La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lieux des Missions données à partir de Monistrol 1822-1825 St Paulien Rosières St Didier Riotord Montfaucon Rauccoules Grazac Yssingeaux Tence Bas en Basset.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lieux des Missions données à partir de Monistrol 1822-1825 St Paulien Rosières St Didier Riotord Montfaucon Rauccoules Grazac Yssingeaux Tence Bas en Basset."— Transcription de la présentation:

1 Lieux des Missions données à partir de Monistrol St Paulien Rosières St Didier Riotord Montfaucon Rauccoules Grazac Yssingeaux Tence Bas en Basset Craponne Saugues Le Puy Le Monastier St Front St Arcons de B. St Paul de T. Pradelles St Haon BLOIS St Maurice en G. Retournac Ecoles créées dans le sillage des Missions Monistrol 1823 Le Monastier 1824 Pradelles 1824 Montfaucon 1825 Projetées: Vals, Blesle Marvéjols Blesle

2 Voyage mémorable Lyon-St- Flour :aller et retour 500 km En diligence, à la vitesse moyenne de 6 km/heure, avec étapes obligées à Saint-Etienne, Monistrol, le Puy, Langeac…il fallut cinq jours à laller et autant au retour; cétait au mois daoût En diligence, à la vitesse moyenne de 6 km/heure, avec étapes obligées à Saint-Etienne, Monistrol, le Puy, Langeac…il fallut cinq jours à laller et autant au retour; cétait au mois daoût Mgr de Salamon, reçut le Père Coindre à bras ouverts et ils furent très vite daccord. Il pourra recruter 3 ou 4 ecclésiastiques chaque année dans le diocèse du Puy et il obtient les Pères Montagnac, professeurs au petit séminaire du Puy. Il fut convenu que lon choisirait pour siège de la nouvelle société Monistrol lEvêque. Daprès le Mandement qui suivit en septembre on sait que ses membres se mettent spécialement sous la protection du Divin Cœur de Jésus dont ils désirent imiter la douceur, la tendresse et linépuisable charité pour les hommes.

3 3 Dans lancien couvent des RR PP Capucins Le Père André Coindre fonde les Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus à Monistrol - lEvêque en 1822 Dans lancien couvent des RR. PP. Capucins: moines prédicants Mgr de Salamon André Coindre 17 Septembre 1822

4 Ses collaborateurs et compagnons pour les Missions Romain Montagnac supérieur du collège-séminaire Sacré-Cœur (surnommé « le gros ») et supérieur des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus à la suite de la démission du Père Coindre en Curé dYssingeaux en 1834 et surnommé alors « le curé prêcheur » Mercier Jn.Ant (curé de Langeac) Eynac Pierre (curé de St Laurent) Fabre Antoine (curé St Didier/D.) Gatty Joseph (curé de Vals…) Havon ou Avon (curé de Dunières) Mialon Ant. (vic.St Didier puis Tonkin+ 1832) Escoffier Jean (curé de Beaulieu) Benoît Jn.Vict (curé dAurec) Louat Jn. Ant à St Front 1824 Freycenon J.Ls (vicaire à St Just- Malmont en 1826, puis curé de Tiranges.)

5 Ses collaborateurs prêtres ou laïcs pour le Séminaire Préfet et professeur de rhétorique, chapelain « résident » des Frères, supérieur du Collège en 1835, vicaire général en 1839; à ce titre, il préside plusieurs cérémonies de profession religieuse à Paradis. Bonneton , Philo Léonard, discipline deviendra OMI au Canada Michel Jn-Bapt surveillant, curé de St Just- Malmont en Convert, économe (Blois) Souvignet, Mouret, Rocher, Marcon, Rivet: Professeurs Nicolaï: prof. de dessin, Soulier, prof. de musique Pandreau ancien de la Bruyère Montagnac J.Pierre

6 Monistrol lEvêque à partir du 18è siècle: vue générale daprès une lithographie colorisée A droite le couvent des RRPP Capucins (moines missionnaires) date de Au centre la collégiale Saint Marcellin du XIIè s. en partie détruite en A Gauche le Château de défense et résidence estivale des Evêques du Puy, Et tout proche le couvent des Ursulines fondé en 1634 et réouvert en 1822.

