La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Effets de la prise de médicaments psychotropes et de lâge du conducteur sur la conduite, léveil et les fonctions attentionnelles. I. Effet dose dun Analgésique,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Effets de la prise de médicaments psychotropes et de lâge du conducteur sur la conduite, léveil et les fonctions attentionnelles. I. Effet dose dun Analgésique,"— Transcription de la présentation:

1 Effets de la prise de médicaments psychotropes et de lâge du conducteur sur la conduite, léveil et les fonctions attentionnelles. I. Effet dose dun Analgésique, II. Effet combiné dune dose danalgésique et dun hypnotique. 1 ECOLE DOCTORALE NORMANDE DE BIOLOGIE INTÉGRATIVE, SANTÉ, ENVIRONNEMENT (EDNBISE) - ED 497 DOCTORAT de lUNIVERSITE de CAEN Spécialité : Physiologie, Biologie des Organismes, Populations, Interactions Claude MARIN-LAMELLETDirecteur de Recherche IFSTTAR (rapporteur) Stéphane ESPIEDirecteur de RechercheIFSTTAR (rapporteur) Michèle MOESSINGERChargée de RechercheRenault Marie-Laure BOCCAMaître de conférencesUniversité Paris-Sud Catherine BERTHELONDirecteur de RechercheIFSTTAR (co-directrice) Pierre DENISEProfesseur des universitésCHU de Caen (directeur) MEMBRES du JURY

2 2 PLAN GENERAL Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux Résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

3 Introduction générale 3 EN FRANCE (métropole et DOM-TOM) à partir des Bulletins dAnalyse des Accidents Corporels (de la circulation) [BAAC] - Parmi les 4443 accidents mortels de 2009, la vitesse (inappropriée ou supérieure à la vitesse maximale autorisée) reste toujours la cause majeure de la mortalité routière. - Les ans représentent 25,3% des conducteurs de Véhicule Leger (VL) tués - Les ans représentent 20,3% des conducteurs de VL tués Observatoire National Interministériel de Sécurité Routière (ONISR), Bilan de lannée 2009 Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives LA SECURITE ROUTIERE EST, TOUJOURS EN 2011, UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE

4 4 Nouveauté 2009: « drogue » Dans les BAAC - Vigilance = état déveil Cause estimée dun tiers des accidents mortels sur les autoroutes - 25% à 50% des accidents corporels seraient dus à un défaut dattention ONISR, Bilan de lannée 2009 Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale LES CAUSES DES ACCIDENTS UN ENJEU DE SECURITE MALGRE LES MESURES POUR DIMINUER LE NOMBRE DACCIDENTS

5 5 Etudier les effets dune prise unique de psychotropes seuls (effet doses) ou combinés (interaction) sur les performances de conduite, lEveil et les processus Attentionnels Objectifs Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

6 6 Etudier les effets résiduels des médicaments & Croiser différentes méthodes objectives et subjectives Evaluer leurs sensibilités & développer lemploi de lElectroencéphalographie Explorer les fonctions qui pourraient être modifiées sous leffet résiduel des psychotropes Objectifs II Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

7 7 - Intérêt pour des psychotropes dusage courant, Stilnox® et Codoliprane® représentent chacun 15 millions de boites vendues par an en France Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives zolpidem codéine-paracétamol

8 8 - Intérêt pour ces psychotropes, dont la consommation augmente avec lâge et dont la prise concomitante serait hautement probable Cependant les effets de cette polymédication nont jamais été testés - Intérêt pour les doses thérapeutiques Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Contexte

9 9 - Les molécules que nous avons étudiées dépriment léveil et la vigilance en potentialisant leffet du GABA sur ses récepteurs et en hyperpolarisant la membrane cellulaire Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Contexte

10 10 1.La Vigilance et lEveil 2.La Conduite Automobile 3.Conduite automobile et éveil 4.Codéine-Paracétamol 5.Zolpidem 6.Les interactions médicamenteuses Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives CADRE THEORIQUE

