La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES RELATIONS FRANCE- MAGHREB Une histoire qui nest pas terminée?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES RELATIONS FRANCE- MAGHREB Une histoire qui nest pas terminée?"— Transcription de la présentation:

1 LES RELATIONS FRANCE- MAGHREB Une histoire qui nest pas terminée?

2 -Relations assez délicates passant de la colonisation à lindépendance: histoire séculaire (=qui date de plusieurs siècles) de manière pacifique ou violente: guerre dAlgérie -Lhistoire a parfois été mise à mal dans ces relations, parfois captée par un pouvoir étatique ne respectant pas le travail des historiens

3 Commençons par définir nos 2 entités géographiques: France: République démocratique aux territoires définis: « lHexagone », appartenant au continent européen

4

5 Ensemble de pays du continent nord-africain: 3 pays constituant le « Petit Maghreb »: 1.Maroc 2.Algérie 3.Tunisie N.B.: Mauritanie, Libye, Sahara occidental = appartiennent au « Grand Maghreb » Tous 3 ayant été « colonisés » par la France, mais avec des statuts différents! Le Maghreb

6 -Un peu détymologie: - Maghreb: en arabe : « le Couchant », désigne la partie occidentale du monde arabe correspondant à l'espace culturel arabo- berbère, soit la région dAfrique du Nord comprise entre la mer Méditerranée, le Sahara, locéan Atlantique et l'Égypte. Machrek: (ou Machreq) en arabe: « le Levant », l'Orient arabe, dont les limites géographiques varient considérablement selon les sources, les sensibilités ou les théories. NORD (septentrional) SUD (méridional) OUEST (occidental, ponant, couchant) EST (oriental, levant)

7 Le Maghreb forme depuis plus dun millénaire une unité géographique caractérisée culturellement par la fusion originale d'influences arabo-berbères. Il possède en effet une forte identité qui le distingue par rapport aux mondes arabe et africain du fait de son relatif isolement par rapport à celui-ci et de l'importance de l'élément berbère dans sa culture. (Berbères: anciennes tribus ethniques dAfrique du Nord qui ont subi toutes les vicissitudes de lhistoire: des Numides, puis Conquête romaine, christianisation, puis invasion vandale, conquête arabe, islamisation…) Carrefour d'influences diverses, son histoire contemporaine est marquée par la colonisation française, espagnole et italienne mais aussi par sa proximité avec l'Europe de l'Ouest. 1989: ces 3 pays se rapprochement et créent une Union du Maghreb arabe, sans vraiment avoir de contenu précis…

8 Problématiques: Comment, malgré des relations dissymétriques et une histoire délicate, ces 2 entités géographiques et territoriales, maintiennent-elles une relation plus apaisée aujourdhui? Dans quels domaines? Mais quest-ce qui pose toujours problème?

9 PLAN: I Un Maghreb colonisé par la France métropolitaine A- Une phase de domination B- Mais des statuts différents II De la colonisation à la décolonisation: vers lindépendance des pays du Maghreb A- De manière pacifique B- De manière violente: la guerre dAlgérie ( ) III Des relations aujourdhui apaisées? A- Une relation économique qui pose toujours le problème de la dissymétrie dans les relations 1)Délocalisations françaises et tourisme: un avantage uniquement pour la France? 2)Migrations clandestines du Maghreb vers la France et le frein vis-à-vis de limmigration: un dossier difficile à gérer B- Une histoire mal digérée? entre le poids de lhistoire et leffet générationnel C- La question de lintégration des Maghrébins en France?

10 I Un Maghreb dominé par la France métropolitaine A- Une phase de domination datant du XIXe siècle Au XIXe siècle, les puissances européennes entrent en conflit pour le contrôle des territoires du Maghreb et du Moyen-Orient.

11 1.Algérie française: -1830: début de la période « coloniale » suite à linvasion de la France. Pendant plus de cent ans, lAlgérie est intégrée à la France. les populations "indigènes" restent astreintes à un statut inférieur. Constitution au sein de la société algérienne de deux communautés : d'un côté les musulmans "indigènes", juridiquement inférieurs, et les colons, citoyens français (Pieds-Noirs). Ce qui exacerbait les tensions et les revendications nationalistes algériennes, dont le point de paroxysme est atteint avec les manifestations dAlgériens de mai 1945, durement réprimées, et marquent le début de la guerre d'indépendance.