7 7 Première grande Mission donnée à Monistrol par les Pères diocésains du Sacré Cœur de Jésus du 5 février au 25 mars 1823 : la foi est ranimée et la concorde rétablie 18 Mission annoncée dans les cantons voisins et qui prit un bon départ. Croix de la Mission érigée le 21 mars 1823 devant personnes venues de toute la région.

8 « Notre ville vient de voir terminer une mission dont les résultats seffaceront avec peine; damers souvenirs, de fausses doctrines, de petites passions y tenaient bien du monde dans loubli de ses devoirs, et le peu de foi quon y trouvait encore avait grand besoin dêtre ranimé. De Zélés missionnaires viennent y faire entendre les vérités éternelles quils mettent à la portée des plus simples…Ces temps heureux nous ramènent à la primitive Eglise : la femme encourage son époux, lami exhorte son ami, lennemi ne voit plus que des frères…aussi le temple ne peut plus contenir laffluence des fidèles; on y a construit à la hâte de spacieuses tribunes… La croix de mission a été plantée hier, en présence des autorités locales, qui lont portée en triomphe. Cest au pied de cette croix quune population immense a renouvelé labjuration de ses erreurs et a promis dêtre à jamais fidèle à son Dieu, à son roi et à la dynastie des Bourbons. » (in journal de la H.L. du 22 mars 1823)

9 Plusieurs groupes de sessionistes sont venus se recueillir auprès de cette croix de Mission

10 Missions de St Arcons de Barges, de St Paul de Tartas et de Pradelles avril/mai 1823 Croix de même facture pour trois Missions concomitantes et géographiquement proches: cela créait un bel élan religieux et une émulation entre les habitants dune même région. Le Père Coindre allait sans doute de lune à lautre pour soutenir ses missionnaires. De St Arcons de Barges il a envoyé une magnifique lettre au Frère Xavier quil aurait désiré aller rencontrer avant ces Missions. De Monistrol il écrit que ces populations ont gagné avec ferveur la Mission.

11 Visite pastorale de Mgr. De Bonald à Monistrol 2O août 1823: Il est accueilli par les officiels au Pont de Lignon, complimenté par Mr. Le Curé Etienne Bonnet au moment de son entrée dans léglise, reçu par lui à déjeuner avec tout ce quil y avait de mieux dans sa paroisse. Le maire donna un dîner en son château des Flachats. Les Flachats Peint par Ingres en 1816 De la Chapelle impériale Blason symbo lisant les deux pouvoirs

12 (Précédée dune pièce classique et de compliments de circonstance) 21 août: Il préside la distribution des prix dans létablissement du Sacré-Cœur (petit séminaire); grande satisfaction de Monseigneur devant toutes les œuvres de Monistrol.

13 Mission de Tence septembre 1823 H. Fraisse, jeune témoin, écrira plus tard: il était beau de voir cet homme prêcher à la foule nombreuse qui se pressait autour de lui pour la plantation de la Croix. Au début 1823, le curé J.F.Péala écrivit au Père Coindre non seulement pour avoir une Mission pour sa paroisse, mais pour avoir des Frères pour son école; du reste trois dentre eux participeront pour aider à cette Mission. Lettre du 11 septembre, dans laquelle il dit quils ont de louvrage par-dessus la tête mais quils vont bien! Tombée en 2011, qui voudra bien la relèver?

14 Avec Coindre et surtout Eynac qui prêche cinq fois par jour et le jour de la plantation de la Croix, place du Croteil. Bio graphie de J.L.Duplay Tome 1 p.201

15 Croix de 3m50; au centre un cercle évidé dans lequel sinsère le cœur entouré dune gloire aux longs rayons vrillés. Date gravée Avec son équipe renforcée par deux confrères de Lyon, le Père Coindre mena de front ces 3 Missions et soccupa encore des évolutions de ses autres entreprises (Pieux Secours et écoles) 1823

