La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation Mme Sophie Carpentier Journée formation réseau OMBREL Dr AS Ducloy-Bouthors, Dr E Vérité, Dr C Dognin, Pr V Debarge Pour les quinze membres.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation Mme Sophie Carpentier Journée formation réseau OMBREL Dr AS Ducloy-Bouthors, Dr E Vérité, Dr C Dognin, Pr V Debarge Pour les quinze membres."— Transcription de la présentation:

1 Présentation Mme Sophie Carpentier Journée formation réseau OMBREL Dr AS Ducloy-Bouthors, Dr E Vérité, Dr C Dognin, Pr V Debarge Pour les quinze membres du groupe Message du groupe de réflexion et déchanges de la réunion de morbi-mortalité maternelle régionale RMMMR, groupe issu de la commission régionale de la naissance et de la petite enfance Nord pas de calais

2 La RMMMR Groupe constitué en Mai 2012 Groupe constitué en Mai 2012 Sappuyant sur les objectifs des 4 réseaux périnatalité de la région autour de la mortalité maternelle Sappuyant sur les objectifs des 4 réseaux périnatalité de la région autour de la mortalité maternelle Mise en place des filières dinformation et du règlement intérieur Mise en place des filières dinformation et du règlement intérieur Analyse des cas depuis janvier 2013 Analyse des cas depuis janvier 2013 Premier trimestre 2013: 7 déclarations 4 DC : Premier trimestre 2013: 7 déclarations 4 DC : 3 Grippes malignes, 1 néoplasie, 1 dissection aortique, 2 embolies amniotiques, 1 HPP.

3 Grippes malignes 1 er trimestre 2013 Région NPDC Trois cas de grippe maligne H1N1 ont été décrits au cours du premier trimestre 2013 chez des patientes enceintes non vaccinées de la région Nord Pas de Calais : Une patiente hospitalisée à 24SA pour menace daccouchement prématuré présentait trois jours après un contage aéroporté un ARDS compliqué dune hémoptysie. Une deuxième patiente à terme bénéficiait dune césarienne de sauvetage maternel pour hypoxémie réfractaire pour laquelle les techniques avancées de réanimation dont lECMO savéraient inefficaces. Ces deux patientes sont décédées. Pour la troisième patiente, les techniques avancées de réanimation permettaient la survie au prix dune morbidité sévère.

4 Les femmes enceintes constituent une population à risque dinfection grippale dune gravité particulière Complications à court terme = mort fœtale et mort maternelle, hypoxémie réfractaire, complications des soins de réanimation) Complications à long terme = Insuffisance respiratoire Grippes malignes 1 er trimestre 2013 Région NPDC Håberg SE, Trogstad L, Gunnes N, et al Risk of fetal death after pandemic influenza virus infection or vaccination. N Engl J Med 2013 ;368 : 333–340.²

5 Rappels grippe H1N1 Registre R3G Sept-Déc cas de grippes H1N1 confirmées par PCR chez des femmes enceintes de toute la France. 3 décès et 133 cas hospitalisés pour des formes modérées de grippe en maternité ou service d'infectiologie. 14 formes graves dans le R3G 49 formes graves rapportées à l'InVS (5% des formes graves déclarées) Tous trimestres mais gravité 70% 3 ème T Dubar et al Annales Francaises dAnesthesie et de Reanimation 29 (2010) 126–134

6 Registre Français 2009 comparé au registre USA Moindre mortalité : nb de décès, % de décès/ formes graves, % de décès par rapport à l'ensemble des cas connus ou suspectés (étude de séro-prévalence marseillaise) Importance des pathologies sous-jacentes pour les décès (100%), et les formes graves (60%). Bonne observance du traitement par oseltamivir quasi constamment et surtout très rapidement prescrit après le début des symptômes : le traitement par oseltamivir est non seulement plus suivi, mais surtout instauré plus précocement qu'aux USA.