11 11 1.La vigilance est synonyme de surveillance attentive et soutenue 2.La vigilance correspond à un état physiologique du cerveau, de lorganisme pendant la phase de veille du cycle nycthéméral Larousse (2010) Définition(s) 1. Dassocier spécifiquement le terme vigilance aux capacités attentionnelles 2. Dassocier le terme déveil aux champs de lélectrophysiologie et de lactivation nerveuse Tassi et coll. (2003) ont suggéré La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses La Vigilance et lEveil

12 12 « La conduite automobile est une situation dynamique, multicomponentielle, peu structurée et complexe dinteraction entre le conducteur, le véhicule et lenvironnement » Modèles de conduite automobile - Näätänen et Summala (1974) - Michon (1979, 1985) - Ranney (1994) - Summala et Mikkola (1994) - Amalberti (1996) - Summala et Hakkanen (1999) - Hoc, Amalberti et al. (2004) - Hollnagel (2006) La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses La Conduite Automobile Définition

13 13 Le modèle de Näätänen et Summala (1974) Personality Experiences Stimulus Situation Perception Expectancy Decision Action Vigilance No Beh. Change Desired Action Subj. Risk Monitor Moti- vation Adaptation de la performance Boucles et couplage perceptivo-moteurs En fonction perception seuil de risque Adaptation de la performance Boucles et couplage perceptivo-moteurs En fonction perception seuil de risque - réactivité comportementale soumise aux variations dEveil - la vigilance conditionne la capacité dattention sélective - réactivité comportementale soumise aux variations dEveil - la vigilance conditionne la capacité dattention sélective La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses

14 14 Etude princeps:Sur autoroute de nuit (durée de lépreuve 2h30) Performance de conduite automobile et observation des niveaux dEveil Résultats:Malgré un taux dévènements relativement faible Performance de conduite automobile dégradée Diminution des niveaux dEveil au profit de stades de sommeil La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses La Conduite Automobile et lEveil

15 15 Conclusion Sur autoroute (dans un environnement monotone), de nuit, les dégradations de la performance de conduite automobile seraient liées à une dégradation des niveaux dEveil La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Résultats:Des sujets présentent un Stade 2 du Sommeil « Lorsque le recours à des actions de correction est faible et lorsque lenvironnement est monotone, comme la conduite de nuit le long dune autoroute, lactivité de conduite automobile peut-être classée comme « une tâche de vigilance » et lécart type de la position latérale (SDLP) comme « une performance de la vigilance » (p.105) (Brookhuis et al., 1986)

16 16 Pharmacologie Classification des psychotropes: Psychodysleptiques La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses LAssociation Codéine-Paracétamol - Caractéristiques: Demi-vie Plasmatique (T1/2): 2-3 heures Concentration plasmatique maximale (Cmax): 60 minutes après ingestion orale - Doses administrées: - Caractéristiques: Demi-vie Plasmatique (T1/2): 2-3 heures Concentration plasmatique maximale (Cmax): 60 minutes après ingestion orale - Doses administrées: CodéineParacétamol 1 dose20mg400mg 2 doses40mg800mg 3 doses60mg1200mg

17 17 Comportements - Cognition: Effets dépendants de la classe danalgésique Pas dEffets aigus chez les sujets sains après une prise unique de codéine (Zacny, 1995; Stout et Farrell, 2002; Strassels, 2008) - Epidémiologie des accidents: Augmentation du risque daccident seul ou en association (Engeland, 2007; Bachs, 2009; Leveille et al., 1994; Christophersen et al., 2003) - Performance de conduite : Une seule étude avec une molécule similaire à celle que nous avons étudiée Date de 1974 Dose unique de 50mg de Codéine Tâche dévitement dobstacle La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Pour les auteurs de cette étude: 50mg de codéine augmente le risque de collision avec un obstacle Pour les auteurs de cette étude: 50mg de codéine augmente le risque de collision avec un obstacle

