La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cancer gastrique avancé et bevacizumab Pascal Artru, Hôpital privé Jean Mermoz, Lyon.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cancer gastrique avancé et bevacizumab Pascal Artru, Hôpital privé Jean Mermoz, Lyon."— Transcription de la présentation:

1 Cancer gastrique avancé et bevacizumab Pascal Artru, Hôpital privé Jean Mermoz, Lyon.

2

3 Etude AVAGAST Intérêt rajout bevacizumab à une chimiothérapie par 5FU cisplatine Intérêt rajout bevacizumab à une chimiothérapie par 5FU cisplatine Dans le cancer gastrique avancé Dans le cancer gastrique avancé

4 Rationnel Résultats chimiothérapie seule décevants Résultats chimiothérapie seule décevants Efficacité trastuzumab (Etude ToGa) Efficacité trastuzumab (Etude ToGa) Corrélation entre expression VEGF et agressivité tumorale et pronostic Corrélation entre expression VEGF et agressivité tumorale et pronostic

5 ADK Estomac ou JOG 1 ère ligne Beva. : 7,5 mg/kg / 3 sem. (jusquà PD ou tox.) Xeloda : 2000 mg/m 2 /j 14j/21 (jusquà PD ou tox.) CDDP :80 mg/m 2 / 3 sem (pdt 6 cycles) AVAGAST : Bevacizumab dans le cancer gastrique avancé Etude phase III internationale Capécitabine * + CDDP + Placebo Capécitabine * + CDDP + Bevacizumab Objectif principal : Survie Globale médiane SG de 10 à 12,8 mois pour HR : 0,78 Objectifs secondaires : SSP, RO, toxicité Stratification : Zone géo. type de 5FU stade tumoral N = 774 ; 95% M+, IP OMS 1-0 : 95%, estomac : 87% / JOG 13%, intestinal : ~40% / diffus : ~50% Asie – Pacifique : 50% Europe : 32% Amérique : 19% * 5FU autorisé si CI Capécitabine (6%) inclus de 09/2007 à 12/2008

6 AVAGAST : Bevacizumab dans le cancer gastrique avancé Etude phase III internationale : objectifs secondaires XP + placeboXP + Beva. SSP5,3 mois6,7 moisHR = 0,80 (p = 0,004) RO37%46%p = 0,03 ToxicitéPlaceboBeva HTA0,56,2 Hémorragie3,9 Cicatrisation00,5 Perforation digestive0,32,3 Thrombose artérielle2,11, 3 Thrombose veineuse9,46,5 Mortalité 60 j.5,83,1

7 AVAGAST: PFS

8 AVAGAST : OS Survie à un an: 50% vs 42% (p=0.03)

9 AVAGAST: OS XP + placeboXP + Beva.HR Amérique 6, 8 mois11,5 mois0,63 ( ) Europe 8,6 mois11,1 mois0,85 ( ) Asie – Pacifique 12,1 mois13,9 mois0,97 ( ) Bénéfice surtout si formes diffuses vs intestinales et Si intestinales formes distales ++

10 Pourquoi ces divergences ? Différences de prise en charge: Différences de prise en charge: 2 nde ligne 61% Asie vs 31% Europe vs 25% Amérique Différentes maladies: Différentes maladies: plus de type diffus en Asie, moins de JOG moins de métas viscérales plus de maladies peritonéales minimes Shah M et al., ASCO GI 2012

11 Disease subtype Region Pts per arm (placebo/be v) Median OS, mo (placebo/be v) OS hazard ratio (95% CI) Type 1 All35/3511.3/ (0.59, 1.89) Asia5/911.3/NR 0.39 (0.10, 1.58) Non- Asia 30/2612.8/ (0.77, 2.93) Type 2 All206/1769.3/ (0.65, 1.06) Asia115/ / (0.69, 1.34) Non- Asia 91/766.5/ (0.48, 0.97) Type 3 All126/ / (0.64, 1.16) Asia54/7215.5/ (0.70, 1.73) Non- Asia 72/839.0/ (0.48, 1.07)

12 SG en Europe et Amérique

13 AVAGAST biomarqueurs Taux élevé de VEGF A circulant Taux élevé de VEGF A circulant Neuropiline Neuropiline co recepteur du VEGF A - taux élevé meilleur pronostic - taux faible meilleur effet du beva

14

15 Méta-analyse essais randomisés depuis essais randomisés depuis asiatiques 17 occidentaux ou mixtes 8 asiatiques 17 occidentaux ou mixtes Plus de type diffus, moins de JOG en Asie Plus de type diffus, moins de JOG en Asie Moins de tox hémato et diarrhée en Asie Moins de tox hémato et diarrhée en Asie Meilleur pronostic en Asie Meilleur pronostic en Asie Gain de 10% de survie à un an si 2 nd ligne Gain de 10% de survie à un an si 2 nd ligne Hsu C et al., Gastric cancer 2012

16 Conclusion Une étude négative… Une étude négative… Erreurs stratégiques de lindustrie… Erreurs stratégiques de lindustrie… Une maladie hétérogène. Une maladie hétérogène. Place pour nouvel essai Place pour nouvel essai … type diffus ou intestinal distal ?


Télécharger ppt "Cancer gastrique avancé et bevacizumab Pascal Artru, Hôpital privé Jean Mermoz, Lyon."

Présentations similaires


Annonces Google