16 Mission de Saint-Didier /La Séauve: décembre 1823 Chaire du XVIIIè par M. Duplay

17 Frère Alphonse Bernard Fondateur en Amérique en 1847 et premier provincial jusquen 1865 originaire de Saint Didier Frère Alphonse Bernard Fondateur en Amérique en 1847 et premier provincial jusquen 1865 originaire de Saint Didier Croix de granit avec la statue de Sainte Marguerite dite de la Séauve Au cours de la Mission, un soir …après avoir passé toute la journée en chaire ou au confessional, le Père Coindre se rend à pied à Monistrol pour aller soutenir un Frère qui voulait abandonner sa vocation…ce fut ce même Frère qui lui ouvrit la porte! « Le Père Coindre le rassure, lembrasse avec effusion » et ce jeune Frère promet de persévérer… touchant récit fait oralement aux rédacteurs de la biographie dAndré Coindre. Pour tous, un ami, un modèle, un appui, un père

18 Mission de Blois: 7janvier-29 février 1824

19 Mgr. De Sauzin nommé en 1823 établit avec dautres évêques de la région les Missionnaires de Saint Martin: parmi eux Donnet, Dufêtre, Nivet,Nogret …qui invitèrent Coindre à les rejoindre. Celui-ci prêta seulement son concours à une grande Mission dans le Blésois ; ce fut sans doute par amitié mais peut-être pas sans calcul: ne cherchait-il pas à préparer de futures implantations…pour ses congrégations ? Clergé âgé et peu nombreux: des Lyonnais sont appelés en renfort 1825

20 « Ce que je saurais oublier, cest que M. Coindre exerçait son apostolat avec de réels succès, doué quil était dune éminente piété, dun zèle remarquable et dune rare facilité délocution. Aussi a-t-il ramené au bercail du Sauveur dinnombrables âmes qui sen étaient éloignées. » Mgr.Nogret en 1880; Biographie XVIII. « Vous avez enlevé tous les cœurs sur les bords du Cher et de la Loire, comme autrefois à Saint Etienne, à Tarare, à Pont - de –Vaux…Epuisé selon le corps, mais riche selon lesprit des dépouilles que vous avez ravies à lenfer, vous avez donc bien fait daller prendre quelque repos dans le diocèse natal… » Mgr. Villecourt ; biographie page 138, (lettre reçue à la communauté de Fourvières où il se reposait… relativement!) Deux témoignages de valeur et de témoins oculaires

21 Mission du Monastier: mars-avril 1824; le père Coindre sempressa de rejoindre MM. Eynac, Mercier, Mialon Mission du Monastier: mars-avril 1824; le père Coindre sempressa de rejoindre MM. Eynac, Mercier, Mialon Deux témoins oculaires en font une longue relation: M. Mialon est chargé des catéchismes, glas funèbre de nuit, amende honorable, offices nombreux suivis par des populations qui venaient de toute part. La Croix de 1824 a disparu rapidement: fleurs de lys détachés le 16 mars 1832! Église St Chaffre

22 Mission de Rosières: Ier avril-6 mai 1824 Chœur du XIIè siècle Avec MM. Havon, Gatty, Louat et Mercier. Le Père Coindre y est présent seulement les 15 derniers jours. Une simple croix de bois fut érigée; 2.OOO francs seulement de dépenses pour cette Mission.

23 Des cérémonies eurent lieu au « champ clos » propice au recueillement et à la prédication des fins dernières. Emplacement servant de REPOSOIR Et une Confrérie du Saint Sacrement fut ouverte cette année-là. Archives paroissiales et feuillet historique

24 Mission de Riotord: concomitante de celle de Rosières Avec Eynac, Mialon, Fabre, Escoffier et Gatty au début. Une très belle église à lextérieur avec son clocher clunisien, sa façade polychrome, et son entrée latérale romane

25 Croix peut-être restaurée, ajout du Christ, mais socle très ancien, comme ce vitrail de léglise

26 Mission à Saint-Maurice-de-Lignon: juin 1824 Cest au cours de ce mois que le Père Coindre reçoit de Mgr. De Pins la proposition dorganiser pour son diocèse une société de prêtres aux fortes études… Il fournit un programme et se dit prêt à la diriger dès quil sera libéré de ses obligations à Monistrol, cest-à-dire, à la fin des deux ans promis, soit aux prochaines vacances… une sollicitation identique lui vient de Mgr. De Boisville de Dijon !!! Cest peu de dire que ses succès en Haute-Loire se répandaient au loin !!!