18 18 Classification des psychotropes: Psycholeptiques Hypnotiques La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Pharmacologie Zolpidem (10mg) - Caractéristiques: Demi-vie Plasmatique (T1/2): 2-3 heures Concentration plasmatique maximale (Cmax) : 30 à 180 minutes après ingestion orale -Traitements administrés: -10mg Zolpidem - 20mg codéine / 400mg Paracétamol - Caractéristiques: Demi-vie Plasmatique (T1/2): 2-3 heures Concentration plasmatique maximale (Cmax) : 30 à 180 minutes après ingestion orale -Traitements administrés: -10mg Zolpidem - 20mg codéine / 400mg Paracétamol SessionSoirMatin 1Placebo Pla/Pla 2Placebocodéine/ Paracétamol Pla/cod-para 3ZolpidemPlaceboZolpi/Pla 4Zolpidemcodéine/ paracétamol Zolpi/cod-para

19 19 -Cognition: Pas deffet résiduel chez les sujets sains après une prise unique (Bensimon et al., 1990; Fairweather et al., 1992; Allain et al., 1995; Otmani et al. 2008) Effets aigus chez les sujets sains après une prise unique (Allain et al., 1995; Otmani et al. 2008) - Epidémiologie des accidents: Augmentation du risque daccident clairement démontrée (Christophersen et al., 2008; Smink et al., 2008; Gustavsen et al., 2008) - Performance de conduite : Des effets aigus (Otmani et al., 2008; Leufkens et al., 2009) et effets résiduels (Etard et al., 1995; Meskali et al., 2009, Bocca et al., 2010) ont été mis en évidence La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Comportements Zolpidem (10mg)

20 20 - Différents types de synergie: Additive (A+B) Renforçatrice (>A+B) Potentialisatrice (multiplie les effets de A et B) La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Pharmacologie Les Interactions médicamenteuses - Homotopique: - récepteur: GABAa - sous unité: ω1 (zolpidem) - sous unité: ε (codéine)

21 21 La codéine et le zolpidem peuvent entrainer des mésusages et des dépendances (Orriols et al., 2009; Backmund et al., 2005) La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Comportements Epidémiologie Laugmentation du risque daccident lié à une poly- consommation de psychotropes est clairement démontrée, en particulier avec lAge (Christophersen et al., 2003; Leveille et al., 1994; Orriols et al., 2009; McGwin et al., 2000) Les Interactions médicamenteuses

22 22 AuteursAnnée Sujets (age moyen) Sujets (Nb) VitesseTrajectoirePsychotropes Type de synergie Etard et al ,5 ans5 ; 5 SD VitesseSDLP Zolpidem (10mg) + Alcool (0,5g/l) Additive Linnoila et Hakkinen ans 70 Vitesse Moyenne Coups de Volant Codéine (50mg) + Alcool (0,5mg/kg) Potentialisatrice La Vigilance et lEveil La Conduite Automobile Conduite automobile et éveil Codéine-Paracétamol Zolpidem Les interactions médicamenteuses Performance de Conduite Interactions médicamenteuses

23 23 Quels sont les effets aigus dune prise matinale de différentes doses thérapeutiques de lassociation codéine-paracétamol? Expérience 1 Quelles sont les conséquences de lassociation médicamenteuse de zolpidem pris la veille au soir et lassociation codéine-paracétamol pris le matin? Expérience 2

24 24 1.La Conduite Automobile simulée 2.Lécart type de la position latérale (SDLP) 3.Méthodes 4.Protocoles Expérience 1 5.Protocoles Expérience 2 6.Détails des Tests Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives METHODES

25 25 Trajectoire Ligne centrale Ligne médiane SDLP: Ecart-type de la position latérale (OHanlon et al., 1982; OHanlon, 1984) Sortie de route Vitesse Moyenne / Ecart-type de la vitesse Moyenne Sortie de voie Trajectoire SDLP (m) Nombre de sorties de voie ou sorties de route Vitesse Vitesse moyenne (km/h) Ecart-type de la Vitesse moyenne (km/h) Conduire à110 km/h Rester sur la voie de Droite La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Paramètres de conduite automobile simulée Méthodes des expérimentations

