La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE « ALLER AUX VACHES » « SE VACHER »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE « ALLER AUX VACHES » « SE VACHER »"— Transcription de la présentation:

1 LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE « ALLER AUX VACHES » « SE VACHER »

2

3 ATTERRIR EN CAMPAGNE IL FAUT QUE LEVENTUALITE DE SE VACHER SOIT CLAIREMENT ACCEPTER AVANT ET PENDANT LE VOL … CAR LA NON PREPARATION A CET EVENEMENT PEUT CONDUIRE A PRENDRE DE GROS RISQUES

4 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIX

5 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIXCRITERES DE CHOIX VENT ?VENT ?

6 Vent

7 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIXCRITERES DE CHOIX VENT ?VENT ? ETAT DE SURFACE?ETAT DE SURFACE?

8 La nature du sol

9 La nature du sol : sillon On peut rarement se poser en travers Sa profondeur ne doit pas détériorer le fuselage ou lintrados des ailes

10 les sols sont très différents selon les régions : La nature du sol : type de terre Labour de sable meuble (haute Landes) Prairie entretenue pour lélevage (Limousin) Terre glaise caillouteuse (Charentes, Lot) Terre glaise sèche (Garonne) Exemple de dégât sur lintrados dune aile posée sur une terre sèche en été

11 La nature du sol : type de culture les différentes cultures sont caractérisées par leur densité et leur hauteur cultures basses (<50 cm) : haricots, carottes, betterave cultures moyennes (1 à 1,50 m) : blé, colza, tournesol, vignes… cultures hautes (2 m et +) : maïs, vergers… betterave blé maïs tournesol

12 Etat de la culture : évolution de sa hauteur En dehors des cultures basses, il faut tenir compte des périodes de levée et de récolte des cultures Avril le maïs est bas et posable Fin mai le maïs est moyen : risque de cheval de bois Fin juin le maïs est trop haut, le risque est très fort Septembre le maïs est récolté, les champs sont de nouveau parfaits

13 Etat de la culture : évaluer sa hauteur Luniformité dune culture indique une hauteur ou une densité excessive Colza Blé ou orge

14 Etat de la culture : évaluer sa hauteur Des indices permettent dapprécier la hauteur de culture On voit bien la terre entre les rangs, cest encore bas La culture est uniforme, ne pas se poser Les sillons des engins agricoles sont peu marqués, la culture est assez haute Les niveaux sont différents entre 2 champs, il faut vérifier que la terre est apparente Haut Bas

15 La nature du sol : quelques pièges Champs dasperges : sillon de 50 cm ! Vignes et cultures sur armatures Effet des couleurs : Pas de réelle différence de hauteur… Haut Herbes hautes Effet des touffes (fourrage) Coupe de pin : terre grise et souches cachées

16 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIX VENT ? ETAT DE SURFACE? RELIEF ?

17 La forme du champ : pente Il faut se poser dans laxe de plus forte pente Axe datterrissage recommandé

18 La forme du champ : dévers Il faut éviter tout dévers au risque de faire un cheval de bois…

19 La forme du champ : dévers Il faut éviter tout dévers au risque de faire un cheval de bois…

20 La forme du champ : dévers Il faut éviter tout dévers au risque de faire un cheval de bois… Laile touche le sol avant la roue : Cheval de bois !

21 La forme du champ : bosses et creux

22 La forme du champ : effet dune bosse Risque de redécollage Atterrissage plus long ??? Assurer un arrêt avant le sommet de la bosse

23 La forme du champ : effet dun creux Pallier de décélération plus long Risque darrondi trop sec à la remontée ??? !!! Eviter un point daboutissement dans une portion descendante Pt abt

24 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIX VENT ? ETAT DE SURFACE? RELIEF ? DIMENSIONS ?

25 La forme du champ

26 Les dimensions du champs : Forme irrégulière Étranglement La forme du champs est irrégulière, comment choisir laxe d atterrissage ? Difficile...