12 2. Tunisie: régime beylical (= avec un bey à la tête de lEtat) - La Tunisie est l'enjeu des rivalités entre la France et l'Italie. -En 1881, par le traité du Bardo, un protectorat est imposé à la Tunisie l'armée française pénètre en Tunisie, alors en état d'extrême faiblesse, qui décide de ne pas opposer de résistance. le second pays du Maghreb à être colonisé par la France. L'Italie accepta finalement la mainmise française sur la Tunisie à la condition d'avoir le champ libre en Libye, un pays qu'elle convoite et dont elle s'empare en 1911.

13 Par le traité du Bardo de 1881, la France contraint le bey de Tunis à abandonner la quasi-totalité de ses pouvoirs au résident général de France en Tunisie qui représente désormais à Tunis les intérêts de la France. Il prive l'État tunisien du droit de légation actif Quant au bey, il ne peut plus conclure aucun acte à caractère international sans en avoir auparavant informé l'État français et sans avoir sa permission. Toutefois, il permet de prendre une part directe à la conclusion des actes internationaux. Par ce traité, la France s'engage également à assurer la pérennité du régime monarchique beylical et à conserver au bey son statut de souverain ; : 2 ans plus tard, les conventions de la Marsa vident le traité de son contenu et empiètent sur la souveraineté interne de la Tunisie en engageant le bey à « procéder aux réformes administratives, judiciaires et financières que le gouvernement français jugera utiles » et de ne « contracter, à l'avenir, aucun emprunt pour le compte de la Régence sans l'autorisation du gouvernement français ».

14 3. Maroc: - Fin de lindépendance en 1912, date à laquelle l'Espagne et la France, alors alliés, contraignent le sultan Moulay Abd al-Hafid d'accepter lui aussi un protectorat. sultanat qui devient un protectorat Le protectorat était officiellement nommé « Protectorat français dans l'Empire chérifien » ou « Protectorat de la République française au Maroc ». Le pays allait donc être occupé par la France, tandis que l'Espagne, déjà présente dans le Sahara occidental, occuperait la partie de l'extrême nord du Maroc. - En 1921, éclate la Guerre du Rif, menée par les résistants marocains qui sont dirigés par Abdelkrim al-Khattabi, alors en lutte contre l'occupation franco-espagnole de son pays. A la bataille d'Anoual, soldats espagnols sont tués par les guérillas rifaines qui s'emparent de leur matériel militaire. L'Espagne, alors en pleine crise, demande l'aide de la France. Craignant pour la stabilité de ses colonies au Maghreb, celle-ci envoie plusieurs dizaines de milliers d'hommes pour soutenir les troupes espagnoles. Après la défaite des Marocains, un grand nombre de civils seront massacrés en guise de représailles, et ce, malgré les promesses de l'administration coloniale de ne pas s'en prendre aux populations civiles si le chef de la rébellion, Abdelkrim al-Khattabi, acceptait de se rendre aux autorités. Ce dernier fut ensuite exilé à La Réunion. Occupation pas acceptée, rébellions étouffées par la violence des représailles françaises

15 B- Mais des statuts différents

16 -Le Maroc et la Tunisie furent des protectorats français Le protectorat est un régime politique constituant l'une des formes de sujétion coloniale. Il diffère de la colonisation pure et simple. - Cest une relation entre une puissance protectrice (protectorat) et un Etat protégé: -On garde les institutions existantes et la nationalité, sur un plan formel. VOIR SCHEMA (diapositive suivante) La France privilégia la colonisation par l'administration directe dans son histoire, sauf pour la Tunisie, le Maroc, Madagascar, les Comores et l'Indochine (Annam, Cambodge, Laos, Tonkin) où elle recourut au protectorat. Territoires exploités pour leurs ressources et lintérêt quil représentait et non pas des « colonies de peuplement » -Alors que lAlgérie formait 3 départements français, donc étant un territoire français doutre-mer! Il faisait partie intégrante de la France, doù de nombreux Français partirent sy installer. MANDAT (Syrie et Liban 1922) français: puissance étrangère est chargée daccompagner et dassister ladministration et le gouvernement dun pays vers lindépendance et une autonomie totale.

17 SCHEMA DU PROTECTORAT Puissance protectrice Etat protégé gestion de la diplomatie, des relations extérieures et de la sécurité, du commerce extérieur et parfois de l'armée de l'État protégé, prend en charge parfois une partie de l'administration (mais on garde les locaux dans ladministration) de l'Etat protégé garde une certaine autonomie intérieure et sa personnalité internationale, ce qui le différencie de la colonisation pure et simple. Le terme de « protectorat » peut être employé, de manière polémique, pour désigner des régimes politiques considérés comme étant sous l'influence étroite d'États plus puissants. On parle dans certains cas de « gouvernements fantoches ».