27

28 Mission à Saint Front : juillet 1824, au cours de laquelle M. Jean-Antoine Louat, prêtre missionnaire meurt « en odeur de sainteté » le 13 juillet, à lâge de 30 ans Mialon mourra au Tonkin en 1832 Le Séminaire de Monistrol a fourni un grand nombre de Missionnaires dont quatre évêques:Durieu, Pontvianne,Vey et Chausse

29 Mission de Craponne sur Arzon: septembre 1824 Croix de 1957 remplaçant celle de 1824 renversée par un camion Croix édifiée par la municipalité le premier septembre 1824 … « Pour perpétuer le souvenir de la Mission qui avait si bien réussi. »

30 Mission de Saugues: avril 1825, après avoir passé six mois à établir officiellement la Congrégation et avoir ouvert les écoles du Monastier, de St Symhorien, de Pradelles…il est à nouveau libre pour Missionner! A Saugues, à Venteuges et dans toute cette rude contrée de granit

31 A quelques kilomètres de là, à Chanaleilles, alors que les Pères Montagnac et Mercier donnaient une Mission, vive émotion quand les paroissiens apprirent la disparition subite du Père Coindre. La voix de lorateur fut couverte par leurs sanglots. Dautres Missions continueront de se donner à Sainte Sigolène et à Saint Just-Malmont en 1826; à St Jean Lachalm; le Père Mercier donnera la dernière Mission des Pères du Sacré-Cœur de Jésus en 1828, « le dernier à renoncer à cette œuvre à laquelle il sétait entièrement dévoué. » (tiré de son panégyrique ) A quelques kilomètres de là, à Chanaleilles, alors que les Pères Montagnac et Mercier donnaient une Mission, vive émotion quand les paroissiens apprirent la disparition subite du Père Coindre. La voix de lorateur fut couverte par leurs sanglots. Dautres Missions continueront de se donner à Sainte Sigolène et à Saint Just-Malmont en 1826; à St Jean Lachalm; le Père Mercier donnera la dernière Mission des Pères du Sacré-Cœur de Jésus en 1828, « le dernier à renoncer à cette œuvre à laquelle il sétait entièrement dévoué. » (tiré de son panégyrique ) Croix de Chanaleilles

32 Si cette croix est bien celle de la Mission de 1825, elle a toutes les caractéristiques de celles des Missionnaires sous la Restauration: croix nues, sans Christ, pour insister sur la Résurrection, la victoire arrachée à la Passion. Et ici cest dautant plus évident que love est précisément le symbole de la Résurrection. Mission de Saint Paulien: avril le Père André Coindre souffrant ne put sy rendre quà la fin des exercices dirigés par le Père Mercier, belle et vaste église de lancienne capitale du Velay. ;

33 Mission à Saint Pierre Eynac: 1823 ou 1825.Aujourdhui cette église du XIè est la propriété des villageois (prières, Messes, et salle annexe pour repas de village). Autrefois prieuré dépendant de la Chaise- Dieu. Actuellement la communauté paroissiale sinsère dans lensemble St Jean-François Régis en Mezenc/Meygal (14 clochers)

34 Mission dYssingeaux: 1823 ou 1825 Au moment où lEglise Saint Pierre était en reconstruction (entre 1820 et 1828 ), mais il y avait la très ancienne et spacieuse Chapelle des Pénitents et à proximité celles des villages de Beaux, Malataverne, Gorce et Boulong … Église Saint Pierre

35 A Yssingeaux, au pays des sucs, habitants lors de la Mission; il ny eut quune dizaine dabstentions, la ville était déjà pratiquante (Sevrin et Cholvy), mais il ny avait pas pour autant que des gens honnêtes, tels ces « officiers ministériels » peu intègres, que le Père Coindre fustigea publiquement sattirant quelques menaces heureusement bien vite dissipées par son courage et la force de son raisonnement.

