La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire enseignants 2011 L'économie belge dans et après la crise économique Banque nationale de Belgique 12 octobre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire enseignants 2011 L'économie belge dans et après la crise économique Banque nationale de Belgique 12 octobre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Séminaire enseignants 2011 L'économie belge dans et après la crise économique Banque nationale de Belgique 12 octobre 2011

2 L'économie belge dans et après la crise économique - Une mise en perspective 4 exposés: 1. Introduction générale: les grandes étapes 2. Crises économiques et financières: l'histoire se répète 3. La Belgique dans la crise: chocs et réactions 4. L'après-crise: les défis de politiques économiques pour l'Europe et la Belgique Préparés parVanessa Baugnet Annick Bruggeman Luc Dresse Wim Melyn Christophe Piette 2

3 L'économie belge dans et après la crise économique 1. Introduction générale Présenté par Luc Dresse Département des Études

4 Préambule... 4

5 5 Structure de l'exposé I. La crise financière 1. Causes 2. Éléments déclencheurs 3. Déroulement II.La crise économique III.Les conséquences de la crise IV. La situation actuelle et les défis

6 I.1. La crise financière - Comment en est-on arrivé là? Environnement macroéconomique "Grande Modération" Politique monétaire très expansionniste en Déséquilibres mondiaux ("savings glut") 6 Environnement microéconomique Mauvais incitants modèle bancaire "originate-to- distribute" titrisation, entités hors bilan système de rémunération du secteur financier Gestion des risques déficiente Réglementation et contrôle lacunaires Crédit souple et constitution de niveaux d'endettement insoutenables Apparition de bulles sur les marchés des actifs Taux d'intérêt bas, quête de rendement, sous-estimation du risque

7 Taux d'intérêt très bas 1... (données mensuelles) 7 Source: Thomson Reuters Datastream. 1 Rendements des emprunts publics à dix ans déflatés par l'indice des prix à la consommation. 2 Rendement des emprunts publics allemands à dix ans déflaté par l'indice des prix à la consommation.

8 ... contribuant largement à la forte hausse de l'endettement et des prix des actifs Endettement des secteurs non financiers (données trimestrielles, pourcentages du PIB) Prix des actifs (indices 2007=100) 8 Sources: OCDE, Thomson Reuters Datastream.

9 I.2. Les problèmes liés aux prêts hypothécaires à haut risque (subprime) aux États-Unis ont été à l'origine de la crise financière Source: Thomson Reuters Datastream. 9 Retards de paiement de soixante jours au moins et saisies de biens hypothéqués (En pourcentage du nombre total de prêts)

10 Source: Thomson Reuters Datastream. 1. Il s'agit d'un indicateur de la méfiance entre les banques. I.3. Propagation de la crise financière 10 septembre: rachat de Fannie Mae et de Freddie Mac, faillite de Lehman Brothers, sauvetage d'AIG, et le secteur financier européen connaît lui aussi des problèmes septembre-décembre: une série de mesures prises par les pouvoirs publics calment les marchés mars: Bear Stearns août: les problèmes sur le marché américain du subprime retiennent l'attention Écart entre le taux interbancaire en blanc et le taux garanti de l'overnight index swap (OIS) 1 (points de base)

11 11 Aperçu de l'exposé I. La crise financière II.La crise économique 1. Les modes de transmission de la crise financière 2. Une récession mondiale sévère 3. Des mesures politiques exceptionnelles III.Les conséquences de la crise IV. La situation actuelle et les défis

12 12 II.1. Incidence de la crise financière sur l'économie réelle - différents modes de transmission Financement des entreprises et des ménages plus onéreux et plus difficile En ce qui concerne tant le crédit bancaire que le recours aux marchés des capitaux Incidence sur les investissements Effets de richesse négatifs Contraction notable du patrimoine net des ménages Conséquences sur la croissance de la consommation en raison de la hausse du taux d'épargne Confiance (et incertitude) Possibilité d'un effet additionnel sur les investissements et sur la consommation Investissements: perspectives de demande; consommation: prévisions de chômage Affaiblissement de l'activité internationale Propagation de l'affaiblissement par le jeu du commerce international Net repli du commerce international de l'automne 2008 à la mi-2009 (-17 %)

13 Le patrimoine net des ménages s'est fortement contracté (données trimestrielles, pourcentages du PIB) 13 Sources: BCE, Thomson Reuters Datastream.

