La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier de démarrage du Projet « Adaptation aux changements climatiques au Maroc cas de lélévation du niveau de la mer dans le littoral méditerranéen oriental»

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier de démarrage du Projet « Adaptation aux changements climatiques au Maroc cas de lélévation du niveau de la mer dans le littoral méditerranéen oriental»"— Transcription de la présentation:

1 Atelier de démarrage du Projet « Adaptation aux changements climatiques au Maroc cas de lélévation du niveau de la mer dans le littoral méditerranéen oriental» Nador, du 9 au 10 juillet 2007 Royaume du Maroc Ministère de lAménagement du Territoire, de lEau et de lEnvironnement Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération Ouafae BOUCHOUATA

2 - Ministère de lAménagement du Territoire, de lEau et de lEnvironnement (www.matee.gov.ma - Conseil National des Changements Climatiques (CNCC) - Comité National Scientifique & Technique des Changements Climatiques (CNST CC) - Conseil National MDP (CN-MDP) Cadre institutionnel des CC

3 Quelques Repères Ratification de la CCNUCC le 28 décembre 1995 Ratification du Protocole du Kyoto le 25 janvier 2002 Tenue de la COP 7 à Marrakech en Présentation de la Communication Nationale Initiale Mise en place de l'Autorité Nationale Désignée (AND MDP) et du Conseil National du MDP (CN MDP) en 2002 Développement dun premier portefeuille diversifié de projets touchant différents secteurs et représentant des quantités importantes d'Unités de Réduction des Emissions de Carbone (URCEs) Lancement des travaux préparatoires de la Seconde Communication Nationale en février 2006.

4 Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Objectif : Stabiliser les concentrations de GES à un niveau limitant les changements climatiques Tous les signataires ont convenu de : Tenter de prévenir les changements climatiques et de réduire leurs émissions en GES Sadapter aux changements climatiques Collaborer dans le cadre de la coopération internationale

5 Le Protocole de Kyoto (PK) Les pays industrialisés (Annexe 1) ont accepté de réduire leurs émissions de 5 % entre 2008–2012 (moyenne annuelle) par rapport aux niveaux de GES : CO 2, CH 4, NO x, HFC, PFC, SF 6 Objectifs démissions non quantifiés PK signé en 1997 à Kyoto, entré en vigueur février 2005 Mécanismes de flexibilité permettent aux pays de réduire les émissions de GES dans d'autres pays à un coût inférieur Mécanisme pour un développement propre (MDP) La mise en œuvre conjointe (MOC) Permis démission négociables (PEN)

6 Projets réalisés Projet PNUD/FEM RAB/94/G31 : Renforcement des Capacités des pays Maghrébins en matière des CC » [ ] Projet PNUD/FEM MOR/99/G32 « Elaboration d'une stratégie et d'un plan d'action national pour les CC : Communication Nationale Initiale du Maroc sur les CC » 2001 Projet PNUD/PNUE « Renforcement des Capacités en matière de MDP au Maroc » Phase I [ ] Projet PNUD/FEM MOR/03/G « Auto Évaluation Nationale des Capacités à Renforcer en matière dEnvironnement ANCRE » [ ]

7 Projets en cours Projet PNUD/PNUE « Renforcement des Capacités en matière de MDP au Maroc » Phase II (RC/MDP II) [ ] Projet PNUD / FEM « Seconde Communication Nationale du Maroc sur les CC » (SCN ) [ ] Mécanismes dadaptation aux changements climatiques des communautés rurales dans deux écosystèmes contrastés en plaine et montagne du Maroc [ ] Projet de la Banque Mondiale sur ladaptation aux changements climatiques dans le domaine de lAgriculture. [ ]

8 État des lieux de la vulnérabilité et de ladaptation du Maroc face aux changements climatiques (CC)

9 Secteurs-clefs Vulnérables Secteurs identifiés et reconnus comme prioritaires: Eau; Agriculture; Autres secteurs identifiés: Littoral & zones côtières; Forêts & zones humides; Autres.