26 26 Indice de Performance Objectif Facilement reproductible (Brookhuis et al., 2003) Indice de Performance Objectif Facilement reproductible (Brookhuis et al., 2003) Indice de Performance Dépendant de la durée de la tâche La durée de la tâche entraine une dégradation des SDLP (Riemersma et al., 1977; Sanders, 1986) Indice de Performance Dépendant de la durée de la tâche La durée de la tâche entraine une dégradation des SDLP (Riemersma et al., 1977; Sanders, 1986) La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Paramètre le plus pertinent: Lécart type de la position latérale (SDLP) Méthodes des expérimentations

27 27 Indice de Performance Corrélé avec les concentrations plasmatiques de certains psychotropes (OHanlon, 1984; Verster et al., 2005) Indice de Performance Corrélé avec les concentrations plasmatiques de certains psychotropes (OHanlon, 1984; Verster et al., 2005) Indice de Performance Corrélé avec le risque daccident (RR ) lors de la consommation de certains psychotropes (Louwerens et al., 1987; Owens et al., 2009) Indice de Performance Corrélé avec le risque daccident (RR ) lors de la consommation de certains psychotropes (Louwerens et al., 1987; Owens et al., 2009) La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Paramètre le plus pertinent: Lécart type de la position latérale (SDLP) Méthodes des expérimentations

28 28 - Evaluation Subjective de lEveil, Somnolence et/ou de la Vigilance Karolinska Sleepiness Scale (KSS) Evaluation subjective de la qualité de conduite (Qual) Echelle Visuelle Analogique (EVA) dévaluation de léveil et de la vigilance La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Méthodes des expérimentations Evaluations Subjectives

29 29 - Evaluation objective des processus attentionnels Psychomotor Vigilance Test (PVT) [Temps de réaction (TR)] - Evaluation objective de la Vigilance Attentional Network Test (ANT) (TR) - Evaluation objective de lEveil Electroencéphalographie (EEG) La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Méthodes des expérimentations Evaluations Objectives

30 30 Contrôle par actimétrie 8 jours avant Cycle Chronobiologique SOMMEIL 07h réveil 8h45 1 ère prise de sang TESTS 12h30 2 de prise de sang 16 sujets (8 hommes et 8 femmes) en bonne santé entre 20 et 30 ans Tests sur simulateur de conduite (conduite monotone) Evaluations objectives et subjectives de lEveil et de la Vigilance 08h Absorption Gélule Doses codéine-paracétamol ou Placebo La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Méthodes des expérimentations Protocole de lexpérience 1

31 31 Cycle chronobiologique 8 jours avant SOMMEIL 07h réveil 8h45 1 ère prise de sang TESTS 13h30 2 de prise de sang 16 sujets (8 hommes et 8 femmes) en bonne santé entre 55 et 65 ans Tests sur simulateur de conduite (conduite monotone) Evaluations objectives et subjectives de lEveil (EEG) et de la Vigilance (PVT) Evaluation des processus attentionnels (ANT) 08h Absorption Gélule Doses codéine-paracétamol ou Placebo La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Méthodes des expérimentations Protocole de lexpérience 2 21h30 Polysomnographie Ambulatoire 22h30 Gélule zolpidem 10 mg ou Placebo

32 32 La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests Méthodes des expérimentations Détails des tests La Conduite Automobile simulée Lécart type de la position latérale Méthodes Protocoles Expérience 1 Protocoles Expérience 2 Détails des tests KSSQualEVAPVTANTEEGSimulateur Expérience 1XXXX00X Expérience 2XXXXXXX Comparaison 3 XXXX00X Eveil subjectif Qualité de la performance de conduite Somnolence subjective Vigilance – TR + Nb Lapses (+500ms) Evaluation objective de, Evaluation objective de lattention (ANT), en particulier lAlerte, LOrientation et LExécutif Evaluation objective de léveil Performance de conduite - Eveil

33 33 1.Durée du sommeil 2.Evaluations subjectives 3.PVT 4.Conduite monotone 5.ANT 6.EEG 7.Conclusions 8.Résultats complémentaires Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives RESULTATS DES EXPERIENCES 1 & 2

34 34 Durée moyenne du sommeil la veille de chaque session: 7h23 (jeunes) 6h54 (matures) Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Durée du sommeil la veille des expérimentations