36 Après sa spoliation en 1903, le petit séminaire Sacré-Cœur de Monistrol fut établi,sous le même vocable,à Yssingeaux

37 Mission de Grazac: en 1825, au mois de juin ? Cité médiévale Moines de Cluny installés en 939

38 Croix de 1825 située dans la cour intérieure

39 Au croisillon, un disque de métal riveté aux quatre angles et sur lequel sont fixés le Cœur de Jésus et la couronne d épines en fers ronds

40 Mission de Saint Haon: octobre-novembre 1825 La société des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus travaillait avec beaucoup de succès et le Père Coindre la voyait déjà florissante « les missionnaires étaient accueillis comme des hommes extraordinaires, comme des envoyés de Dieu…on accourait de loin pour gagner la Mission. » éloge funèbre du Père Mercier,semaine religieuse de 1885

41 Croix dont la date est gravée au poinçon: CROSS FT (facebat) 1825; sa conception générale lui donne équilibre et élégance. Elle est non seulement bien entretenue mais fleurie

42 Mission de Bas-en-Basset: peu de mois avant décembre 1825 « Gagné par lémotion, il doit quitter la chaire sans finir sa prédication » Fatigue physique ou causée par la perspective de devoir quitter son champ daction, ses compagnons et ses œuvres du Velay et du Lyonnais? Mgr. De Bonald vient en effet denvisager, pour des questions dorganisation du diocèse juste rétabli, de confier des cures à plusieurs des Pères du Sacré-Cœur de Jésus. C.M. dAUREC.

43 43 Plusieurs évêques font des instances pour attirer le Père Coindre dans leur diocèse. Il se trouve écartelé entre ses engagements présents et ces nouvelles propositions. Mgr. De Sauzin évêque de Blois, au clergé insufisant, malgré lapport des lyonnais, lappelle en 1824 pour une grande Mission, puis lui offre en 1825 la direction de son grand séminaire. Mgr. De Bonald évêque du Puy lapprécie dans toutes ses entreprises à Monistrol et voudrait lui confier encore la direction du Collège de Brioude. Par ailleurs, il semble avoir dautres vues pour les Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus. Mgr. De Pins administrateur de Lyon, qui vient de relever de leurs vœux les Pères Chartreux, le contacte pour fonder une Société de prêtres missionnaires,lui demande son avis et dit compter sur lui. 20 Il opte pour Blois Dont celle de St Flour

44 Décembre 1825-Janvier 1826 Les Pères diocésains de Monistrol Eynac et Benoît sont les prédicateurs à St Laurent Et le Père Mercier est pratiquement seul aux Carmes; sur son insistance le Père Coindre sempresse daccourir malgré sa fatigue!

45 MAIS Monseigneur confie la direction de la Mission aux Jésuites : Guyon,Petit et Thomas à la Cathédrale; Gloriot et Caillat au Collège.. Les Jésuites semblent préférés aux Missionnaires diocésains de Monistrol; pour le Père Coindre ce fut, semble-t-il, le coup de grâce! Désormais le cœur ny est plus.

46 La plantation de la Croix se fit le 25 janvier 1826 mais sans la présence du Père Coindre que lon retrouve à Lyon la veille à Fourvières faisant déjà ses adieux aux Frères et aux Soeurs ! Cest le célèbre Père Guyon, Jésuite et ancien de Rauzan, qui prêcha lors de lérection de cette croix vraiment monumentale.

47 47 « Il travailla jusquà lexcès se faisant victime héroïque de lamour divin, car ce fut lexcès dun travail tout employé à la défense de la religion qui (nous) lenleva.» (Monistrol, Chapitre Général des Frères des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie en juin 1824) Déplacements dAndré Coindre; chaque trait représente un aller et retour, soit un an complet de « chemins » ! Semeur de foi Blois A l l e l u i a ! ! ! 22 Dans le diocèse de Lyon le Père Coindre a participé à 24 grandes Missions totalisant environ 880 journées ; à 27 retraites avec un total de 176 jours sans compter les stations dAvent, de Carême et une 50ne de sermons, et cinq grands discours ou panégyriques. Dans le diocèse du Puy son activité fut …d é b o r d a n t e !!! Missionnaire Et Fondateur

48 Accorde-nous dêtre embrasés du feu de lEsprit-Saint qui brûlait si merveilleusement au cœur dAndré Coindre


Télécharger ppt "Lieux des Missions données à partir de Monistrol 1822-1825 St Paulien Rosières St Didier Riotord Montfaucon Rauccoules Grazac Yssingeaux Tence Bas en Basset."

Présentations similaires


Annonces Google