10 Les institutions clés partenaires du Ministère de lAménagement du Territoire, de lEau et de lEnvironnement Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification; - Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification; - Haut Commissariat au Plan; - Haut Commissariat au Plan; - Ministère de lÉconomie, des Finances et de la Privatisation; - Ministère de lÉnergie et des Mines; - Ministère de lAgriculture, du Développement Rural et des Pêches Maritimes; - Ministère de lÉquipement et du Transport; - Ministère de la Santé; - Ministère de lIntérieur (Protection civile); Outre les Outre les - Agences Hydrauliques des Bassins versant; - Offices Régionales de Mise en Valeur Agricoles ; - Offices Régionales de Mise en Valeur Agricoles ; - Associations des utilisateurs des eaux dirrigation ; - Associations des utilisateurs des eaux dirrigation ; - Représentants de la société civile. - Représentants de la société civile.

11 Ébauches de résultats et dindicateurs sur les CC Traits généraux Situation géographique sensible Contrastes climatiques régionaux marqués Forte variabilité des précipitations Irrégularité des traits climatiques

12 Principaux résultats: (horizon 2020 CNI ) Températures Températures: Réchauffement de lordre de 0.7 à 1°C; Pluie Pluie: Diminution des précipitations de lordre de –7 à 1%; Nivologie Nivologie: Diminution des apports et rétrécissement du manteau neigeux vers des altitudes plus élevées; Dérèglement du signal saisonnier des précipitations; Orages Orages: Augmentation de la fréquence des orages de masse dair convectif; Sécheresses Sécheresses: augmentation de la fréquence et de lintensité des sécjheresse.

13 Des Constats Secteur Agricole Couvre 50 % des terres cultivables situées dans des zones de faible pluviométrie; Offre de lemploi à 40 % de la population active totale et 80 % de la population urbaine; Contribue 12% à 18% au PIB; Utilise 80 % des ressources hydriques du pays sont utilisées par le secteur agricole; Demeure liée aux conditions climatiques du fait que plus de 80% des terres agricoles se trouvent en zones arides et semi-aride; En 2004, la pauvreté relative en milieu urbain a été de 8%, comparée à 22 % en milieu rural En 2020, 33 % de la population et 70% des pauvres vivront en milieu rural.

14 Impacts des CC sur le secteur Agricole Baisse des ressources en eau de 10 à 15%. Réduction des rendements des céréales de 50% en année sèche et de 10% en année normale; Accroissement des besoins en eau des cultures irriguées compris entre 7 et 12%. Décalage et la réduction de la période de croissance. Accroissement des risques de périodes sèches. Déplacement de laridité vers le Nord du pays. Disparition de certaines cultures et régression de la forêt (larganeraie au Sud du pays). Apparition de nouvelles maladies. Accentuation du processus de désertification. Rabattement de la nappe souterraine. Limpact sur lélevage va de pair avec limpact sur la production végétale.

15 Etude de lImpact et Adaptation des Zones Côtières face aux changements Climatiques au Maroc 2 zones littorales ont été choisies parmi les plus vulnérables identifiées : le littoral Ras El Ma – Saïdia et le littoral de la baie de Tanger. Horizons 2050 & 2100 Évaluation de limpact de lEANM en terme dinondation et dérosion Évaluation de limpact socioéconomique

16 Exemple: Cas du littoral de la baie de Tanger Inondation Niveau minimum horizon 2050 : Superficie inondée: 4 km² soit 10% de la sup. totale Niveau maximum horizon 2100 : Superficie inondée: 10 km² soit 24% de la sup. totale Érosion côtière Horizon 2050: Terres perdues entre 4 et 22.2% de la sup. totale Horizon 2100: Terres perdues entre 11.4 et 49.1% de la sup. totale Pertes estimées entre 24 et DH

