La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista."— Transcription de la présentation:

1 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista

2

3 Turista : l essentiel Fréquence et impact économique ; - 20-60% : Afrique, Amérique Latine -< 10% : Am.Nord,Europe,Australie Début : 3 premiers jours++, > 90% dans les 14 1ers jours Boil it, cook it, peel it, or forget it 9/10 succombent aux tentations : glaçons, salades, buffet froid,..

4 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Traitement >> chimioprophylaxie Le plus souvent : règles diététiques : Thé sucré, jus de fruits ; noix salées.. Guérison < 48 h Turista : l essentiel (suite)

5 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : Définition ET

6 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Physiopathologie des entérocolites Adhésion, puis : Shigella sp, Invasion et multiplication Shigella sp, Campylobacter sp, E. coli E.I. Salmonella Invasion et diffusion vers la lymphe Salmonella, Yersinia Vibrio cholerae Production dentérotoxine Vibrio cholerae, E.coli entérotoxinogène(ETEC)

7 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : fréquence (/ voyageur.mois de séjour) Toutes formes : 20 à 50 % Diarrhée sévère : 13 % Diarrhée sévère + Fièvre : 2 % Shigellose : 1 / 10.000 Typhoïde : < 1 / 10.000 Choléra : < 1 / 100.000 Steffen et al, J Infect Dis 1987, 156, 84

8 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : étiologie (%) Micro- organismes Guadalajara Mexique Agadir Maroc Le Caire EgypteThaïlandeSuède E.T.E.C.29255760 Salmonelles 322 21816 Shigelles10 2 4 4 3 Campylobacter 121 04130 Causenon précisée5436374249

9 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Prevalence of enteric pathogens among travelers with diarrhea acquired in Kenya, India and jamaica DuPont, J Infect Dis 2002, 185 : 497-202

10 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : Traitement de 5 jours Diarrhée > 4 selles liquides / 24 h TMP/ SMX (320/1600 mg), 5 jours > Placebo Ciprofloxacine (500 mg x 2), 5 jours > Placebo Efficacité sur : E.T.E.C., shigelles Causes non précisées Même après délai > 48 heures DuPont et al, N. Engl. J. Med., 1982, 307, 841-4. Ericsson et al, Ann. Intern. Med., 1987, 106, 216-20.

11 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : Traitement de 3 jours Diarrhée > 4 selles liquides / 24 heures Ofloxacine (600 mg/j) : 3 jours = 5 jours Norfloxacine (800 mg/j), 3 jours > Placebo DuPont et al, Antimicrob. Agents Chemother., 1992, 36, 87-91. Mattila et al, Clin. Infect. Dis., 1993, 17, 779-82.

12 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista : traitement minute Turista : traitement minute Diarrhée > 1-4 selles liquides / 24 heures Exclus : Fièvre > 38,3°, ou, Rectorragie Ciprofloxacine : 750 mg x 1 = 500 mg x 6 Ciprofloxacine : 500 mg, 1 prise > Placebo Norfloxacine : 800 mg, 1 prise > Placebo Petrucelli et al, J. Infect. Dis., 1992, 165, 557-60. Salan et al, Lancet, 1994, 344, 1537-9. Johnson et al, Aviat. Space Environ. Med., 1992, 63, 717

13 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Azithromycin (1000 mgx1) Azithromycin (1000 mgx1) vs levofloxacin (500mgx1) dans le traitement de la diarrhée aiguë du voyageur DuPont, Clin Infect Dis 2003, 37 : 1165-71 TLUS : time to last unformed stool Echec : aggravation ou pas d amélioration > 24h ou diarrhée > 72h Exclus : « unstable medical condition »

14 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 DuPont, Clin Infect Dis 2003, 37 : 1165-71 Contrôle selles à J4 - J5 post traitement Azithromycin (1000 mgx1) Azithromycin (1000 mgx1) vs levofloxacin (500mgx1) dans le traitement de la diarrhée aiguë du voyageur Exclus : « unstable medical condition »

