La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

17/05/2014Monique LEGRAND1 B.O. du 28 février 2008 Les réalités géographiques locales « Décrire et comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "17/05/2014Monique LEGRAND1 B.O. du 28 février 2008 Les réalités géographiques locales « Décrire et comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs."— Transcription de la présentation:

1 17/05/2014Monique LEGRAND1 B.O. du 28 février 2008 Les réalités géographiques locales « Décrire et comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs territoires ».

2 17/05/2014Monique LEGRAND2 DE LAUBE A LAURORE Sorienter en ville

3 17/05/2014Monique LEGRAND3 I. LES REALITES GEOGRAPHIQUES LOCALES Se trouver à Strasbourg dans la rue des Hallebardes à laube. Aube, en latin alba, « blanche », mot qui désigne le moment où la nuit blanchit : tout devient gris. Et attendre…

4 17/05/2014Monique LEGRAND4 1. Former à lana-ly-se Lanalyse du mot permet de distinguer deux formants. Ori-e-nt-ation

5 17/05/2014Monique LEGRAND5 2. Lappropriation culturelle : Létape étymologique Létymologie est létude du « vrai » (ladjectif grec etymo signifie « vrai ») sens du mot, cest-à-dire de ce quil désignait concrètement au moment où il a été créé. Attendre… lémotion que procure là-bas, à lest, lapparition du soleil qui, se lev-ant – ori-entem – illumine et colore dun coup la terre.

6 17/05/2014Monique LEGRAND6 Laurore, lorient Laurore : ab auro, « lor »… du soleil Lorient : le premier geste de la construction de la ville, comme le premier geste de la mesure du temps, sinscrit dans cette émotion humaine qui surgit au moment de laurore, du « soleil levant » : oriente sole

7 17/05/2014Monique LEGRAND7 Ce geste consiste à prendre un bâton…

8 17/05/2014Monique LEGRAND8 Les pratiques humaines cachées derrière les mots Planter le bâton à la verticale au centre dun espace délimité sur le sol : lombre de ce bâton reflétée sur lespace au lever et au coucher du soleil détermine lorientation, le grand axe est- ouest Marquer laxe perpendiculaire du nord au sud à partir de lombre du bâton à midi : cest le « pivot », la charnière Tracer alors le réseau de routes qui se croisaient à angle droit et qui étaient numérotées

9 17/05/2014Monique LEGRAND9 Se retrouver à Strasbourg Rue des Hallebardes laprès-midi et à laxe - ou pivot - à partir duquel on traçait les rues…

10 17/05/2014Monique LEGRAND10 3. Former à la mise en réseau Le bâton se dit gnomon en grec, mot formé sur la racine indo-européenne *gn- qui exprimait lidée de connaissance… (i-gn-orance / a-gn-ostique) Laxe est-ouest se disait decimanus

11 17/05/2014Monique LEGRAND11 II. ELARGISSEMENTS En Occident, dans lAntiquité, observons lorientation des temples Au Moyen-Age, les églises, cathédrales, basiliques sont orientées de la même façon De nos jours ?

12 17/05/2014Monique LEGRAND12 Sorienter… à Pékin Quittons léchelle locale et partons pour la Chine. Mais auparavant quelques mots clés : - centre : zhong - est : dong - ouest : xi - nord : bei - sud : nan

13 17/05/2014Monique LEGRAND13 Capitale du nord : Beijing Bei-jing = Pékin En Chine, on soriente aussi selon les points cardinaux : on ne vous indiquera jamais de tourner à droite ou à gauche, mais de vous diriger vers louest ou le nord… Mais laxe central traditionnel est laxe … sud-nord : on entre dans la Cité Interdite par la porte du Sud

14 17/05/2014Monique LEGRAND14 Laxe sud-nord

15 17/05/2014Monique LEGRAND15 De nos jours… Toutes les artères de Pékin sont découpées en sections par rapport à ces orientations. Depuis les temps anciens, cest en effet lEtoile Pourpre (en Occident lEtoile Polaire) qui est le pivot immobile autour duquel sorganise le mouvement du ciel.

16 17/05/2014Monique LEGRAND16 Les quatre points cardinaux Si cardinem désigne le « gond de la porte, la charnière, le pivot », puis la ligne transversale nord-sud tracée par les agrimensores latins (=les géomètres grecs) à partir duquel on traçait les rues, puis, « le tournant, le point principal », on comprend mieux que les quatre points sont appelés cardinaux car cest bien à partir de ces points que lon peut déterminer la situation des autres points à lhorizon…

17 17/05/2014Monique LEGRAND17 SAVOIR LIRE UN MOT Former à lanalyse Former à la mise en réseau Former à lappropriation culturelle En recueillir un enrichissement lexical


Télécharger ppt "17/05/2014Monique LEGRAND1 B.O. du 28 février 2008 Les réalités géographiques locales « Décrire et comprendre comment les hommes vivent et aménagent leurs."

Présentations similaires


Annonces Google