17 Rôles des acteurs locaux et nationaux

18 Acteurs locaux Que peuvent-ils…? Collectivités locales Prise en compte des CC dans la gestion de la chose locale, laménagement du territoire et la législation Services publics territoriaux Réseaux dobservation et données de base Documentation et appui techniques ONGs locales Sensibilisation du public Participation aux projets dadaptation

19 Acteurs nationaux Quels peuvent-ils jouer ? Institutionnels Prise en compte des CC dans la législation nationale, les programmes de développement sectoriels, etc. (ressources en eau, lutte contre la désertification,..) Faciliter laccès aux données de base Développer les systèmes dobservation et de collecte de données. Établissements de formation & de recherche Poursuite de travaux de recherches appliquées sur les aspects vulnérabilité & impacts en focalisant sur les secteurs identifiés comme prioritaires Intégrer et développer les CC dans les cursus de formation ONGs Sensibilisation du public et des pouvoirs publics Participation aux projets dadaptation

20 Seconde Communication Nationale V&A Démarche générale pour létude V&A sous SCN Directives, valant orientations générales, contenues dans les décisions adoptées aux COPs; Démarches recommandées par les organes subsidiaires tels que le SBSTA; Rapports dévaluation du GIEC (IPCC); Méthodes et outils préconisés par le Secrétariat de la CCNUCC; Manuels publiés par le PNUD.

21 Étapes - État des connaissances, synthèse des études et des données existantes; - Projections climatiques; - Évaluation des impacts de ces CC sur les systèmes biophysiques, intégration des impacts; - Impacts socioéconomiques; - Stratégie dadaptation.

22 Eau: Secteur Transversal VULNERABILITE DES RESSOURCES EN EAU Agriculture & Sécurité Alimentaire Qualité des Milieux Naturels Forêts Littoral Catastrophes Naturelles Agriculture Littoral et zones côtières Pêche Santé Forêt

23 De la part des agriculteurs Diversification des activités et spéculations agricoles. Utilisation despèces et variétés adaptées. Utilisation de techniques dirrigation économisatrices de leau. Recours aux eaux non conventionnelles pour lirrigation des cultures. Dordre politiques et institutionnelles Création dun Centre de Recherche spécialisé en Aridoculture. Mise en place dun Programme de Sauvegarde du Cheptel. Introduction de lassurance agricole. Mise en place de subventions et de programmes ponctuels comme la sécurisation de la production agricole. Création du Service des Changements Climatiques, attaché au Ministère de lEnvironnement. Création de lObservatoire National de la Sécheresse. Quelques adaptations

24 Mécanismes dadaptation aux CC des communautés rurales dans deux écosystèmes contrastés en plaine et montagne du Maroc Renforcer la capacité adaptative des populations vulnérables aux CC à travers lidentification et le développement doptions Techniques, Institutionnelles et Politiques appropriées dans des écosystèmes fragiles. Échéancier: Financement: CRDI

25 Méthodologie Cest un ensemble dapproches et doutils basés sur la multidisciplinarité, la participation et le genre; à savoir: la caractérisation agro-écologique (climat, sol, relief, végétation,) la caractérisation socio-économique (systèmes de productions utilisation des ressources, niveau de vie, …) lutilisation des techniques du SIG et Télédetection, la modélisation communautaire, lanalyse du genre, lanalyse du comportement des agriculteurs vis à vis du risque, la formation des acteurs sur les mécanismes participatifs de prise de décisions, etc.

26 Zone détude Plaine: Commune Rurale Lamzoudia Province Chichaoua Montagne: Commune Rurale Tabant Province Azilal INRA, Settat

27 Projet BM: adaptation aux changements climatiques dans le domaine de lAgriculture Programme impacts des changements climatiques dans le Moyen-Orient et lAfrique du Nord (MENA). Objectif principal Aider les pays concernés dans leurs efforts pour sadapter aux changements climatiques. Dans le cadre de ce programme. Études de cas dans un nombre limité de pays, dont le Maroc.