18 II De la colonisation à la décolonisation: vers lindépendance des pays du Maghreb A- De manière pacifique

19 1) Le Maroc: Ce protectorat, tout comme celui sur la zone nord du protectorat espagnol au Maroc, dura jusqu'en Royaume du Maroc De manière pacifique car la France sort exsangue de la 2 nde Guerre mondiale et na plus les moyens dentretenir ses colonies (affaiblissement général des puissances coloniales) + émergence du Tiers-monde (Conférence de Bandung 1955: des non-alignés) + EU et URSS sont contre le colonialisme Carte de 1912: Protectorat marocain

20 2) Tunisie: Protectorat français de Tunisie, en 1881, transformant les structures politiques, économiques et sociales du pays, est finalement aboli également en 1956 au terme de négociations constituant l'aboutissement du mouvement national tunisien. 12 mai 1881 Traité du Bardo : officialisation du protectorat 20 mars 1956 Abolition du protectorat et indépendance de la Tunisie Résidents généraux (1 er ) Théodore Roustan (D er ) Roger Seydoux Beys (1 er ) Sadok Bey (D er ) Lamine Bey En 1956, les 2 protectorats (Tunisie et Maroc) accèdent à leur indépendance, dans une période de décolonisation générale.

21 B- De manière violente: la guerre dAlgérie ( )

22 La guerre dAlgérie = conflit qui commence en 1945, puis se déroule de 1954 à 1962, principalement sur le territoire des départements français d'Algérie, avec également des répercussions en France métropolitaine. - Principaux belligérants: l'État français contre indépendantistes algériens, notamment le Front de libération nationale (FLN). + cest est aussi une double guerre civile: entre les communautés d'une part et à l'intérieur des communautés d'autre part, entraîne de graves crises politiques jusqu'en France métropolitaine, avec pour conséquences le retour au pouvoir de Charles de Gaulle et la chute de la Quatrième République, remplacée par la Cinquième République. Larmée ayant échoué à écraser définitivement l'insurrection, De Gaulle penche finalement pour l'autodétermination en tant que seule issue possible au conflit, ce qui conduit une fraction de l'armée française à se rebeller et entrer en opposition ouverte avec le pouvoir. Le conflit débouche, après les Accords d'Évian du 18 mars 1962, sur l'indépendance de l'Algérie, le 5 juillet de la même année, exode de la population des Européens d'Algérie, dit Pieds-Noirs ainsi que le massacre de plusieurs dizaines de milliers de musulmans pro-français.

23 -Point sur la dénomination de cette « guerre »: Le terme officiellement employé à l'époque par la France était « événements d'Algérie », bien que l'expression « guerre d'Algérie » ait eu cours dans le langage courant. L'expression « guerre d'Algérie » a été officiellement adoptée en France en Cette période de combats armés et d'échanges diplomatiques est désignée en Algérie, et à l'époque par les partisans de l'indépendance, sous les termes de « Révolution algérienne ». L'expression de révolution algérienne peut cependant également englober, dans le vocabulaire du pouvoir algérien, les réformes appliquées dans le pays après l'indépendance de Aujourdhui, lAlgérie la qualifie de « guerre dindépendance algérienne ».

24 III Des relations aujourdhui apaisées? A- Une relation économique qui pose toujours le problème de la dissymétrie dans les relations 1)Lexemple des délocalisations françaises et du tourisme: un avantage uniquement pour la France?

25 -Début du XXI e siècle, 70 % du commerce extérieur du Maghreb est réalisé avec l'Union européenne. De part ses relations historiques et culturelles, la France est un partenaire privilégié, -Les échanges concernent (exportations vers lUE, notamment la France): les matières premières et les minerais (exportations d'hydrocarbures et de phosphates) les productions agricoles (agrumes et primeurs) du textile ou encore des produits finis comme dernièrement des voitures (Logan). -Les pays du Maghreb importent essentiellement des produits industriels et agricoles (céréales et lait). -Depuis quelques années, des entreprises européennes délocalisent leurs unités au Maghreb pour profiter du faible coût de la main d'œuvre, ce qui est encouragé par la signature d'accords bilatéraux de libre-échange notamment dans le cas tunisien. Les échanges commerciaux permettent dentretenir des relations privilégiées entre la France et le Maghreb. Si la France en tire de nombreux bénéfices, le Maghreb est aussi avantagé (création demplois, développement de secteurs économiques, dynamisme…)