27 Les dimensions du champs : Forme irrégulière Étranglement Trop court sans obstacle Trop court avec obstacle Longueur convenable sans obstacle Le même champ vu du dessus, analyse de laxe idéal

28 CHOIX DU CHAMP CRITERES DE CHOIX VENT ? ETAT DE SURFACE? RELIEF ? DIMENSIONS ? OBSTACLES ?

29 Les obstacles Risque de contact avec un obstacle au sol (dégâts matériels principalement) ex. : vanne darroseur, meule de foin, barrière... Risque de contact avec un obstacle en vol (dommages humains probables) ex. : ligne électrique, arbre, arroseur...

30 Les obstacles : comment prévenir laccident ? Prévenir le contact avec un obstacle au sol : –éviter les champs en culture haute (dissimulant les obstacles au sol), –visualiser précisément laxe datterrissage, –observer systématiquement létat du sol sur laxe de posé, Prévenir le contact avec un obstacle en vol : – rechercher systématiquement les lignes électriques, téléphoniques... – observer les arbres et points hauts sur l axe dapproche, Pour éviter ces pièges, il faut connaître leurs différentes formes...

31 Les obstacles Effet de lobstacle sur la longueur datterrissage : h Longueur de piste perdue : 10 x h Trop court !

32 Les types dobstacles : Les arroseurs

33 Les arroseurs : les pivots Principe de parcours dans le champ : rotation autour de laxe Ne pas essayer de passer sous larroseur en pallier de décélération. La vitesse de rotation dun pivot est dun tour en plusieurs jours, ne pas sinquiéter si le planeur sarrête sur la trace dune roue. Vous aurez probablement le temps de retirer la machine du champ. 2,5 à 3 m seulement

34 Les arroseurs : avec enrouleur Principe du déplacement de larroseur Enrouleur Arroseur mobile

35 Les arroseurs : avec enrouleur Principe du déplacement de larroseur Enrouleur Arroseur mobile

36 Les arroseurs : avec enrouleur Principe du déplacement de larroseur Enrouleur Arroseur mobile Éviter de passer entre larroseur et lenrouleur

37 Les arroseurs : lirrigation par le sol Dans les zones vallonnées ou dans les angles morts de larrosage par pivot, les champs peuvent être irrigués par des réseaux de canalisations posées au sol sur lesquelles sont repiquées des perches darrosage. De tels champs sont imposables !

38 Les arroseurs :lirrigation par le sol Les perches sont entièrement masquées quand la culture est très haute.

39 Les types dobstacles : Les lignes électriques

40 Les lignes électriques et téléphoniques En entrée de champ, une ligne électrique dans la fin de la finale Doublée d une ligne téléphonique

41 Les lignes électriques et téléphoniques Généralement les lignes ne sont pas visibles, seuls les poteaux qui les portent peuvent être identifiés à temps...

42 Les lignes électriques et téléphoniques Malheureusement parfois les poteaux porteurs de lignes sont dissimulés par de la végétation… Toujours se méfier des obstacles au centre du champ, ils peuvent cacher des lignes.

43 Les lignes électriques et téléphoniques De même, on pense avoir levé le danger en identifiant la ligne… Mais souvent, il y en a plusieurs !

44 les obstacles divers clôtures : elles sont souvent noyées dans la broussaille, les animaux sont un indicateur de clôture

45 les obstacles divers installations agricoles

46 les obstacles divers fossés : Ils peuvent traverser le milieu du champ, ils sont difficiles à voir à latterrissage car la perspective les masque

47 les obstacles divers meules de foin : Même les plus petites ont une masse suffisante pour arrêter le planeur en plein vol, leur disposition est souvent anarchique et laxe de posé est impossible à négocier

48 CHOIX DU CHAMP V V VENT ? E E ETAT DE SURFACE? R R RELIEF ? D D DIMENSIONS ? O O OBSTACLES ?

49 CHOIX DU CHAMP V. E. R. D. O.

50 ATTERRISSAGE DANS UN CHAMP ADAPTATION DE LA TECHNIQUE NORMALE DATTERRISSAGE A DES CONDITIONS PARTICULIERES SE VACHER SANS RISQUE

51 PSYCOLOGIQUEMENT SI UN PILOTE SE POSE QUOTIDIENNEMT EN 400 METRES NE LUI DEMANDEZ PAS DE SE VACHER DANS UN CHAMP DE 250 METRES SANS DEGATS AU CONTRAIRE LE PILOTE QUI SE POSE EN 250 METRES REGULIEREMENT POSERA SON PLANEUR SANS PROBLEME DANS UN CHAMP DE 400 METRES.