28 Projet BM: adaptation aux changements climatiques dans le domaine de lAgriculture Partenaires institutionnels: Ministère de lAménagement du Territoire, de lEau et de lEnvironnement; -Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération -Direction de la Météorologie Nationale -Ministère de lAgriculture et du Développement Rural

29 Limite démissions Émissions réelles Acheteur Crédits carbone (URCE ) Valeur de carbone ($) Pays industrialisésPays en développement Vendeur Un projet MDP réduit les émissions de GES dans le pays hôte du projet Les GES réduits dans un pays en développement peuvent être vendus à un pays industrialisé Principe MDP Pays Annexe I (PAI) - Opérateurs économiques - Institutions financières Pays Non-Annexe I (PNAI) Opérateurs économiques

30 Intérêts MDP Intérêt de lentreprise - Mécanisme incitatif pour investir dans la mise à niveau environnementale; Intérêt national collectif - Renforcement diplomatique, transfert de technologie, modernisation; - Economie de lénergie et des ressources naturelles; Intérêt global - Contribution à leffort mondial de réduction des GES

31 Types de projets 1.Décharges Stations dÉpuration des eaux usées; 2.Énergies Renouvelables; 3.Efficacité Énergétique; 4.Boisement/Reboisement; 5.Agriculture (aviculture).

32 Portefeuille projets MDP (1) Projets enregistrés Parc éolien dEssaouira, 60 MW Promoteur : Office National de lÉlectricité URCEs : Tonne Eq CO 2 /an (10 an) Alimentation en électricité de foyers ruraux par des kits photovoltaïques Promoteur : Office National de lÉlectricité URCEs : Tonne Eq CO 2 /an (10 ans) Réalisation dun parc éolien de 10 MW sur le site de la nouvelle cimenterie Tétouan II Promoteur : LAFARGE URCEs : Tonne Eq CO 2 (21 an)

33 Portefeuille projets MDP (2) Récupération et torchage du méthane de la décharge dOulja Promoteur : Agence dAménagement de la Vallée de Bouregreg URCEs : Tonne Eq CO2/an (21 ans) Mise en place du procédé HRS au complexe chimique de Jorf Lasfar Promoteur : Office Chérifien des Phosphates URCEs : Tonne Eq CO2/an (10 ans) Alimentation en électricité de la station de dessalement Tan Tan par léolien (10 MW) Promoteur : Office National de lEau Potable URCEs : Tonne Eq CO2 /an (10 ans) Projets en cours de validation

34 Portefeuille projets MDP (3) 2 projets approuvés par lAND au niveau PDD Parc éolien de Tanger (140 MW) Récupération et torchage du méthane de la décharge de Akreuch 20 projets approuvés par lAND au niveau NIP Trentaine didées de projets MDP en cours de développement

35 Opportunités Opportunités de développement de lauto production électrique par les énergies renouvelables, à hauteur de 50 MW, au comptes de ONE. - Usine Lafarge à Tétouan Le taux de substitution de lénergie éolienne représente 40 % des besoins de lusine en 2006 et 44% en 2005 (de juin à décembre). Lélectricité vendue à lONE : kWh en 2005 (juin-décembre) kWh en 2006

36 Synthèse - Importance de limplication de toutes les parties prenantes - Importante de lassimilation des CC dans les politiques sectorielles - Synergie entre les 3 grandes conventions environnementales CCNUCC CBD et CDD

37 Division de la Coopération Service Changements Climatiques 4, place Abou Bakr Esseddik, Avenue Fal Ould Oumeir Agdal Rabat Direction du Partenariat, de la Communication et de la Coopération


Télécharger ppt "Atelier de démarrage du Projet « Adaptation aux changements climatiques au Maroc cas de lélévation du niveau de la mer dans le littoral méditerranéen oriental»"

Présentations similaires


Annonces Google