7 Epidémiologie régionale 2013 : discussion de la RMMMR 12 formes graves 4 DC dont 2 DC femmes enceintes Données nationales :700 formes graves (réa) 7 chez femmes enceintes 117 DC Facteurs de risques : Obésité et co-morbidités Carences (incluant bypass) et précarité

8 Prévenir la grippe maligne Premier message : antigrippale aurait pu éviter ces morts La vaccination antigrippale aurait pu éviter ces morts La vaccination est efficace pour prévenir linfection grippale et ses graves complications chez les femmes enceintes. La vaccination est efficace pour prévenir linfection grippale et ses graves complications chez les femmes enceintes. Elle procure une immunité prolongée pour la mère et le NNé. Elle procure une immunité prolongée pour la mère et le NNé. Elle est recommandée à tous les trimestres de la grossesse et protège le nouveau né qui nest pas vacciné avant le 6ème mois. Elle est recommandée à tous les trimestres de la grossesse et protège le nouveau né qui nest pas vacciné avant le 6ème mois. Sur femmes enceintes, Il na pas été décrit dEII de la vaccination anti grippale saisonnière ou H1N1. Le risque de syndrome de Guillain Barre après vaccination contre le virus H1N1 est équivalent à celui décrit pour la vaccination contre la grippe saisonnière et moindre que le risque observé après linfection grippale elle-même Sur femmes enceintes, Il na pas été décrit dEII de la vaccination anti grippale saisonnière ou H1N1. Le risque de syndrome de Guillain Barre après vaccination contre le virus H1N1 est équivalent à celui décrit pour la vaccination contre la grippe saisonnière et moindre que le risque observé après linfection grippale elle-même Vaccination des personnels soignants les femmes enceintes également recommandée Vaccination des personnels soignants les femmes enceintes également recommandée Supplémentation systématique des femmes enceintes en vitamine D Supplémentation systématique des femmes enceintes en vitamine D

9 Prévenir la grippe maligne Second message : Les mesures dhygiène (port de masque, solution hydroalcoolique, limitation des visites) se sont montrées efficaces en particulier dans la période de pandémie de Les équipes opérationnelles en hygiène des établissements de soins renouvellent leurs recommandations vers lensemble des professionnels de santé et du public pour quelles soient appliquées plus strictement. Dubar G, Launay O, Batteux, F, et al. Grossesse et grippe pandémique A(H1N1) Actualités pour les anesthésistes réanimateurs. Ann Fr Anesth Reanim 2010; 29: 126–134.

10 Prévenir la grippe maligne Troisième message : Le traitement précoce par oseltamivir (Tamiflu®) dans un délai inférieur à 48 heures après lapparition des premiers signes permet de limiter la survenue des cas graves aboutissant lors de la pandémie 2009 à un risque moindre dans la série française comparée aux autres séries rapportées. Le diagnostic précoce évoqué systématiquement devant une atteinte rhinopharyngée et une toux peut être confirmé par prélèvement nasal ou PCR qui ne doivent pas retarder la mise en route du traitement. Dubar G, Launay O, Batteux, F, et al. Ann Fr Anesth Reanim 2010; 29: 126–134. Dubar G, Azria E, Tesnière A, et al. PLoS One Oct 5;5(10) Ministère de la Santé. Prise en charge et traitement dun cas de grippe A// H1N1 chez une femme enceinte (actualisation : 8 décembre 2009). jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_memo-femme_enceinte.pdf jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_memo-femme_enceinte.pdfwww.sante- jeunesse-sports.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_memo-femme_enceinte.pdf Louie JK, Acosta M, Winter K, et al JAMA;302:1896–902.

11 Traiter les formes graves Césarienne de sauvetage maternel Assistance ventilatoire et circulatoire Information complémentaire des réanimations

12 CONCLUSION Lobservation en 2013 de ces trois cas extrêmement graves de grippe chez des femmes enceintes souligne la nécessité dune information médicale récurrente, au début de lautomne. Linformation concernant la prévention, la détection et le traitement doit être dirigée au sein des réseaux de périnatalité vers tous les professionnels (et en particulier vers les gynéco-obstétriciens et les sages-femmes) exerçant dans les maternités dont lavis est sollicité en hospitalisation ou aux urgences pour atteinte respiratoire chez une femme enceinte.


Télécharger ppt "Présentation Mme Sophie Carpentier Journée formation réseau OMBREL Dr AS Ducloy-Bouthors, Dr E Vérité, Dr C Dognin, Pr V Debarge Pour les quinze membres."

Présentations similaires


Annonces Google