35 35 Karolinska Sleepiness Scale, après une heure de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives - KSS - Qual - EVA Jeunes Matures PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation subjective de lEveil

36 36 Après une heure de conduite monotone Résultats Evaluation subjective de la qualité de Conduite Durée du sommeil Evaluations subjectives - KSS - Qual -EVA Jeunes Matures PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires

37 37 Echelle Visuelle Analogique, répétée plusieurs fois dans la matinée Durée du sommeil Evaluations subjectives - KSS - Qual - EVA Jeunes Matures PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation subjective de la somnolence: sujets jeunes Epreuve de conduite simulée (1h) Doses Pas deffet des différentes doses administrées Doses Pas deffet des différentes doses administrées Pas dinteraction entre les différentes doses administrées et la durée de la matinée dexpérimentation

38 38 Echelle Visuelle Analogique, répétée plusieurs fois dans la matinée Durée du sommeil Evaluations subjectives - KSS - Qual - EVA Jeunes Matures PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation subjective de la somnolence: sujets matures Pas deffets des différents traitements administrés Pas dinteraction entre les différents traitements administrés et la durée de la matinée dexpérimentation Epreuve de conduite simulée (1h)

39 39 Temps de réaction (TR – millisecondes [ms]) & Ecart Type des temps de réaction (ET TR) Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT TR Lapses Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation objective de la Vigilance: PVT Sujets Jeunes TR: F(3,45)=0.88, p=0.45 ET TR: F(3,45)=0.41, p=0.74 Sujets Matures TR: F(3,45)=1.11, p=0.35 ET TR: F(3,45)=1.091, p=0.36

40 40 Nombres de Lapses (TR>500ms): indice du niveau de Vigilance Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT TR Lapses Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation objective de la Vigilance: PVT

41 41 Epreuve de conduite monotone: Contrôle de la Trajectoire Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone Trajectoire Jeunes Matures Vitesse ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

42 42 Epreuve de conduite monotone: Contrôle de la Trajectoire Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone Trajectoire Jeunes Matures Vitesse ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

43 43 Epreuve de conduite monotone: Contrôle de la Vitesse Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone Trajectoire Jeunes Matures Vitesse ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

44 44 Attentional Network Test Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Sujets Matures (Expérience 2) Evaluation Objective des processus Attentionnels (ANT)

45 45 Avant et Après lépreuve de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Sujets Matures (Expérience 2) Evaluation Objective de lEveil Condition Contrôle PLACEBO –Yeux Fermés

46 46 Avant lépreuve de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Sujets Matures (Expérience 2) Evaluation Objective de lEveil Effets Résiduels zolpidem et Effet Aigus codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Avant lépreuve de conduite Effets Résiduels zolpidem et Effet Aigus codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Avant lépreuve de conduite

47 47 Après lépreuve de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Sujets Matures (Expérience 2) Evaluation Objective de lEveil Effets Résiduels zolpidem et Effet Aigus codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Après lépreuve de conduite Effets Résiduels zolpidem et Effet Aigus codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Après lépreuve de conduite

48 48 Avant et Après lépreuve de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Résultats Sujets Matures (Expérience 2) Evaluation Objective de lEveil Effets Résiduels zolpidem et Effet codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Avant et Après lépreuve de conduite Effets Résiduels zolpidem et Effet codéine-paracétamol Yeux Ouverts – Avant et Après lépreuve de conduite Il ny a pas dinteraction entre les traitements et la tâche de conduite monotone

49 49 1)Les différents traitements administrés impactent sur la performance de conduite notamment chez les sujets matures (contrôle de la trajectoire) 2)Il ne semble pas y avoir deffet de ces psychotropes sur les évaluations subjectives et objectives de la vigilance 3) Effet de linteraction médicamenteuse sur léveil (EEG) 4)La répétition des échelles visuelles analogiques (EVA) à différents moments de la matinée dexpérimentation met clairement en évidence une augmentation significative de la somnolence après lépreuve de conduite monotone Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Conclusions Méthodes Résultats Evaluations subjectivesPas deffet des psychotropes Conduite AutomobileEffets des traitements EEGEffets des traitements

