La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Enquête sur les conditions de vie des personnes sans chez-soi et des personnes en séjour irrégulier (SILC-CUT)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Enquête sur les conditions de vie des personnes sans chez-soi et des personnes en séjour irrégulier (SILC-CUT)"— Transcription de la présentation:

1 Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Enquête sur les conditions de vie des personnes sans chez-soi et des personnes en séjour irrégulier (SILC-CUT) Ingrid Schockaert & Ides Nicaise (avec la collaboration de Sebastiano Cincinnato et An Morissens et le bureau denquêtes IPSOS)

2 Contexte de lenquête Recherche sur la representativité statistique de lenquête EU- SILC pour les groupes les plus défavorisés – Analyse des limites de la méthode déchantillonnage: inventaire des groupes en marge du Registre National – Analyse des problèmes de non-réponse et dattrition (décrochage entre vagues consécutives du panel) => stratégies de prévention Etude de faisabilité denquêtes complémentaires à EU-SILC – Aménagement des questionnaires – Enquêtes complémentaires auprès de personnes sans chez- soi (PSCS) et de personnes en séjour irrégulier (PSI)

3 Groupes exclus de lenquête EU-SILC Exclus de léchantillon – Étrangers en séjour irrégulier (sans-papiers) – Ménages collectifs (prisons, institutions, couvents…) – Demandeurs dasile ? Nhabitant pas au domicile légal – Personnes sans chez-soi – même avec adresse de référence – Populations itinérantes (en roulottes, bateliers…) – Habitants permanents de campings Au total, à personnes (avec risque de pauvreté élevé)

4 Non-réponse et attrition dans EU-SILC Non-réponse en raison de – Absence de contact (déménagement, décès…) – Refus de collaboration – Réponse inutilisable (problèmes de langue, décrochage) Attrition (= décrochage entre vagues consécutives dun panel) Taux de non-réponse supérieur parmi les habitants dappartements, personnes peu qualifiées (ou très aisées) => formation des enquêteurs pour anticiper les blocages

5 Enquête auprès des PSCS et PSI Étude de la littérature Ébauche de questionnaire Focus-groupes organisés avec services intermédiaires Enquête-pilote effectuée par les collaborateurs du Service de Lutte contre la Pauvreté 1. Préparation 2. Le questionnaire (version aménagée dEU-SILC) Questionnaire unique pour plusieurs groupes-cibles Aménagements Circonstances particulières (ex. toilettes) Suppression de questions complexes, non-pertinentes, sensibles ou choquantes

6 3. sélection, formation et accompagnement des enquêteurs Enquêteurs expérimentés, patients et avec grande facilité de prise de contacts Formation concernant les objectifs, les groupes-cibles procédures de contacts, sélection des interviewés, questionnaires Aspect sous-estimé: appui psychologique des enquêteurs Enquête auprès des PSCS et PSI (suite) Sélection aléatoire savère non-praticable auprès des services intermédiaires Rémunération des personnes interviewées: en argent durant lenquête-pilote, en nature après 4. Sélection et rémunération des personnes interviewées

7 Enquête auprès des PSCS et PSI (suite) Prise de contact % contactés via TotalPSCSSans-abriPSI Services daccueil79%67%86%74% Travailleurs de rue1% 0%2% Méth boule de neige5%9%4%6% Autres15%23%10%18% Total 100% Nombre de contacts Interviews réalisés Non- réponse Raisons de non- réponse % « pas de temps », « manque dintérêt »

8 Personnes sans chez-soi (obj. 250 / eff. 275) FlandresBruxellesWallonie 91 / / / 68 ManVrouwManVrouwManVrouw 61 / 8930 /5257 /4114 / 2764 / 3824 / 30 Sans abri sans chez- soi Sans abriSans chez-soiSans abri Sans chez- soi 13 / 1978 / 12211/1960 / 4913 / 2675 / 42 < 30 ans 30-50>50 < 30 ans 30-50>50 < 30j ans 30-50>50 47 / 5031 / 6613 / / 1529 / 3712 / / 1736 / 3915/10 taux de réponse supérieur aux attentes en Flandres, inférieur ailleurs femmes sur-représentées personnes sans abri sur-représentées jeunes sous-représentés (sauf en Flandres) Non-réponse sélective - PSCS

9 Personnes en séjour irrégulier (obj. 250 / eff. 170) FlandresBruxellesWallonie 110 / / / 50 Afr.Amér.AsieEuropeAfr.Amér.AsieEuropeAfr.Amér.AsieEurope 28 / 495/240 / 3037 / 6 18 / 222/125/323/4 19 / 333 / 026 / 824/9 population très inaccessible africains sur-représentés, autres régions du monde sous- représentées Non-réponse sélective - PSI