14 14 La croissance attendue pour 2009 a été largement revue à la baisse Source: Consensus Economics. Estimations successives de la croissance du PIB (pourcentages de variation annuelle en volume)

15 15 Le commerce international s'est nettement infléchi Source: Centraal Planbureau (CPB). Moyenne des importations et des exportations de biens (données en volumes indices janvier 2007=100)

16 II.2. Une récession d'une gravité exceptionnelle dans les économies avancées¹... Sources: BEA, Buyst E. 2, ICN, BNB. 1 À partir de 1996 pour ce qui est des données corrigées des effets de calendrier. 2 Buyst E. (1997), "New estimates for the Belgian economy", Review of Income and Wealth, 43, Variation annuelle du PIB (pourcentages)

17 ... et, qui plus est, d'ampleur mondiale Source: FMI. 1 Contraction du PIB réel par habitant pondéré par les parités de pouvoir d'achat. Les zones grisées indiquent une récession du PIB mondial par habitant. 17 Pourcentage de pays en récession 1 (pourcentage du nombre total de pays, pondéré par les parités de pouvoir d'achat)

18 Principaux taux directeurs (données journalières) Actifs au bilan des banques centrales (données mensuelles, pourcentage du PIB moyen durant la période ) II.3. Mais aussi des réactions politiques exceptionnelles: politique monétaire Sources: BCE, FMI, Réserve fédérale. 1 Pour ce qui est des taux directeurs, le trait est dédoublé lorsque la banque centrale s'est donné une fourchette pour objectif, le dessus de celle-ci étant indiqué par une ligne plus fine de même couleur. 18

19 Mais aussi des réactions politiques exceptionnelles: politique budgétaire (pourcentages du PIB) Sources: CE, FMI, OCDE. 1 Le G20 se compose, outre l'UE qui est représentée comme telle, de 19 pays, à savoir l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la République de Corée du Sud, les États-Unis, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni, la Fédération de Russie et la Turquie. 2 Moyenne pondérée pour les pays du G20, calculée sur la base du PIB en parités de pouvoir d'achat. Mesures de relance budgétairesStabilisateurs automatiques 17

20 Les mesures politiques ont induit un redressement de l'économie 20 Source: FMI. Évolution du PIB (pourcentages de variation à un an d'écart)

21 21 Structure de l'exposé I. La crise financière II.La crise économique III.Les conséquences de la crise 1. Affaiblissement de la position des pays avancés 2. Détérioration de la situation sur le marché du travail 3. Nette augmentation de la dette publique IV. La situation actuelle et les défis

22 III.1. La crise a continué d'affaiblir la position des pays avancés, Source: FMI. Part des économies dans le PIB mondial (PIB en parités du pouvoir d'achat, en pourcentage du total)

23 III a détérioré leur situation sur le marché du travail... Sources: BLS, CE Taux de chômage, (pourcentages de la population active)

24 24 Source: FMI. III et pèse sur leurs finances publiques Dette publique brute (en pourcentage du PIB)

25 25 Structure de l'exposé I. La crise financière II.La crise économique III.Les conséquences de la crise IV. La situation actuelle et les défis 1. Crise de la dette publique 2. Ralentissement de la croissance économique 3. Conclusions

26 IV.1. Crise de la dette publique: conséquence de la détérioration des finances publiques 26 Source: Thomson Reuters Datastream Écarts de rendement des emprunts publics à 10 ans par rapport au Bund allemand (points de base)

27 Financement d'urgence programmes d'aide financière: Grèce (110 et 109 milliards d'euros), Irlande (85 milliards d'euros), Portugal (78 milliards d'euros); mécanismes de stabilisation: temporaires: (MESF) (60 milliards d'euros) et (FESF) (440 milliards d'euros) permanent: MES à partir du 1 er juillet 2013 (500 milliards d'euros) contribution additionnelle FMI (250 milliards d'euros) BCE: mesures non conventionnelles complémentaires (SMP, fourniture de liquidités, etc.) Prévention des crises pour l'avenir renforcement du contrôle du système financier renforcement de la "gouvernance économique" (Six pack) 27 Réaction des autorités européennes à la crise de la dette publique

28 28 IV. 2. Un ralentissement (étonnamment) prononcé au S Évolution du PIB en Chine, aux États-Unis, au Japon et dans la zone euro (pourcentages de variation par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente) Sources: BCP, BEA, Cabinet Office (Japon), CE. Échanges internationaux de biens (moyenne des importations et des exportations) (données mensuelles corrigées des variations saisonnières, volumes, indices jan 2007=100)

29 Consumentenvertrouwen Sources: CE, Thomson Reuters Datastream, BNB. 1 Ces séries ont été obtenues en déduisant la moyenne des données de base et en la divisant par l'écart-type depuis janvier Confiance des chefs d'entreprise (industrie manufacturière)... et un recul de la confiance des consommateurs et des chefs d'entreprise avivent les craintes d'une nouvelle récession (données mensuelles normalisées 1 )

30 IV.3. Conclusions: Causes de la crise Au niveau macroéconomique: "grande modération", politique monétaire expansionniste, déséquilibres mondiaux ("savings glut") Au niveau microéconomique: mauvais incitants, faiblesses de la gestion des risques, de la réglementation et du contrôle Les conséquences de la crise sont encore perceptibles et les craintes d'une nouvelle crise se renforcent une reprise durable est possible mais nécessite: au niveau mondial: une réduction progressive de l'endettement des pays avancés un rééquilibrage dans les pays avancés et dans les pays émergents la poursuite des réformes dans le secteur financier dans la zone euro: le rétablissement de la confiance grâce à la réalisation des objectifs des programmes la mise en oeuvre des mesures pour éviter des crises à l'avenir 30


Télécharger ppt "Séminaire enseignants 2011 L'économie belge dans et après la crise économique Banque nationale de Belgique 12 octobre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google