26 Renault, acteur de la « grande plateforme industrielle »

27 mellous_news

28 -Le tourisme: est un autre domaine qui entretient les relations. la langue est un atout pour le tourisme maghrébin = facilités linguistiques appréciables les Français recherchent des espaces littoraux ensoleillés, avec des plages de sable fin différentiel économique avantageux pour les Français: des complexes touristiques moins chers Tout cela, le Maghreb, notamment le Maroc et la Tunisie loffrent à la France. En contrepartie, cela dynamise les villes littorales des pays du Maghreb, voire leur économie générale. Ainsi, la France et le Maghreb trouvent au final un certain équilibre à travers les relations économiques: les 2 en tirent des avantages non négligeables.

29 Agadir (Maroc)

30 Littoral tunisien

31 Béjaïa (Algérie)

32 2) Migrations du Maghreb vers lEurope, un problème pas exclusivement français…

33 - Les flux migratoires demeurent importants entre le Maghreb et l'Europe. Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, un certain nombre de Maghrébins ont quitté leurs pays pour travailler en Europe. -La France, en raison des liens historiques et culturels qu'elle entretient avec le Maghreb, reste la première destination des migrations économiques. -Depuis 1974, l'immigration légale est fortement restreinte par les gouvernements européens. Maghreb point de départ d'une immigration clandestine qui passe par le détroit de Gibraltar, par les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, ainsi que par le détroit de Sicile et l'île italienne de Lampedusa ;

34 Carte des migrations internationales (2005, Sciences Po)

35 L'UE inquiète d'un renforcement des migrations

36 B- Une histoire mal digérée? entre le poids de lhistoire et leffet générationnel

37 Les relations entre la France et lAlgérie se caractérisent par leur profondeur et leur intensité. Elles se fondent en particulier sur des liens humains et historiques sans équivalent pour les deux pays. Au sortir de la décennie des années 1990, lélection du président Bouteflika a permis une relance des relations bilatérales, que sont venues confirmer les visites dEtat des présidents Chirac et Sarkozy en 2003 et Le Président de la République, François Hollande, a effectué une visite dEtat en Algérie les décembre Lédification dun « partenariat dexception » entre les deux pays sest poursuivie à travers la conclusion dun certain nombre daccords bilatéraux (domaine de lénergie nucléaire civile, de la défense…). Lannée 2012, qui est celle du cinquantenaire de lindépendance algérienne, a été marquée en France par une alternance politique et en Algérie par la promulgation de six lois cadres encadrant la vie politique en janvier, puis en mai par lélection de la nouvelle chambre des députés qui devra entériner la réforme constitutionnelle annoncée par les autorités. Ces évolutions ont imprimé à la relation franco-algérienne un nouvel élan, qui sest traduit par de nombreuses visites de part et dautre, à commencer par celle du ministre des affaires étrangères à Alger les 15 et 16 juillet 2012.

38 Makamelchahid: Monument des Martyrs, Alger Mémorial du martyr ou Sanctuaire du martyr est un monument aux morts surplombant la ville d'Alger, érigé en 1982 à l'occasion du 20 e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie (5 juillet 1962), en mémoire des morts de la guerre d'indépendance.

39 - Dans un appel « Liberté pour l'histoire» (2005), 19 historiens (dont Élisabeth Badinter, Alain Decaux et Marc Ferro) ont demandé l'abrogation de toutes les lois « historiques », soit la loi du 23 février 2005, la loi Gayssot, la loi Taubira et la loi portant reconnaissance du génocide arménien. - Cet appel affirme que ces lois « ont restreint la liberté de lhistorien, lui ont dit, sous peine de sanctions, ce quil doit chercher et ce quil doit trouver » et que « lhistorien naccepte aucun dogme, ne respecte aucun interdit, ne connaît pas de tabous ». NB: -Loi Gayssot 1990: tendant à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe -Loi Taubira 2001: reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité. Lhistoire mise à mal par les politiques! - La loi sur les rapatriés qui évoque dans son article 4 les «aspects positifs» de la colonisation sans parler des pages les plus sombres de cette période historique, nen finit pas dêtre critiquée depuis son adoption en février Dans les ex-colonies, et en Algérie surtout, elle a été très mal ressentie. En France, les partis de gauche, les associations et un certain nombre dhistoriens estiment que la formulation de larticle 4 est en contradiction avec la réalité historique. Cest pourquoi le groupe socialiste a décidé de déposer, à lAssemblée nationale, une proposition de loi visant à abroger cet article. Elle est examinée mardi 29 novembre par les députés.