10 PSI MinimumMédianMaximum hommes femmes Total PSCS MinimumMédianMaximum Hommes Femmes Total PSCSPSI hommes61%85% femmes39%15% Profil démographique Genre Age

11 1 personne2 personnes3+ pers. hommes % femmes58.8%25.2%16.0% Total78.9%13.1%8.0% 1 personne2 personnes3+ pers. hommes80.6%5.5%13.9% femmes32.0%8.0%60.0% Total73.5%5.8%20.7% PSI PSCS Profil démographique - suite 13.1% des hommes et 52% des femmes cohabitent avec des enfants 4.1% des hommes et 31.7% des femmes cohabitent avec des enfants Composition du ménage

12 Niveau déducation Personnes sans chez-soi s.dipl. EP ESI ESS ES3 ES4+ Bac hommes femmes

13 Niveau déducation - suite Personnes en séjour irrégulier s.dipl. EP ESI ESS Bac Ma s.dipl. EP ESI ESS ES3 ES4 Bac Ma hommes femmes

14 Logement Centre daccueil Logement privé À la rueAutres hommes132 (78%)6 (4%)33 (19%)1 femmes96 (90%)13 (8%)4 (3%) Total228 (83%)8 (3%)36 (13%)5 (2%) Personnes sans chez-soi Centre daccueil Logement privé À la rueAutres hommes38 (26%)72 (50%)25 (17%)10 (7%) femmes9 (36%)16 (64%)0 (0%) Total47 (28%)88 (52%)25 (15%)10 (6%) Personnes en séjour irrégulier

15 Situation des pers. sans abri (avec ou sans permis de séjour) Ont accès à… Point deau potable53% Boisson chaude (café, thé…)35% WC50% Lavabo, douche31% Logement – personnes sans abri

16 Pourquoi une personne sans abri nutilise-t-elle pas de service daccueil ? Personnes sans abri – utilisation de services

17 Logement des PSI – (manque de) confort Équipements Problèmes 9 items: bain / douche, toilette, four, chauffage, chauffage central, eau courante, eau courante chaude, matelas, lit 5 items: fuite au toit, murs humides, fenêtres pourries, logement surpeuplé, logement trop sombre Nombre déquipements présents Nombre de lacunes dans le logement

18 Revenus - total moyenne: 801 eurosmoyenne: 381 euros Personnes sans chez-soi Personnes en séjour irrégulier

19 Revenus - composition Du plus foncé au plus clair: travail, allocations, transferts, autres revenus PSCSPSI

20 70% des PSCS et 95% des PSI ont des revenus inférieurs au seuil de pauvreté 60% des PSCS et 90% des PSI ont des revenus inférieurs à 50% du seuil de pauvreté Revenus – risque de pauvreté Peut faire face à une dépense imprévue de 750 euros A été dans limpossibilité de payer une facture au cours des 12 mois précédents Peut faire appel à dautres en cas de besoin financier PSCS27%43%30% PSI7%37%43%

21 (Soins de) santé A eu un problème de santé au cours des 12 mois précédents A reporté une visite médicale* A reporté une visite médicale pour des raisons financières** PSCS50%17.9%58,8% PSI50%26,6%58,8% * Parmi ceux qui ont eu un problème de santé ** parmi ceux qui ont reporté une visite médicale

22 Conclusions Des enquêtes sur les conditions de vie de groupes défavorisés spécifiques sont utiles et faisables: chiffres durs offrent une perspective complémentaire à la méthode ethnographique, y compris pour la décision politique (ex. revenus) Comparaisons mutuelles et avec lensemble de la population Comparaisons entre pays européens Mais il sagit dun exercice difficile Collaboration indispensable entre chercheurs et services sociaux Enquêteurs spécialisés et bien encadrés Investissement considérable de temps: préparation, détection des ménages Laccès aux groupes-cibles prime sur la représentativité: Sélection des individus / ménages par les services intermédiaires; Barrières linguistiques Taux de réponse sélectif (complexité des questionnaires…)

23 Conclusions - suite Le questionnaire EU-SILC doit être reformulé en fonction des conditions de vie des groupes défavorisés En général: moins on est lettré, plus le questionnaire doit être simple Des concepts essentiels ont une signification différente selon les conditions de vie (ex. le ménage dune personne sans chez-soi) Les taux de réponse et la qualité des réponses aux questions cruciales (revenus, travail, niveau déducation) sont sous-optimales. Les questions relatives aux éléments de confort sont parfois non pertinentes ou choquantes pour les groupes-cibles, ou produisent des réponses sans variation. Des modules de questions spécifiques par groupe-cible peuvent apporter des informationes très utiles.


Télécharger ppt "Design Charles & Ray Eames - Hang it all © Vitra Enquête sur les conditions de vie des personnes sans chez-soi et des personnes en séjour irrégulier (SILC-CUT)"

Présentations similaires


Annonces Google