52 TECHNIQUEMENT AUCUNE RAISON DE CHANGER DE TECHNIQUE DATTERRISSAGE LORSQUON VA AU TAS… CEPENDANT….

53 TECHNIQUEMENT IL Y A AU MOINS DEUX CAS QUI DEMANDENT UNE CERTAINE ADAPTATION:

54 TECHNIQUEMENT IL Y A AU MOINS DEUX CAS QUI DEMANDENT UNE CERTAINE ADAPTATION: PRESENCE DUN OBSTACLE EN ENTREE DE CHAMP….

55 TECHNIQUEMENT IL Y A AU MOINS DEUX CAS QUI DEMANDENT UNE CERTAINE ADAPTATION: PRESENCE DUN OBSTACLE EN ENTREE DE CHAMP…. DISTANCE LIMITATIVE…

56 TECHNIQUEMENT PRESENCE DUN OBSTACLE EN ENTREE DE CHAMP….

57 TECHNIQUEMENT PRESENCE DUN OBSTACLE EN ENTREE DE CHAMP…. EFFECTUER UNE APPROCHE ABOUTISSANT JUSTE AU-DESSUS DU SOMMET DE LOBSTACLE…

58 TECHNIQUEMENT DISTANCE LIMITATIVE…

59 TECHNIQUEMENT AVOIR LA MAITRISE DE SON POINT DE TOUCHER…

60 LA MAITRISE DE SON POINT DE TOUCHER…

61 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A:

62 TECHNIQUEMENT Perfectionner la précision datterrissage

63 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A: Perfectionner la précision datterrissage Maîtriser le point de toucher

64 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A: Perfectionner la précision datterrissage Maîtriser le point de toucher Savoir adapter la PTL ….

65 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A: Perfectionner la précision datterrissage Maîtriser le point de toucher Savoir adapter la PTL …. Atterrir sur des terrains voisins….

66 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A: Perfectionner la précision datterrissage Maîtriser le point de toucher Savoir adapter la PTL …. Atterrir sur des terrains voisins…. Apprendre à choisir un champ…

67 TECHNIQUEMENT CE QUI NOUS CONDUIT AVANT DE VOLER SUR LA CAMPAGNE A: Perfectionner la précision datterrissage Maîtriser le point de toucher Savoir adapter la PTL …. Atterrir sur des terrains voisins…. Apprendre à choisir un champ… Se documenter (Carte, champs vachables, etc… )

68 TECHNIQUEMENT SI LE PLANEUR COMPORTE UN TRAIN ESCAMOTABLE….. IL EST ABSOLUMENT INDISPENSABLE DE LE SORTIR POUR TOUS LES ATTERRISSAGES EN CAMPAGNE

69 TECHNIQUEMENT FAITES UNE PROCEDURE RADIO EN LAIR….. EN VENT ARRIERE (TRAIN SORTI) EN ETAPE DE BASE EN FINALE

70 FACTEURS HUMAINS CONNAISSANCE DES FACTEURS POUVANT DEGRADER LA PERFORMANCE DU PILOTE

71 FACTEURS HUMAINS CONNAISSANCE DES FACTEURS POUVANT DEGRADER LA PERFORMANCE DU PILOTE FATIGUE

72 FACTEURS HUMAINS CONNAISSANCE DES FACTEURS POUVANT DEGRADER LA PERFORMANCE DU PILOTE FATIGUE STRESS

73 FACTEURS HUMAINS CONNAISSANCE DES FACTEURS POUVANT DEGRADER LA PERFORMANCE DU PILOTE FATIGUE STRESS SURCHARGE

74 FACTEURS HUMAINS CONNAISSANCE DES FACTEURS POUVANT DEGRADER LA PERFORMANCE DU PILOTE FATIGUE STRESS SURCHARGE SUR-CONFIANCE (EN SOI)

75 ET BONS VOLS EN VOUS REMERCIANT POUR MAVOIR ECOUTE POUR MAVOIR ECOUTE MRC. MRC.


Télécharger ppt "LATTERRISSAGE EN CAMPAGNE « ALLER AUX VACHES » « SE VACHER »"

Présentations similaires


Annonces Google