40 Côté algérien: situation est plus critique car il nexiste quun seul manuel scolaire dictant une histoire officielle dictée par les politiques. volonté de glorifier le FLN et de diaboliser la France, grand ennemi: idée qui perdure…entretien dun ressentiment paradoxal avec lapaisement en cours…

41 C- La question de lintégration des Maghrébins en France?

42 En milliers % évolution 1999/2005 % population (2005) Algérie ,3 %3,1 % Dont immigrés Dont nés en France Maroc ,5 %2,0 % Dont immigrés Dont nés en France Tunisie ,8 %0,8 % Dont immigrés Dont nés en France Total Maghreb ,5 %5,8 % Dont immigrés ,5 % Dont nés en France ,3 % D'après une estimation plus ancienne de Michèle Tribalat en 2009, les personnes d'origine maghrébine sur 3 générations (immigrés, enfants et petits-enfants d'immigrés) étaient environ 3,5 millions en 2005 soit environ 5,8 % de la population métropolitaine en 2005 (60,7 millions). Cette estimation ne prend en compte que les « les individus venus en France alors quils étaient de nationalité étrangère » et donc exclu les Harkis et leurs descendants (environ ) ainsi que les personnes musulmanes originaires d'Algérie venues en France avant 1962 par définition français de naissance.

43 - Après les vagues dindépendance et dimmigration, la France a mené une politique dassimilation, cest-à-dire quelle voulait fondre les populations dimmigrés dans le système français, soit par la négociation, soit par des mesures brutales (interdiction…). Echec -Politique dintégration: les populations immigrées gardent leur identité tout en respectant les grandes valeurs du pays daccueil. France fait un pas en contribuant à ériger des lieux de culte musulmans: mosquées alors que nous sommes dans un pays laïque. Crispation entre la constitution de communautés (phénomène de communautarisme) et des Français accrochés à leurs valeurs républicaines qui craignent de les perdre

44 2005 (en % des jeunes de moins de 18 ans) Seine-Saint- Denis Val-de-MarneVal-d'OiseParisFrance Total Maghreb 22,0 %13,2 %13,0 %12,1 %6,9 % Toujours selon Michèle Tribalat, en 2005, près de 7 % des jeunes de moins de 18 ans en métropole sont d'origine maghrébine (au moins un parent). - Île-de-France: 12 %, notamment dans les départements de Seine-Saint-Denis (22 %), du Val-de-Marne (13,2 %) et du Val-d'Oise (13 %) et de Paris (12,1 %) que l'on trouve les plus fortes proportions. Au niveau des grandes villes, forte proportion de jeunes de moins de 18 ans d'origine maghrébine à Perpignan, à Marseille… Problème des « banlieues »: terme médiatique pour désigner les zones entourant le centre des villes et où se concentre une forte population dorigine maghrébine. terme géographique à la base, monopolisé pour qualifier un phénomène de société - Ces zones sont considérées comme violentes, voire des zones de non-droit car les forces de lordre ont du mal à y maintenir un climat de tranquillité.

45 CONCLUSION: Peut-être faut-il voir plus loin pour envisager le futur de ces relations? : -2 perspectives à prendre en compte: lattraction européenne et la mondialisation qui altèrent les relations France-Maghreb, qui en ressortent plus positives que lors des rapports de domination -Même si des problèmes propres à ces 2 entités perdurent, une note doptimisme est à soulever depuis ces dernières années (les politiques acceptent mieux un passé douloureux, volonté dapaisement…). -De plus, leffet générationnel tend à renforcer lintégration des populations maghrébines en France (même sil reste encore fort à faire!).

46 BIBLIOGRAPHIE: Marc Côte, Le Maghreb, Documentation photographique, éd. La Documentation française, n o 8002, avril Camille Lacoste et Yves Lacoste, Maghreb : Peuples et civilisations, éd. La Découverte, Paris, André Prenant, Maghreb et Moyen-Orient : Espaces et sociétés, coll. Capes Agrégation, éd. Ellipses, Paris, Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault (dir.), La France en guerre, : expériences métropolitaines de la guerre d'indépendance algérienne, Paris, Autrement, coll. « Mémoires Histoire », 2008.


Télécharger ppt "LES RELATIONS FRANCE- MAGHREB Une histoire qui nest pas terminée?"

Présentations similaires


Annonces Google