de lEndettement des Ménages - novembre 2005 - 1 LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de LOBSERVATOIRE DE LENDETTEMENT."

Présentations similaires


Annonces Google