50 50 - Corrélation concentration sanguine - performances Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Conclusions R=0,32 P=0,08 R=0,34 P=0,02 R=0,4 P=0,007

51 51 - Corrélation concentration sanguine - performances Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Conclusions Ces corrélations suggèrent que limpact des différents psychotropes administrés serait lié à leurs concentrations sanguines au moment de la passation de lépreuve et non à la dose administrée avant lépreuve. Suggère une hypothèse de variabilités interindividuelles qui pourraient être liées à des caractéristiques génétiques (polymorphisme génétique)

52 52 Comparaison de leffet dune dose thérapeutique minimale de lassociation codéine-paracétamol en fonction de lâge sur la performance de conduite monotone Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Analyses et résultats complémentaires

53 53 Epreuve de conduite monotone: Contrôle de la Trajectoire Conduite monotone Trajectoire Vitesse Conclusions Résultats Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

54 54 Epreuve de conduite monotone: Contrôle de la Vitesse Conduite monotone Trajectoire Vitesse Conclusions Résultats Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

55 55 Nos analyses montrent que 1)Lâge est un facteur plus important que le facteur traitement 2)Pour une même dose de codéine-paracétamol les sujets matures ont plus de difficultés à maintenir leurs trajectoires que les sujets jeunes 3)Ces résultats confirment les résultats détude antérieure menée par notre équipe avec la prise dhypnotique où: Pas deffet chez les jeunes Effets chez les sujets matures Conduite monotone Trajectoire Vitesse Conclusions Evaluation de lEveil sur Simulateur de conduite automobile

56 56 Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux Résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

57 57 - Intérêt de lévaluation expérimentale de la performance de conduite par rapport à lépidémiologie : * Estimation objective des effets et dégradation possible de la tâche - Résultats: * Pas dimpact de la codéine et du paracétamol sur la performance de conduite chez les sujets jeunes * Linteraction zolpidem-codéine/paracétamol semble moins délétère sur la performance de conduite que la prise isolée de ces médicaments chez les sujets matures Conclusions Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

58 58 - Résultats: * Dissociation entre les évaluations objectives et subjectives de lEveil chez les sujets matures * LEEG semble suffisamment discriminant pour létude des effets des psychotropes Plus sensible que les tests subjectif et/ou les tests Psychomoteurs Conclusions Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

59 59 - Résultats: * Pas deffet des psychotropes étudié sur les processus attentionnels Les processus attentionnels ne sont pas altérés? Manque de sensibilité du test? Insuffisance du nombre de sujets? Conclusions Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

60 60 - Prendre en compte les variables génétiques des sujets (métaboliseurs lents) - Continuer ces études avec dautres tranches dâge, des consommateurs chroniques ou dautres traitements… - Reprendre une des expérimentations de cette thèse en contrebalançant lordre des différents tests effectués et ainsi pouvoir expliquer si laugmentation subjective de la somnolence est liée à la tâche (facteur exogène) ou à un facteur endogène (chronobiologique) Perspectives Introduction générale Objectifs Contexte Cadre théorique Méthodes Principaux résultats Analyses et résultats complémentaires Conclusions - perspectives

61 61 Merci

62 62

63 63 - Corrélation concentration sanguine - performances Concentration sanguine Paramètres de conduite Codéine T1Morphine T1Paracétamol T1 Position moyenneR=0,34 P=0,04 R=0,008 P=0,96 R=0,24 P=0,12 SDLPR=0,059 P=0,7 R=0,32 P=0,08 R=0,001 P=0,99 Nombre Sorties de voie et Sorties de route R=0,34 P=0,02 R=0,57 P=0,001 R=0,24 P=0,12 Vitesse moyenneR=0,4 P=0,007 R=0,51 P=0,005 R=0,28 P=0,07 Durée du sommeil Evaluations subjectives PVT Conduite monotone ANT EEG Conclusions Résultats complémentaires Conclusions


Télécharger ppt "Effets de la prise de médicaments psychotropes et de lâge du conducteur sur la conduite, léveil et les fonctions attentionnelles. I. Effet dose dun Analgésique,"

Présentations similaires


Annonces Google