15 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Shigelloses : traitement minute Shigelloses : traitement minute Tétracyclines efficaces en 1 prise Norfloxacine (800 mg), 1 prise = T/S, 5 jrs Ciprofloxacine 1 gr, 1 prise = 1 gr, 5 jrs Sauf, si S. dysenteriae type 1 : 1 prise < 5 jrs (1) Garfinkel, 1953 ; Lionel, 1969 ; Pickering, 1978 (2) Gotuzzo, Antimicrob. Agents Chemother., 1989, 33, 1101-4 (3) Bennish, Ann. Intern. Med., 1992, 117, 727-34.

16 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Shigelloses Azithromycine (500 mg J1, 250mgx1, J2-5) vs Ciprofloxacine (500 mg x 2 /j, 5 jours) EvolutionAzithro n=34 Ciproflox n=36 p Succès clinique(%) S.dysenteriae 1 28 (82) 12/17 (71) 32 (89) 15/18 (83) ns Succès bactério (%)32 (94)36 (100)ns Fièvre > 24h10ns Tenesme > 72h820.04 Nb selles2924ns Bennish, Ann Intern Med 1997, 126 : 697-703

17 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Traitement Rehydratation Traitement médicamenteux

18 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Electrolytes : sellesvs S.O.R. Selles liquidesNaKClHCO3Glucose enfant56255515-30 choléra (enfant)100 259035 S.O.R. OMS90208030 20 diverses45/60 20/2535/500-3520-25 Coca-Cola5<1<113100 Jus pomme<125<1 120 Jusd orange<150<15120

19 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Traitement Rehydratation Traitement médicamenteux

20 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Traitement médicamenteux cholériforme modéréesévère dysenterie Traitement symptomatique ; Fluoroquinolone* + 3 à 5 jours si inefficace > 24 h +Fluoroquinolone* Traitement symptomatique Antipéristaltiques contre-indiqués *durée : 1 jour lopéramide,racécadotril (Tiorfan®)

21 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Fluoroquinolones Fluoroquinolones dans les entérocolites Spectre : majorité des entéropathogènes Activité intra-cellulaire Forte concentration fécale : norflo., ciproflo. Respect de la flore anaérobie

22 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 monodose Fluoro-quinolones monodose Efficaces dans le traitement précoce des diarrhées peu sévères de ladulte sain Manque de données - En pays tempérés - Dans les formes sévères - Chez lenfant et la femme enceinte

23 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Hakanen A, Kotilainen P, Huovinen P, Helenius H, Siitonen A.Emerg Infect Dis. 2001 Nov-Dec;7(6):996-1003. A : finlandais B : voyageur finlandaisC : voyageur finlandais revenant de thaïlande

24 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Résistance aux Fluoro-quinolones Campylobacter jejuni Cipro-R - Thaïlande : (Clin Infect Dis 1996, 22, 868-9 ) - 1990 : 0% 1994 :> 70% Salmonella Typhi Cipro-R, Inde (Clin Infect Dis 1997, 24, S106-9 ; JAMA 1998, 279, 579-80) - 1992: 1° souche R (CMI: 0,3 mg/l) Vibrio cholerae, Inde (AAC 1998, 42, 206-207) - O1 : 100% Nal R - Non O 1-Non O 139 : 19% Nflox R

25 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Résistance croisée entre quinolones et azithromycine ? Etude réalisée au Vietnam et Thaïlande sur des entéropathogènes, 1996-1999 Campylobacter (Thaïlande) Salmonella (Thaïlande) AZM R M S M R M S CIPR S 29 0 358 109 NAL R S 12 3 55 122 P : 0.007 p < 0.01 Emerg Inf Dis 2002, 8 : 175-80

26 B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 « Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants » St Exupéry


Télécharger ppt "B. Marchou, Service Maladies Infectieuses et Tropicales, Toulouse. 2004 Turista."

Présentations similaires


Annonces Google